Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 13 avril 2015

Le P-DG de Naftal, Saïd Akretche, a assuré hier qu’il n’existait aucune pénurie de carburant, expliquant la pression imposée depuis jeudi dernier sur les stations-services, à Alger notamment, par l’effet de rumeur et la crainte qui a gagné les automobilistes. « Rien ne justifie la crainte des automobilistes. (…) Le carburant est disponible suffisamment et le système de distribution fonctionne correctement », a-t-il déclaré hier à l’APS. Face à la « psychose » des automobilistes, Naftal a pris certaines mesures, à en croire le responsable, en doublant le volume des carburants au niveau des stations-services. « 7 millions de litres de carburants ont été distribués samedi dernier au niveau des stations de la capitale, alors que la moyenne habituelle est de 3,5 millions de litres par jour », a-t-il indiqué. « Les approvisionnements se font normalement, la production au niveau des raffineries fonctionne correctement, le mouvement de transport par camions, bateaux, pipelines et trains est normal. Le personnel est mobilisé. Il n'y a donc pas lieu de craindre de ne pas trouver de carburant », a-t-il assuré. Selon l’interlocuteur, cette tension sur les carburants est née d’une certaine psychose. Néanmoins, ajoute-t-il, les petites stations, dotées d'une faible capacité de stockage, « se vident rapidement », ce qui a encouragé, selon lui, la propagation de la rumeur de pénurie.  Le P-DG a indiqué que les rumeurs auraient eu pour origine une rupture temporaire constatée jeudi dernier au niveau des stations de Blida et de l'ouest d'Alger. Les stations de ces zones ont mis du temps pour se réapprovisionner, déclenchant ainsi cette rumeur de pénurie, selon les explications de M. Akretche, qui précise, toutefois, que la distribution des produits pétroliers est parfois soumise à des aléas causant des retards d'approvisionnement pouvant durer jusqu'à une demi-journée. Il expliquera qu’aucun système ne peut fonctionner de manière parfaite et il peut arriver que des problèmes surviennent au niveau de l'exploitation des ports, des pipelines ou des routes. Mais « dans ces cas, il ne s'agit pas de pénurie », fera-t-il remarquer.  Dans un communiqué parvenu hier de l’Epal, l'entreprise portuaire d'Alger conforte les déclarations du P-DG de Naftal, en affirmant que les opérations d'accostage et de déchargement de carburants des pétroliers se déroulent « normalement et sans aucune perturbation » au port d'Alger depuis le 8 avril dernier. Plus précis, le communiqué souligne qu'en dépit des mauvaises conditions « météo » annoncées par un BMS de l'office national de la météorologie (ONM) pour trois jours à compter du 5 avril, les deux « tankers » qui avaient été mis en rade par mesure de sécurité ont été autorisés à accoster de nouveau au port d'Alger « à titre exceptionnel et prioritaire et malgré les conditions météorologiques difficiles ». Le déchargement des deux tankers par pompage s’est effectué en 24 heures. Naftal, filiale à 100% du groupe Sonatrach, a pour mission principale de distribuer et de commercialiser des produits pétroliers et dérivés sur le marché national. Pas moins de 12 millions de tonnes de produits pétroliers finis sortent annuellement des raffineries algériennes, au moment où la demande s'élève à 13,5 millions de tonnes par an. Pour faire face au déficit en carburants, Sonatrach prévoit l'augmentation à hauteur de 30% des capacités des raffineries en activité (Skikda, Alger et Arzew). Il est également prévu la remise en marche de celle de Hassi Messaoud et la création de trois nouvelles raffineries (Biskra, Ghardaïa et Tiaret) dotées d'une capacité de 5 millions de tonnes chacune et dont la mise en service est prévue entre 2018 et 2019.

