Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 24 juin 2015

Décidément, il est des coïncidences qui laissent perplexes. Alors que le débat portait il y a quelques semaines en France sur la part de vérité qui existe dans « Le bureau des légendes », titre de la série que la chaîne privée Canal + a diffusée récemment sur la DGSE et l’univers froid et impitoyable du renseignement, voici que la réalité rattrape la fiction…

Comme dans la série d’Eric Rochant ou presque, belle création télévisuelle au passage dans laquelle Mathieu Kassowitz tient le premier rôle, on apprend depuis hier, grâce aux médias Libération et Médiapart, que les Etats-Unis ont utilisé leurs « grandes oreilles » pour espionner trois chefs d’Etat français : Jacques Chirac, Nicholas Sarkozy et François Hollande, sans compter d’autres responsables français de haut niveau.
Selon des documents publiés par le journal Libération et le site Médiapart, les renseignements américains ont écouté, entre 2006 et 2012 au moins, les trois derniers présidents français : M. Hollande, élu en 2012, et ses deux prédécesseurs de droite, Nicolas Sarkozy (2007-2012) et Jacques Chirac (1995-2007). L'ancien consultant de l'agence d'écoute américaine NSA, Edward Snowden, exilé en Russie, avait déjà fait des révélations en 2013 portant sur un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications en Allemagne via Internet, jusqu'à un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel, pendant plusieurs années.
Mais, c’est la première fois que les nouveaux documents publiés par Wikileaks publiés grâce à une collaboration d’un journaliste spécialisé, Jean-Charles Manach, et Julien Assange, évoquent des échanges entre responsables français sans, sur le fond, trahir de secrets d'Etat. « Les Français ont le droit de savoir que le gouvernement qu'ils ont élu fait l'objet d'une surveillance hostile de la part d'un allié supposé », a écrit sur le site de Wikileaks son fondateur, Julian Assange, reclus dans l'ambassade d'Equateur à Londres depuis trois ans, en promettant d'autres « révélations » prochainement. La Maison-Blanche a assuré que les Etats-Unis n'écoutaient pas à l'heure actuelle les communications de M. Hollande, sans préciser les opérations qui ont pu être menées dans le passé. Une crise diplomatique durable entre les deux pays, impliqués côte à côte dans une série de conflits ou de crises dans le monde, est improbable, même si, dans un premier temps, la France semble décider à marquer le coup.
Le président français, François Hollande, a averti hier mercredi que son pays « ne tolèrerait aucun agissement mettant en cause sa sécurité », jugeant « inacceptable » l'espionnage de trois de ses chefs d'Etat pendant des années par les Etats-Unis.

Scandale et « eau tiède »…

« Ce qui s'est passé n'est pas acceptable, mais ce n'est pas pour autant que l'on va entrer dans une crise », a toutefois tempéré le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, alors que l'ensemble de la classe politique s'indignait de pratiques non tolérables « entre alliés ». L'ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane Hartley, a ainsi été convoquée mercredi à 16h00 GMT par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Le « coordonnateur national du renseignement », Didier Le Bret, en fonction à l'Elysée, se rendra pour sa part « dans les jours qui viennent » aux Etats-Unis pour s'entretenir avec l'administration des « dispositions » actées par les deux pays en matière d'espionnage. Selon les observateurs, au-delà des protestations d'usage, la révélation des écoutes américaines en France illustre un adage bien connu des milieux du renseignement : en la matière, les pays n'ont ni amis ni ennemis, seulement des intérêts et tout est bon pour les défendre, assurent des experts. Et la France, qui a haussé le ton hier face à des pratiques qualifiées d'« inacceptables » de la part d'un pays allié, ne se prive pas de faire de même chaque fois qu'elle le peut, ajoutent-ils. « On découvre l'eau tiède, là... », a déclaré à l'AFP Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE (service d'espionnage français).
« Tout le monde sait depuis 2003 que l'agence américaine NSA a développé un système d'acquisition de données dans le monde entier ». « A priori, c'était pour lutter contre le terrorisme. Ça n'a pas donné grand-chose contre le terrorisme, mais ça a servi à tout un tas d'autres choses ». En plein scandale d'espionnage de ses présidents par les Etats-Unis, la France s’est dotée elle-même hier d'un nouvel arsenal controversé renforçant les capacités légales d'écoute de ses services de renseignements, dont les opposants craignent qu'il ouvre la voie à une « surveillance de masse ». Avalisée largement mardi soir au Sénat, la nouvelle loi était assurée hier d'un soutien confortable à l'Assemblée nationale. Dans ce texte, un point particulier cristallise l'adversité : la mise en place, sur les réseaux des opérateurs télécoms, d'outils d'analyse automatique (algorithmes) pour détecter par une « succession suspecte de données de connexion » une « menace terroriste ». Ce dispositif est qualifié de « boîte noire » par ses détracteurs, qui le comparent aux pratiques de « surveillance généralisée » de la NSA américaine. Coïncidence intrigante là aussi entre les révélations des médias français et l’agenda politique et le vote de la loi sur le renseignement par le Palais Bourbon. 

