Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : jeudi, 09 avril 2015

On ne le dira jamais assez, les grands changements dans notre mode alimentaire inquiètent les spécialistes, qui y voient un danger grandissant pour la santé publique. Les effets néfastes de la nouvelle alimentation adoptée par beaucoup d’Algériens sont déjà à déplorer. Les maladies chroniques touchent un grand nombre d’entre nous. La restauration rapide (fast-food), qui prolifère partout en Algérie, «constitue un danger, voire un facteur de risque pour les cancers colorectaux », a averti mardi dernier le professeur Kamel Bouzid, chef de service d’oncologie médicale au Centre Pierre-et-Marie-Curie (CPMC) d’Alger. Intervenant lors du séminaire intitulé « Les premiers cours intensifs de cancérologie du Maghreb », qui se tiennent du 7 au 11 avril à Alger, le professeur Bouzid déplore la profusion de fast-foods qui, dit-il, représentent un « désastre nutritionnel ». « Les pizzas, hamburgers et autres chawarma vendus dans les fast-foods, présentent un danger nutritionnel qui favorise le cancer colorectal, qui apparaît souvent plus tard, après 50 ans », a-t-il expliqué, appelant à ce propos à une nutrition « saine ». Les spécialistes de la santé ne sont pas à leurs premiers avertissements. Comme nous l’avions déjà souligné dans ces mêmes colonnes, le chef de service de cardiologie au centre hospitalo-universitaire Nafissa-Hamoud (ex-Parnet), le professeur Djamaleddine Nibouche, a mis en garde récemment contre le changement de l’hygiène de vie dans notre société et la multiplication des fast-foods, qui ont « considérablement » contribué à la hausse du nombre de malades chroniques. Le spécialiste a regretté l’abandon du régime alimentaire sain dans notre société, soulignant que les Algériens sont aujourd’hui en train de subir les conséquences de l’amélioration du niveau de vie et de la surconsommation des glucides, des viandes, des matières grasses et des boissons gazeuses, au même titre que les pays développés, sinon plus. « La surconsommation de repas riches en matières grasses est devenue un phénomène social, dû notamment à la propagation des fast-foods », a estimé le professeur Nibouche, qui a tiré la sonnette d’alarme autour de la surconsommation de « chawarma et de grillades », qui provoquent souvent des problèmes cardiaques et des cancers. Le spécialiste a appelé, à cet effet, les autorités locales à limiter l’ouverture de fast-foods près des établissements éducatifs, car, ils favorisent l’apparition précoce chez les jeunes des maladies du cœur, du diabète et de l’hypertension artérielle, outre le surpoids. Si ce type de restauration rapide a vu le jour dans les pays développés, il y a lieu de souligner qu’elle s’est répandue de façon rapide et anarchique dans toutes les villes algériennes, sous différentes formes (hamburger, sandwich, pizza et chawarma). Cette activité commerciale connaît un grand engouement chez les jeunes commerçants, car n’étant pas coûteuse et ne nécessitant pas d’énormes moyens matériels et humains, outre les gains qu’elle génère, en raison de la grande affluence des citoyens sur ce type de restauration.

Publié dans Der

Les risques de l’utilisation incontrôlée d’Internet sur les enfants a été le thème d’une table ronde animée hier à l’Ecole de police Ali-Tounsi, à Châteauneuf (Alger). Plusieurs intervenants représentant différents secteurs se sont succédé pour parler des méfaits d’Internet et pour appeler à la sensibilisation des parents quant à cette question. Mohamed Tahar Dilmi, président de la commission de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur à l’APW d’Alger, a déclaré lors de son intervention qu’« Internet a connu des avancées considérables et les dangers ne sont pas des moindres, à tel point que ce monde virtuel devient incontrôlable, notamment pour les enfants ». Des représentants du ministère de l’Education ont expliqué que « les enfants doivent être protégés et orientés lors de l’utilisation d’Internet, que ce soit à la maison, à l’école, dans un cybercafé, à la bibliothèque ou dans un centre culturel ». Les animateurs de la rencontre se sont mis d’accord sur le fait que « certains sites constituent une véritable menace, à l’image des sites liés à la violence, à la pornographie ou à la drogue ». Le commissaire Abdelkader Mostefaoui, chargé de la délinquance économique, a informé pour sa part que « la police a réussi à arrêter des hackers impliqués dans des affaires de vol et de retrait frauduleux d’argent à partir de comptes à l’étranger ». Il a évoqué des affaires d’attentat à la pudeur, d’incitation de mineurs à la débauche, de détournement de mineurs et d’atteintes à l’intimité et à la vie privée, toutes liées à l’usage d’Internet. Il a, en outre, parlé de l’arrestation de trois jeunes ayant piraté des comptes Skype pour utiliser des photos personnelles afin de faire du chantage aux victimes. « Les enquêtes menées sont souvent diligentées par les brigades spécialisées de la protection de l’enfance, relevant des services de la police judiciaire, avec l’assistance des sections de lutte contre la cybercriminalité », a-t-il indiqué. Il ne donnera, cependant, aucun chiffre sur la cybercriminalité en Algérie. Le dernier chiffre donné par la police remonte à l’année 2013. La Direction générale de la sûreté nationale avait traité, au cours de cette année, 107 affaires contre 47 en 2010.

