Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 05 juin 2015

Un peu plus de 1,7 million de personnes nécessiteuses bénéficieront cette année du couffin de Ramadan, qui sera distribué désormais sous forme de colis alimentaires.

Depuis Ouargla, où elle se trouvait jeudi dernier, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem, a aussi affirmé que « des instructions fermes ont été données pour garantir un couffin équilibré et équitable, à travers l’ensemble des communes de la République ».
Pour ce faire, une enveloppe financière prévisionnelle de plus de 8 milliards DA a d’ores et déjà été annoncée, consacrée à la seule solidarité en faveur des nécessiteux durant le mois de Ramadan 2015. Une somme qui englobe l’apport de plusieurs parties, en premier le ministère de la Solidarité nationale, mais également les collectivités locales, le fonds de la zakat, le Croissant-Rouge algérien (CRA) en plus de la contribution des donateurs. Lors d’une rencontre nationale avec les cadres de l’administration centrale et locale de son secteur,
Mme Meslem avait affirmé attendre de ses collaborateurs sur le terrain « de prendre toutes les mesures nécessaires, en collaboration avec les commissions de wilayas et les assemblées locales, de manière à ce que les aides arrivent à ceux qui sont dans la nécessité avant le mois de Ramadan ».
C’est durant ce même rendez-vous, où il a été question de la préparation des grandes opérations de solidarité et la réorganisation des relations fonctionnelles, à l’échelle locale, entre les directions de l’Action sociale et de solidarité de wilayas et les antennes régionales de l’Agence de développement social (ADS), que la décision de ne plus virer des mandats aux nécessiteux a été prise, car « inadaptée », selon la ministre de tutelle. C’est dans cette perspective justement que la ministre de la Solidarité nationale était à Ouargla, où, mettant à profit sa sortie d’inspection d’une série de structures et de centres relevant de son département ministériel dans la wilaya, Mme Meslem a présidé une cérémonie de signature d’une convention entre la direction de l’action sociale et l’Assemblée populaire communale (APC) de N’goussa, à 20 km au nord de Ouargla, pour doter une école primaire de 40 appareils de climatisation, en plus d’un lot de 30 équipements similaires à quatre écoles primaires de la commune. Cette convention a porté aussi sur l’attribution de 200 bicyclettes à des collégiens issus de familles nécessiteuses et ne bénéficiant pas du transport scolaire, dans la commune de N’goussa. Lancée dans les wilayas d’Ouargla, El-Oued et de Béchar, dans une première phase, cette initiative devra être généralisée à d’autres wilayas, a indiqué la ministre, avant de se rendre dans la zone d’El-Hadeb, commune de Rouissat, pour visiter une maison de repos pour personnes âgées, d’une capacité de 50 lits et 18 chambres, et servant également de maison d’accueil de cancéreux venus d’autres régions du pays à des fins de traitement médical, a-t-on expliqué à la ministre de la Solidarité.
Auparavant, Mme Meslem avait tenu une rencontre à Hassi-Messaoud, en présence de responsables du groupe Sonatrach, qui a permis de passer en revue des questions liées aux contributions sociales, et de prendre connaissance de doléances d’élus locaux afférentes à l’accroissement des donations accordées par la Sonatrach et l’impulsion de sa mission sociale à travers la contribution aux projets de développement local, tels que la réalisation d’hôpitaux et des centres de prise en charge des personnes aux besoins spécifiques, et le financement d’activités sportives pour de la promotion du cadre de vie du citoyen. 

Publié dans Der

Plus de trois mois après l’annonce du lancement d’une enquête de recensement des logements inoccupés et ceux cédés dans le cas des désistements entre particuliers, le ministère de l’Habitat semble avoir un petit aperçu sur la situation globale au sein du secteur.
Il faut dire que certaines wilayas avaient anticipé l’opération et entamé assez tôt les opérations de recensement et d’investigations au sein de leurs parcs respectifs. Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre, étant donné l’ampleur du phénomène de la vente de logements sociaux par désistement.
Dans certaines wilayas, des agents recenseurs de l’OPGI ont été même agressés ou carrément repoussés. Selon nos sources, le ministère de l’Habitat a établi un modèle d’enquête-sondage sur la base de critères bien établis et en fonction des recommandations de la commission ministérielle installée à cet effet, nous dit-on. Parmi les critères établis en vue de résoudre cette problématique nationale, étant donné qu’un député interrogeant M. Tebboune lors de la session parlementaire de printemps, a avancé le chiffre de 250 000 logements cédés illégalement, on notera la date de session, la sédentarisation, notamment la scolarisation des enfants, la mise à jour des loyers, factures de l’énergie électrique, AEP… Cela bien évidemment après interrogation du fichier national, afin de vérifier si le prétendant n’a pas bénéficié d’aides sociales dans ce domaine. En fait, tous les indicateurs qui peuvent renseigner ou plutôt témoigner de l’exploitation réelle du logement par le prétendant sont pris en ligne de compte. Les enquêtes-sondages sont toujours menées par les agents de terrain et pourraient être clôturées avant la fin de la saison estivale.
Selon nos sources, les résultats de cette enquête nationale annoncée par le ministre de l’Habitat devant le Parlement pourraient bien déboucher sur une importante décision que le président de la République serait déjà disposé à prendre dans les mois à venir, nous dit-on. En attendant, Abdelmadjid Tebboune a laissé entendre devant les députés à l’APN qu’un projet de loi concernant ce type de logements pourrait prochainement être soumis au gouvernement pour approbation.
« La décision ne m’appartient pas. C’est au gouvernement algérien que revient la prérogative de le faire, sur injonction du président de la République », notera-t-il.