Publié dans Der

Les dirigeants du CRB s’activent pour boucler le recrutement afin de passer à la préparation et au stage qui aura lieu au Maroc.

La direction du CR Belouizdad est sur le point de conclure avec l’ASO Chlef pour obtenir les services du joueur gabonais Socombé, surtout après la rétrogradation de la formation chélifienne. En effet, les dirigeants du Chabab sont arrivés à un accord avec Medouar pour obtenir ce joueur qu’il désirait ardemment pour booster l’attaque qui connaît des insuffisances criantes. Les responsables belouizdadis devraient en contrepartie libérer le joueur bosniaque Galin, ce qui leur permettra d’engager un autre joueur étranger. A noter que Galin n’a pas vraiment apporté quelque chose au club et que ce dernier était loin du niveau qu’on attendait de lui. Avec le recrutement de Socombé, la direction du CRB devrait clôturer ce volet pour se concentrer sur la préparation qui débutera bientôt. A noter que le Chabab a recruté jusqu’à présent cinq éléments, à savoir Billel Ouali (RAEC Mons/Belgique), les deux attaquants Sid Ali Yahia Cherif (JSM Béjaïa) et Mohamed Hicham Nekkache (MC Oran), le milieu offensif Feham Bouazza (USM Alger) et le défenseur Amir Belaïli (CRB Aïn Fekroun). Pour ce qui est de la reprise des entraînements, elle est prévue le dimanche 5 juillet avec des séances programmées au stade 20-Août-1955 et à la forêt Bouchaoui. Il y aura ensuite un stage qui devrait se dérouler au Maroc, à Ifrane, du 22 juillet au 7 août. Il faut savoir que les dirigeants avaient dans un premier temps émis le vœu de se préparer en Europe de l’Est, mais craignant ne pas préparer les visas dans les temps, ils changeront la destination pour opter pour le Maroc. Dans ce pays, le club devra disputer quatre matches amicaux, dont un probablement face au Raja Casablanca. Les Rouge et Blanc entameront la prochaine saison avec le derby algérois face au MC Alger lors du week-end du 14 et 15 août.

Publié dans Sports

Le MO Béjaïa (Ligue 1 algérienne de football) aura besoin de « deux à trois nouveaux joueurs » pour clore son recrutement en vue de la saison 2015-2016, a-t-on appris auprès du président du club, Boubekeur Ikhlef. « Nous allons engager encore deux à trois joueurs pour finaliser l’opération. Je pense que le recrutement a été une réussite et bien étudié selon les besoins définis par le staff technique », a affirmé à l’APS le premier responsable de la formation des Crabe. Le MOB, vice-champion et détenteur de la Coupe d’Algérie, a assuré jusque-là les services de pas moins de huit joueurs : Daif (ex-ASO Chlef), Hadji (ex-CS Constantine), Tedjar (ex-ASO Chlef), Mebarki (ex-USM El Harrach), Maâmar Youcef (RC Relizane), Lakhdari (ex-ASO Chlef), Benaouda Bendjelloul (ex-ASM Oran) et Sofiane Khadir (ex-MC Alger). En revanche, le club a perdu les services du portier Smaïl Mansouri (USM Alger), Faouzi Rahal (JS Kabylie) et Nassim Dehouche (MCE Eulma). S’agissant du programme de préparation, le président du MOB a souligné la programmation de deux stages en Tunisie, « dont le premier débutera le 25 juin », alors que le second est prévu à partir du 19 juillet. Le MOB a repris les entraînements lundi soir avec un effectif réduit sous la houlette du nouvel entraîneur, le Suisse Alain Geiger, qui a remplacé Abdelkader Amrani, parti entraîner Al Raed (division 1 saoudienne). Le MOB, qui prendra part à la prochaine édition de la Ligue des champions d’Afrique, entamera la saison 2015-2016 en déplacement face au RC Arba, en match prévu le week-end du 14 et 15 août.

