Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 07 avril 2015

Plus de 50.000 militaires rappelés entre 1995 et 1999 ont été convoqués, dont 38.000 se sont présentés aux bureaux régionaux des pensions militaires et sont passés devant les différentes commissions médicales depuis le début de l'opération en septembre 2014, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Le MDN "porte à la connaissance des militaires rappelés entre 1995 et 1999 dans le cadre de la mobilisation et rayés des contrôles, que dans la poursuite des efforts consentis pour la prise en charge de leurs doléances et conformément aux instructions du Haut Commandement de l'ANP édictées au mois de septembre 2014, il leur a été demandé de se présenter, munis de leurs dossiers, aux bureaux régionaux des pensions militaires territorialement compétents pour les soumettre à l'étude et régulariser leur situation", lit-on dans le communiqué. A ce titre, la même source précise que "depuis le début de cette opération le 4 septembre 2014 jusqu'à aujourd'hui, le nombre de citoyens convoqués s'élève à plus de 50.000, dont 38.000 se sont présentés aux bureaux régionaux des pensions militaires et sont passés devant les différentes commissions médicales, où 29.154 éléments ont subi des expertises médicales, selon chaque cas, y compris ceux ayant contracté des maladies après leur libération des rangs". Ces expertises "ont reconnu 16.769 cas ouvrant droit à une indemnisation pour invalidité, dont 5.135 cas ont déjà bénéficié d'une indemnisation, 4.581 cas sont en cours de satisfaction et 7.053 cas sont en phase de constitution et de recomplètement de dossiers pour bénéficier de l'indemnisation", relève la même source. Quant aux 12.385 cas restants, les commissions médicales "les ont déclarés en bonne santé et ne présentent aucune pathologie", affirme le communiqué du MDN. Par ailleurs, il est à signaler que de "grands efforts sont accordés pour la prise en charge des différentes catégories des militaires rayés des contrôles pour des raisons médicales non-imputables au service", ajoute la même source. Il est à signaler que depuis le début de cette opération qui est toujours en cours, plus de 7.400 dossiers ont été régularisés, précise le communiqué. En outre, le MDN, rassure tous les éléments de ces catégories, que leurs dossiers "seront traités équitablement dans les meilleurs délais, et que chacun bénéficiera de ses droits selon le taux d'invalidité défini par les commissions d'expertises médicales".  "Quant aux cas déclarés en bonne santé, ils ne peuvent prétendre à aucune indemnisation", explique le MDN. Afin de régulariser le reste des dossiers de la catégorie des rappelés dans le cadre de la mobilisation, ayant reçu des convocations pour une visite médicale, le MDN les invite à se rapprocher des bureaux régionaux des pensions militaires territorialement compétents. D'autre part et concernant les retraités de l'ANP, il y a lieu de signaler qu'ils ont fait "l'objet d'une régularisation dans le cadre de la modification du code des pensions militaires, conformément à la loi n°13-03 du 20 février 2013", poursuit la même source. Les bureaux régionaux des pensions militaires "demeurent à leur disposition pour répondre à toute demande de clarification", conclut le communiqué du MDN.

