Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 04 mai 2015

Une véritable marée humaine a envahi les différentes artères de la ville de Béjaïa durant toute la nuit de samedi à dimanche derniers, après la victoire historique de leur club favori, le MOB, en finale de la Coupe d’Algérie, face au RC Arbaâ, à l’issue d’un match disputé au stade Tchaker de Blida.

Dès le coup de sifflet final de l’arbitre de cette rencontre décisive, des milliers de personnes, des jeunes et des moins jeunes, sont descendus dans la rue pour exprimer leur joie. Des drapeaux aux couleurs de leur équipe fétiche, des grappes de fans des Crabes sillonnent l’ensemble des quartiers de l’ancienne capitale des Hammadites. Si certains d’entre eux ont laissé exploser leur joie à travers les artères et autres ruelles de la ville, d’autres Béjaouis, notamment la gent féminine, ont préféré savourer ces moments de liesse en famille. Ainsi, des jeunes femmes et des vieilles aux balcons et aux terrasses de leurs immeubles, lançaient des youyous stridents dans un nuage rougeoyant de fumigènes. Des innombrables convois de voitures parcourant les allées de la ville de Yemma Gouraya, fusaient des klaxons assourdissants. Exaltés par l’exploit que venait de réaliser leur team, des jeunes perchés sur des véhicules bariolés aux couleurs du MOB (vert et noir) arboraient des fanions estampillés du logo des Crabes et scandaient des slogans à la gloire de leur équipe. D’autres manifestants, vraisemblablement des supporters plus chauvins, reprenaient en chœur des chants dédiés au club phare de la Soummam, rappelant l’ambiance festive qui régnait au stade Tchaker de Blida. Au centre-ville de Béjaïa, tout comme dans les différentes localités de la vallée de la Soummam, la joie était à son paroxysme. Des scènes de liesse et de danse, agrémentées de feux d’artifice et des fumigènes, caractérisaient cette ambiance nocturne qui marquera cette nuit folle de Béjaïa. Une ambiance euphorique qui durera jusqu’à l’aube. « Nous étions tellement en extase que nous avons passé la nuit à la belle étoilé. C’était vraiment euphorique ! », nous dira Massinissa, un fervent supporter du MOB que nous avons rencontré, hier, au centre-ville de Béjaïa. « C’est la deuxième nuit consécutive que nous avons passée dehors, puisque nous n’avons pas dormi depuis la veille du match, où nous étions déjà à Blida, munis de nos tambourins, pour préparer le terrain à nos camarades de Béjaïa. Pour nous, la fête avait déjà commencé durant la nuit de jeudi à vendredi derniers », renchérit un autre fan des Vert et Noir. À noter que la circulation était pratiquement bloquée après la fin du match, samedi soir. Depuis le quartier populaire d’Ighil Ouazzoug jusqu’à Porte Sarrasine, à l’arrière-port, en passant par le boulevard Krim Belkacem, celui de la Révolution, la route des Aurès, l’avenue de la Liberté, la route de Sétif, boulevard Colonel Amirouche…, la rue grouillait de monde. La foule des manifestants grossissait au fur et à mesure que les supporters du MOB arrivaient progressivement de Blida. Toute la Kabylie s’enflammait de joie après la consécration historique des Crabes. Une ambiance de fête régnait partout. La présence des forces de l’ordre était massive, mais se faisait relativement discrète. Des policiers et des gendarmes se sont mobilisés autour des édifices publics et dans les grands axes routiers afin d’organiser la circulation et assurer la sécurité des biens et des personnes. Il faut signaler que le pire a été évité de justesse à deux reprises, au niveau de la ville d’Akbou. Des supporters du MOB qui s’apprêtaient à se rendre à Blida la veille de la rencontre, se sont fait attaquer par d’autres jeunes Akbouciens se proclamant supporters de la JSK. Des échauffourées ayant éclaté entre les deux groupes de jeunes ont failli dégénérer. L’intervention énergique de certains sages de la région a permis d’éviter tout dérapage. Par ailleurs, dans la matinée de samedi dernier, la gare routière de Béjaïa a, elle aussi, échappé de justesse à des actes de vandalisme. Des jeunes supporters du MOB, visiblement remontés par le retard mis par les transporteurs devant les acheminer vers le stade de Blida, ont failli saccager cette infrastructure. L’un des transporteurs de voyageurs qui aurait refusé d’assurer la desserte Béjaïa-Blida a vu son minibus saccagé par un groupe de supporters en furie. Enfin, il y a lieu de préciser que l’équipe du MOB et son staff dirigeant ont été accueillis, hier matin, comme des héros, à l’aéroport Soummam Abane-Ramdane, par une cinquantaine de supporters.

