Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 10 mai 2015

Un membre d’une organisation d’extrême-droite proche des « services français » a revendiqué l’assassinat de l’anticolonialiste et militant de la cause nationale, Henri Curiel, trente-sept ans après les faits. Dans un livre intitulé Le roman vrai d'un fasciste français, René Resciniti de Says, membre de l’Action française, mouvement politique français d’extrême droite, a revendiqué l’assassinat de Curiel commis le 4 mai 1978 à Paris. L’auteur, décédé en 2012, a également faits des aveux posthumes concernant le meurtre de Pierre Goldman, militant d’extrême gauche, auquel il aurait pris part une année plus tard. Le livre est paru le 24 avril dernier, publié par les éditions  Manufacture de livres. Henri Curiel, né le 13 septembre 1914 au Caire (Egypte) dans une famille italienne francophone, avait obtenu la nationalité égyptienne et était connu pour son militantisme en faveur des mouvements de libération nationale notamment en Afrique. Son père, banquier au Caire, le préparait à une carrière dans le domaine des finances, mais il a préféré le militantisme politique. A partir de l’année 1956, il s’illustre par ses positions en faveur de l’indépendance de l’Algérie et créé le Mouvement anticolonialiste français. Il active au sein du  « réseau Jeanson » des « porteurs de valises », un groupe d’intellectuels français, notamment, qui collectait des fonds et des faux papiers pour le compte du Front de libération nationale (FLN).  En 1960, lorsque plusieurs membres du réseau sont arrêtés, Curiel met en place un nouveau réseau du genre auquel il donnera son nom. Le 20 octobre 1960, il a été arrêté et emprisonné à Fresnes (France). Il sera libéré 18 mois plus tard après la signature  des accords d'Evian en mars 1962. « Il a été vraiment un révolutionnaire au sens qu'il a épousé un certain nombre de causes importantes dans le monde, qu'elles soient anticolonialistes ou antifascistes », disait de lui Jean Tabet, militant de la cause nationale et un des responsables au sein du réseau « Curiel » à l'époque. Après l’indépendance de l’Algérie, Henri Curiel poursuivra sa lutte contre le colonialisme en formant des militants dans différents pays.  Dans les années 1970, il servira d’intermédiaire entre pacifistes israéliens et palestiniens. René Resciniti de Says, né en 1951 a combattu aux côtés de phalanges libanaises dans les années 1980 et a participé à une tentative de coup d’Etat  au Bénin sous le commandement de Bob Dénard, mercenaire proche des services français. Resciniti de Says a confié au journaliste Christian Rol que le feu vert pour le meurtre de Curiel lui aurait été donné par Pierre Debizet, le patron du SAC (Action civile unique), la milice du parti gaulliste. En janvier 2013, l'historien Gilles Manceron, avait évoqué la responsabilité du Service français de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE) dans cette affaire. Selon l’historien, « si un tel assassinat a été commis par le SDECE, il l’a été avec l’aval du président de la République » Valéry Giscard d’Estaing. Henri Curiel a été assassiné par balles par deux hommes dans l’ascenseur de son immeuble. Son meurtre est resté un mystère pendant des années.

Publié dans Der

L'ex-président égyptien, Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par une révolte populaire en 2011, a été condamné samedi à trois années de prison, tout comme ses deux fils, pour avoir détourné plus de 10 millions d'euros de fonds publics. Il était rejugé par un tribunal du Caire, la Cour de cassation ayant ordonné en janvier un nouveau procès après avoir annulé un jugement en première instance qui l'avait déjà condamné à trois années d'emprisonnement.   M. Moubarak était accusé avec ses deux fils d'avoir détourné plus de 10 millions d'euros, alloués à l'entretien des palais présidentiels. Outre les 3 ans de prison, tous trois ont été condamnés ensemble à payer une amende de 125 millions de livres égyptiennes (environ 15 millions d'euros) et à rembourser à l'Etat 21 millions de livres (2,5 millions d'euros). Le juge du tribunal du Caire a ainsi confirmé samedi pour M. Moubarak le jugement de première instance en 2014 mais il l'a allégé pour Alaa et Gamal, qui avaient alors écopé de quatre années de prison. La décision de la Cour de cassation d'annuler le premier jugement est apparue pour les observateurs comme une volonté de réhabiliter l'ex-raïs qui a dirigé l'Egypte d'une main de fer trente années durant.  Surtout qu'elle était intervenue deux mois après qu'un tribunal rejugeant M. Moubarak eut abandonné les accusations de complicité dans le meurtre de 846 manifestants durant la révolte de 2011 alors qu'il avait écopé de la prison à vie dans un premier procès. Au même moment, d'autres tribunaux acquittaient nombre de caciques de son régime ou abandonnaient les accusations dans des affaires de meurtre ou de corruption, alors que l'opposition islamiste et les leaders des mouvements de la jeunesse laïque qui ont mené la révolte de 2011 étaient, eux, lourdement condamnés.