Publié dans Der

Le film tunisien La nuit de la lune aveugle de la réalisatrice Khadija Lemcheker a remporté le grand prix de la 4e édition du Festival du court-métrage maghrébin, qui s’est clôturé samedi à Oujda. Le prix du jury a été attribué au film marocain Voyage dans la boîte du réalisateur Amine Sabir, alors que le prix du meilleur réalisateur est revenu au metteur en scène algérien Anis Djaâd pour son film Passage à niveau. Le jury a de même décerné le prix du meilleur scénario au court métrage marocain Frontières de Ali Esmili et Claire Cahen, et le prix de la meilleure interprétation masculine à l’acteur algérien, Rachid Benallal, pour son rôle dans le film Passage à niveau. Le prix de la meilleure interprétation féminine a été attribué ex-æquo aux comédiennes tunisiennes Racha Maaouia pour son rôle dans La nuit de la lune aveugle, et Fatin Chadli pour son rôle dans le film Action figuration du réalisateur Bilel Bali. Quant au jury de la Fédération nationale des ciné-clubs au Maroc, présidé par le poète, secrétaire général de ladite Fédération et membre du Conseil d’administration du Festival du cinéma africain de Khouribga, Abdelmajid Toumert, il a décerné son prix au film algérien « Passage à niveau ». La cérémonie de clôture de cette manifestation cinématographique, organisée par l’association Ciné Maghreb sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été également marquée par un hommage appuyé à l’acteur et metteur en scène Oujdi, Abderrazzak Benaissa, et ponctuée d’un spectacle interprété par une troupe espagnole de flamenco. S’exprimant lors de cette soirée, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad ainsi que de cinéastes et figures maghrébines de renom, le directeur du festival, Khalid Isli, a souligné que ce rendez-vous cinématographique est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs parmi lesquels le rapprochement entre dimensions esthétique et humaine au sein des sociétés maghrébines. Une mission qui incombe aux intellectuels et artistes maghrébins, a-t-il insisté. Ce festival, qui en est juste à sa 4e édition, a pu répondre aux  aspirations de la population de l’Oriental en accueillant une manifestation cinématographique d’envergure et se faisant une place parmi les festivals nationaux et internationaux organisés au Maroc, a-t-il dit, faisant remarquer qu’il reflète bien la particularité géographique maghrébine qui se démarque par ses spécificités islamique, arabe, amazighe, africaine et méditerranéenne. Lors de cette édition (7-11 avril), baptisée feu Mohamed Dahan, les 24 court métrages en lice ont été départagés par un jury composé du réalisateur marocain Lahcen Zinoun (président), le réalisateur algérien Ahmed Rachdi, l’écrivain mauritanien Mohamed Ould Hadhana et la comédienne tunisienne Rabiaa Benabdellah.

Publié dans Der

Le projet, composé essentiellement de la réalisation de 22 stations de péage de la partie Est de l’autoroute, plus précisément de Bordj Bou Arréridj à la frontière algéro-tunisienne, d’une longueur d’environ 400 km, a été confié par l’Algérienne de gestion des autoroutes (AGA), maître de l’ouvrage, à l’italien CMC di Ravenna pour un montant global de 300 millions d’euros. Le projet comprend également la réhabilitation et la rénovation de plusieurs carrefours, la construction de bâtiments pour les bureaux et services pour l’entretien des routes, l’édification de petits bâtiments. A son achèvement, ce projet sera doté de tous les équipements nécessaires pour la gestion et la sécurité du trafic routier, conformément à une technologie de dernière génération, avec des stations radio, météorologiques, des centres pour la collecte des données et statistiques de la circulation des véhicules, SOS, panneaux à messages variables et des systèmes de vidéosurveillance. Pour ces travaux, il est prévu la mise en place d’une centaine de kilomètres de câble de fibre optique. Enfin, la société italienne CMC di Ravenna, réalisatrice de ce projet et dont la base de vie est implantée entre Aïn Charchar et Oued El Kebir, a déposé une offre d’emploi auprès de l’agence locale de l’emploi d’Azzaba pour le recrutement d’un personnel expérimenté en leur offrant des salaires motivants afin d’assurer le bon déroulement de ces travaux, dont des laborantins, des ingénieurs en topographie…