Publié dans Sports

Le milieu international algérien du Club africain, Abdelmoumen Djabou, est le joueur le mieux payé du championnat tunisien de football avec un salaire mensuel de 125 000 dinars tunisiens (57 000 euros), selon un classement dévoilé mardi par le média tunisien Realites.com. Djabou devance au classement son coéquipier au Club africain, le Tunisien Sabeur Khelifa (110 000 dinars), alors que le Camerounais de l’ES Tunis, Yannick N’djeng occupe la troisième place (100 000 dinars). Djabou (28 ans) avait quitté l’ES Sétif en 2012 pour s’engager avec le Club africain de Tunis. Il est devenu un élément essentiel de l’équipe de la capitale. Le joueur algérien, dont le contrat avec son club expire ce mois, devrait se réunir dans les deux prochains jours avec le président Slim Riahi afin de négocier une éventuelle prolongation de contrat, selon la presse locale. Le premier responsable des champions de Tunisie veut garder à tout prix son maître à jouer en prévision de la Ligue des champions, mais la grave blessure de l’international algérien pourrait précipiter le départ de Djabou. Opéré des ligaments croisés du genou, l’ancien joueur de l’ES Sétif devra patienter jusqu’à novembre ou décembre prochains pour renouer avec la compétition.

Ligue 1 tunisienne
Abdelmoumen Djabou, 
joueur le mieux payé
Publié dans Sports

La Fédération algérienne de football (FAF) n’a toujours pas reçu de réponse de la part de son homologue sierra-léonaise à propos de la domiciliation du match entre les sélections olympiques des deux pays prévu pour le 31 juillet, 1er ou 2 août dans le cadre du dernier tour retour des éliminatoires des jeux Olympiques (JO-2016) au Brésil. Le match aller aura lieu le 19 juillet au stade Mustapha-Tchaker de Blida à partir de 19h, a appris l’APS mercredi auprès de l’instance footballistique algérienne. Dans sa correspondance, la FAF n’a pas proposé aux Sierra-Léonais de faire jouer les deux rencontres en Algérie, a encore précisé la même source. La Sierra Leone est toujours interdite d’organiser des matches internationaux sur son territoire en raison du virus Ebola qui s’était propagé dans ce pays. La sélection algérienne, sous la conduite de l’entraîneur suisse, André Pierre Shurmann, a été exemptée des deux précédents tours des qualifications, tandis que son adversaire avait créé la surprise en éliminant le Cameroun lors du second tour. Les protégés de Shurmann, qui ont bouclé en fin de semaine passée un stage à Sétif pendant lequel ils ont disputé deux matches amicaux contre l’Entente locale, championne d’Algérie et d’Afrique en titre, seront de nouveau regroupés le week-end prochain au Centre technique de Sidi Moussa (Alger).

Publié dans Sports

L’ASO Chlef, reléguée en Ligue 2 algérienne de football, est disposée à céder son attaquant international olympique, Zakaria Haddouche, à l’ES Sétif, championne d’Algérie, a-t-on appris hier auprès du porte-parole de la formation chélifienne, Abdelkrim Medouar. Haddouche intéresse au plus haut point la direction de l’ESS qui souhaite l’engager au cours de l’actuelle période de transfert estivale. Cependant, Medouar a prévenu que le club phare des Hauts-Plateaux doit estimer l’ailier gauche de 21 ans « à sa juste valeur ». Depuis l’ouverture du mercato actuel, l’ESS s’intéresse beaucoup aux joueurs de la sélection algérienne olympique, contre laquelle son équipe première a livré deux matches amicaux à Sétif la semaine passée. Jusque-là, le président Hassan Hamar a réussi à engager deux éléments de cette sélection qui s’apprête à disputer le dernier tour des éliminatoires des jeux Olympiques de 2016. Il s’agit de Miloud Rebai (ex-WA Tlemcen) et Redouane Cherifi (ex-USM Bel Abbès). La piste de Mohamed Benkablia (ASM Oran) est également d’actualité.