Publié dans Der

L’Algérie n’obtiendra pas l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de 2017, après que les membres du comité exécutif de la CAF lui aient préféré le Gabon, qui a été choisi lors du vote qui a eu lieu hier au siège de la structure africaine au Caire.

27 ans après avoir organisé ce même tournoi, la CAN-1990, notre pays échoue à abriter le tournoi continental en 2017, attribué officiellement au Gabon, en marge des travaux de la 37e assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (CAF). En course avec le Gabon et le Ghana, après le retrait de l’Egypte, l’Algérie avait espéré être le pays hôte de la 31e édition de la CAN, tablant notamment sur un dossier de candidature qualifié de « solide » par les responsables du football algérien et même par des officiels, dont le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, qui était le plus optimiste pour décrocher cette organisation. Selon les observateurs, la désignation du Gabon, qui avait déjà abrité le tournoi avec la Guinée équatoriale en 2012, constitue une «véritable surprise » au vu des indicateurs qui plaçaient l’Algérie en favori. La nouvelle a été accueillie avec beaucoup de consternation, mais surtout de déception par les Algériens, qui voulaient dans moins de deux années assister sur place au plus grand événement footballistique en Afrique. La CAN-2017 avait été confiée auparavant à la Libye, avant qu’elle ne se désiste en raison de la situation sécuritaire prévalant dans ce pays. L’Algérie a tout fait pour convaincre et séduire l’instance continentale de sa candidature, pour pouvoir renouer avec l’organisation de la CAN, mais en vain. L’Algérie ne pourra pas donc postuler à l’organisation de la CAN jusqu’à l’édition de 2025, puisque les éditions de 2019, 2021 et 2023 ont été attribuées respectivement au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et à la Guinée. Il faut savoir que deux personnalités avaient prédit que notre pays n’aurait pas l’organisation de ce tournoi, à savoir le président du COA, Mustapha Berraf, et le journaliste sportif exerçant à la chaîne qatarie, Bein Sport, Hafid Derradji, qui avaient même avancé le nom du Gabon. Pour le premier, il disait qu’il tenait l’information de Hayatou, alors que le second affirmait qu’un pays qui n’a pas décroché le tournoi de 2019 ne pouvait pas avoir celui qui le précédait. Certains avancent le fait que l’Algérie n’avait pas un dossier solide qui rassurerait concernant les stades, qui étaient sur plans, étant donné qu’ils ne sont pas encore livrés. Une chose est sûre, c’est un vrai camouflet pour l’Algérie, mais surtout pour le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qu’on disait bien introduit dans la CAF et pouvait bien activer dans les coulisses.

Les quatre villes hôtes connues Les matches de la 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017), prévue au Gabon, se joueront dans les villes de Libreville, Franceville, Port-Gentil et Oyem, rapportent mercredi les médias locaux. « Nous avons déjà Franceville et Libreville, et nous aurons également Port-Gentil et Oyem », a affirmé le président de la Fédération gabonaise de football, Pierre Alain Mounguengui. « Nous avons pris des dispositions pour qu’au moment opportun, ces stades soient livrés et nous jouerons effectivement sur ces stades-là », a ajouté le responsable gabonais.

Les Verts dans le groupe J avec le Lesotho, l’Ethiopie et les Seychelles L’Algérie a été versée dans le groupe J des qualifications africaines pour la CAN-2017 de football, dont l’organisation a été attribuée hier au Gabon, en marge de l’assemblée ordinaire de la Confédération africaine de football. Les Verts évolueront aux côtés du Lesotho, de l’Ethiopie et des Seychelles, pendant cette phase des qualifications, prévue à partir du mois de juin prochain. L’Algérie était elle-même candidate à l’organisation de cette CAN-2017, en compagnie du Ghana et du Gabon, mais c’est finalement sur ce dernier pays que la CAF a jeté son dévolu.