Publié dans Der

Un deuxième terroriste a été abattu hier par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) au niveau de la localité de Sidi Khelifa, dans la wilaya d’Aïn Defla. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, l’opération menée par le détachement de l’ANP du secteur opérationnel d’Aïn Defla, relevant de la 1re Région militaire, fait « suite à celle déclenchée » la veille, soit samedi, et qui s’est soldée par l’élimination d’un terroriste et la récupération d’un pistolet-mitrailleur de type kalachnikov et de deux chargeurs de munitions. Sur le corps du second terroriste abattu hier, le ministère de la Défense nationale annonce avoir récupéré « un pistolet-mitrailleur de type kalachnikov et trois chargeurs de munitions ». Toujours dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar, relevant cette fois-ci de la 6e RM, a mis en échec, samedi, une tentative d’introduction d’une quantité d’armements et de munitions près de la localité frontalière de Tinzaouatine. L’opération, précise le communiqué du ministère de la Défense nationale, « a permis de récupérer six pistolets-mitrailleurs de type kalachnikov, onze grenades offensives et défensives et 1 872 balles pour divers armements ». Sur le plan de la lutte contre la contrebande, un autre détachement de l’ANP relevant du même secteur opérationnel « a intercepté sept contrebandiers et saisi un véhicule tout-terrain, neuf détecteurs de métaux, deux téléphones portables, 86 grammes de mélange d’or et d’autres objets », indique-t-on de mêmes sources. De leur côté, « des éléments des gardes-côtes d’Alger au niveau de la 1re RM ont saisi 31,75 kilogrammes de drogue près des côtes d’Aïn Benian », peut-on lire dans le même communiqué.

Publié dans Der

Le Salon international du bâtiment (Batimatec) a ouvert ses portes hier au Palais des expositions de la Safex. Cet événement, qui a pour thème générique « La valorisation et la promotion de la production nationale », s’étalera jusqu’au 7 du mois en cours. Vitrine d’un pays en chantier, cette manifestation économique, qui prend de l’ampleur au fil des éditions, confirme l’intérêt que portent les entrepreneurs, aussi bien nationaux qu’étrangers, au marché algérien, vu le nombre d’exposants qui avoisinent les 1 200, dont 640 étrangers venus de 26 pays. Les représentants des entreprises algériennes rencontrés au salon semblent avoir gagné en confiance à la faveur de la volonté affichée par les pouvoirs publics d’encourager la production locale. Certains d’entre eux nous parlent de résultats concrets déjà palpables sur le terrain. Mohamed Bourahla, cadre commercial chez Ciomat, une société de production de carrelage, explique que « la commande publique nous a mis sur les rails, notamment à travers des marchés destinés à équiper les logements nouvellement construits ». Selon Zine El Abidine Zouikri, cadre chez Diviudus, une entreprise spécialisée dans la céramique sanitaire, nous parle lui aussi de la progression de la commande publique et sur les effets positifs qu’elle a pu apporter à l’entreprise. « Nous commençons à voir une différence sur le terrain », dit-il. De manière générale, les sociétés étrangères continuent toujours à imposer une rude concurrence aux entreprises algériennes, mais ces dernières ressentent un changement en leur faveur. En marge du salon, des conférences concernant différentes questions liées directement au secteur du bâtiment en Algérie ont été programmée. La valorisation et la promotion de la production nationale, la modernisation du secteur du bâtiment ou encore les industries des matériaux de construction sont les principaux sujets devant être abordés par les conférenciers. L’édition 2015 du Batimatec voit la participation pour la première fois d’entreprises d’Afrique du Sud, de Russie, de Serbie et de Malaisie. La Turquie est fortement représentée avec 163 entreprises, suivie de la Chine avec 103 entreprises de l’Espagne avec 90 entreprises, de l’Italie avec 82 entreprises et de la France avec 67 entreprises.