Source APS

Publié dans Actualite archives

« Elles sont un legs de nos anciens qu’il faut à tout prix préserver. » C’est ce qu’a déclaré Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, lors de l’ouverture avant-hier des travaux d’une journée d’information sur les foggaras, initiée par l’Observatoire des foggaras et l’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau (Agire). Hocine Necib a plaidé donc pour la préservation « de cet héritage », rassurant que l’Etat est engagé à mettre les moyens financiers nécessaires pour ce faire. « Une commission d’experts s’attellera prochainement sur la question et procédera à l’étude avec les propriétaires des foggaras », a informé le ministre, expliquant que la commission est chargée de faire des fiches techniques qui seront remises au ministère, qui se chargera de financer l’opération de réhabilitation et de modernisation. Le ministre a souligné qu’il faut apporter une nouvelle touche avec des moyens modernes, afin, disait-il, « de pouvoir mieux stabiliser le sous-sol et drainer des volumes d’eau plus importants ». M. Necib a appelé, par ailleurs, à la réhabilitation des foggaras ayant tari à travers leur alimentation en eau à partir d’autres foggaras. Il a rappelé que l’Etat est engagé à soutenir toute initiative visant à améliorer les foggaras. Il a révélé qu’une enveloppe de près de 2 milliards de centimes a été déjà allouée aux propriétaires à cet effet. Il a rappelé aussi que les foggaras ont été intégrées dans le Code des eaux promulgué en 2005. Un Observatoire des foggaras a été créé, a-t-il encore dit, sur recommandation du séminaire international sur les foggaras de 2011. Toujours lors de sa visite à Adrar, il a remis des camions-citernes pour le pompage des eaux usées à quatre communes. Sur ce point, il a estimé que la wilaya d’Adrar n’a pas encore atteint le taux national de raccordement au réseau d’assainissement, notamment au niveau des ksour, mais plusieurs projets sont déjà lancés. A propos de la situation hydrique dans la région, il a souligné que l’alimentation sera renforcée, avec notamment la réalisation de plusieurs projets de transfert d’eau. « Il est nécessaire de renforcer le dispositif de stockage et de transfert, afin d’améliorer l’approvisionnement de la population de la wilaya en eau potable », a indiqué le ministre lors du lancement de plusieurs projets dans plusieurs communes de la wilaya. Le ministre a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de transférer la gestion du secteur aux ADE. De ce fait, il a ordonné ce transfert dans huit communes, dans le but, a-t-il dit, « de professionnaliser et d’améliorer la gestion du service public de l’eau dans la wilaya ». Sur un autre registre, M. Necib a abordé le projet gouvernemental de création de nouvelles wilayas déléguées. Tout en précisant que le chef de l’Etat est engagé depuis plusieurs années, avec la mobilisation de quelque 400 milliards de dinars pour le développement de ces régions, il a indiqué qu’il est prévu de désigner toutes les subdivisions comme directions avec plus de moyens humains et financiers.

Publié dans Der

Venus hier de plusieurs wilayas du pays, des retraités de l’Armée nationale populaire (ANP) se sont rassemblés devant le siège de la wilaya de Bouira. Ils dénoncent la non-prise en charge de leurs revendications soulevées aux pouvoirs publics. « Depuis des années que nous réclamons nos droits et aucun responsable n’a daigné nous répondre », dénonce le coordinateur de cette organisation de la wilaya de Bouira. D’autres ont soulevé le cas des dialysés qui se soignent au niveau de l’établissement hospitalier de Bouira. Victimes d’attentats terroristes, les malades ne sont pas, selon les protestataires, pris en charge comme il se doit au niveau du service d’hémodialyse. Ils réclament une prise en charge au niveau de l’hôpital militaire d’Ain Naâdja, à Alger. D’autres revendications sociales ont été également énumérées par ces retraités. « Nous possédons des décisions d’attribution de logements signés par les services des œuvres sociales du ministère de la Défense nationale, mais rien n’a été concrétisé sur le terrain », dénonce-t-on.

Publié dans Der

Un dispositif de pré-plainte via internet a été mis en place avant-hier par la Gendarmerie nationale. https://ppgn.mdn.dz/ est le lien du site à partir duquel les pré-plaintes peuvent être déposées. Il s’agit d’une mesure qui permet de signaler des vols, des actions de dégradation de biens ou des affaires d’escroquerie dont les auteurs sont inconnus. Ces actes sont les plus courants et font l’objet du plus grand nombre de plaintes enregistrées par les brigades de gendarmerie. Il faut savoir que le système de pré-plainte est réservé aux affaires ne nécessitant pas une intervention rapide et où il n’y a pas d’actes de violence. Dans ces cas-là, le numéro vert 1055 reste le numéro à composer. Le pré-plaignant doit indiquer son identité, le type et la date de l’infraction, ainsi que ses coordonnées et ses disponibilités, sur le site de la pré-plainte. Dans les 24 heures, la victime recevra un mail de la gendarmerie, si la pré-plainte est jugée recevable par l’unité concernée. Mais si le plaignant ne se présente pas à la brigade de gendarmerie territorialement compétente sous les 30 jours à partir de la date du rendez-vous, sa plainte sera automatiquement annulée. Dans le cas contraire, un rendez-vous est convenu entre le plaignant et la gendarmerie. « Le système permet de gagner du temps du côté des plaignants », lit-on sur le nouveau site.

