Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 19 juin 2015

L’esplanade de la Grande-Poste a brillé de mille feux, mercredi soir, et pour cause, la fête de la musique s’invite à Alger.

Pour la deuxième année consécutive, l’APC d’Alger-Centre et l’Institut français d’Alger coorganisent l’événement et offrent aux présents à la veille du mois de Ramadan un festin musical haut en couleur et en sonorités, avec notamment Aziz Sahmaoui et son groupe The University Of Gnawa. Pour Abdelkrim Bettache, maire d’Alger-Centre, cette manifestation est surtout « l’occasion d’en finir avec les séquelles des années noires », précisant que « ce projet nous tient à cœur. D’une part, nous voulons montrer aux Algérois que les années de la peur sont loin derrière nous, mais aussi dire à la jeune scène artistique algéroise et algérienne que la mairie d’Alger lui offre un espace public pour se produire ». M. Bettache insiste sur le fait que depuis quelque temps déjà, la mairie d’Alger-Centre veut récupérer l’espace public pour le rendre attractif, ludique et sécurisant pour les familles. « La culture n’a pas de prix, Alger est la première ville à fêter la musique dans le monde, tout ce que nous voulons, c’est de faire s’aimer les peuples par l’amour de l’art en général et de la musique en particulier », explique le maire d’Alger-Centre. De son côté, le directeur de l’Institut français d’Alger, Jean-Jacques Beucher, pense que cette manifestation offre surtout l’occasion de mettre en place des partenariats durables et efficaces et permet aux deux pays de s’ouvrir l’un sur l’autre. Selon lui, il s’agit aussi d’une opportunité à l’Institut français de toucher un public populaire et jeune. « Il est important pour nous de toucher un nouveau public qui habituellement ne fréquente pas le centre culturel », déclare-t-il. « Il faut dire que l’événement est à la hauteur de nos espérances. Voir Alger vivre la nuit est un réel plaisir pour moi », affirme-t-il. En effet, l’organisation a été partagée entre les deux équipes, le centre culturel a pris en charge l’hébergement, le cachet et le voyage des vingt artistes présents, et la mairie s’est chargée de la logistique de l’événement. « Il faut dire que c’est la mairie qui s’est occupée du plus dur. En ce qui nous concerne, nous avons apporté notre contribution pour héberger et faire venir les artistes, et cela nous a coûté dix mille euros », indique Jean-Jacques Beucher. Il est 20h quand l’esplanade de la Grande-Poste commence à se remplir. Plus de dix mille personnes sont attendues. Le ton de la soirée est très vite donné par le jeune groupe algérien Nessma, qui revisite de grands classiques de la musique algérienne avec des sonorités flamenco. Le groupe chauffe bien la foule et passe le relais à un autre groupe algérien, Freeklane, qui maintient l’ambiance avec ses plus grands titres tout au long de sa prestation. D’ailleurs, le meneur du groupe, le chanteur Chemseddine, nous déclare que pour lui, c’est « une grande fierté de savoir que l’Algérie est le premier pays à fêter la musique dans le monde cette année ». Selon lui, ces initiatives sont à encourager est à multiplier sur tout le territoire national. « Les jeunes sont en manque de culture, ils ont soif de ce genre d’événements », dit-il. Ce qui ravit le plus Chemseddine, c’est la qualité de l’organisation et l’intérêt prêté aux artistes. « Il faut dire qu’il est très rare de voir dans notre pays des concerts d’une telle qualité, surtout en ce qui concerne le son. C’est vraiment bien que la mairie se soit entourée de personnes capables d’arriver à un tel niveau », poursuit l’artiste. Très attendu par le public, Aziz Sahmaoui monte sur scène pour présenter un brassage musical harmonieux et particulièrement entraînant, fait de musique populaire marocaine, de gnawi, de chaâbi, de rock et d’arrangements jazzy ou africains. Il reprend les plus grands succès de son album « University Of Gnawa » sorti en 2011, en plus de quelques titres de son dernier opus « Mazal » que le public connaît déjà avec les titres Maktoub, Kahina, Black Market, Alf Hila ou encore Lawah lawah. D’ailleurs, le public reprenait avec lui chacun de ces titres. Alune Wade, le bassiste du groupe, dira : « On ne peut jamais être déçu par le public algérien. » Il faut dire qu’Aziz Sahmaoui et son groupe sont de grands habitués des scènes algériennes. L’événement a attiré nombre d’artistes venus assister et encourager leurs confrères sur scène. Pour le groupe de rap Genoxy, ce genre d’initiative est non seulement à encourager, mais à multiplier surtout, même s’il n’y a aucune occasion particulière. « Ce qui est extraordinaire, c’est que ce concert a créé un véritable rassemblement artistique, beaucoup de jeunes talents sont là, ce qui donne une bonne image de l’art, mais ce qui est encore plus fabuleux, c’est la gratuité de cet événement », déclare Omar. De son côté, Rafik du groupe Ifriqiya Spirit estime que « la richesse musicale algérienne devrait être de plus en plus exploitée et encouragée ». 