Publié dans Der

Les doctorants devront signer dès la rentrée universitaire prochaine un document à partir duquel ils s’engagent à présenter des thèses et des travaux de recherche universitaires sans recours au plagiat ou au vol intellectuel. Le document en question est une sorte de contrat d’éthique et de déontologie qu’ils s’engagent à respecter, sous peine d’être sanctionnés ou exclus de l’université. La démarche est curieuse, mais elle est significative de l’ampleur du phénomène du pillage constaté auprès de thésards qui n’hésitent pas à reprendre en totalité ou en partie des travaux déjà présentés par d’autres chercheurs. Le plagiat est signalé dans différents départements universitaires, indique une source fiable, mais c’est dans les sciences humaines que les dégâts sont plus importants. La même source préconise en plus de la mesure prise par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de faire signer aux doctorats un contrat de respect de l’éthique et de la déontologie universitaire, la mise en place d’un ficher des thèses soutenues dans les différents établissements universitaires du pays. Ce sera, indique notre source, un moyen de mieux contrôler le « trafic » des thèses.

Publié dans Der

L’Algérienne Ines Ibbou a remporté le titre de la neuvième édition du circuit ITF juniors de tennis, en battant samedi en finale à Mansourah (Tlemcen), la Sud-Africaine Bernard Zané sur le score de deux sets à zéro (6-0 et 6-1). Ce sacre est le deuxième du genre au palmarès d’Ines Ibbou, qui avait décroché le titre de la 7e édition en 2013. Chez les messieurs, le titre de la 9e édition est revenu au Tunisien Aziz Dougaz, qui s’est imposé en finale devant le Marocain Amine Ahouda sur le score de deux sets à un. Le niveau de ce tournoi très disputé est jugé « acceptable » par le vice-président de la Fédération algérienne de tennis (FAT) et directeur du tournoi, Mohamed Bessaad, qui a fait observer qu’à l’exception d’Ines Ibbou, tous les participants algériens (dames et messieurs) ont été éliminés aux premiers tours. Le même responsable s’est félicité de la réussite de ce tournoi grâce au concours de la wilaya, de la direction de la jeunesse et des sports de Tlemcen et des communes de Tlemcen, Chetouane et Mansourah. La neuvième édition du circuit ITF juniors dames et messieurs, organisée du 25 avril au 2 mai par la ligue de wilaya et la FAT, a enregistré près de 90 participants de 26 pays.

Publié dans Sports

Le sociétaire du GSP a su asseoir sa domination sur les autres coureurs et ne compte pas en rester là. Le cycliste Abdellah Benyoucef du Groupement sportif des pétroliers (GSP) a remporté, samedi soir, la deuxième étape de la 21e édition du Grand Prix de la ville d’Oran, disputée à haï Es Sedikkia, sur un circuit fermé de 4,1 kilomètres bouclé en 20 tours. Abdellah Benyoucef du GSP s’est adjugé la première place, suivi de Mohamed Bouzidi, sociétaire du Vélo Club Sovac et de Ayoub Kerrar du GSP. Cette deuxième étape a été nettement dominée par les coureurs du GSP, qui ont adopté une stratégie d’équipe ayant porté ses fruits. Chez les juniors, qui ont effectué 17 tours, la palme est revenue à Islam Mansouri du club NRDI Dély Ibrahim qui s’est illustré devant Mohamed Belabsi du Vélo Club Sovac d’Alger et Brahim Achouri de l’AS Sûreté nationale. Au total, 109 cyclistes ont pris part à cette compétition, dont 49 juniors et 60 seniors issus de 18 clubs représentant huit wilayas du pays, à savoir Alger, Blida, Chlef, Mostaganem, Relizane, Aïn Témouchent, Sidi Bel Abbes et Oran. Cette manifestation sportive de deux jours a été organisée par la Ligue oranaise de cyclisme en collaboration avec la direction de la jeunesse et des sports d’Oran, dans la cadre des festivités de la Journée internationale des travailleurs. L’engouement des Oranais pour la petite reine s’est confirmé encore une fois, compte tenu de l’affluence qu’a enregistré ce grand prix durant les deux journées sur les circuits de l’ALN (ex-Front de mer) et de haï Es Sedikkia. Rappelons que la première étape de ce grand prix cycliste de la ville d’Oran, disputée vendredi sur le circuit fermé du boulevard de l’ALN (ex-Front de mer), a été remportée en seniors par le coureur Mohamed Bouzidi du Vélo Club Sovac et Islam Mansouri du NRDI Dély Ibrahim en juniors. Ce rendez-vous sportif a été clôturé par une cérémonie de remise de prix et de cadeaux aux lauréats, en présence de représentants de la direction de la jeunesse et des sports d’Oran.