Publié dans Der

Le coach de la formation féminine du GSP de volley-ball estime que son équipe, qui avait été sacré champion d’Afrique lors de la précédente édition, a raté le coche lors de ce tournoi, se contentant de la 5e place. La 5e place décrochée par l’équipe seniors dames du GS pétroliers au championnat d’Afrique des clubs champions de volley-ball, disputé au Caire, « a été une maigre consolation », selon l’entraîneur Salim Achouri, dont l’équipe, tenante du titre, s’était fixe pour objectif d’aller au moins en finale. « Le moins que l’on pouvait espérer après notre élimination précoce était de terminer à cette 5e place, et nous l’avons fait. Ce qui prouve quelque part que nous avons fait le maximum, mais ça reste quand même une maigre consolation, car, étant les tenants du titre. On voulait aller au moins en finale », a indiqué l’entraîneur des pétrolières. Eliminé par les Kényanes de Pipeline (3-0) en quart de finale, le GSP a disputé deux matches de classement, qu’il a remportés 3-0 contre Vision (Ouganda) et 3-1 contre la formation de Revenue (Rwanda), décrochant ainsi la 5e place dans ce tournoi continental des clubs. Achouri a considéré néanmoins qu’« à quelque chose malheur est bon », en référence à cette élimination précoce, qui, selon lui, a été « riche en enseignements », notamment en ce qui concerne « la nécessité d’avoir un effectif riche à l’avenir pour éviter de subir les désagréments des blessures et des suspensions ». « Nous avons une bonne équipe, certes, mais les doublures sont jeunes et manquent d’expérience. Donc, lorsqu’une de nos joueuses titulaires est absente, sa remplaçante n’apporte pas souvent le même plus. Ce qui peut être néfaste pour l’équipe, surtout à l’occasion de grands évènements, comme cela a été le cas pendant ce championnat d’Afrique des clubs », a encore expliqué Achouri. L’entraîneur des pétrolières considère, en effet, que son équipe doit se renforcer par davantage de joueuses expérimentées, et dès cet été, pour afficher un meilleur visage à l’avenir et « pourquoi pas, reconquérir son titre de championne d’Afrique des clubs ». L’équipe du GSP devait assister à la finale qui a mis aux prises les Kényanes de Pipeline et le Ahly du Caire, et ce n’est qu’hier après-midi qu’elle devait embarquer pour Alger.

Fatima-Zohra Oukazi : « Etre membre de l’AG du COA est une fierté » La joueuse de volley-ball du GS pétroliers, Fatima-Zohra Oukazi, actuellement en Egypte avec son club, a accueilli avec « une immense fierté » sa désignation samedi en tant que nouveau membre de l’assemblée générale du Comité olympique algérien (COA). « C’est une immense fierté pour moi et une juste récompense pour le sérieux dont j’ai fait preuve et les sacrifices que j’ai consentis pendant plus de 14 ans », a réagi Oukazi sur son compte facebook à partir du Caire, où elle a décroché la 5e place au championnat d’Afrique des clubs champions. « J’espère que le travail sérieux, la discipline, la bonne éducation et la conscience professionnelle contribueront à la réussite d’autres athlètes, en leur permettant de continuer à servir le sport après leur reconversion », a ajouté la même source. L’entraîneur du GSP, Salim Achouri, a affirmé que lui et le reste de l’équipe ont tous été « très contents pour Oukazi », joueuse très appréciée par ses coéquipières. « C’est une bosseuse et elle le mérite. On lui souhaite d’aller encore plus loin, car sa réussite sur le plan personnel sera aussi celle du club », a ajouté l’entraîneur des pétrolières. Outre Fatima-Zohra Oukazi, le COA a désigné la handballeuse Saliha Bounemri comme nouveau membre de son assemblée générale, lors de l’AGO tenue au siège de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis à Bab Ezzouar (Alger). Avec l’adhésion de ces deux nouvelles personnalités du mouvement sportif algérien, l’assemblée générale du COA compte désormais 81 membres.

