Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 23 juin 2015

Il reste une semaine à la Grèce et ses partenaires, pas un jour de plus, pour conclure un accord détaillé, le faire ratifier et trouver assez d’argent frais pour payer le FMI. En somme, la Grèce doit rembourser quelque 1,5 milliard d’euros au FMI dans huit jours, un paiement qu’elle ne peut honorer sans la reprise de l’aide financière de ses créanciers (7,2 milliards d’euros).

Pour cela, un accord est nécessaire avec eux sur une série de réformes et de mesures budgétaires. Après quatre mois des tractations dures, Athènes s’est finalement aligné sur les demandes des créanciers. Dans ce document en 21 points, Athènes souligne qu’il s’agit du « résultat de négociations difficiles afin d’arriver à un accord qui ne touche pas les droits du travail et ne dissout pas la cohésion sociale, mais donne une perspective, (…) et constitue une solution viable pour l’économie grecque sans frapper les bas et moyens revenus ». La partie grecque confirme qu’elle accepte le principe d’un budget en excédent primaire (le solde du budget hors charge de la dette) de 1% cette année et 2% l’an prochain, qui a longtemps été l’un des points d’achoppement des discussions. L’augmentation des revenus publics devrait être réalisée notamment via la hausse de « la taxe de solidarité » pour les hauts revenus, soit ceux de plus de 50 000 euros par an. Les taux de 3% et 4% sont relevés à 4 et 6%, et un nouveau plafond de 8% est créé. L’imposition des sociétés anonymes doit également passer de 26% actuellement à 29%. Une taxe extraordinaire de 12% sera imposée aux sociétés ayant un chiffre d’affaires de plus de 500 000 euros, tandis que la taxe sur les biens de luxe (voitures de plus de 2,5 litres de cylindrée, piscines, avions, yachts, etc.) va également augmenter. Il est prévuen outre une baisse des dépenses d’armement de 200 millions d’euros et une taxe sur les revenus des jeux en ligne. Sur l’épineux sujet du relèvement de la TVA, le gouvernement grec a accepté de n’appliquer le taux de TVA le plus bas (6%) qu’aux médicaments et aux livres. Les Grecs souhaitent maintenir la TVA sur les services et les produits à 13% et 23%. Sur la réforme des retraites, le gouvernement prévoit la suppression des mécanismes de préretraite qui interviendrait dès le début de 2016. «L’âge du départ à la retraite ne change pas pour ceux qui quittent leur travail d’ici le 30 juin », souligne le gouvernement grec, ce qui laisse toutefois la fenêtre ouverte pour passer de 62 ans actuellement à 67 ans après cette date. Le gouvernement prévoit la suppression « des monopoles » de certains produits et des mesures pour « la lutte contre la corruption ». Quant aux privatisations, le gouvernement grec s’engage à les réaliser sous conditions, comme la participation du secteur public dans le capital de la société acheteuse, l’engagement des investisseurs dans l’économie locale, la protection des droits des travailleurs et la protection de l’environnement. Les créanciers ont réclamé, lundi, lors du sommet européen, qu’Athènes augmente la TVA sur les hôtels et restaurants à 23%, une mesure qui est « socialement équitable », selon une source européenne proche des discussions.

 

Cinq ans de tragédie grecque
Voilà cinq ans que la crise grecque a commencé. Le mois de juin s’annonce comme très risqué pour le pays. Des premières aides de plusieurs centaines de milliards à l’arrivée du parti-austérité, Syriza, au pouvoir en passant par les vives tensions avec ses partenaires européens, notamment l’Allemagne, voilà cinq ans depuis que les crises sont profondes en Grèce, dont l’avenir au sein de la zone euro reste incertain. D’abord, un déficit qui explose. Puis, des aides financières colossales conditionnées à des mesures drastiques, provoquant la colère de la population grecque, exaspérée de payer pour des riches exonérés d’impôts.
Asphyxiés financièrement, les Grecs se tournent fin janvier vers celui qui leur promet de mettre fin à « cinq années de souffrances et d’humiliations» : Alexis Tsipras, chef de file du parti de gauche. Peine perdue ! L’élection est certes gagnée, mais la réalité économique rattrapera très rapidement le « Mélenchon grec ». Le nouveau Premier ministre doit s’incliner face à la « realpolitik » européenne, qui lui accorde quatre mois de sursis, mais lui a fait renoncer à ses principales promesses de campagne. Ce qui provoque la colère des Grecs, qui n’hésitent pas à parler de « trahison » et celle de certains de ses… propres ministres. Alors que les négociations patinent avec ses créanciers européens, qui continuent de mettre la pression sur la Grèce, Alexis Tsipras tente un rapprochement avec… Vladimir Poutine. Une éventuelle alliance qu’Angela Merkel, chancelière allemande, voit d’un mauvais œil. Une vraie tragédie grecque !