Le Britannique Dowsett bat le record de l’heure à Manchester Le cycliste britannique Alex Dowsett a battu le record du monde de l’heure en parcourant une distance de 52,924 km, samedi, sur la piste du vélodrome de Manchester. L’ancien record a été réalisé par l’Australien Rohan Dennis avec une distance de 52,491 km, le 8 février dernier. Dowsett, 26 ans, est le quatrième cycliste à battre le record de l’heure depuis septembre 2014.

Publié dans Sports

Avec un groupe soudé, encadré par un entraîneur aguerri, le MOB a réussi à décrocher le prestigieux titre de coupe d’Algérie, en attendant celui du championnat, qui est toujours en jeu. Le Mouloudia de Béjaïa a commencé à récolter les fruits du sérieux et du travail fourni cette saison. A commencer par ce succès en Coupe d’Algérie, après l’avoir emporté face à la formation du RC Arba. Un but inscrit par Zoheir Zerdab a suffi aux Vert et Noir pour caresser le rêve de milliers, voire de centaines de milliers de Bougiotes qui souhaitaient voir leur équipe favorite soulever le trophée. Les gars de la ville des Hammadites ont bien préparé cette saison et ont tout fait pour bousculer la hiérarchie et pourquoi pas coiffer au poteau les « grands » de la Ligue 1, ce qu’ils sont en train de faire avec cette Coupe décrochée, en plus du fait qu’ils sont premiers en championnat. Le coach Abdelkader Amrani a fait un travail remarquable en montant un groupe compétitif, après que la direction lui ait renouvelé sa confiance, malgré le fait que l’équipe jouait la relégation la saison dernière. Cette confiance, l’ancien coach de la Saoura, du WAT et de l’ASO, a su la capitaliser, en montant une équipe qui a réussi à séduire grâce à son jeu chatoyant, mais aussi une efficacité hors pair, en ramenant des victoires de l’extérieur de ses bases. Avec des joueurs d’expérience, tel que Dahouche, Zerdab et Mebarakou, et des jeunes loups que sont Hamzaoui, Rahal, Yaya, le driver des Vert et Noir a su créer cet amalgame pour réussir ce sacre, en attendant d’en aligner d’autres dans l’avenir proche. En effet, il faut savoir que le Mouloudia est toujours en course pour le titre de champion et a les mêmes chances que son concurrent, l’ES Sétif. Un doublé sera le summum pour cette formation qui a seulement deux ans d’âge en Ligue 1 et qui est décidée à marquer de son empreinte le championnat. Le MOB est aussi assuré de jouer une compétition africaine la saison prochaine, ce qui est une bonne chose pour la formation de Yemma Gouraya.

Une prime de 1,5 million DA pour chaque joueur Une prime de 1,5 million DA sera octroyée à chaque joueur du MO Béjaïa, en guise de récompense, suite à la victoire en finale de la Coupe d’Algérie (1-0) contre le RC Arba, samedi au stade Mustapha-Tchaker de Blida, a indiqué le président du club, Boubekeur Yekhlef. « Les joueurs se sont surpassés pour nous offrir ce titre, qui nous fait énormément plaisir, et à présent, c’est à notre tour de les récompenser, en leur octroyant une prime de 150 millions de centimes chacun », a déclaré le premier responsable administratif des Crabes. Il s’agit du premier titre majeur remporté par le MOB depuis sa création en 1954. Un exploit auquel Zahir Zerdab, l’ancien attaquant de la JSM Béjaïa, a étroitement contribué, étant l’auteur de l’unique but de la partie.