Publié dans Sports

L’étude pour la réalisation du nouveau musée olympique, faisant office aussi d’académie olympique, a été achevée et un appel à candidatures pour la construction des gros œuvres du projet va être lancé « bientôt », a indiqué le maître d’œuvre, l’architecte Lyès Achour. « On a terminé l’étude pour la réalisation du musée olympique et l’académie du Comité olympique algérien (COA), et on entamera bientôt des consultations pour lancer les gros œuvres de ce projet très moderne », a déclaré Achour. L’édifice bâti sur un terrain d’une superficie globale de 520 m² comportera sept niveaux. Le rez-de-chaussée et le premier niveau seront réservés au musée olympique, alors que le second palier sera consacré à l’académie olympique. Les quatre autres niveaux (320 m²) seront réservés à l’hôtel, doté de 28 chambres (24 doubles et 4 triples). « Le plan de construction qu’on a adopté est moderne et sera mis encore plus en valeur, car il va marquer l’histoire de l’Algérie. On s’est inspiré un peu du musée du CIO à Lausanne, et on respectera les valeurs olympiques dans la construction. L’édifice sera doté d’une bibliothèque ainsi que d’une grande salle d’étude, pour la documentation et l’organisation d’éventuels conférences ou séminaires », a souligné l’architecte chargé du projet. La bâtisse comportera aussi plusieurs autres commodités, à l’image d’un parking au sous-sol, deux ascenseurs et un monte-charge. « L’aspect écologique est pris en compte dans ce projet, étant donné que sa principale façade sera dotée de capteurs photovoltaïques. Nous avons décidé de profiter de l’énergie solaire en Algérie en utilisant des capteurs photovoltaïques. Un atout qui devrait réduire la consommation d’énergie », a également révélé Lyès Achour. Le nouveau musée olympique, faisant office aussi d’académie olympique, sera situé en face de la salle Harcha et sera conçu par le bureau d’études Achour. « Cet édifice planera sur la rue Larbi-Zekal (à Sidi M’hamed, Alger). Il est à proximité de la salle Harcha-Hacène et du complexe sportif Ahmed-Ghermoul. Ce sera un bijou qui fera honneur à l’Algérie », a assuré le maître d’œuvre du projet.

