Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 14 novembre 2015

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a exprimé samedi sa "profonde indignation suite aux attentats qui ont visé, la veille, la capitale française, les qualifiant de "véritable crime contre l'humanité", dans un message adressé à son homologue français, François Hollande. "C'est avec stupeur et profonde indignation que j'ai appris les lâches attentats qui viennent d'être perpétrés à Paris et qui ont causé un lourd bilan en vies humaines. Cette horreur planifiée constitue un véritable crime contre l'humanité", a écrit le président Bouteflika dans son message. "L'Algérie condamne énergiquement ces crimes terroristes qui attestent encore une fois, malheureusement, que le terrorisme est un fléau transfrontalier", a ajouté le président de la République. Dans le même contexte, le chef de l'Etat a affirmé que "ce fléau appelle une réaction solidaire de toute la communauté internationale, sous l'égide des Nations Unies, une réaction qui se doit également d'être lucide pour éviter une fracture civilisationnelle à travers le monde et à l'intérieur des pays, ce qui est l'un des buts recherchés par les commanditaires du terrorisme." "Devant cette tragédie qui vient de frapper votre pays ami, le peuple français, son gouvernement et vous et vous-mêmes personnellement pouvez compter sur la solidarité et sur le soutien de l'Algérie", a rassuré le chef de l'Etat dans son message adressé au président Hollande. "En cette douloureuse épreuve, je vous exprime, au nom du peuple algérien, de son gouvernement et en mon nom personnel, nos plus sincères condoléances à vous-même et au peuple français ami, ainsi que toute notre sympathie aux familles des victimes", a également écrit le président de la République dans son message à son homologue français. "Je puis vous assurer que le partenariat d'exception que nous sommes ensemble attelés à bâtir au bénéfice de nos deux peuples, se reflètera également dans nos efforts conjoints contre le terrorisme que l'Algérie combat elle aussi jusqu'à ce jour", a conclu le président Bouteflika.
Pour sa part, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a condamné samedi "avec la plus grande fermeté" les attaques terroristes perpétrées vendredi soir à Paris les qualifiant de "barbares". "Nous condamnons, avec la plus grande fermeté, ces actes barbares que la morale réprouve, en ce qu'ils constituent une atteinte grave aux valeurs de la civilisation humaine", a écrit M. Sellal dans un message adressé à son homologue français. "Je tiens à vous exprimer la pleine solidarité du Gouvernement et du peuple algériens en cette tragique épreuve qui frappe la France et son peuple". "Devant cette tragédie, je voudrais vous présenter mes plus sincères condoléances au Gouvernement français ainsi qu'aux proches des victimes auxquels nous exprimons notre totale et sincère sympathie", a rassuré le Premier ministre. "Le peuple algérien a, durant de longues années, souffert de ce terrorisme barbare qu'il faut combattre jusqu'à son éradication", a souligné Sellal.
Quant au ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, il a également condamné les "odieux attentats" perpétrés vendredi soir à Paris, réitérant la volonté de l'Algérie à "lutter contre ce fléau qui ne connaît plus de frontières". "C’est avec une profonde consternation que j’ai appris les odieux attentats terroristes qui ont frappé la capitale française, dans la soirée du 13 novembre, causant plus d’une centaine de morts innocents et plus de deux cents blessés", a écrit M. Lamamra dans un message adressé à son homologue français. "En ces moments difficiles, je voudrais vous exprimer, ainsi qu’aux familles et proches des victimes, mes condoléances les plus attristées et mes sentiments de compassion, accompagnés de mes vœux de prompt rétablissement pour les blessés", a encore souligné le ministre. "Tout en condamnant ces crimes abjects et lâches, je voudrais vous réitérer mon plein engagement à poursuivre, avec vous, nos efforts en vue de mobiliser l’ensemble de la communauté internationale pour lutter contre ce fléau qui ne connaît plus de frontières désormais", a dit le ministre, en renouvelant au ministre français sa solidarité et sa profonde compassion.

Publié dans L'INFO EN CONTINU

ALGER, 14 nov 2015 (APS) - Deux cellules de crise, une au niveau du ministère des Affaires étrangères et une autre au niveau de l'ambassade d'Algérie à Paris, ont été mises en place suite aux attendats survenus à Paris, a indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ces deux cellules "suivent les développements de ces évènements tragiques en cooridnation avec les représentants consulaires algériennes en France et des autorités où réside une forte communauté algérienne", souligne la même source. 
La cellule de crise du MAE est joignable sur le numéro de téléphone suivant 021 50 45 00 (fax : 021 50 43 57). Celle de l'Ambassade d'Algérie à Paris est joignable sur le numéro : 00331 53 93 20 20.

Publié dans L'INFO EN CONTINU