Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 18 novembre 2015

L’Algérie et Malte devront renforcer leurs relations économiques en permettant aux hommes d’affaires des deux pays de nouer des partenariats dans plusieurs créneaux, notamment l’énergie, l’hôtellerie, les nouvelles technologies et les services.

C’est ce qui a été retenu lors d’une rencontre élargie aux hommes d’affaires des deux pays, tenue hier à Alger, et présidée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue maltais, Joseph Muscat. « Rien ne doit nous empêcher de voir l’avenir radieux, pas même cette époque difficile que nous vivons actuellement dans la région », a indiqué le chef de l’Exécutif maltais, faisant certainement allusion aux séries d’attentats qui ont frappé récemment la France. Malte, qui siège aux côtés de quatre autres pays sud-européens (France, Portugal, Espagne, Italie) dans le cadre du dispositif 5+5 (les autres cinq nations sont l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie et la Libye), cherche actuellement à se positionner en Algérie dans le domaine strictement économique. Les chefs d’entreprise de ce petit pays insulaire au milieu de la mer Méditerranée se disent résolus à travailler avec leurs « amis » Algériens. Si Malte est dépourvue d’industrie et d’agriculture (au sens quantité du terme), il n’en demeure pas moins que dans certains créneaux, le pays peut se prévaloir d’exporter. On peut citer l’énergie solaire, une industrie très répandue sur l’île, dans la mesure où des villages entiers sont alimentés en électricité grâce au solaire et l’éolien. L’expertise dans la construction, la santé, la formation (langue anglaise), les TIC et les systèmes de sécurité sont, entre autres, des domaines fort bien maîtrisés par ce petit pays membre de l’Union européenne. Il faut dire que le Premier ministre maltais n’est pas venu les mains vides à Alger. Sa visite s’est concrétisée par un accord portant création d’une ligne aérienne La Valette-Alger ainsi que l’ouverture d’un consulat à Alger. L’accord a été signé, pour la partie algérienne, par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et pour la partie maltaise par le ministre des Affaires étrangères, George William Vella. La République de Malte veut ainsi attirer des touristes algériens qui affluent, dans leur majorité, vers la Tunisie. Il faut rappeler qu’en 2007, lors d’une visite du président maltais à Alger, Fenech Adami, un forum économique similaire à celui qui s’est tenu hier à El Aurassi s’était attardé sur divers domaines tels le tourisme, la gestion hôtelière, le secteur bancaire, l’activité maritime et la gestion portuaire, la gestion douanière, le commerce international, l’électronique, l’industrie pharmaceutique, les télécommunications, le bâtiment et le dessalement de l’eau de mer. Sur le plan de la politique internationale, Malte a salué le rôle de l’Algérie pour une solution pacifique en Libye, le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, affirmant que « Malte, tout comme l’Algérie, est favorable à la préservation de l’intégrité territoriale de la Libye et au retour de la paix et de la sécurité dans le pays pour permettre au peuple libyen de retrouver une vie normale ». 

Publié dans Der

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, avec pour titre « Halte aux violences faites aux femmes, stop aux crimes sexistes, non au code de la famille, tous unis pour les lois civiles et égalitaires », l’association Tharwa n’Fadhma n’Soumeur appelle toutes les organisations féministes et de défense des droits de l’Homme et toutes les forces vives du pays à la constitution d’un front féministe.
L’appel, qui intervient dans un contexte particulier caractérisé par la multiplication des actes de violences faites aux femmes (harcèlement physique et verbal, violence conjugale…), notamment après le tragique décès de Razika Cherif, qui a été écrasée par le véhicule de son agresseur, d’une part, et par le silence des autorités, notamment le Sénat, d’autre part, malgré les nombreux appels et rassemblements, qui n’a pas encore programmé le vote de la loi contre la violence faites aux femmes, dont l’association relève et réitère l’urgence de sa promulgation.
Il est aussi marqué par le débat de l’adoption d’une nouvelle constitution que le mouvement considère qu’elle doit instaurer l’égalité entre tous les citoyens sans distinction de genre, de confession ou de conditions sociales. Toutefois, Tharwa N’Fadhma n’Soumeur appelle tous les citoyens à se joindre à cette démarche afin de constituer une force de réflexion, de propositions et de pression dont le but est de constituer un pôle féministe et progressiste qui luttera pour la pénalisation des violences faites aux femmes, pour l’abrogation du code de la famille et également pour des lois égalitaires entre les deux sexes, et ce, en signe de solidarité avec toutes les femmes victimes de violences et de discrimination. Par ailleurs, le mouvement féministe informe que la réunion qui donnera naissance à ce front féministe « abrogacionniste » aura lieu mercredi 25 novembre, à 16 h 30, à Alger, au Centre des ressources, sis 8, rue des frères Adder.