Publié dans Der

L’Université Alger 2 (Bouzaréah) sera structurée en quatre facultés. C’est ce qu’a décidé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Une décision dictée par l’incapacité des administrateurs à gérer cette université. Il s’agit aussi d’une mesure faisant suite à la décision de la tutelle de « rationaliser la gestion » des universités et face au nombre important d’étudiants accueillis chaque année par l’Université Alger 2. Le ministère espère mettre un terme au chaos et à la bureaucratie qui caractérisent cette université. Selon une source proche du dossier, la décision en question entrera en vigueur à compter de septembre prochain, coïncidant ainsi avec la prochaine rentrée universitaire 2015/2016. Ainsi, on comptera à partir de la rentrée une nouvelle faculté en sciences sociales, une autre en sciences humaines, une troisième en lettres et enfin une quatrième faculté pour les langues étrangères.

Publié dans Der

Un litige autour de l’extraction illicite de sable dans le lit de l’oued Sebaou se solde par un homicide avec un fusil de chasse. Cela s’est passé à Tamda, une localité située à une quinzaine de kilomètres à l’est de Tizi-Ouzou. Le drame s’est déroulé en contrebas du village, sur les berges de l’oued où activent illégalement de nombreux extracteurs de sable. Tout a commencé lorsque l’un d’eux a touché au sable de son voisin. Celui-ci, sans hésiter, pour se faire justice, fera usage de son fusil de chasse et touche grièvement son voisin, qui, dit-on, est un parent à lui. Transféré au CHU de Tizi-Ouzou, la victime est décédée des suites de ses blessures.

Publié dans Der

Les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) ont arrêté, jeudi, 17 contrebandiers de différentes nationalités africaines et saisi 10 tonnes de denrées alimentaires et 2 600 litres de carburant destinés à la contrebande, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale.
« Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et le crime organisé, un détachement relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire) a appréhendé, hier 4 juin 2015, 17 contrebandiers de différentes nationalités africaines et a saisi un camion, trois véhicules tout-terrain, dix tonnes de denrées alimentaires, 2 600 litres de carburant, treize détecteurs de métaux et un téléphone portable », note la même source.
Par ailleurs et au niveau de la 4e Région militaire, «un détachement relevant du secteur opérationnel de Laghouat a arrêté une personne portant un fusil de fabrication artisanale et une quantité de munitions sans autorisation de port d’armes ».
De même, « un autre détachement relevant du secteur opérationnel d’Illizi a intercepté un contrebandier en sa possession une quantité de munitions, un téléphone portable et une somme d’argent s’élevant à 292 140 dinars algériens et 1 729 dinars libyens ». Au niveau de la plage de Béni Mansour à Mostaganem (2e Région militaire), «des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi 28,5 kilogrammes de kif traité », ajoute la même source.

Publié dans Der

Le coach des Verts a retenu les joueurs qu’il juge les plus en forme pour disputer ce premier match des éliminatoires de la CAN face aux Seychelles.