Publié dans Der

L’Université d’Adrar a pris la décision d’exclure pour deux années consécutives Ahmed Merabet des bancs de l’université. Cet étudiant en master affirme avoir relevé une « erreur » dans une question de l’examen de génie civil. Une erreur qui a pourtant été prouvée par l’expertise scientifique.
Il y a lieu de rappeler que « l’erreur » relevée dans le sujet d’examen a provoqué la colère générale des étudiants. Ces derniers sont sortis dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Les étudiants protestataires ont exigé de refaire l’examen et de rattraper l’erreur commise dans le sujet. Selon l’étudiant exclu, l’administration a reconnu l’erreur, avant, dit-il, de se rétracter, sous la pression des enseignants, d’autant plus que l’expertise scientifique faite par le conseil scientifique de la même université et également par ceux relevant des universités d’Alger (Bab Ezzouar) et de Blida a prouvé l’existence d’une erreur dans l’introduction de la question du sujet d’examen.
Cette expertise, ajoute-t-il, « a été faite par des enseignants spécialistes ». « L’introduction de la question était conçue de manière erronée, ce qui rend impossible la résolution de la question», explique l’étudiant en génie civil. En dépit de ce climat, raconte-t-il, l’administration a plus d’une fois « reporté » la publication de « la solution qui rendra justice aux étudiants, ni d’ailleurs le barème des notes de chaque question qui pourra déduire la note attribuée à la fausse question du sujet ». L’administration de l’Université d’Adrar a décidé, en réaction au mouvement de colère des étudiants, de faire passer quatre d’entre eux en conseil de discipline. Les griefs retenus contre ces derniers sont, entre autres, « troubles, perturbation du fonctionnement de l’université et enfin tricherie après que ces étudiants aient refusé de signer le PV de remise de copie d’examen ».
Devant cette lamentable situation, les étudiants de la wilaya d’Adrar ont exhorté le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à intervenir afin de leur rendre justice. 

Publié dans Der

Afin de faire participer le citoyen à la prévention contre les cambriolages, à la veille de la saison estivale qui généralement connaît des déplacements et des départs en vacances, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) prodigue un certain nombre de conseils susceptibles de leur éviter d’être la cible des cambrioleurs.
La DGSN, à travers un communiqué rendu public, explique que « souvent le cambrioleur opte toujours pour la solution facile qui offre le moins de résistance ». Pour cela, ajoute-t-on dans le même document dont nous détenons une copie, « il (le cambrioleur, NDLR) brise ou force les fenêtres, les portes-fenêtres ou escalade de préférence les balcons, les terrasses et les toits qui sont faciles d’accès ». Ce n’est pas tout, puisque les cambriolages, aussi, sont commis à la faveur d’« une négligence des habitants qui oublient de verrouiller une porte ou qui laissent les fenêtres ouvertes ». Ainsi, des mesures de protection simples peuvent empêcher un cambriolage, estiment les services de la police. Il s’agit, en effet, de « verrouiller portes et fenêtres avant de quitter son domicile même pour une courte absence» et de « verrouiller également les portes d’entrée, voire les portes-fenêtres lorsque vous êtes sur la terrasse, dans le jardin ou sur le balcon ». La DGSN recommande, par ailleurs, de « garder ses clés en lieu sûr » et de « ne jamais les cacher sous un pot de fleurs ou sous un paillasson », en plus de « laisser croire à une présence ». Cette astuce, conseillent les mêmes services de sécurité, consiste à « brancher des lampes sur minuterie le soir, laisser une radio allumée la journée, faire vider sa boîte aux lettres ou bloquer le courrier par la poste (possibilité de le faire par Internet) ».
En outre, la DGSN, qui recommande aux citoyens, en cas d’absence prolongée, d’informer leurs voisins, rappelle que son numéro vert «15/48 » reste à leur disposition. L’initiative de la direction du général-major, Abdeghani Hamel vise, donc, à faire participer le citoyen à combattre le vol par des gestes simples en appliquant des conseils, dont l’utilité peut s’avérer d’une grande importance dans la prévention, avant d’envisager tout départ ou déplacement durant la période estivale. 