Publié dans Der

Le keeper de l'équipe nationale de football est en mauvaise passe. L'entraîneur de la franchise américaine de l'Union de Philadelphie (Major League Soccer - MLS), Jim Curtin, a affirmé hier samedi, selon l'APS,  que le gardien de but international algérien, Raïs Mbolhi, « n'entre plus dans ses plans ». « Même s'il vient de reprendre les entraînements avec l'équipe, cela ne signifie pas que Mbolhi va jouer. Je pense que la position du club à son sujet est assez clair », a affirmé Jim Curtin. Selon le site d’information sportive Vavel, M. Curtin a réitéré le 8 mai dernier ne plus être sur la même longueur d’onde que Mbolhi avec lequel il « ne partage pas la philosophie du club ». « Il ne joueras plus avec nous », a-t-il encore souligné. L'information de l'agence APS a pour source le site Philly.com selon lequel le gardien de but de l'EN de football a repris mardi dernier les entraînements avec son équipe, après une absence qui a duré depuis le début du mois d'avril. Aligné en tant que titulaire lors des cinq premières journées de la MLS, Mbolhi a été relégué au banc des remplaçants.  Il n'a pas été convoqué pour le match en déplacement face à Vancouver Whitecaps, rencontre prévue dans le cadre du championnat.  Pour pallier son probable départ, le club a engagé vendredi, à titre de prêt, le gardien de but de Rail Hawks de la Caroline (Championnat nord-américain), Brian Sylvestre, pour suppléer le portier, John McCarthy. Le gardien de but algérien, ancien sociétaire du CSK Sofia, va ainsi quitter les Etats-Unis cet été, et retourner éventuellement en Europe. Mbolhi n'a pas été également appelé pour le match de l'équipe nationale face aux Seychelles, le 13 juin à Blida (20h30), comptant pour la 1re journée (Gr. J) des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017.

Publié dans Der

Les policiers ont traité ces derniers jours deux affaires de viol et d’agression sur mineure, a indiqué un communiqué émanant de la sûreté de wilaya. La première affaire fait suite à une plainte déposée par la mère d’une jeune fille âgée de 17 ans résidant dans la ville de Boumerdès. Elle rapporte que sa fille a été séquestrée par un jeune âgé de 19 ans pendant trois jours dans la maison familiale, en la violant et en abusant d’elle. Le viol a été prouvé par un médecin légiste. Le père du jeune homme serait aussi au courant. Présentés devant le procureur près le tribunal de Boumerdès, l’accusé a été mis sous mandat de dépôt et incarcéré à la prison de Tidjelabine, alors que le père est appelé en citation directe. La deuxième affaire a trait à une jeune fille âgée de 17 ans originaire de la ville de Boudouaou qui aurait fait l’objet de menaces et d’agression physique par un individu âgé de 20 ans de la même localité. Il usait de SMS pour proférer des menaces contre sa victime, avant de l’agresser physiquement. Un médecin légiste a confirmé que la jeune fille a subi des violences. Le coupable a dit agir ainsi après que la victime lui a annoncé la fin de leur relation amoureuse. Présenté devant le procureur près le tribunal de Boudouaou, il sera appelé en citation directe pour répondre des faits qui lui sont reprochés.