Le sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie, Christian Gourcuff, a fait en fin de compte son choix, en retenant 23 joueurs, dont 7 évoluant dans le Championnat d’Algérie, pour le deuxième stage des Verts, prévu du 7 au 14 juin au Centre technique national de la FAF, à Sidi Moussa, en vue des qualifications de la CAN-2017, pour préparer le premier match face aux Seychelles, qui aura lieu le 13 juin au stade Tchaker de Blida. La liste des 23 qui a été révélée jeudi a été marquée par l’absence de certains cadres, à l’instar de Yacine Brahimi (FC Porto), Djamel Mesbah (Sampdoria), Medhi Lacen (Getafe) et du gardien Raïs M’bolhi (Philadelphie), ménagés par le coach des Verts pour fatigue ou blessure et même pour manque de compétition, comme cela a été le cas pour M’bolhi. En revanche, le coach français a convoqué pour la première fois Hichem Belkaroui (Club africain) et Hocine Benayada (ASM Oran). Ces deux éléments ont réussi à le convaincre, après qu’il les ait supervisés une première fois avec leur club, avant de voir leurs capacités techniques et physiques lors de la première partie de ce stage. La liste enregistre également le retour en sélection d’Abderrahmane Hachoud (MC Alger), Khaled Gourmi (MC Alger), Adlene Guedioura (Crystal Palace), Ryad Boudebouz (Bastia) et Mehdi Abeid (Newcastle). Le second stage des partenaires de Feghouli entre dans le cadre de la préparation spécifique pour la réception des Seychelles à Blida, pour le compte de la première journée des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations de 2017, groupe J, et que les Verts ne veulent pas rater, surtout qu’il s’agit du premier rendez-vous pour l’équipe, après la décevante participation à la dernière CAN en Guinée équatoriale. Les Verts avaient entamé un premier stage lundi qui a pris fin ce jeudi à Sidi Moussa.

Liste des joueurs retenus
Sofiane Khedaïria (ES Sétif), Azzedine Doukha (JS Kabylie), Malik Asselah (CR Belouizdad), Aïssa Mandi (Stade de Reims), Mehdi Zeffane (Lyon), Hichem Belkaroui (Club africain), Essaid Belkalem (Trabzonspor), Abderrahmane Hachoud (MC Alger), Carl Medjani (Trabzonspor), Hocine Benayada (ASM Oran), Fawzi Ghoulam (Naples), Sofiane Feghouli (Valence), Adlene Guedioura (Crystal Palace), Riyad Mahrez (Leicester), Saphir Taider Slitti (Sassuolo), Brahim Chenihi (MC El Eulma), Nabil Bentaleb (Tottenham), Riyad Boudebouz (Bastia), Mehdi Abeid (Newcastle), Islam Slimani (Sporting Lisbonne), Hilal Soudani El Arabi (Dinamo Zagreb), Ishak Belfodil (sans club), Khaled Gourmi (MC Alger)

Guedioura « ravi » de retrouver les Verts
Le milieu de terrain, Adlène Guedioura, s’est dit très heureux pour son retour en sélection algérienne de football, qui prépare le match face à son homologue des Seychelles le 13 courant à Blida dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon.
Guedioura a écrit sur son compte personnel à Instagram : « C’est toujours un plaisir pour moi de retrouver la sélection de mon pays. »
Le joueur de 29 ans n’avait pas été convoqué pour le Mondial-2014 ainsi que la CAN-2015 en raison de son manque de compétition au sein de son club anglais de Premier League, Crystal Palace. Cette situation l’a poussé à atterrir à Watford à titre de prêt au cours des trois précédents mois, contribuant grandement à l’accession de cette formation dans la cour des grands anglaise.

Publié dans Sports

La fameuse main de Thierry Henry contre l’Irlande n’en finit plus de faire polémique : la Fifa a confirmé, jeudi avoir payé la fédération irlandaise pour éviter des poursuites en justice après la qualification de la France au Mondial-2010 grâce à ce geste litigieux. « En janvier 2010, la Fifa et la FAI avaient trouvé un accord pour mettre fin au différend. La Fifa avait accordé un prêt de cinq millions de dollars à la FAI pour la construction d’un stade en Irlande. Au même moment, l’UEFA avait aussi débloqué des fonds pour la même enceinte », a indiqué la Fifa dans un communiqué.
Un peu plus tôt, John Delaney, président de la FAI, avait déclaré à la station RTE Radio 1 : « Nous avions trouvé un accord. C’était jeudi et le lundi suivant tout était signé. C’était un paiement à notre fédération pour que nous ne portions pas l’affaire devant la justice. »
Il a cependant refusé de confirmer ou d’infirmer le montant (cinq millions d’euros, selon les médias), en mettant en avant une clause de confidentialité. La Fifa a précisé que « selon les termes de l’accord, le prêt devrait être remboursé si l’Irlande s’était qualifiée pour le Mondial-2014 ». « L’Irlande ne s’est pas qualifiée, et vu la situation financière de la FAI, la Fifa a décidé d’effacer ce prêt le 31 décembre 2014 », précise le communiqué.
Ces révélations interviennent alors que la Fifa est ébranlée par un scandale de corruption qui a entraîné la démission de son président, Joseph Blatter, scandale auquel l’affaire de la main d’Henry n’est cependant pas liée.
La Fifa, instance suprême du football mondial, est l’entité organisatrice des coupes du monde. C’est l’attitude jugée moqueuse de Blatter à l’égard de l’Irlande qui a poussé Delaney à demander une compensation financière à la Fifa, a affirmé ce dernier.