Publié dans Sports

Ce sera une aubaine pour les équipes pour décrocher des places leur permettant de figurer parmi les meilleures du pays et aux athlètes de s’illustrer pour rejoindre les différentes sélections nationales. La Fédération algérienne handisports (FAH) organise les finales des championnats d’Algérie de handibasket (dames), de goal-ball (hommes) et de powerlifting (hommes et dames) les vendredi, samedi et dimanche, a-t-on appris auprès de l’instance fédérale. La finale du National de handibasket (dames) aura lieu vendredi et samedi à la salle OMS d’Aïn Türck (Oran). Le tournoi désignera, après deux jours de compétition, le champion d’Algérie saison 2014-2015 et permettra d’établir le classement des huit meilleures équipes algériennes dans la discipline pour la saison en cours. Les huit équipes engagées sont : Ouargla (championne d’Algérie en titre), Khouloud Saïda (Saïda), Ibtissama Oran, Khobzi Mokhtar (Biskra), 8-Mars Mostaganem, Hodna M’sila, Amel El Ouaha (Ouargla) et Nour El Eulma. La salle de Boufarik abritera, quant à elle, le tournoi play-off de la Superdivision de goal-ball (hommes), samedi à partir de 9h. Le tournoi sera « très relevé », selon les spécialistes de la discipline, puisqu’il réunit les meilleurs clubs du National, dont le champion en titre, le Wifak Alger, qui mettra son titre en jeu. Outre le Wifak, la compétition mettra aux prises trois autres clubs : Ines Alger, Etoile filante Boufarik et Khenchela. Les équipes se rencontreront entre elles. Celui qui récoltera le plus de points, sera désigné champion d’Algérie de la saison 2014-2015. La troisième compétition programmée ce week-end concernera la discipline de powerlifting (hommes et dames) où 132 athlètes sont attendus, les 11 et 12 avril à la salle de Bou Ismaïl (Tipasa) pour prendre part à la finale du championnat d’Algérie (tournoi final qui clôturera la saison). Les 132 athlètes participants, dont 46 filles, représenteront douze équipes : Amir Abdelkader (Tighennif), Salam (Mascara), Machaal (Bir Mourad Raïs), CNN (Necira Nounou), Takoua Meftah (Alger), Aïn Kercha (Oum El Bouaghi), Noumedia (Constantine), Nour M’sila, Eclair (Oran), Aïn Merane (Chlef), Amel Boussaâda et une seconde équipe représentant la ville d’Oum El Bouaghi. « Deux plateaux seront mis en place pour les vingt catégories de poids (10 chez les hommes et autant en dames) afin de mieux maîtriser les épreuves et faciliter le travail des douze arbitres retenus pour la compétition, dont trois internationaux désignés par la Fédération algérienne d’haltérophilie (FAH) », a indiqué le directeur de l’organisation sportive, Aït Saïd Mansor. Interrogé sur la participation « appréciable » des powerlifteurs à la finale du championnat d’Algérie, M. Mansor ajoute que « le leitmotiv des athlètes sera évidemment une place en équipe nationale de powerlifting. Les places en sélection nationale sont devenues chères et chacun des participants sait qu’il faudra fournir des efforts colossaux pour être dans le futur sélectionnable par le staff technique national ».

Publié dans Sports

En battant les Golden State Warriors, les New Orleans Pelicans ont repris la 8e place de la Conférence Ouest au Oklahoma City Thunder. Pour Anthony Davis, la victoire des siens, en plus d’être nécessaire pour accéder aux play-offs, a été vécue comme une revanche sur l’état d’esprit des coéquipiers de Stephen Curry. Lesquels auraient pris cette rencontre comme un « entraînement », affirme la star de NOLA. Souhaitant calmer le jeu en vue des play-offs, ou trop confiants à l’idée d’affronter les Pelicans, les hommes de Steve Kerr ont en tout cas énervés ceux de Monty Williams. Qui le leur ont fait payer cher.