Publié dans Der

Le DTN a été très satisfait du niveau global de ces jeunes cadets, qui ont réussi de belles performances, dont certains ont même établi des records nationaux, ce qui prouve qu’un grand travail s’établit dans ces catégories. Les jeunes cadets du club de Bensrour se sont illustrés au championnat national d’haltérophilie, qui s’est achevé au palais des sports Hamou-Boutlélis d’Oran, en s’adjugeant cinq titres sur sept mis en jeu. Trois records d’Algérie ont été battus chez les cadets, lors de cette 52e édition du championnat d’Algérie d’haltérophilie. La palme revient à Farès Touiri de Bensrour, qui a remporté le titre de champion d’Algérie dans la catégorie des -62 kg, avec deux nouveaux records d’Algérie, l’un dans l’épreuve de l’arraché en soulevant 100 kg et l’autre au total avec 220 kg après avoir soulevé 120 kg dans l’épreuve de l’épaulé-jeté. L’autre performance a été l’apanage de Salah-Eddine Gheri de Nadjm Barika dans la catégorie de moins 85 kg qui a battu le record dans l’épreuve de l’arraché en soulevant 112 kg (l’ancien record est de Mohamed Touiri de Maghnia avec 111 kg). La compétition chez les cadets, qui a regroupé plus de 160 jeunes haltérophiles a été créditée d’un bon niveau, avec la réalisation de belles performances. Ceci fait honneur aux clubs qui œuvrent à former de bons jeunes athlètes, dont l’avenir de l’haltérophilie algérienne dépend, a déclaré le directeur technique national (DTN), Yahia Zaidi. Selon le programme établi par les organisateurs du 52e championnat d’haltérophilie, les épreuves consacrées aux seniors messieurs et dames devaient se dérouler vendredi et samedi avec la participation des athlètes de la sélection nationale. Cette compétition devrait permettre à la DTN de découvrir de nouveaux talents pour les amener à rejoindre la sélection et ainsi préparer les prochaines échéances qui attendent les différentes sélections qui devront améliorer leurs précédentes performances.

Publié dans Sports

Le profil du Français qui a réussi avec le MCO intéresse fortement la direction de l’USMA qui veut bâtir une équipe solide la saison prochaine pour bien figurer en Ligue des champions d’Afrique. Le président Heddade de l’USMA est en contact avancé avec le coach du MC Oran, Jean Michel Cavali qu’il souhaite engager pour la saison prochaine. En effet, les dirigeants de la formation algéroise considèrent que l’Allemand, Pfister, n’est pas vraiment fait pour prendre en main l’équipe surtout qu’il a échoué dans sa mission d’emmener l’équipe à recoller au peloton de tête après les contre performances enregistrées tout récemment que ce soit à domicile ou à l’extérieur de leurs bases. Les dirigeants usmistes songent à la saison prochaine, en souhaitant bâtir une équipe capable de renouer avec les titres et pour cela il leur faudra un entraîneur qui aurait fait ses preuves. Le président de la formation de Soustara songe à contacter l’actuel coach du MCO, le Français, Jean Michel Cavalli, et qui a réussi un excellent parcours avec la formation d’El Bahia. Il faut dire que Cavalli connaît bien l’Algérie et son championnat pour avoir déjà pris en main la sélection nationale. Les fans des Rouge et Noir pensent que ce dernier est l’entraîneur qu’il faut pour leur équipe surtout qu’il est connu aussi pour sa rigueur et son sérieux. Par ailleurs, on apprend que les dirigeants ont pris attache avec l’ex-entraîneur de la sélection du Qatar, l’ancien international, Djamel Belmadi, et qui aurait repoussé cette offre, surtout qu’il n’est pas emballé pour le moment pour travailler en Algérie, lui qui dispose de nombreux contacts dans les pays du Golf et il devrait prendre une décision finale dans les prochains jours. Quoi qu’il en soit, la direction de l’USMA se devrait de prendre une décision finale dans les prochains jours pour être fixée sur  la saison prochaine et qui se prépare maintenant. Les Usmistes qui sont qualifiés pour la phase finale de la Ligue des champions d’Afrique veulent aller loin dans cette compétition et pourquoi pas atteindre la finale.

