Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 26 juin 2015

C’est un fléau qui gagne du terrain. Il touche une grande partie des collégiens, lycéens et étudiants. La sensibilisation qu’a évoquée la Forem dans ses conclusions est plus qu’urgente pour faire face à une avancée inquiétante d’un fléau ravageur au sein de la frange juvénile de la société.

Par Ouiza K. et Meriem Kaci
« Les drogues consommées sont un danger pour la santé, que les collégiens consomment d’une manière accrue la matinée. Des cellules d’écoute doivent être mises sur pied. La sensibilisation est absente ou peu efficace », conclut l’enquête, qui a été menée dans les lycées et CEM de la capitale et aussi dans 13 universités du pays. Les résultats révèlent que 21,6% des collégiens, 26,4% des lycéens et 27% des étudiants sont drogués. 21,6% des collégiens, soit près d’un cinquième des élèves sondés, et 8,8% des collégiennes consomment de la drogue chaque jour. Chez les lycéens, 26,4% des lycéens, soit un quart, contre 18,6% des lycéennes en utilisent chaque jour. Chez les étudiants, l’enquête a révélé que 27% des étudiants et 6% des étudiantes en consomment quotidiennement. Menée le mois de mars 2015, l’enquête a ciblé 8 645 élèves, soit 47% de garçons et 53% de filles (3 419 lycéens et 5 226 collégiens âgés de 10 à 19 ans pour les collégiens et de 15 à 22 ans pour les lycéens). L’enquête s’est intéressée aussi au tabagisme chez ces catégories. Ainsi, les résultats font état de 14,8% de collégiens qui fument, soit 381 garçons sur 2 567, et 2,2% de collégiennes, soit 60 fillettes sur 2 659. « 34,3% de lycéens fument, soit 499 garçons sur 1 454 élèves. 3,6% de lycéennes fument, soit 71 filles sur 1 965 élèves », précise l’enquête. Pour les garçons : 15 à 16 ans 23,2%, 17 ans et plus 76,8%. Pour les filles de 15 à 16 ans, l’enquête révèle que 14,1% fument, 17 ans et plus, 85,9% consomment du tabac. Pour la drogue, 7,75% (199 sur 2 587 collégiens interrogés) et 1,27% (34 sur 2 859 collégiennes) ont avoué qu’ils consomment de la drogue. 18,77% (273 sur 1 454 lycéens interrogés) et 2,21% (43 sur 1 965 lycéennes) ont aussi avoué qu’ils en consomment. 6% des collégiens en consomment quotidiennement. 8,8% des collégiennes en consomment elles aussi chaque jour, 26,4% des lycéens aussi, ainsi que 18,6% des lycéennes. 46,7% des collégiens et 70,6% de collégiennes la consomment avant midi, 56,3% des collégiens et 29,4% de collégiennes la consomment le soir et 84% et 75% respectivement lycéens et lycéennes le consomment le soir. Quant aux différentes qualités de drogues qu’ils consomment, ils connaissent toutes les drogues qu’ils peuvent se procurer. 17% des lycéens et collégiens des deux sexes reconnaissent avoir un parent qui consomme de la drogue. L’enquête a aussi évoqué la question si la drogue peut résoudre les problèmes des consommateurs. 86% des lycéens et collégiens des deux sexes reconnaissent que la drogue ne règle pas les problèmes des jeunes, et 87% des enfants interrogés pensent que la drogue est un danger pour la santé. 73% des collégiens et lycéens des deux sexes reconnaissent n’avoir jamais assisté à une conférence de sensibilisation sur la drogue. 25% des jeunes n’ont jamais vu de films sur la toxicomanie. Chez les étudiants, l’enquête a touché 13 universités. 8 716 étudiants ont été interrogés : 54,6% de filles et 45,4% de garçons. Pour les plus de 20 ans, l’enquête a ciblé 15% des sondés, pour les étudiants âgés de 20 à 25 ans, l’échantillon représente 70% des sondés. Pour le tabac, 6% des étudiantes fument et 51% des étudiants sont fumeurs. Pour l’alcool, 6% des filles et 30% des garçons en consomment. Concernant la drogue, la Forem a révélé que 27% des étudiants ont avoué qu’ils fument, contre 6% des étudiantes.
Selon Mustapha Khiati, président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), « l’Algérie compte environ 500 000 consommateurs chroniques de drogue et peut-être un million de consommateurs occasionnels ». Lutter contre ce fléau s’avère indispensable, mais les spécialistes ne s’entendent pas sur la méthode adéquate pour contrecarrer la propagation du phénomène, entre traitement, prévention et répression. Pour le président de la Forem, la prise en charge des toxicomanes a été « trop médicalisée en Algérie », alors que souvent, la personne consommatrice « n’a pas besoin d’hospitalisation, mais de renforcement de la volonté grâce à une psychothérapie adaptée ».
« A Alger, les réseaux de vente de drogues sont particulièrement présents dans les quartiers populaires, notamment Bab El Oued, El Madania… où les produits sont vendus en plein jour », nous raconte un toxicomane rencontré à Alger. « Celui qui vend n’est pas forcément consommateur », précise ce dernier. « Vu sa cherté, moi et un ami nous cotisons pour pouvoir acheter une bonne quantité », ajoute-t-il. D’autre part, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) démontre dans un rapport annuel publié hier que la « culture mondiale d’opium a explosé, pour atteindre son plus haut niveau depuis les années 1930, en raison d’une forte hausse des surfaces cultivées en Afghanistan ». La production d’opium, à partir duquel est fabriquée l’héroïne, a plus que doublé en deux ans, pour atteindre 7 554 tonnes en 2014. L’ONUDC renvoie ce phénomène à la « hausse de la consommation d’héroïne dans le monde ». L’Afghanistan assure 85% de la production mondiale, et où les cultures de pavot à opium ont encore progressé de 7% l’an passé, pour atteindre 224 000 hectares, alors que des pans de plus en plus importants du territoire échappent au contrôle du gouvernement central. Avec cette hausse, les surfaces cultivées de pavot ont atteint 310 900 hectares dans le monde en 2014. D’autre part, l’ONUDC précise que les Asiatiques sont les premiers consommateurs au monde, suivis des Européens et des Américains. Concernant le continent africain, il tend à devenir une nouvelle plaque tournante pour les opiacés, un phénomène déjà observé il y a une dizaine d’années pour la cocaïne. Au total, quelque 32,4 millions de personnes dans le monde font passer illégalement des produits opiacés, selon les estimations de l’ONU. 