Publié dans Der

La cinquième édition du Salon national de l’emploi, Salem-2015, qui a drainé quelque 155 000 visiteurs, s’est clôturée hier à l’hôtel Hilton sous de bons auspices. Des conventions ont été signées entre plusieurs institutions et dispositifs de travail, afin d’améliorer les chances des jeunes à trouver un emploi via l’Agence nationale de l’emploi (Anem) ou de créer leur propre micro-entreprise via la Cnac ou l’Ansej. Ainsi, cette dernière s’est engagée, dans une convention conclue avec la Faculté des sciences économiques, commerciales et sciences de gestion, à organiser des séances d’information, de formation au profit des étudiants et à contribuer à la création de structures pour la promotion de l’esprit entrepreneurial, dont des incubateurs. La convention consiste aussi à prendre en charge et à accompagner les dossiers des étudiants porteurs de projets, en les faisant bénéficier de toutes les facilités et avantages de l’Ansej. La faculté, quant à elle, mettra à la disposition des étudiants des mémoires de fin d’études et des travaux de recherche scientifique dans le respect des droits de propriété et des brevets d’invention. Un comité commun sera prochainement mis en place pour la mise en œuvre de cette convention. L’Ansej a signé, lors de la cérémonie de clôture, deux autres conventions, l’une avec l’Agence nationale des déchets et le Conservatoire national des formations à l’environnement, et l’autre avec la BEA. Le but, concernant la première convention, est d’encourager les jeunes à créer des micro-entreprises dans le secteur de l’environnement et à créer, concernant la deuxième convention avec la BEA, 10 000 nouvelles micro-entreprises au cours de ce quinquennat dans le secteur des TIC. Toujours dans le contexte des dispositifs de soutien aux jeunes, la Cnac a conclu un partenariat avec la SAA pour la formulation des devis de contrats d’assurance au profit des promoteurs. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la facilitation des procédures administratives pour les promoteurs. La Cnac, en fait, se chargera aussi de la vulgarisation des produits de la SAA à son niveau, et en échange, cette dernière formera ses cadres pour établir les devis des contrats d’assurance pour les promoteurs qui veulent souscrire une police d’assurance. Pour ce qui est de l’emploi, et dans la cadre de l’introduction du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle, l’Anem a signé aussi deux conventions avec deux entreprises, la SPA Maghreb de fabrication de tubes en acier et la Société d’électricité et des énergies renouvelables (Sonelgaz), pour insérer des jeunes universitaires notamment. « Grâce à leur confiance en soi et au soutien de l’Etat, les jeunes peuvent accomplir des miracles. L’Etat continuera à soutenir les jeunes, soit pour trouver un poste d’emploi ou pour créer sa propre entreprise », a estimé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, lors de cette cérémonie de clôture, à laquelle ont assisté également plusieurs ministres concernés par l’emploi et la création des entreprises.