Publié dans Sports

Le coureur algérien, Hichem Chaâbane, de l’équipe Cevital, vainqueur du maillot orange du Grand Tour d’Algérie cycliste 2015, a été contrôlé positif et suspendu à « titre conservatoire », a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC). « La commission nationale de la lutte contre le dopage nous a informés par courrier en date du 22 avril que les analyses urinaires effectuées par le laboratoire parisien de Chatenay Malabray, sur deux prélèvements du même cycliste, ont révélé la présence de deux substances interdites », précise un communiqué de la FAC. A cet effet, l’instance fédérale a décidé, selon les règlements en vigueur, d’installer une commission ad hoc pour auditionner l’athlète jusqu’à la finalisation des procédures réglementaires. Agé de 26 ans, Hichem Chaâbane s’était illustré lors à la cinquième édition du GTAC-2015, en remportant six victoires à travers les dix épreuves inscrites au programme de cette compétition.  Il est l’un des cyclistes algériens les plus en vue et beaucoup le prédisposaient pour une belle carrière sachant qu’il s’est illustré dans pas mal de tours internationaux. C’est un coup dur pour la petite reine algérienne sachant que le coureur de Cévital devait être en compagnie d’autres coureurs la locomotive qui tirerait le cyclisme national vers le haut.

Astana garde sa licence malgré les cas de dopage L’Italien Vincenzo Nibali, vainqueur en 2014, pourra participer en juillet prochain au Tour de France sous les couleurs de l’équipe Astana qui a gardé jeudi sa licence WorldTour malgré les cas de dopage survenus l’année passée. L’Union cycliste internationale (UCI) avait demandé à sa commission des licences de sanctionner l’équipe kazakhe. Mais elle n’a pas été suivie par cette instance indépendante de quatre membres qui ont tenu, jeudi, une audience avec les différentes parties avant de rendre leur décision. Nibali et les autres coureurs de la formation qui porte les couleurs du Kazahstan, un pays qui pèse dans le monde sportif - candidat à l’organisation des JO d’hiver 2022 -, ont devant eux un horizon plus dégagé. Même si l’UCI a sauvé la face en soulignant que la licence « reste soumise au strict contrôle des conditions posées ». L’équipe Astana s’est engagée à respecter des mesures spécifiques préconisées par l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne (ISSUL), a précisé la fédération internationale. Ce que la formation kazakhe a confirmé dans un communiqué publié en soirée, en promettant de surcroît de «collaborer à la mise en œuvre de nouvelles mesures, au-delà des exigences minimales de l’UCI ». Pour la suite, l’UCI a laissé planer une éventuelle épée de Damoclès: « La commission des licences pourra reprendre la procédure en cas de non-respect d’une ou plusieurs des conditions posées ou en cas de survenance de nouveaux éléments. » Il reste que l’équipe dirigée par le champion olympique 2012, le Kazakh Alexandre Vinokourov, a désormais son billet assuré, sauf coup de théâtre, pour les principales épreuves du calendrier. Avec, pour sommet, le Tour de France (4 au 26 juillet) dans lequel Nibali a prévu de défendre son titre. La décision de la commission présidée par le juriste Pierre Zappelli, ancien juge du Tribunal fédéral suisse, met fin à un très long feuilleton né de la cascade de cas de dopage révélés dans la seconde moitié de la saison 2014. Des contrôles positifs touchant les frères Valentin et Maxim Iglinskiy, deux coureurs d’Astana, mais aussi un stagiaire et deux coureurs de l’équipe réserve (une formation suspendue ensuite par sa fédération nationale), tous de nationalité kazakhe.

Publié dans Sports

Le gardien de but de l’ES Sétif (Ligue 1 algérienne de football) Sofiane Khedairia, dont le contrat arrivera à son terme en juin prochain, a décidé de prolonger son bail, a-t-on appris auprès du club phare des hauts Plateaux. Après avoir songé sérieusement à mettre fin à son aventure avec l’Entente, le portier a fini par être convaincu par le discours du président Hassan Hammar. Khedairia avait rejoint l’ESS en 2012 en  provenance du FC Le Mans (National/ France). Il fait partie de la liste des 23 joueurs convoqués par le sélectionneur national, Christian Gourcuff, pour la réception des Seychelles le 13 juin à Blida (20h30), dans le cadre de la 1ère journée (Gr J) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 prévue au Gabon. Par ailleurs, Hassan Hammar a indiqué vendredi à la radio nationale que son club allait engager «4 à 5 nouveaux joueurs» en vue de la saison prochaine, s’abstenant à dévoiler leurs noms. L’ESS reste sur une qualification pour la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique, aux dépens des Marocains du Raja Casablanca (aller 2-2, retour 2-2, aux tab 4-1).