Publié dans Der

Le premier jour de ce mois de Ramadan a été particulièrement sanglant. Au cours de la journée de jeudi, des accidents de la circulation ont fait 18 morts et 34 blessés, selon la Gendarmerie nationale. Un communiqué du commandement de la Gendarmerie nationale indique que vingt-huit accidents de la circulation routière (12 mortels et 16 corporels) ont engendré le décès de 18 personnes, des blessures à 34 autres et des dégâts matériels importants à 43 moyens de locomotion.
Le comportement humain demeure le facteur principal à l’origine des accidents avec un taux de 90% du nombre total des accidents de la route. L’indiscipline du conducteur et son manque de civisme sont à l’origine de la majorité des accidents.
L’analyse des statistiques de la Protection civile et de la Gendarmerie nationale atteste clairement que l’excès de vitesse demeure la cause principale des accidents de la route.
Dans ce sens, plus de 80% des accidents survenus pendant le mois de Ramadan de 2014 sont des collisions et des renversements.
Pour rappel, les 30 jours de Ramadan dernier, les accidents de la circulation ont fait 248 morts, dont 20 enfants et 21 femmes, et plus de 600 blessés, selon la Protection civile.

Publié dans Der

Les joueurs n’ont pas touché cinq mensualités et ont montré leur mécontentement quant à cette situation qui devient de plus en plus intenable pour eux.

Le club le plus titré d’Algérie, la JS Kabylie, est secoué par une grave crise financière, à telle enseigne que la direction ne peut pas payer les arriérés des cadres de l’équipe de la saison passée. Ainsi, les éléments formant l’ossature de l’équipe de la saison dernière sont sans le sou, ce qui risque de provoquer une situation difficile, surtout avec les rumeurs faisant état de menaces de ces joueurs de boycotter la reprise des entraînements et même le stage que devrait programmer le staff technique et qui devrait se dérouler en Tunisie ou au Maroc. Ainsi, alors que tous les clubs ont bouclé leur recrutement et s’apprêtent à élaborer leur programme de préparation, c’est le silence radio à la JSK. Les joueurs ne veulent pas entendre parler de reprise tant qu’ils n’ont pas touché leur dû. On croit savoir que les joueurs n’ont pas touché leurs salaires depuis au moins cinq mois, ce qui rend la situation très difficile pour le club. Il faut savoir que les joueurs ont le droit de saisir la commission des litiges pour obtenir leur argent, mais aussi pour obtenir leur lettre de libération, s’ils le souhaitent. Ces joueurs préfèrent attendre avant de passer à l’acte et matérialiser leurs revendications. Il faut savoir aussi que le président Hannachi a régularisé certains éléments aux dépens d’autres qui n’ont rien touché. Ainsi, et selon certaines sources, le gardien Doukha, les joueurs Yessli et Benlamri sont régularisés au dernier centime, alors que ce n’est pas le cas pour les autres joueurs qui sont en attente de cinq mensualités, comme révélé par certains. Les joueurs ne sont pas du tout rassurés et ne comptent pas se taire. Ils pensent qu’aucune considération ne leur est accordée par la direction, qui fait ce que bon lui semble, même si le président Hannachi n’a pas vraiment le choix, lui qui a été lâché par ses adjoints au conseil d’administration qui avaient l’habitude de l’aider quand il se trouvait dans une situation difficile. Nul doute qu’il trouvera de nombreuses difficultés et qu’il risque de rendre son tablier au cas où il ne pourra pas s’acquitter de sa tâche.

Publié dans Sports

Le club de Galatasaray, champion de Turquie de première division, serait intéressé par les services de l’international algérien, Saphir Taider, et compte l’enrôler en vue de la saison prochaine, rapporte La Gazetta Dello Sport. Auteur d’une saison difficile à l’Inter Milan (championnat italien), Taider ne semble pas rentrer dans les plans de Roberto Mancini et ne sera pas probablement conservé pour la saison prochaine, ajoute la même source. Selon La Gazetta Dello Sport, Galatasaray, qui jouera la Ligue des champions la saison prochaine, ne sera pas réticent pour payer les 6 millions d’euros, montant de transfert de l’international algérien fixé par les dirigeants milanais. Certains clubs, à l’instar de Sassuolo, Genoa, Olympiakos, se sont renseignés sur Saphir Taider, mais le montant de transfert a vite refroidi tous ses dossiers. Saphir Taider a joué 75 minutes du match Algérie-Seychelles, disputé samedi à Blida, avant de céder sa place au joueur du MC El Eulma, Chenihi, dans un match remporté par l’Algérie (4-0), pour le compte des éliminatoires, groupe J, de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017) dont la phase finale aura lieu au Gabon.