Publié dans Der

A l’instar de la majorité des pays africains, l’Algérie n’a pas été au rendez-vous arrêté du 17 juin 2015 pour basculer vers le format de télédiffusion numérique terrestre (TNT), une date arrêtée par les pays membres de l’Union internationale des télécoms (UIT), organisme faisant partie de la galaxie ONU.
L’Algérie, qui s’était engagée, conformément à l’accord paraphé le 16 juin 2006 par l’ensemble des pays membres de l’UIT, de respecter le 17 juin 2015 à 01h GMT comme date buttoir pour éteindre définitivement leurs émetteurs analogiques et accomplir leur transition vers la TNT (télévision numérique terrestre) fait partie des pays situés en majorité sur le territoire africain où l’opération de numérisation en question suit toujours son cours. « Le 16 juin 2006, un accord ayant valeur de traité a été signé à l’issue de la conférence régionale des radiocommunications (CRR-06) de l’UIT à Genève, en vue de l’adoption du tout numérique pour les services de radiodiffusion sonore et télévisuelle de Terre.
Le passage à la radiodiffusion numérique en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en République islamique d’Iran avant la date butoir du 17 juin 2015 représente une étape importante vers la mise en place d’une société de l’information plus juste et équitable et à dimension humaine, permettant de connecter ceux qui ne le sont pas encore dans les zones isolées et mal desservies et de réduire la fracture numérique », lit-on sur le site officiel de l’UIT, qui a publié sur son site la carte géographique de la transition numérique du monde.
Si l’Algérie a pu effectuer les procédures techniques nécessaires pour le passage de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique, il n’en a pas été de même pour la télédiffusion, qui utilise toujours le signal UHF, et ce, en dépit des moyens colossaux et des équipements nécessaires déployés par les pouvoirs publics. Sur la carte géographique visible sur le site de l’UIT, l’Algérie fait partie des pays retardataires, dont l’écrasante majorité sont africains. La Tunisie, le Maroc, l’Egypte, l’Afrique du Sud, le Nigeria font figure de mauvais élèves du continent, où la transition numérique n’est pas entamée. Selon l’UIT, seule une poignée de pays d’Afrique orientale et d’Afrique australe, comme le Malawi, l’Ile Maurice, le Mozambique, la Tanzanie et le Rwanda, ont pu se mettre au diapason des pays qui ont réussi le défi de la transition numérique à la date et à l’heure convenues. Pour information, la TNT offre aux téléspectateurs des images et un son de meilleure qualité. Ses normes de compression et de décompression des données permettent en effet de diffuser plus de contenus sur un même canal. Alors que le signal analogique était très gourmand en fréquences, la TNT libère une partie du spectre au bénéfice d’autres usages comme la 4G, qui fait son apparition sur le continent. 