Publié dans Sports

ES Sétif - MO Béjaïa et ASO Chlef - RC Arbaâ s’affronteront respectivement vendredi et samedi, dans le cadre des demi-finales de la Coupe d’Algérie de football, avec l’objectif d’arracher leur billet pour la finale de la 51e édition de l’épreuve populaire. La demi-finale de la Coupe d’Algérie de football qui mettra aux prises demain vendredi le dauphin, l’Entente de Sétif, au leader de la Ligue 1, le MO Béjaïa, au stade du 8-Mai-1945 de Sétif, sera une véritable finale avant la lettre. Ainsi, l’Entente, qui est considérée, avec l’USMA, comme l’un des spécialistes de Dame Coupe, souhaite aller encore une fois en finale et décrocher ce trophée qui lui tient à cœur. Les gars de la ville des Hauts-Plateaux, qui restent sur une amère défaite en championnat à domicile face à l’ASO Chlef, souhaitent se ressaisir et l’emporter pour atteindre la finale. Pour cela, les poulains de Kheireddine Madoui devraient rester concentrés sur leur sujet et jouer à fond du début jusqu’à la fin. Pour l’Entente, ce match est d’une grande importance, d’où son souhait d’évoluer au grand complet. Ainsi, le club sétifien devrait récupérer son milieu de terrain Lameri, qui est d’attaque et qui a repris après une blessure et devrait tenir sa place dans l’effectif, sauf surprise. Pour ce qui est de l’attaquant Abdelmalek Ziaya, il devait retrouver le groupe hier et sa participation n’est donc pas tranchée. L’essentiel est que les Sétifiens sont prêts à se donner à fond pour l’emporter et aller en finale. De son côté, le Mouloudia de Béjaïa jouera une demi-finale pour la première fois de son histoire et tentera, pour sa part, de créer l’exploit et aller en finale, même si il sait au fond que cela ne sera pas facile face à une formation habituée à ces grands rendez-vous et de surcroît qui reçoit à domicile. La direction joue la carte de la motivation pour ce match et promet la somme de 50 millions de centimes en cas de qualification en finale. Le groupe devrait être très motivé pour atteindre ainsi la finale et pourquoi pas soulever le trophée. L’équipe béjaouie se présentera avec un effectif au complet et aura comme mission de répondre présent et de donner ce on attend d’eux. Pour ce qui est de la deuxième confrontation samedi au stade Omar-Hamadi d’Alger, le RC Arbaâ, l’autre belle surprise du dernier carré, sera opposé à l’ASO Chlef, détenteur de la Coupe en 2005. Une rencontre qui s’annonce équilibrée et ouverte à tous les pronostics. L’ASO Chlef est en train d’effectuer un excellent parcours ces derniers temps, en témoigne sa qualification aux 1/8es de finale de la Coupe de la Confédération (CAF) aux dépens des Guinées de Horoya Conakry. En championnat, les Chélifiens, menacés par la relégation, restent sur une retentissante victoire à Sétif face à l’ESS (1-0), ce qui devrait leur permettre d’aborder le match de coupe en possession de tous leurs moyens, notamment psychologiques. De son côté, le RCA qui s’est vu obliger de délocaliser son match de Larbaâ, compte jouer son va-tout pour atteindre une finale historique pour les protégés du président Djamel Amani. La finale de la 51e édition de la Coupe d’Algérie se jouera probablement le vendredi 1er mai au stade du 5-juillet d’Alger.

Publié dans Sports

Deux matches comptant pour la mise à jour de la 24e journée de la Ligue 1 Mobilis sont programmés pour aujourd’hui, il s’agit de CSC-NAHD et USMA-MCCE. Les Sanafir, qui sont dans une situation difficile, se doivent de l’emporter à domicile s’ils souhaitent sortir de la zone des reléguables, et ils seront doublement motivés, étant donné qu’ils seront en face d’un concurrent direct pour le maintien qu’ils tenteront de battre pour espérer l’écarter et se rassurer surtout. Traversant une zone de turbulences depuis quelque temps, les gars de la ville de Cirta se doivent de l’emporter s’ils ne souhaitent pas se retrouver dans une situation compliquée et donc se réconcilier avec leurs fans, très déçus par leurs derniers résultats en championnat. Il faut savoir que le CSC sera amputé de quelques joueurs pour ce match, en raison des blessures de Boulemdaïs, le buteur-maison de l’équipe, qui a déclaré forfait pour ce match, alors que le Camerounais Berthe, qui est lui aussi blessé, n’est pas encore fixé sur son sort. Le NAHD, lui, est dans une situation plus compliquée, étant donné qu’il est lanterne rouge du championnat et n’a d’autre choix que de revenir avec un résultat probant s’il souhaite garder espoir pour s’extirper de cette zone. Le NAHD jouera sans son milieu récupérateur, Boussaïd, blessés, alors que Benyahia et Guebli sont récupérés, mais seront sur le banc. Le deuxième match verra les Rouge et Noir de l’USMA, qui sont tout proche du podium, se donner à fond certainement dans ce match qui les opposent au MC El Eulma, qui joue sa survie en Ligue 1. Les gars de Soustara feront tout leur possible pour l’emporter et donc se replacer dans la course pour jouer une compétition internationale la saison prochaine. Les poulains de l’Allemand Pfiser, qui ont réussi à se qualifier en Ligue des champions, souhaitent continuer sur cette belle lancée et revenir en force en championnat, et cela passe par une victoire, mais ils doivent faire très attention à cette formation d’El Eulma qui ne se déplacera pas en victime et qui fera tout pour revenir avec un bon résultat et garder espoir pour se maintenir.