Publié dans Der

Le président de la FAHB, Saïd Bouamra, a lourdement critiqué l’état des infrastructures, à l’image de la salle Harcha qu’il qualifie dans un état « catastrophique ». Un constat qui risque de mettre à mal le pays à la veille de la visite d’inspection du Français Philipe Bana, membre de la commission d’organisation et des compétitions à l’IHF. Autre grief soulevé par le patron de la petite balle, la faiblesse de la subvention octroyée par la tutelle… Le président de la Fédération algérienne de handball (FAHB), Saïd Bouamra, n'a pas mâché ses mots samedi en parlant de l'état des infrastructures censées abriter des matchs du Championnat du monde des U-21 qu'organisera l'Algérie en 2017. « J'ai inspecté la salle Harcha-Hacène (Alger) il y a un mois, elle est dans un état catastrophique. Il n'y a pas de tapis, les vestiaires sont semblables à une écurie. 800 millions de centimes ont été dépensés pour la réparation de la toiture, pour rien puisque les infiltrations pluviales y sont toujours », a pesté Bouamra lors de l'assemblée générale ordinaire (AGO) de la FAHB tenue au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Ben Aknoun. « La climatisation est aussi déficiente malgré toute son importance et la Fédération internationale (IHF) peut nous épingler sur ce sujet. La FAHB a payé la réparation de la sonorisation dans la salle de sa poche. Nous ne pouvons pas réaliser des performances dans de telles structures », a-t-il encore regretté. Le Français Philipe Bana, membre de la commission d’organisation et des compétitions à l’IHF, est attendu à Alger durant ce mois d'avril pour inspecter les différents sites devant accueillir les délégations et les matchs de ce Mondial-2017 qui doit se dérouler à Alger et Oran. La FAHB avait précisé dernièrement que pour Alger, la coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf, la salle Harcha-Hacene et celle de Chéraga ont été retenues, ainsi que le Palais des sports Hammou-Boutlilis à Oran. Interrogé par l'APS en marge de l'AGO sur la salle de 15 000 places au Caroublier (Alger), le directeur des sports au ministère des Sports, Mohamed Djeraoui, n'a pas voulu trop s'étaler, se contentant de dire que l'étape de l'étude du projet allait s'achever « bientôt » et que cette enceinte était une « nécessité pour nous ». Par ailleurs, le président de la FAHB a regretté la situation financière dans laquelle se débat son instance, qui a entamé son travail avec des dettes estimées à « 3,5 milliards de centimes ». « Le ministère nous octroie une subvention de 8 milliards de centimes, ce qui est rien, ça équivaut à 4 ou 5 déplacements d'une de nos sélections à l'étranger. En 2014, 45% de nos dépenses étaient en rapport avec la coupe d'Afrique des nations organisée à Alger et si des sponsors n'avaient pas volé à notre secours, nous n'aurions pas bouclé la saison », a-t-il conclu.

Les bilans moral et financier adoptés à l’AG de la FAHB   Les membres de l'assemblée générale de la Fédération algérienne de handball (FAHB), réunis samedi à Alger en session ordinaire, ont adopté les bilans moral et financier de l'exercice 2014. Sur les 106 membres que compte l'assemblée générale (AG), 73 étaient présents (quorum atteint) dont 58 ont voté « oui » contre 0 « non » et 0 abstention (certains membres ont quitté prématurément les travaux). L'AGO de l'instance fédérale s'est déroulée au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Ben Aknoun en présence du directeur des sports au ministère des Sports, Mohamed Djeraoui. Outre les bilans moral et financier de 2014, les présents ont adopté aussi le procès-verbal de l'AGO du 29 novembre dernier. Le commissaire aux comptes a présenté, lui, son rapport qui a été soumis à débat en raison de certains dossiers non encore régularisés. Le président de la FAHB, Saïd Bouamra, a présenté, de son côté, le bilan de la coupe d'Afrique des nations 2014 organisée à Alger et remportée par l'Algérie chez les messieurs et la Tunisie chez les dames. Quant au projet d'amendement des règlements généraux de la FAHB, le patron de l'instance fédérale a reporté l'adoption de ce chapitre, préférant laisser plus de temps aux membres de l'AG pour étudier le document.

Vers une AGEX avant le début de l'exercice 2015-2016 La Fédération algérienne de handball (FAHB) devrait organiser une assemblée générale extraordinaire (AGEx) en juin ou juillet prochains, soit avant le début de l'exercice 2015-2016, ont décidé samedi à Alger les membres de l'AG, réunis en session ordinaire. Certains présidents de club, à l'image de celui du HBC El-Biar, Abdeslam Benmeghsoula, sont intervenus pour contester la situation actuelle caractérisée par un statu quo depuis l'AGO du 29 novembre dernier, notamment au niveau des compétitions nationales. Il a été décidé ainsi de procéder à un vote pour l'inscription sur le procès-verbal de l'AGO de samedi, la mise en place d'un collège technique présidé par le futur directeur technique national (DTN) pour solutionner les différents problèmes touchant la discipline, notamment le système de compétition actuel qui ne fait pas l'unanimité au sein de la famille handballistique. Cette résolution a été adoptée par 46 membres sur les 73 présents (l'AG en compte 106). « La Fédération n'a jamais décidé de ce championnat, elle a hérité de la situation et a appliqué cette formule à 20 clubs. Notre problème n'est pas d'ordre technique, mais c'est l'atmosphère qui se respire dans la famille du handball. Nous sommes prêts à résoudre tous les problèmes, mais dans le calme, je ne suis pas venu pour que la famille du handball se déchire », a déclaré le président de la FAHB, Saïd Bouamra, lors de l'AGO qui s'est tenue au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Ben Aknoun.