Publié dans Der

Quatre narcotrafiquants ont été arrêtés jeudi par des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), qui ont également saisi une quantité s’élevant à plus de 10 quintaux de kif traité dans la wilaya d’Ouargla, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements combinés de l’ANP relevant des secteurs opérationnels d’El-Oued et d’Ouargla (4e région militaire) ont arrêté, dans l’après-midi d’hier 25 juin 2015, au niveau des communes de Still et de Touggourt, quatre narcotrafiquants et ont saisi un véhicule touristique, un véhicule tout-terrain et un camion frigo chargé d’une quantité de kif traité s’élevant à dix quintaux et huit kilogrammes », précise la même source. Par ailleurs, et au niveau de la 2e région militaire, « des détachements des Gardes-frontières de la Gendarmerie nationale de Bab El-Assa et de Maghnia relevant du secteur opérationnel de Tlemcen ont appréhendé un contrebandier et ont saisi deux véhicules touristiques et une quantité de 9 900 litres de carburant destinée à la contrebande », ajoute la même source.

Publié dans Der

L’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) a annoncé hier que certaines dessertes assurées par le car-ferry Elyros connaîtront quelques perturbations dues à « des difficultés nées entre l’armateur du car-ferry et une tierce entreprise ». Les traversées touchées par ces perturbations sont Marseille-Oran, du vendredi 26 juin à 16H00, Oran-Alicante du samedi 27 juin à 23H00, Alicante-Oran du dimanche 28 juin à 23H00 et Oran-Alicante du lundi 29 juin 23H00, a indiqué l’ENTMV dans un communiqué transmis à l’APS.
« L’ENTMV, totalement étrangère à cette situation qu’elle subit, s’engage à mobiliser tous les moyens financiers et matériels (indemnisations financières, prise en charge hôtel...) pour assurer ses engagements avec sa clientèle », a précisé le communiqué. « Le programme de dessertes de ce car-ferry reprendra dans les tout prochains jours », a-t-on ajouté de même source.

Publié dans Der

La formation sétifienne souhaite engranger les trois points du succès, alors que l’USMA souhaite revenir avec au moins le point du nul.

Les deux représentants algériens, l’ES Sétif et l’USM Alger, en Ligue des champions d’Afrique entrent en lice ce soir avec une confrontation entre eux qui aura lieu au stade 8-Mai-1945 de Sétif à 22h30. En effet, le champion d’Afrique en titre croisera le fer donc avec la formation usmiste dans un classique algérien, mais cette fois-ci, en compétition africaine. Les gars des Hauts-Plateaux se présenteront sans leurs nouvelles recrues, qui ne sont pas encore qualifiées pour cette compétition, à l’image de Hachi et des autres avec lesquels la direction sétifienne a conclu. Cela devrait être quelque peu difficile pour les Noir et Blanc, mais pas impossible, d’autant plus que la formation sétifienne a gardé ses cadres et devrait donc se présenter avec un groupe très compact et sans doute performant. Les poulains de Madoui sont, en tout cas, décidés à bien débuter la Ligue des champions en remportant ce premier match pour lequel ils auront les faveurs des pronostics. Le fait de jouer dans son stade fétiche et devant ses supporters devrait permettre à l’ESS d’évoluer quelque peu à l’aise et à chercher donc les trois points de la victoire pour bien entamer cette phase des poules qui s’annonce difficile. Les Sétifiens devraient quand même être sur leurs gardes, d’autant plus que l’adversaire n’est autre que l’USMA, une équipe qui la connaît très bien et qui était revenu avec un résultat probant du stade de Sétif à plusieurs reprises par le passé. Les gars de Soustara se présenteront lors de ce match sans entraîneur puisque c’est le duo Meftah-Zeghdoud qui sera sur le banc de touche. L’absence de Zemmamouche, suspendu, et de Bouchama, blessé, pourrait sans doute influer, mais l’équipe se présentera avec quelques-unes de ses nouvelles recrues, notamment le gardien Mansouri, qui revient à l’équipe après avoir évolué au MO Béjaïa, en plus de l’ex-défenseur de l’USMH, Mazari. Les Rouge et Noir feront, en tout cas, tout leur possible pour revenir avec le meilleur résultat possible.