Publié dans Sports

Le défenseur international algérien, Essaid Belkalem, est attendu à la reprise des entraînements de Watford, nouveau promu en Premier League anglaise de football, rapporte mercredi la presse locale. Outre Belkalem, quatre autres joueurs de retour de prêt vont réintégrer les rangs de Watford en vue de la saison prochaine. L’international algérien fera donc partie de l’effectif de Watford pour la saison prochaine, après un prêt d’une saison au club turc de Trabzonspor. Le défenseur de 26 ans aura l’occasion pour la première fois de faire une préparation complète avec le club anglais et peut prétendre à une place dans le onze titulaire. L’ancien joueur de la JS Kabylie (Ligue 1/Algérie) a retrouvé les rangs des Verts à l’occasion du dernier match face aux Seychelles (4-0) disputé le 13 juin à Blida dans le cadre de la 1re journée (groupe J) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (CAN-2017), tout en se contentant du banc des remplaçants.

Publié dans Sports

Reguigui ne courra pas le Tour de France comme il le souhaitait, lui qui devait figurer sur la liste définitive de l’équipe sud-africaine pour le tour.

Le cycliste algérien Youcef Reguigui a été officiellement écarté de la liste finale des neuf coureurs de la formation MTN Qhubeka devant participer à la prochaine édition du Tour de France (4-26 juillet), rapporte le site de l’équipe sud-africaine. Meilleur espoir du cyclisme algérien ayant remporté le mois de mars dernier le Tour de Langkawi, en Malaisie, Reguigui avait figuré auparavant sur la liste des 11 athlètes de l’équipe sud-africaine MTN Qhubeka. Invitée à participer au Tour de France, l’équipe MTN Qhubeka alignera deux Erythréens : Daniel Teklehaimanot, meilleur grimpeur du dernier Dauphiné, et Merhawi Kudus. L’équipe sud-africaine a aussi retenu trois coureurs sud-africains : Jacques Janse van Rensburg, Reinardt Janse Van Rensburg et Louis Meintjes. Ils seront accompagnés par le Belge Serge Pauwels, le Britannique Steve Cummings, le Norvégien Edvald Boasson Hagen et l’Américain Tyler Farrar. Vainqueur d’une étape au Tour de France 2011, Tyler Farrar a été désigné capitaine de route, en soutien de deux sprinteurs Reinardt Janse van Rensburg et Edvald Boasson Hagen. Le Norvégien, double vainqueur d’étape au Tour, pourrait profiter d’un parcours qui fait la part belle aux arrivées pour puncheurs. Le Belge Serge Pauwels servira de chef de file en montagne. MTN Qhubeka visera avant tout les victoires d’étapes. Natnael Berhane, qui a remporté la Tropicale Amissa Bongo au Gabon en 2014 et vainqueur du Tour d’Algérie 2012, a été également écarté de la liste des neuf coureurs. MTN Qhubeka sera la première équipe africaine de l’histoire à participer à la plus grande course à étape du monde. Le Tour de France 2015, qui se déroulera du samedi 4 au dimanche 26 juillet, comprendra 21 étapes pour une distance de 3 344 km.

Publié dans Sports

La sélection algérienne féminine de handball des moins de 20 ans (U20) a entamé avant-hier un stage à Alger qui s’étalera jusqu’au 27 juin dans le cadre de sa préparation au 20e championnat d’Afrique des nations à Nairobi (Kenya) du 10 au 29 juillet. Avant d’entamer ce stage, les joueuses, dirigées par le duo Ali Abdi-Habiba Kherdache, ont été conviées à passer un contrôle médical au niveau de l’établissement hospitalier spécialisé Mohand-Amokrane-Maouche (ex-Centre national de la médecine sportive, CNMS) d’Alger. Un second stage est prévu pour l’équipe nationale, toujours à Alger, du 1er au 8 juillet, avant le départ pour la capitale kényane, selon la Fédération algérienne de handball (FAHB). Un effectif élargi de 26 joueuses, dont 6 gardiennes de but, a été convoqué par le staff technique avant de retenir l’équipe finale qui prendra part au 20e championnat d’Afrique à Nairobi.

Publié dans Sports

Les membres de l’assemblée générale du HBC El Biar (division 2 algérienne de handball), réunis à Alger en session ordinaire, ont adopté les bilans moral et financier de l’exercice 2014, a-t-on appris auprès de la direction du club. Le bilan du président Abdeslam Benmeghsoula a été adopté, avec, cependant, la rétrogradation de l’équipe seniors messieurs en Division 2. Une réunion est prévue jeudi entre les membres du club pour « tracer une feuille de route qui devrait permettre à l’équipe seniors de retrouver l’élite dès la saison prochaine ». Si l’équipe première seniors (messieurs) a complètement raté sa saison, chez les dames, en revanche, la mission a été accomplie admirablement avec un doublé coupe-championnat. Idem chez les U18 filles, championnes d’Algérie.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7