Les Crabes font la fête, les Vikings en deuil Les supporters du MO Béjaïa, vainqueur samedi à Mustapha-Tchaker (Blida) de la Coupe d’Algérie au détriment du RC Arba (1-0), font la fête aux alentours du stade et aux points de sortie de la ville, alors que ceux du RCA ont quitté déçus le stade, sans faire de bruit. Sous le rythme de leur chanson culte A Sidi Baloua, a Yemma Gouraya et les klaxons de véhicules, les Crabes ont créé un climat d’enthousiasme et d’allégresse, dès le coup de sifflet final de l’arbitre Bichari. Quelques minutes après que le trophée ait été décerné par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au capitaine du MOB, Nassim Dehouche, ils se sont précipités à la sortie du stade, pressés de regagner la capitale des Hammadites, où la fête promet encore d’être plus agrémentée et plus longue. Bien qu’épuisés, après plusieurs heures passées dans les tribunes et sous une chaleur suffocante, les Crabes ont tenu à exprimer leur joie et à marquer leur passage à Blida avec cette ambiance des grands jours. Leurs «guides » éprouvaient, d’ailleurs, d’énormes peines à les maîtriser, tant l’exultation dépassait de loin ces tentatives de «rappel à l’ordre». «Dieu merci, nous avons gagné la coupe. Nos efforts et notre sacrifice n’ont pas été vains. Vive le MOB. La fête sera encore plus belle à Béjaïa et dans tous les villages de Kabylie», lance, d’une voix presque inaudible, un des ultras de ce club le plus populaire de Béjaïa. «Nos cordes vocales nous trahissent, car nous avons beaucoup chanté avant et pendant le match. Nous exprimons notre joie jusqu’au dernier souffle », interviennent d’autres supporters, heureux du premier trophée dans l’histoire de leur équipe fétiche. Les éléments de la police et de la gendarmerie exhortaient, non sans courtoisie, ces supporters « enflammés » à faire preuve de sérénité et surtout de lucidité dans la conduite de leurs véhicules en direction de Béjaïa. Message reçu, puisque les Crabes répondaient par un hochement de tête, tout en poursuivant leur fiesta. De leur côté, les Vikings, supporters du RCA, ont quitté le stade, et la déception se lisait sur leurs visages. Ils ont tellement cru en les aptitudes de leur équipe de remporter ce titre, qu’ils éprouvaient du mal à digérer la défaite. Certains ultras reprochent à leurs joueurs de ne pas s’être donnés à fond. « En deuxième mi-temps, nous aurions pu égaliser, voire doubler la mise si les joueurs avaient fait preuve de lucidité et de concentration. On félicite le MOB pour sa victoire, mais on reste persuadés que notre équipe pouvait gagner», ont indiqué à l’APS certains supporters du RCA abattus suite à cette défaite «inattendue». Pour faire un kilomètre en automobile, il faut patienter une vingtaine de minutes dans le meilleur des cas. Au quartier Montpensier, mitoyen du stade Tchaker, du côté de la gare routière, comme à Khazrouna et Ouled Yaïche (points de sortie de la ville), la circulation automobile était réduite. Venus pour la plupart avec leurs propres véhicules, les supporters du RCA étaient les premiers à quitter le stade, mais éprouvaient déjà des difficultés à rouler au rythme souhaité, celui d’un « vaincu pressé de rentrer chez lui ».

Publié dans Sports

Le défenseur algérien d’Al Fujairah, Madjid Bougherra, a indiqué que son objectif la saison prochaine sera de terminer parmi les quatre premiers du championnat de football aux Emirats arabes unis, synonyme d’une qualification à la Ligue des champions d’Asie. «Ce sera notre principal objectif la saison à venir, après avoir réussi à nous maintenir cet exercice parmi l’élite », a indiqué Bougherra au journal Stade Doha. Après une expérience de trois années à Lekhwiya (Qatar), avec lequel il a participé à plusieurs matches de la Ligue des champions d’Asie, Bougherra a rejoint Al Fujairah l’été dernier. En compagnie de son compatriote et ex-international, Karim Ziani, qui a intégré Al Fujairah en janvier dernier, Bougherra a eu du mal, avec son équipe, à se maintenir parmi l’élite. Evoquant sa décision de prendre sa retraite internationale, annoncée à l’issue de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015), le désormais ex-capitaine des Verts a expliqué qu’il a préféré laisser sa place aux jeunes. Bougherra (33 ans) n’est pas en revanche pressé de raccrocher ses crampons, comme l’atteste cette ambition qu’il affiche à propos de son désir de disputer de nouveau la Ligue des champions d’Asie avec Al Fujairah.