Publié dans Sports

L’attaquant international algérien du Sporting Lisbonne, Islam Slimani, est nominé pour le titre de meilleur joueur du club, a indiqué jeudi le site officiel du club portugais de football. Agé de 27 ans, Slimani a inscrit 15 buts en 33 rencontres, toutes compétitions confondues, avec son club, la saison dernière. Il avait largement contribué au succès de son équipe en finale de la Coupe du Portugal. Il compte également 37 sélections, lors desquelles il a inscrit 16 buts, dont le dernier en date est contre les Seychelles (4-0) en match comptant pour les éliminatoires de la CAN-2017. L’ancien joueur du CR Belouizdad est dans le viseur de plusieurs clubs européens, entre autres, l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco ou encore Fenerbahçe. Outre Slimani, trois de ses coéquipiers sont nominés pour le titre du meilleur footballeur du club : Joao Mario, Luis Carlos Almeida da Cunha (Nani) et Rui Patricio. Le meilleur joueur du Sporting Lisbonne sera élu par les internautes et les supporters du club. La cérémonie de remise des prix aux futurs lauréats aura lieu le 1er juillet au Coliseum de Lisbonne.

Publié dans Sports

Le nouvel entraîneur de la JS Saoura (Ligue 1), le Français Bernard Simondi, a déclaré mercredi soir à Béchar qu’il retrouvait « avec plaisir le football algérien » au sein de cette formation du sud du pays. « Ma venue dans cette équipe de la ligue 1 du championnat algérien va me permettre de retrouver avec plaisir le football algérien, de même que je vais m’atteler à travailler de façon à contribuer à faire grandir cette équipe », a-t-il indiqué lors de sa première conférence de presse tenue au siège de la direction générale de la JS Saoura à Béchar. « J’ai trouvé aussi une bonne équipe de travail au sein des structures administratives et techniques de ce club dont la motivation de ses dirigeants est la mienne, et j’espère être à la hauteur des ambitions des dirigeants et des joueurs», a souligné le nouvel entraîneur de la JS Saoura qui a signé un contrat d’une année avec ce club. « Au premier constat, je pense que les récents recrutements de joueurs constituent une bonne chose pour le club qui possède de réels potentialités lui permettant de répondre aux préoccupations de ses supporters », a-t-il souligné. Bernard Simondi, qui a entraîné l’ES Sétif en 2007, et qui remplace à ce poste Mohamed Henkouche, possède une carrière de 30 ans en qualité d’entraîneur de différentes formations, dont la dernière (2012 à 2013) est le club qatari d’El Kharatia de la division 1. Il a été également directeur technique de l’équipe nationale de Guinée en 2000, et de celle du Bénin de 2001 à 2004. La prise en charge de la barre technique de la JS Saoura par cet entraîneur expérimenté est perçue par plusieurs dirigeants et supporters de cette équipe comme une occasion pour donner un nouvel élan à la formation de la JSS pour qu’elle puisse jouer désormais les premiers rôles en Ligue 1 algérienne. La JSS a procédé récemment au recrutement de cinq nouveaux joueurs.
Il s’agit des attaquants ivoirien André Rista Mustapha qui jouait auparavant à Gil Vicente Futebol Club (Portugal) et Mustapha Djalit (ex-MC Alger), du milieu de terrain Mohamed Lagraâ (ex-ES Sétif), Mohamed Walid Tiboutine (ex-USM Hadjout) et du gardien de but Houari Djemili (ex-MC Alger). Ces joueurs ont signé des contrats de deux ans, tout comme l’attaquant Mohamed Zaidi, de retour au club, signataire lui aussi d’un contrat de deux ans.