Publié dans Sports

Cette empoignade sera surtout une opposition inédite entre deux formations qui ont accédé ensemble en Ligue 1 en 2013 et qui souhaitent donc garnir leur vitrine vierge par un premier titre. La finale de la Coupe d’Algérie de football sera inédite cette saison, puisqu’elle opposera deux formations qui ne sont pas habituées à atteindre ce stade de la compétition. Ainsi et après le MOB, qui a arraché son ticket de qualification en finale vendredi soir, c’est au tour du RC Arba d’en faire de même et de la même manière, puisque la qualification est venue aussi aux tirs au but. Les gars de Larbaâ ont pu compter sur leur gardien de but, Fellah, qui est un habitué de ce genre de mission, puisqu’il a déjà qualifié le CRB en finale, il y a quatre ans, et avait même remporté le trophée avec ce club. Ironie du sort, il faut savoir que les deux formations, et même si elles ont été créées depuis un bon bout de temps, ont accédé la même année en Ligue 1, à savoir en 2013. Que ce soit le RCA ou le MOB, ils ont le même souhait : prendre ce trophée et garnir leur vitrine vierge de titres. Les Crabes réalisent une saison remarquable cette année en décrochant une première place en Ligue 1 Mobilis, qu’ils gardent farouchement et qu’ils ne comptent pas lâcher, malgré la concurrence de l’ES Sétif, qui souhaite aussi remporter ce championnat. Les dirigeants du MOB ont mis le paquet pour remporter un titre cette saison, que ce soit le championnat ou la Coupe, en témoigne la grosse prime que réserve ces derniers aux joueurs en cas de victoire finale et qui atteindrait les 120 millions de centimes. De son côté, le RC Arba souhaite aussi décrocher le titre suprême, surtout que cela sera historique pour ce club dépendant de la ville de la périphérie de Blida. Le président Djamel Amani, en grand connaisseur pour avoir été joueur international et ancien agent de joueurs, a monté une équipe solide constituée de joueurs d’expérience et d’autres jeunes doués et pense donc qu’il est temps d’en récolter les fruits en remportant ce premier titre.

Publié dans Sports

Le GS Pétroliers, champion sortant, a terminé leader au terme de la première phase du championnat d'Algérie de basket-ball, Super-Division A, et aura l'avantage du terrain durant les play-offs qui débutent le 1er mai. Les Pétroliers vainqueurs lors de cette journée devant l'O Batna (81-59) terminent premiers avec 47 points devant l'US Sétif (44 pts) et le CRB Dar El-Beïda (40 pts). Les trois premiers recevront chacun un tournoi des play-offs. Le CRB Dar Beida compte un match en retard face à l'USM Blida, prévu lundi prochain à partir de 18h00 à Dar Beida. La deuxième phase de la Super-Division A se disputera en trois tournois regroupant les 8 premiers à l'issue de la 1re phase pour les play-offs, alors que les autres clubs disputeront les play-down pour le maintien. A l'issue des trois tournois, les deux premiers au classement disputeront le tournoi des As pour le titre de champion d'Algérie de la saison 2014-2015. Avant les play-offs, les quatre premiers à l'issue de la première phase, à savoir le GS Pétroliers, l'US Sétif, le CRB Dar Beida et l'IRBB Arrèridj, disputeront le tournoi d'Excellence les 17 et 18 avril à Batna, dont le vainqueur représentera l'Algérie à la Coupe arabe des clubs la saison prochaine.