Publié dans Der

La police judiciaire de la sûreté de wilaya d'Alger a été hyperactive le mois de mai dernier. Elle a réussi à saisir 198,664 kg de résine de cannabis dans 934 affaires de détention de stupéfiants.
Les 934 affaires relatives à la détention et à l'usage de stupéfiants et de psychotropes, qui ont conduit à l'arrestation de 1 134 personnes, se sont soldées par la saisie de 198,664 kg de résine de cannabis dans la wilaya d'Alger, précise la cellule de communication de la sûreté de wilaya d'Alger. Lors du traitement de ces affaires, les services de la police judiciaire d'Alger ont pu aussi saisir des quantités d'héroïne et de psychotropes, dont 46 comprimés d’Ecstasy et 392 comprimés de Subutex. Les mêmes services ont, par ailleurs, traité au total durant le mois de mai 2 573 affaires délictuelles et criminelles, y compris 934 relatives à la détention et à l'usage de stupéfiants et de psychotropes.
305 affaires de port d'armes prohibées et 1 756 autres pour des délits divers ont été traitées durant la même période, entraînant l'arrestation de 3 195 personnes, qui ont été déférées devant les instances judiciaires compétentes, précise-t-on. Parmi les affaires traitées, 287 sont relatives aux atteintes aux biens et 815 aux atteintes aux personnes, dont deux affaires d'homicide, a-t-on ajouté.
Quant aux délits contre la famille et les bonnes mœurs, les services de police ont traité 39 délits ainsi que 435 autres relatifs à outrage publique et 43 délits à caractère économique et financier, a-t-on encore ajouté.
Concernant le port d'armes prohibées, les mêmes services ont traité 285 affaires impliquant 305 personnes, dont 167 ont été placées sous mandat de dépôt. Les activités de la police a permis de mener 277 opérations de contrôle de professions réglementées ayant entraîné l'exécution de 33 arrêtés de fermeture ordonnés par les autorités compétentes.
S’agissant de la prévention routière, les services de la sécurité publique ont enregistré durant la même période 100 accidents de la circulation ayant causé 4 morts et 111 blessés.
Les mêmes services ont relevé 14 047 infractions au code de la route ayant entraîné le retrait de 3 906 permis de conduire.
Dans le domaine économique et environnemental, les services de la sécurité publique de la wilaya d’Alger ont mené, par ailleurs, 68 opérations de maintien de l'ordre et 509 interventions diverses, en plus de 13 actions entreprises par les services de police de l'urbanisme et de la protection de l'environnement. Les services de la sûreté de wilaya d'Alger ont enregistré durant le mois dernier 58 147 appels téléphoniques au numéro de secours (17) et vert (15-48).

Publié dans Der

Deux contrebandiers ont été arrêtés et trente tonnes de denrées alimentaires ont été saisies lundi par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) dans l’extrême sud du pays, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset, d’In Guezam et de Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire) ont arrêté, le 22 juin 2015, deux contrebandiers et ont saisi un véhicule tout-terrain, un camion avec remorque, 30 tonnes de denrées alimentaires, 1400 litres de carburants, onze détecteurs de métaux, deux groupes électrogènes et trois téléphones portables », précise la même source.