Publié dans Sports

Le MC Alger n’a pu faire signer le joueur franco-algérien, Rafik Bouderbal, après que les négociations entre les deux parties aient buté sur le volet financier, a-t-on appris jeudi auprès du conseil d’administration du club de Ligue 1 algérienne de football. Bouderbal (28 ans), qui n’était pas allé au bout de son contrat avec le RC Arba, la saison dernière, a exigé un salaire de 2,5 millions de dinars, une demande refusée par la direction mouloudéenne, précise la même source. Le président du club de la capitale, Abdelkrim Raïssi, et ses collaborateurs sont en passe d’écarter la piste de l’ancien joueur du FC Lorient (Ligue 1, France). Le MCA, qui a frôlé la relégation lors de l’exercice passé, a engagé quatre nouvelles recrues depuis le début du mercato estival. Il s’agit du gardien de but Jonathan (ex-USM Bel Abbès), Bouhenna (ex-CS Constantine), Mokdad (ex-RC Arba), Merzougui (ex-RC Relizane), ainsi que Kacem qui revient de prêt du RCA.

Publié dans Sports

Le milieu de terrain de la JS Kabylie (ligue 1 Algérie) Hamza Yedroudj, s’est engagé jeudi pour trois ans avec l’ASO Chlef, club relégué en Ligue deux algérienne de football, a-t-on appris auprès de la direction de la formation chélifienne. Il s’agit de la troisième recrue de l’ASO depuis l’ouverture du mercato estival, après avoir déjà engagé Bencheikh (ex-RC Relizane) et Hadjidj (ex-CA Batna). Les responsables chélifiens ont opté pour une nouvelle stratégie après l’échec de leur équipe la saison dernière en s’intéressant beaucoup plus aux jeunes joueurs peu connus sur la scène footballistique nationale. Le club entend également promouvoir plusieurs joueurs de l’équipe espoirs, sachant que l’ASO disposait lors de la saison dernière de l’effectif le plus âgé de la Ligue 1, selon une étude de la Ligue de football professionnel. L’ASO sera entraînée la saison prochaine par le Français Guy Wallemme, qui a signé un contrat d’une année la semaine passée à Paris. Il est attendu aujourd’hui à Chlef pour entamer son travail.

Publié dans Sports

« Le rêve » sera le leitmotiv de la cérémonie du tirage au sort préliminaire de la Coupe du monde 2018, prévue samedi 25 juillet à Saint-Pétersbourg (Russie) à partir de 16h (heure algérienne) et qui devrait durer deux heures, a indiqué jeudi la Fédération internationale de football (Fifa). Le Palais Constantin, qui accueille régulièrement des sommets politiques, des forums et des congrès internationaux, accueillera les quelque 2 000 invités attendus. Aux côtés des représentants d’environ 140 associations membres qui auront fait le déplacement, l’assemblée comptera des personnalités du football, des dirigeants du monde du sport, des artistes de renom et diverses célébrités. Ce sont, par ailleurs, quelque 700 représentants des médias que l’on attend à Saint-Pétersbourg pour couvrir l’événement qui sera diffusé dans près de 100 territoires dans le monde. Le tirage au sort préliminaire établira le parcours que chaque équipe devra emprunter au sein de sa confédération pour compter parmi les 31 équipes qui rejoindront la Russie, qualifiée d’office en tant que pays hôte. Cinq des six confédérations prendront part au tirage au sort préliminaire, l’Asie ayant déjà débuté ses matches de qualification. Au total, 141 équipes seront tirées au sort durant une cérémonie qui sera dirigée par le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke. La procédure détaillée du tirage au sort sera annoncée après la séance de la commission d’organisation de la Coupe du monde, prévue le 24 juillet à Saint-Pétersbourg.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7