Publié dans Der

Une casemate aménagée contenant six bombes de confection artisanale a été découverte et détruite, mardi, à Yakouren (Tizi Ouzou) à la suite d'une opération de ratissage menée par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP). Le communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN) sur cette opération antiterroriste précise qu'« un détachement de l'Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou (1re Région militaire) a découvert et détruit, le 17 novembre 2015, lors d'une opération de ratissage près de la forêt de Béni Ghobri, près de la commune de Yakouren, une casemate aménagée contenant six bombes de confection artisanale ». Par ailleurs, un détachement relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire), « a arrêté quarante-cinq contrebandiers de différentes nationalités et a saisi sept véhicules tout-terrain, trente-huit détecteurs de métaux et des téléphones portables », ajoute le communiqué. A Djanet (4e Région militaire), un détachement de l'ANP « a intercepté huit personnes qui tentaient de franchir illégalement les frontières nationales à bord d'un véhicule tout-terrain ».
D'autre part, les éléments des gardes-frontières d'In Aménas « ont saisi 60 000 unités de pétards », conclut le communiqué du MDN. 

Publié dans Der

L’heure des parapluies, des manteaux et des chauffages a sonné. Après un début de mois de novembre marqué par une pluviométrie déficitaire et des températures relativement douces, l’hiver s’installera brutalement à partir de dimanche prochain sur le nord du pays, indique le Centre nord-américain des prévisions météo. Le fait le plus marquant sera la chute des températures qui pourra localement atteindre les 13 °C, en seulement 48 heures. En plus de la chute des températures, des pluies sont attendues sur toutes les régions nord notamment les côtes. Ces précipitations seront plus fortes sur l’ouest du pays au début de la semaine, avant de se délocaliser progressivement vers les régions Est en fin de semaine.
A l’origine de ce changement brusque du temps, l’installation d’une dépression très active sur la Méditerranée qui apportera des pluies. A noter aussi que les premières chutes de neige de la saison sont attendues en moyenne altitude pour la même période sur l’ensemble des hauteurs dépassant les 800 à 1 000 mètres d’altitude, notamment les Hauts Plateaux ouest pour les journées de lundi et mardi ainsi que les massifs du Djurdjura et des Aurès pour la deuxième partie de la semaine. Enfin, avec l’arrivée d’un air très froid, les températures baisseront très sensiblement puisque le mercure ne dépassera pas les 13 °C sur le littoral et 5 °C sur les Hauts-Plateaux. Pout les vents, ils vont se renforcer principalement sur les côtes du Centre et l’Est.

Publié dans Der

Les dix premiers mois de l’année 2015 ont été les plus chauds jamais enregistrés, a annoncé hier l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).
Le mois dernier a également battu le record du mois d’octobre le plus chaud depuis le début des relevés de températures en 1880. A quelques semaines de la conférence sur le climat à Paris en décembre (COP21) ces dernières données montrent que 2015 est ainsi bien parti pour devenir l’année la plus chaude jamais enregistrée.
Cette année, seuls janvier et avril n’ont pas battu de records de température mensuelle à la surface du globe. Jusqu’à présent cette année, la température au-dessus des terres et à la surface des océans a été 0,86 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle.
« La période de janvier à octobre a été la plus chaude de la période 1880-2015 et a battu le précédent record, établi l’an dernier, de 0,12°C », a précisé la NOAA.
La COP21 doit se tenir au Bourget, au nord de Paris, du 30 novembre au 11 décembre. Elle a pour objectif de faire adopter à 195 pays, sous l’égide des Nations unies, un accord mondial visant à limiter le réchauffement de la planète à 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