Publié dans Der

Une étude complémentaire de restauration de la chapelle Santa Cruz, site patrimonial situé sur le mont Murdjadjo surplombant la ville d’Oran, sera lancée prochainement, a appris l’APS de la direction de la culture. « Un avis d’appel a été lancé pour l’élaboration d’une étude de ce site historique proposé pour être classé monument national », écrit l’agence en citant la même source.
La chapelle de Santa Cruz a bénéficié d’une opération de restauration lancée en 2006 et qui a été suspendue pour des raisons techniques inconnues du public, alors que les travaux avaient atteint un taux d’avancement de 65 %. La date d’édification de ce fort, marqué par son architecture militaire, remonte à la période comprise entre 1698 et 1708, à l’époque de l’occupation espagnole d’Oran.
Ce fort a été récupéré à l’époque ottomane par Bey Bouchlaghem en 1732 et a été reconstruit et restauré de 1856 à 1860 à l’époque coloniale française.

Publié dans Der

Les Mobistes devraient effectuer deux stages en Tunisie, et ce, pour préparer le championnat national et la compétition africaine.

Le club vainqueur de la Coupe d’Algérie, le MO Béjaïa, devrait débuter sa préparation pour le compte de la nouvelle saison à partir de ce vendredi. En effet, les poulains de Geiger devraient commencer les choses sérieuses ce week-end avec le début du premier stage qui devrait avoir lieu en Tunisie, plus précisément à Aïn Draham, un lieu réputé calme et qui est idéal pour une concentration totale et un travail sérieux. Ce premier stage sera très important, d’autant plus que les joueurs devraient s’oxygéner et entamer le travail spécifique pour améliorer leur condition physique. Le staff technique compte concocter un programme spécial pour le début de la préparation et qui reste très importante pour l’équipe. Il faut savoir qu’en plus du championnat de Ligue 1, le MOB jouera cette saison, et pour la première fois de son histoire, la Ligue des champions d’Afrique, après avoir été vice-champion d’Algérie, derrière l’Entente de Sétif. Le club béjaoui devrait disputer deux matches amicaux à la fin de ce premier stage, et ce, pour permettre au coach de connaître le niveau de ses poulains et de faire une première évaluation avant l’entame du second stage. Le deuxième regroupement, lui, aura lieu quelques jours après l’Aïd et se tiendra à Gammarth. La direction avait souhaité, dans un premier temps, le tenir en Europe, mais les dirigeants se sont rendu compte qu’ils ne pourront pas ramener les visas pour tous les joueurs dans un temps record, d’où le fait d’opter pour la Tunisie encore. Ce stage s’étalera sur seize jours et devrait permettre au coach Geiger de programmer un bon nombre de matches amicaux. Ainsi, le Club africain, l’ES Sahel, l’ES Tunis et le TP Mazembe seront au programme des matches amicaux que jouera l’équipe, qui compte se frotter à ces formations redoutables pour situer son niveau en prévision des compétitions africaines à venir.

Publié dans Sports

Le président du RC Arba, Djamel Amani, a affirmé mardi que son attaquant international olympique, Oussama Darfalou, qu’il vient de céder au Club africain de Tunisie, jouera la saison prochaine à l’USM Alger à titre de prêt. « A vrai dire, le contrat de trois ans de Darfalou avec le Club africain entre en vigueur à partir d’aujourd’hui. Sa nouvelle équipe a accepté de me le prêter pour une saison, mais j’ai préféré le céder à l’USMA, en contrepartie de quatre jeunes de cette équipe : Meziane, Bourdim, Tayeb et le gardien Merzougui », a déclaré Amani au site électronique TSA. « Je compte me rendre demain à Tunis pour ramener la lettre de prêt de Darfalou, un document qui sera établi au profit de l’USMA, après quoi, le joueur signera avec les Rouge et Noir », a-t-il ajouté. Darfalou (22 ans), auteur de 12 buts la saison dernière avec le RCA, retrouve ainsi l’USMA, dont il avait déjà porté les couleurs entre 2011 et 2014 dans les deux catégories juniors et espoirs. Il aura l’occasion notamment de disputer la Ligue des champions d’Afrique, étant donné que le club de Soustara est qualifié pour la phase de poules, qu’il entamera par un match en déplacement samedi prochain face à l’ES Sétif, tenant du titre.