Publié dans Sports

La formation eulmie a réussi une belle performance pour la première participation de son histoire à la plus prestigieuse des compétitions africaines. C’est un véritable exploit que celui réalisé par le Mouloudia d’El Eulma, qui a arraché le ticket de qualification au prochain tour de la Ligue des champions d’Afrique, après avoir pris le meilleur sur la redoutable formation ghanéenne de l’Asante Kotoko sur le score de 2 buts à 1. A noter que le match aller s’était soldé par un score vierge. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Owusu (40e) pour Asante, et Derardja (61e) et Hamiti (90+5) pour le MCEE. Ce sont encore une fois les meilleurs marqueurs du Babya qui ont fait la différence et qui permettent à cette dernière d’arracher une qualification historique pour le club qui participe à ce genre de compétition pour la première fois de son histoire. A noter que ces deux joueurs aussi ont permis à la formation eulmie de décrocher le titre de meilleure attaque du championnat. Pour revenir à ce match face à l’Asante, il faut savoir que les Eulmis l’ont abordé avec un grand sang-froid, malgré le fait que le match aller s’était soldé sur un score vierge. Les Ghanéens pensaient sans doute qu’ils avaient les faveurs des pronostics, mais c’était sans compter avec les poulains du Français Jules Accorsi, qui ont prouvé qu’ils étaient prêts à relever le défi et réussir de bien meilleurs résultats quand ils sont mis dans les meilleures conditions. Au prochain tour, El-Eulma affrontera la formation tunisienne du CS Sfax. Outre le MCEE, deux autres représentants algériens dans cette compétition, l’ES Sétif (tenante du titre) et l’USM Alger, se sont qualifiés pour les 8e de finale en éliminant respectivement les Gambiens du Real Banjul 2-0 (1-1 à l’aller) et les Sénégalais de l’AS Pikine 1-1 (5-1 à l’aller). C’est donc un carton plein que les Algériens ont réussi lors de ce tour en qualifiant quatre sur quatre formations engagées, les deux compétitions confondues, Ligue des champions et Coupe de la confédération.

Publié dans Sports

L’international algérien Nabil Bentaleb, titulaire dimanche avec Tottenham à Burnley, en match comptant pour la 31e journée de Premier League anglaise de football, a bénéficié de 90 minutes de temps de jeu et a contribué à la récolte du précieux point (0-0) qui a hissé son équipe à la 6e place au classement. Bentaleb (20 ans) a été crédité, en effet, d’une belle prestation, aussi bien dans l’animation du jeu offensif des Spurs que dans la récupération, ce qui lui a valu de nouvelles congratulations. Burnley reste pour sa part reléguable en compagnie de Queens’ Park Rangers (avant dernier) et Leicester City (lanterne rouge).

Publié dans Sports

Le président du MC Alger (Ligue 1 de football), Abdelkrim Raïssi, a indiqué dimanche que le milieu offensif brésilien Roberson de Arruda Alves, non qualifié au sein du club, sera retenu dans l’effectif en vue de la saison prochaine. « Nous regrettons beaucoup la non-qualification de ce joueur au MCA. Il aurait pu donner un plus pour l’équipe. Il sera retenu dans l’effectif en vue de la saison prochaine, d’autant que son contrat court jusqu’en 2016 », a indiqué le premier responsable du club algérois. Engagé durant le mercato d’hiver à titre de prêt en provenance de Juventude (division 3 brésilienne), Roberson (25 ans) n’a pu obtenir sa licence pour jouer au MCA. Le club de la capitale a fait endosser à la Fédération algérienne de football (FAF) la responsabilité de la non-qualification du joueur. « Le joueur se contente de s’entraîner le plus normalement avec ses coéquipiers, en attendant d’être qualifié dès l’ouverture de la prochaine période des transferts en été », a-t-il conclu.

Publié dans Sports

La Confédération africaine de football (CAF) a relevé dimanche des contradictions observées dans la décision rendue par le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a annulé jeudi les sanctions sportives et financières prises contre le Maroc. « La CAF, qui a adhéré à l’autorité de la juridiction du TAS, s’est engagée à en appliquer les décisions et se conformera à cet engagement, malgré les contradictions observées dans la décision rendue », a affirmé l’instance africaine dans un communiqué publié sur son site officiel. Le Maroc avait été suspendu des CAN 2017 et 2019 après avoir refusé d’organiser l’édition 2015 de la compétition aux dates prévues (17 janvier-8 février), réclamant en vain son report « du fait de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest ». « Le TAS est donc arrivé aux mêmes conclusions que le comité exécutif de la CAF, mais a décidé d’annuler partiellement les sanctions prises », précise la CAF. Le TAS a également annulé les lourdes sanctions financières infligées à la fédération marocaine. La FRMF avait été condamnée par la CAF à verser près de 9 millions d’euros (un million de dollars) d’amende (882 000 euros) et huit millions d’euros au titre de réparation des préjudices.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6