Publié dans Sports

Le dossier de candidature de l'Algérie pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017), attribuée finalement au Gabon, était « le plus solide et méritait de passer », selon Magdi El Metnaoui, membre du comité exécutif de la Fédération égyptienne de football (FEF). « A mon avis, le dossier algérien était le plus solide et méritait largement de passer. Personnellement, j'étais informé de la victoire du Gabon deux jours avant le scrutin, une information que j'ai obtenue des coulisses de la Confédération africaine de football (CAF) (dont le siège est au Caire, ndlr) », a déclaré le responsable égyptien cité dimanche par l'agence Mena. Le ministre des Sports algérien, Mohamed Tahmi, a réitéré samedi dans une conférence de presse à Alger que « tout s'est joué d'avance » dans l'attribution de la CAN-2017 au Gabon, indiquant que la candidature de l'Algérie a « mis à nu un dysfonctionnement » au sein de la CAF. « Tout s'est joué d'avance. Il n'y a pas eu de transparence dans la désignation (du pays hôte de la CAN-2017, ndlr) », a déclaré M. Tahmi, invité du forum de l'Organisation des journalistes sportifs algériens.

Publié dans Sports

L'attaquant international algérien du Sporting Lisbonne, Islam Slimani, remis d'une fatigue musculaire, a été convoqué dans le groupe en vue du match en déplacement sur le terrain de Vitoria Setubal hier, dimanche, comptant pour la 28e journée du championnat portugais de football. Le joueur algérien âgé de 26 ans a ressenti une fatigue musculaire, selon la presse lusitanienne, qui a suscité l'inquiétude du staff technique du Sporting. Le buteur des Verts s'est entraîné avec le groupe la veille sans se plaindre, ce qui a poussé l'entraîneur Marco Silva à le retenir dans le groupe. Au terme de la 27e journée, le Sporting pointe à la 3e place au classement avec 57 points, à onze longueurs du leader, Benfica Lisbonne. Le Sporting Lisbonne reste sur une qualification pour la finale de la Coupe du Portugal, en battant le Nacional Funchal (1-0). Les deux équipes s'étaient neutralisées à l'aller (2-2). L'attaquant algérien, qui est à sa deuxième saison avec le club lisboète, aura ainsi l'occasion de remporter la Coupe du Portugal, dont la finale se jouera le 31 mai prochain contre le vainqueur de la confrontation entre le Sporting Rio Ave et Braga (aller 3-0 pour Braga). En 58 matches avec le Sporting Lisbonne, l'ancien joueur du CR Belouizdad (Ligue 1 algérienne) a marqué 22 buts.

Publié dans Sports

Le milieu international algérien du Club africain, Abdelmoumene Djabou, s'est illustré samedi en inscrivant un des trois buts de son équipe, vainqueur sur le terrain du CS Hammam Lif (3-0), en ouverture de la 24e journée du championnat tunisien de Ligue 1 de football. Passeur décisif dans l'action de l'ouverture du score signée Saber Khelifa (12e), le joueur algérien a marqué le second but des clubistes (45e). Khelifa est revenu à la charge pour marquer le troisième but au temps additionnel (90+6). L'international algérien en est à sa 8e réalisation depuis le début de la saison, dont le classement des buteurs est dominé par son compatriote Baghdad Bounedjah, rejoint par Saber Khelifa, avec 10 buts chacun. A la faveur de cette victoire, le Club africain accapare provisoirement la tête du classement avec 49 points, en attendant le déroulement des matches de ses deux poursuivants prévus dimanche : l'ES Tunis (2e, 46 points) à domicile face au Stade tunisien, et l'ES Sahel (3e, 45 points) en déplacement face à l'AS Gabes. Convoqué en Equipe nationale pour la dernière Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015) en Guinée équatoriale, Djabou n'a pas été retenu pour le stage des Verts effectué du 23 au 31 mars derniers au Qatar, ponctué par deux matches amicaux face au Qatar (défaite 1-0) et Oman (victoire 4-1).

Publié dans Sports
Page 1 sur 6