Publié dans Sports

La direction du FSV Francfort, pensionnaire de la division Deux allemande de football, a exigé pas moins de 800 000 euros pour céder son attaquant algérien, Mohamed Amine Aoudia, qui serait tenté par un retour dans le championnat d’Algérie. Selon l’un des responsables du club cité par le journal Bild, « tout club désirant s’offrir les services d’Aoudia devra s’acquitter d’une somme pas inférieure à 800 000 euros », a-t-il dit. Il a ajouté que son club n’a pour l’heure reçu aucune proposition pour transférer le joueur. L’attaquant de 28 ans est sous contrat avec le FSV Francfort jusqu’à juin 2016. Il est convoité par quelques formations de Ligue 1 algérienne, à l’image du MC Alger et de l’USM Alger. Aoudia, qui a très peu joué la saison dernière à cause d’une blessure à un genou (6 matches pour 2 buts), n’a pas encore repris les entraînements avec son club. Il a déclaré au même journal qu’il était contraint de rester à Alger au chevet de son père malade. L’international algérien avait atterri en Allemagne lors de l’exercice 2013-2014 en optant pour le Dynamo Dresde. Il a rejoint Francfort au cours de l’exercice suivant après la relégation de son équipe au troisième palier.

Publié dans Sports

Les nouvelles recrues de l’ES Sétif, Fares Hachi et Walid Chenine, transfuges de clubs de divisions inférieures de France, ainsi que Miloud Rebai (ex-WA Tlemcen) ne sont pas qualifiées pour participer au match à domicile face à l’USM Alger, samedi prochain (22h30) dans le cadre de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football. Les trois joueurs en question devraient en revanche bénéficier de leurs licences africaines lors de la rencontre suivante contre les voisins du MC El Eulma, le 11 juillet, pour le compte de la 2e journée du groupe B, composé également de la formation soudanaise d’Al Merrikh, a appris l’APS lundi auprès du club de Ligue 1 algérienne. Outre ces absences, l’Entente, tenant du titre de l’édition précédente, devrait se passer des services de son joueur centrafricain Eudes Dagoulou et de Toufik Zerara, pour blessure. L’ESS a enregistré aussi le départ de quelques joueurs disposant de licences africaines, à l’image de Farid Mellouli, Abdelghani Demou, Mohamed Lagraâ et le Gabonais Zee Ondo.

Publié dans Sports

L’international algérien du Club africain, Abdelmoumen Djabou, dont le contrat avec son club expire ce mois, devrait se réunir dans les deux prochains jours avec le président Slim Riahi afin de négocier une éventuelle prolongation de son contrat, rapporte la presse locale. Selon Attounsia, le premier responsable des champions de Tunisie veut garder à tout prix son maître à jouer en prévision de la Ligue des champions, mais la grave blessure de l’international algérien pourrait précipiter le départ de Djabou. Opéré des ligaments croisés du genou, l’ancien joueur de l’ES Sétif devra patienter jusqu’à novembre ou décembre prochains pour renouer avec la compétition. Djabou (28 ans) avait quitté l’ESS en 2012 pour s’engager avec le Club africain de Tunis. Il est devenu un élément essentiel de l’équipe de la capitale. De son côté, le défenseur international algérien Hichem Belkaroui ne serait pas sûr de rester au Club africain la saison prochaine. L’ancien défenseur de l’USM El Harrach aurait des «touches» en Turquie, selon la même source.

Publié dans Sports

L’ancien capitaine de la sélection algérienne de football, Madjid Bougherra, a prolongé son contrat d’une saison avec la formation d’Al Fujairah (division 1 émiratie de football), rapporte la presse locale. Bougherra (32 ans) va enchaîner ainsi une deuxième saison avec Al Fujairah qu’il avait rejoint en 2014 en provenance du club qatari de Lekhwiya, avec lequel il avait remporté deux championnats (2012 et 2014). « J’ai décidé de rempiler pour une saison à Al Fujairah, en dépit des contacts que j’ai reçus. Je ne manque de rien ici, et je ne vois aucune raison pour quitter le club », avait affirmé Bougherra aux médias locaux. Le joueur algérien (70 sélections/4 buts) avait mis fin à sa carrière internationale à l’issue de la Coupe d’Afrique des nations de 2015 en Guinée équatoriale, qui a vu les Verts éliminés en quart de finale face à la Côte d’Ivoire (3-1).

Publié dans Sports
Page 1 sur 7