Publié dans Der

Abdelkader Aït Ouarabi, ancien chef de l’antiterrorisme au DRS, qui avait été arrêté en août dernier, passera devant le juge du tribunal militaire le 26 novembre prochain, selon son avocat, Mokrane Aït Larbi, qui faisait une déclaration à la presse. En octobre dernier, le tribunal militaire de Blida avait refusé une demande de liberté conditionnelle au général Hassan, rejetée par la chambre d’accusation qui a décidé de garder l’officier de haut rang en détention préventive, sans que l’on en connaisse les véritables raisons alors qu’il lui serait reproché de « destruction de documents » et « d’infraction aux consignes » de réserve. Il a été depuis transféré au tribunal militaire d’Oran qui instruit son affaire. A plusieurs reprises, Me Mokrane Aït Larbi avait introduit une demande de liberté provisoire pour son client sur la présentation d’un dossier médical, selon lequel le général Hassan est souffrant. Ce dernier souhaiterait que lors du procès, le procureur militaire appelle à la barre le général major Mohamed Lamine Médiène en tant que témoin, et ce, pour avoir été son premier responsable hiérarchique.

Publié dans Der

Entre Dar Es Salem et Blida, c’était comme la pluie et le beau temps. Le jour et la nuit. Du méconnaissable au formidable. Mardi face à la Tanzanie, l’Equipe nationale a montré une aisance incontestable ponctuée d’une victoire indiscutable. Des buts en veux-tu en voilà pour répondre à une vive attente et éloigner des incertitudes qui devenaient lancinantes. Sept réalisations au total face aux Etoiles du Kilimandjaro qui ont vu leur brillance déteinte par Faouzi Ghoulam, ses compères et leur éloquence.

equipe nationale

Quatre-vingt-dix minutes, c’est le temps qui était imparti aux Verts pour dissiper ce gros nuage de doutes qui couvait sur leur tête. Insolents de maîtrise, les coéquipiers d’un Yacine Brahimi des grands soirs ont cousu beaucoup de lèvres et bâillonné de nombreuses voix qui les disaient en nette déperdition, voire finis. Une domination tentaculaire face à des Taifas Stars n’ayant fait que constater les dégâts. Eux qui avaient réussi à faire trembler et embarrasser cette même équipe il y a à peine 4 jours. Mardi soir, dans l’antre fétiche de Blida, on a pu remarquer la métamorphose d’un Onze qui a retrouvé sa symbiose. Une nuit d’automne parfaite avec cette éclaircie dans une grisaille qui devenait pesante pour les amoureux de l’EN, leur causant inquiétude et épouvante. Une double confrontation algéro-tanzanienne qui aura apporté son lot de leçons et d’enseignements pour un groupe qui en ressortira certainement grandi et non, comme bon nombre l’appréhendaient au vu des récentes performances, groggy. « Malgré le nul ramené lors du match aller, on est entrés avec la ferme intention de gagner ce match et prouver notre supériorité. Je pense que l’EN a présenté deux visages par rapport au match aller. On a réussi à faire dissiper le doute. La victoire était importante pour nous et aussi pour le public. Ce score devra donc rassurer tout le monde », a déclaré Yacine Brahimi au sortir de la démonstration de force. Des propos qui reflètent la détermination avec laquelle les poulains de Christian Gourcuff ont pénétré dans un stade où ils se savent incontournables. En une heure et demie, ils y ont signé la plus large victoire jamais enregistrée dans les lieux en 27 matches (24 succès et 3 nuls pour 61 buts marqués et 12 encaissés). Les deux cartons marquants jusque-là étaient ceux réalisés contre le Rwanda, le 2 juin 2012 sous la coupe de Vahid Halilhodzic, et les Seychelles, le 13 juin dernier, comptant pour les éliminatoire de la CAN-2013 et 2017 respectivement et sur le score de 4 buts à 0.