Publié dans Sports

La sélection algérienne des moins de 23 ans (U-23) jouera un match amical face au Soudan en mai dans le cadre de ses préparatifs en vue des éliminatoires du championnat d’Afrique des nations (CAN-2015), rapporte hier la Fédération algérienne de football (FAF) sur son site officiel. Outre cette rencontre, les joueurs du sélectionneur Pierre-André Schurmann effectueront un stage en Suisse « après la fin des championnats et une période de repos », précise la même source. Les Olympiques effectuent actuellement leur troisième regroupement depuis avril dernier, coïncidant avec la trêve de deux semaines qu’observent les championnats de Ligues 1 et 2. Après un premier test amical disputé mercredi dernier face au NA Hussein Dey (victoire 1-0), les Olympiques joueront un autre match amical dimanche face à la JS Kabylie, au stade 20-Août-1955 d’Alger. Exempte lors des deux premiers tours des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des moins de 23 ans, l’équipe algérienne entrera en lice à partir du troisième et dernier tour, en compagnie du Nigeria, de l’Afrique du Sud, du Gabon, de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte et du Maroc. Les matches aller se joueront entre le 17 et le 19 juillet, alors que la seconde manche est prévue entre le 31 juillet et le 2 août. La phase finale de la CAN-2015 des U23 se déroulera du 5 au 19 décembre prochain au Sénégal. Les trois premiers représenteront le continent aux jeux Olympiques (JO-2016) de Rio de Janeiro, alors que le quatrième jouera les barrages.

Publié dans Sports

Les clubs algérois de CAS Mohammadia et CR Tamaris ont dominé les finales de la 15e édition de la Coupe d’Algérie de badminton « petites catégories », qui se sont déroulées à Chéraga, en décrochant trois trophées chacun. Les badistes du CAS Mohammadia ont remporté les finales des catégories U13 garçons, U15 garçons et U18 filles, alors que ceux du CR Tamaris se sont imposés en U15 filles, U18 garçons et U10 garçons. Deux autres clubs de la Ligue d’Alger se sont distingués lors de ces finales, à savoir l’AM Hussein Dey avec un trophée en U13 filles, et le NR Dar El Beida en U10 filles. En seniors (+18 ans), le CAS Mohammadia s’est également adjugé trois trophées sur cinq en compétition. L’entraîneur du CAS Mohammadia, Fateh Betaher, a souligné que tous les athlètes couronnés en petites catégories sont des badistes de la sélection nationale et ont l’habitude de prendre part à des compétitions de cette envergure. « Les clubs de la Ligue d’Alger dominent les compétitions nationales vu que cette ligue, qui possède beaucoup de clubs affiliés, applique un programme riche en compétitions durant toute la saison sportive », a ajouté Betaher. De son côté, l’entraîneur du CR Tamaris, Amar Nouichi, a estimé que les finales de cette année ont été plus disputées vu le niveau équilibré des clubs participants. La phase finale de la Coupe d’Algérie de badminton a vu le déroulement de huit finales en petites catégories et cinq en seniors. Vainqueurs des finales petites catégories (U10 filles) : Manel Hamza (NR Dar El Beida) (U10 garçons) : Aimen Daoud (CR Tamaris) (U13 filles): Malek Ouchfoun (AM Hussein Dey) (U13 garçons) : Skander Madal (CAS Mohammadia) (U15 filles) : Lynda Mazri (CR Tamaris) (U15 garçons) : Seifeddine Al Arbaoui (CAS Mohammadia) (U18 filles) : Halla Bouksalli (CAS Mohammadia) (U18 garçons) : Yacine Belaoune (CR Tamaris)

Publié dans Sports
Page 1 sur 4