Publié dans Sports

La lutte pour les deux derniers billets synonymes d’accession en Ligue 1 Mobilis de football bat son plein et à moins de deux journées de l’épilogue où rien n’est encore joué entre le RC Relizane, le DRB Tadjenanet et l’O Médéa tout comme pour le maintien ou plusieurs équipes sont concernées par la relégation. La vingt-huitième journée disputée ce vendredi a permis au promu le DRB Tadjenanet de rejoindre le RC Relizane à la seconde place grâce à sa précieuse victoire contre le leader l’USM Blida qui avait déjà assuré son retour en Ligue.1. Les hommes de Liamine Bougherara ont peiné avant de s’imposer petitement grâce à un but de  Amrani inscrit juste à l’entame de la seconde période. Grâce à cette précieuse victoire, le DRBT a fait un grand pas vers une montée historique en Ligue 1. De son côté, le RC Relizane est revenu bredouille de son déplacement à Saida dans le derby de l’ouest, qui a tenu toutes ses promesses et a permis au MCS de l’emporter sur des réalisations de Hanifi et Motrani contre une réduction de score de Merzougui. En dépit de cette défaite, le RCR conserve intactes ses chances de décrocher l’un des deux billets pour la montée. La bonne opération de la journée est réalisée par l’O Médéa qui revient à deux longueurs du duo «DRBT-RCR». Un but de Boulaiouidat sur penalty avant la pause permet à son équipe de rester en course pour l’accession. Le prochain match contre l’USM Blida dans le derby de la Mitidja s’annonce capital pour les Olympiques. Dans la bas du tableau, pas moins de cinq équipes sont sous la menace de la relégation. La 28e journée a été marquée par la victoire de la lanterne rouge l’AB Merouana contre le CA Bordj Bou Arreridj (1-0). Un succès qui lui permet de garder un petit espoir de maintien à condition de remporter les deux derniers matchs et attendre les résultats des autres équipes. Un scénario qui semble improbable. Le bénéficiaire de cette journée est incontestablement l’A Boussaâda qui a assuré son maintien en Ligue 2 après sa victoire contre le CRB Aïn Fekroune (2-1), tout comme la JSM Béjaïa qui s’est imposée contre le WA Tlemcen (2-1). En revanche, les choses se compliquent davantage pour les deux ex-pensionnaires de Ligue 1 : le WA Tlemcen et le CRB Aïn Fekroun condamnés à réagir avant qu’il ne soit trop tard tout comme l’USMM Hadjout.

Publié dans Sports

La formation portugaise du Sporting Lisbonne, a entamé des discussions avec l’attaquant international algérien Ishak Belfodil, qui vient de résilier son contrat avec le FC Parme (Serie A italienne), rapporte la presse locale. Belfodil (23 ans) est également convoité par le club turc de Trabzonspor, où évoluent les deux défenseurs internationaux algériens, Carl Medjani et  Essaid Belkalem. La presse turque a même fait état d’un accord du joueur pour rejoindre le club de la ville de Trabzon, avant que le club lisboète ne passe à la vitesse supérieure. Belfodil aura à remplacer son compatriote et coéquipier en Equipe nationale, Islam Slimani, qui devrait quitter Lisbonne cet été. Belfodil a résilié son contrat jeudi après son refus de baisser son salaire, entre la période allant du 19 mars au 31 mai. Relégué en Serie B et déclaré officiellement en faillite le 19 mars dernier, la direction du club parmesan a proposé aux joueurs de baisser leur salaire  pour essayer d’effacer une dette qui s’élève à 50 millions d’euros. De retour à Parme cette saison après une année passée à l’Inter Milan puis Livourne (Italie), Belfodil, auteur d’un seul but cette saison, a vécu une situation très difficile avec son club, dernier au classement de la Série A. Belfodil fait partie de la liste des 23 joueurs, convoqués pour le match face aux Seychelles, prévu le 13 juin prochain, comptant pour la 1ère journée (Gr J) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7