Les chiffres de la génération 82 s’effritent...
En plus de ce festival, les « Combattants du Sahara » nous ont offert un véritable « flash-back ». Il faut remontrer au 30 août 1981 pour retrouver pareille prouesse dans les annales du foot Dz. A l’époque, au stade 19-Juin d’Oran (actuel Ahmed-Zabana), l’Algérie, qui fera un formidable Mondial-82 par la suite, a inondé les buts de la Haute-Volta (ex-Burkina Faso). Madjer, Belloumi et Aït El Hocine, tous les trois auteurs de doublés, ainsi qu’Assad étaient les artificiers de cette promenade footballistique. Deux glorieuses générations vivant à des époques d’intervalle, mais à la stature ô combien identique. Le même ADN du jeu avec ces facéties et une aisance technique que Mahrez, Brahimi et les autres ont pu étaler avant-hier sur l’herbe de Tchaker. Bien que le bateau du « Club Algérie » ait été pris par les flots depuis la sortie lesothane en septembre passé, qu’il ait tangué, il n’a pas sombré.
Le mérite revient donc à tout l’équipage, mais aussi au driver national. L’adage dit que «c’est dans les tempêtes qu’on reconnaît les marins» et face à la déferlante de ses pourfendeurs, le Breton a gardé sa lucidité. Il a même pris sur lui pour protéger l’équipe dans une passe sensible.
Cependant, il a profité de cette «halte » pour lancer une pique à ses détracteurs en rappelant : «J’ai 35 ans d’entraînement, je sais ce que c’est que des périodes difficiles, j’ai mal vécu ces deux derniers mois, je ne suis pas là pour rendre des comptes, mais je n’oublie rien. Si j’avais décidé de démissionner après le match aller, je l’aurais fait, je ne serais pas ici ce soir. Si vous vous rappelez de la conférence de presse après le match du Sénégal, j’avais dit qu’il est possible que je ne sois plus là dans un mois, c’est tout ce que j’ai dit. Maintenant, je vais prendre quelques jours de repos et je vais bien réfléchir à ce que je dois faire. » Un brin de suspense et un soupçon de flou laissés quant à son avenir aux rênes d’« El Khadra», mais tout mène à dire que l’ancien coach du FC Lorient sera là en mars prochain pour un autre double rendez-vous. Un match contre l’Ethiopie (entre le 23 et le 29 mars) dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2017 où Hichem Belkaroui, auteur d’un match abouti dans l’axe de la défense, & Cie dominent la poule J avec 6 points après deux journées. L’occasion de confirmer le réveil. Attendus au tournant, Gourcuff et sa troupe n’ont pas déçu. Il faut savoir que c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. A l’unisson, l’orchestre, emmené par le tempo de son chef Brahimi, a fini sur la meilleure note qui soit.

Publié dans Sports

Le sélectionneur de l’équipe algérienne de football, Christian Gourcuff, compte « prendre quelques jours » pour réfléchir sur son avenir à la barre technique des Verts avant de « rencontrer le président de la fédération », Mohamed Raouraoua, pour trancher la question, a indiqué le coach français mardi en conférence de presse. « Les deux derniers mois ont été particulièrement difficiles pour moi, à tel point que j’aurais pu démissionner à n’importe quel moment. Mais je ne l’ai pas fait, car il n’aurait pas été correct de lâcher l’équipe à la veille d’une double confrontation contre la Tanzanie, décisive pour la qualification au prochain tour des éliminatoires du Mondial. A présent que l’objectif a été atteint, je prendrai quelques jours pour réfléchir, puis je verrai le président (Raouraoua, ndlr) », a indiqué Gourcuff à l’issue de la large victoire de son équipe (7-0) contre la Tanzanie à Blida. De son côté, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a refusé de faire le moindre commentaire en ce qui concerne l’avenir du coach Christian Gourcuff à la barre technique des Verts. Gourcuff a fait l’objet de critiques acerbes dans la presse nationale après les deux matches amicaux des Verts face à la Guinée (défaite 2-1) et le Sénégal (victoire 1-0), et au lendemain de la rencontre aller face à la Tanzanie (2-2) à Dar Es Salam.