Publié dans Sports

L’attaquant international, Rafik Djebbour, 31 ans, a signé mercredi un contrat d’un an plus une saison en option avec le promu grec de l’AEK Athènes, a annoncé le club dans un communiqué. Djebbour retrouve le club où il avait joué de 2008 à 2011. Il était la saison dernière à l’APOEL Nicosie, où il a inscrit 14 buts en 26 rencontres. Il a également joué dans plusieurs autres clubs grecs, notamment l’Olympiakos entre 2011 et 2014. Il a porté à 33 reprises le maillot de la sélection algérienne, mais n’avait pas été retenu pour le Mondial-2014 au Brésil où les Fennecs avaient atteint les 8e de finale, échouant à ce stade contre l’Allemagne, le futur vainqueur.

Publié dans Sports

Le Pérou a battu le Venezuela, réduit à dix dès la 1re période, 1 à 0 (mi-temps: 0-0) jeudi et s’est relancé dans un groupe C de la Copa America très ouvert.
Le Pérou s’est imposé grâce à son buteur Claudio Pizarro: l’ancien joueur du Bayern Munich a concrétisé la domination de son équipe à la 72e minute en profitant d’une des rares erreurs de marquage de la défense adverse. Le Venezuela a joué à dix pendant près d’une heure en raison de l’exclusion de Fernando Amorebieta (29e min).
Avant le dernier match de poule, les quatre équipes, dont le Brésil battu par la Colombie (1-0) mercredi, ont chacune trois points et peuvent donc se qualifier. Le Brésil affronte dimanche le Venezuela et le Pérou défie la Colombie.

Publié dans Sports

L’international algérien, Yacine Brahimi, dans le viseur de plusieurs grosses cylindrées européennes pour un éventuel transfert au cours du mercato d’été, est en tête d’affiche pour la présentation du nouveau maillot du FC Porto pour la saison 2015-2016 lors des matches à domicile, dévoilé jeudi. Outre le meneur de jeu des Dragons, deux autres stars de l’équipe figurent en tête d’affiche pour la présentation de ce nouveau maillot, il s’agit de Fabiano et Ricardo Quaresma. Sur le nouveau maillot à domicile des hommes de Lopetegui, on retrouve les couleurs traditionnelles du club portista, le bleu et le blanc. Les bandes verticales sont toutefois plus larges qu’à l’accoutumée. A noter aussi la présence de petites bandes horizontales situées au niveau des manches et du bas du dos. La manche du maillot a également une toute petite touche d’orange. Brahimi (25 ans) avait rejoint le FC Porto en 2014 pour un contrat de cinq ans, en provenance du FC Grenade (Liga espagnole). L’excellente saison réalisée par Brahimi avec le club portugais, avec à la clé 13 buts, toutes compétitions confondues, a fini par attirer les convoitises de certaines formations du Vieux Continent, à l’image du Bayern, du Milan AC et du PSG qui serait sur le point de faire une offre de 27 millions d’euros pour s’attacher les services du maître à jouer des Verts. Les dirigeants de Porto ont déjà repoussé une première offre de Milan pour l’Algérien, déclaré « intransférable ».

Publié dans Sports

La Confédération africaine de football (CAF) a désigné l’arbitre international zambien Janny Sikazwe pour diriger le match entre Al Merreikh du Soudan et le MC El Eulma, prévu le 26 juin à 20h (heure algérienne) à Um Dourman, pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, groupe B. Le directeur de jeu zambien, Janny Sikazwe, sera assisté de l’Angolais Jerson Emiliano Dos Santos et du Rwandais Thogene Ndagijimana. Le quatrième arbitre est le Zambien, Widsom Chewe, tandis que le commissaire au match sera le Ghanéen, Al Hadj Jawula. L’autre rencontre du groupe B entre l’ES Sétif et l’USM Alger, qui aura lieu le 27 juin à Sétif (22h30), a été confiée à l’arbitre gambien, Bakary Papa Gassama, qui sera assisté de ses compatriotes, Dickory Jawo et Sulaymane Sosseh. Le quatrième arbitre est le Gambien, Sheriff Njie. Le commissaire au match est l’Egyptien, Essam Eldin Abdel Fatah Adel Hamid. Les deux premiers du groupe se qualifient pour les demi-finales.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7