Publié dans Sports

Le milieu international algérien du Club africain, Abdelmoumene Djabou, s’est illustré mardi soir en inscrivant un des trois buts de son équipe victorieuse à domicile face à l’EGS Gafsa (3-0), à l’occasion de la 23e journée du championnat tunisien de ligue 1 de football.  Le joueur algérien a ouvert le score pour les clubistes (17e), avant que ses coéquipiers Saber Khelifa (65e) et Tijani Belaïd (67e) ne donnent plus d’ampleur à la victoire.  L’international algérien en est à sa 7e réalisation depuis le début de la saison, dont le classement des buteurs est dominé par son compatriote Baghdad Bounedjah (10 buts). Convoqué en équipe nationale pour la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015) en Guinée équatoriale, Djabou n’a pas été retenu pour le stage des Verts effectué du 23 au 31 mars dernier au Qatar.  A la faveur de cette victoire, le Club africain accapare provisoirement la tête du classement avec 46 points, en attendant le déroulement des matches de ses deux poursuivants, l’ES Tunis face à l’Etoile Metlaoui et l’ES Sahel devant le CA Bizertin.

Publié dans Sports

Le 9e tournoi international du circuit ITF juniors de tennis grade 3 aura lieu sur les courts en terre battue de Mansourah (Tlemcen) du 25 avril au 2 mai, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. Organisée par la Ligue de wilaya de tennis de Tlemcen, en collaboration avec la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya, cette compétition verra la présence de tennismen et tenniswomen de plus de 22 pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie, qui ont confirmé leur participation. Les joueurs nominés entreront en lice au tableau des finales prévues du 27 avril au 2 mai, dans ce tournoi qui sert à améliorer le classement mondial des participants, en plus de deux titres mis en jeu. Les deux premières journées du tournoi, les 25 et 26 avril, sont réservées au tableau des qualifications avec la participation de huit Algériens en simple filles et garçons. L’Algérie sera représentée dans le tableau final, de ce tournoi international juniors, du calendrier fédéral 2015 par 8 athlètes, dont 4 filles. L’arbitre international algérien Hakim Fateh est désigné en qualité de juge-arbitre. Evaluant la situation à quelques jours de la compétition, le directeur du comité d’organisation, Mohamed Bessaad, a déclaré : « Les six courts du Tennis club de Mansourah ont été refaits. Les jeunes tennismen en herbe évolueront sur des courts de qualité. » Pour la réussite de ce rendez-vous sportif international, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tlemcen a installé des gradins de 200 places, a-t-on encore souligné.

Publié dans Sports

Liu Xiang, la star chinoise du 110 m haies, a annoncé mardi avoir pris sa retraite sportive, à 31 ans, provoquant une grosse vague de réactions sur le net. « Aujourd’hui, ma vie d’athlète professionnel prend fin et commence formellement ma retraite sportive », a écrit le champion olympique sur son compte de microblogs. « C’est une décision douloureuse, que je prends à contrecœur, mais je n’ai pas d’autre choix », a-t-il ajouté. Quelques heures après cette annonce, le microblog de Liu Xiang a été reposté une douzaine de millions de fois, tant l’homme est resté populaire dans le pays. Son entraîneur, Sun Haiping, avait pourtant préparé l’opinion publique dès vendredi, en annonçant que Liu Xiang s’apprêtait à prendre sa retraite sportive. Véritable idole en Chine, Xiang a remporté d’importantes victoires pendant sa carrière, dont certaines qui en ont fait une véritable légende, notamment la médaille d’or au 110 m haies de 2004 à Athènes. En 2006, le natif de Shanghai avait décroché un record du monde au meeting de Lausanne, avec un temps (12.88) qui a depuis été battu. Mais une vilaine blessure à un tendon d’Achille lui a été préjudiciable, aussi bien lors des JO de Pékin (2008) que ceux de Londres (2012). Depuis, Liu Xiang n’a jamais retrouvé son niveau d’antan.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6