Publié dans Sports

La 12e journée de la Ligue 2 sera marquée par ce derby passionnant qui aura lieu à Bel Abbès et qui opposera le leader, l’USMBA, à son voisin du MC Saïda. Les gars de la Mekerra savent ce qui les attend et se donneront à fond pour prendre les trois points du succès qui leur permettront de consolider leur position. Les coéquipiers de Ghazali sont conscients du fait qu’ils doivent l’emporter pour rester aux commandes de la Ligue 2, même s’ils doivent être très méfiants des Saïdis qui ne se déplaceront pas en victimes. Le CA Batna, qui se cramponne bien à la seconde place, sera opposé à l’AS Khroub et ne devrait pas avoir de problèmes pour l’emporter, d’autant plus que cette dernière n’est pas cette équipe redoutable d’autrefois. Les gars des Aurès sont conscients de ce qui les attend lors de ce match et devraient se donner à fond pour éviter toute mauvaise surprise. L’ASO Chlef aura un déplacement périlleux à effectuer étant donné qu’elle donnera la réplique à la JSM Béjaïa qui revient en force depuis la venue du coach Hammouche. L’O Médéa se rend à Skikda pour affronter la JSMS qui compte se reprendre après un passage à vide. Les gars du Titteri savent que leur mission ne sera pas de tout repos, mais restent quand même décidés à revenir avec un résultat probant. 

Publié dans Sports

La Ligue 1 Mobilis reprend ses droits cette semaine, avec le déroulement de la 12e journée, après une semaine de repos pour permettre à l’EN de disputer sa double confrontation face à la Tanzanie. Les matches avancés pour jeudi et vendredi devraient permettre aux équipes jouant les premiers rôles de se reprendre et se remettre sur orbite. Ainsi, l’USM Alger, qui a digéré son échec en Ligue des champions, doit maintenant se concentrer sur le championnat pour espérer être à nouveau relancée et jouer les premiers rôles. Les Usmistes se rendent à Oran pour croiser le fer avec l’ASMO dans l’espoir de revenir avec les trois points du succès. Les Rouge et Noir n’iront pas à El Bahia en touristes et feront tout pour revenir avec le meilleur résultat possible, même s’ils savent que leur mission ne sera pas de tout repos devant une équipe asémiste plus que jamais décidée à sortir de la zone des turbulences, ce qui l’emmènera à se donner à fond pour l’emporter. Toutefois, le choc de ces matches avancés sera sans conteste ce match qui mettra aux prises l’USM El Harrach au MO Béjaïa. Les Harrachis, qui restent sur une belle victoire à Sétif devant l’Entente, souhaitent continuer sur cette même lancée et ajouter un autre succès devant un concurrent direct pour une place sur le podium. De leurs côtés, les Bougiotes gardent espoir de réaliser un résultat probant même s’ils ne voyagent pas aussi bien que la saison précédente. Les poulains d’Amrani savent ce qui les attend lors de ce match et se doivent de faire leur possible pour revenir avec le meilleur résultat possible. La JS Kabylie, qui réalise un début de saison en dents de scie, se déplace à Larbaâ pour donner la réplique au RCA avec l’espoir de ressusciter et enregistrer un bon résultat, même si cela ne sera pas évident face à une équipe qui est au pied du mur et qui souhaite se sortir de cette situation difficile. Enfin, la JS Saoura accueillera le RC Relizane avec l’espoir de l’emporter, même s’il devra faire attention à cette équipe de Relizane qui ne se déplacera pas en victime expiatoire.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7