Le Maroc a versé des pots-de-vin
Le Maroc est accusé d’avoir versé des pots-de-vin pour tenter d’obtenir l’organisation de la Coupe du monde 1998 de football, attribuée finalement à la France, selon des documents publiés mercredi par la justice américaine.
Ancien homme fort du football sur le continent américain pendant deux décennies, Chuck Blazer a affirmé en 2013 à la justice américaine avoir été témoin d’un accord passé entre le comité de candidature marocain et une personne, « complice N.1 », décrite comme détenant des postes élevées au sein de la Fifa et de la Concacaf. Blazer était alors le secrétaire général de la Concacaf (Confédération d’Amérique du nord, Amérique centrale et Caraïbes).
Les deux hommes avaient été invités au Maroc « quelques mois avant la désignation » du pays-hôte de la Coupe du monde 1998.
« Blazer était présent lorsqu’un représentant du comité de candidature marocain a offert un pot-de-vin au complice N.1 en échange de sa voix pour le Maroc dans le scrutin pour le pays-hôte de la Coupe du monde 1998 et le conspirateur N.1 a accepté le pot-de-vin », précise le document qui inculpe Blazer de racket et corruption et qui a été déclassifié mercredi.

Publié dans Sports

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, a installé la commission nationale d’audit des stades au niveau du siège la LFP à Alger, en présence de toutes les personnes mobilisées pour cette action, a indiqué jeudi l’instance chargée de la gestion de la compétition. Cette structure est chargée de superviser tous les stades désignés pour abriter les matches du championnat de Ligue 1 et de Ligue 2 pour la saison 2015/2016. Elle est composée de six groupes structurés au niveau de trois commissions régionales comprenant des responsables et des membres de ligues, ainsi que d’anciens arbitres. La première opération commencera le 7 juin et s’achèvera le 17 juin. Les trois sous-commissions régionales transmettront par la suite leur rapport à la commission nationale d’audit que préside Fawzi Guellil. Les dossiers seront étudiés entre le 21 et 30 juin, après quoi, la commission communiquera au début du mois de juillet l’état des réserves aux clubs concernés. L’homologation définitive est programmée au mois d’août. Les rapports doivent être établis sur la base d’un canevas de travail réalisé par la LFP, qui fixe toutes les annotations relatives aux normes d’homologation techniques et sécuritaires. Le président de la LFP a instruit les présents à faire preuve d’une grande rigueur dans la mission qui leur est dévolue. «L’histoire de la mort du joueur de la JSK, Albert Ebossé, au stade de Tizi-Ouzou, est encore vivace dans nos mémoires», a indiqué Kerbadj.

Publié dans Sports

Le président du MC Alger (Ligue 1 de football), Abdelkrim Raïssi, a affirmé que la décision du club de maintenir pour la saison prochaine le staff technique, composé d’Artur Jorge et de Valdo, est dictée par un souci de stabilité. « Ces deux techniciens ont réalisé un excellent travail depuis leur arrivée, avec à la clé la réalisation de l’objectif du maintien. La stabilité est le seul gage de réussite. Nous avons évité de changer pour changer », a indiqué le premier responsable du club algérois. Artur Jorge et Valdo avaient atterri au MCA en novembre dernier pour un contrat de six mois renouvelable, en remplacement de Boualem Charef, limogé, alors que le doyen traversait une crise de résultats qui avait fait de lui un potentiel reléguable. L’entraîneur portugais et son bras droit brésilien ont réussi à sauver le club de la capitale de la relégation, au terme d’une saison à mettre aux oubliettes. Appelé à évoquer les grandes lignes de son programme pour la saison prochaine, Raïssi, qui avait succédé à Hadj Taleb, met l’accent sur la nécessité de jouer les premiers rôles lors du prochain exercice et «éviter les erreurs du passé». «Nous sommes en train de travailler pour monter une équipe conquérante, en gardant bien évidemment l’ossature actuelle. Nous avons engagé jusque-là deux éléments (Bouhenna et Mokdad, ndlr), en attendant l’arrivée d’autres, à l’image d’Amada (USM El Harrach), selon les besoins définis par le staff technique », a-t-il ajouté.

Publié dans Sports

S’il est officiellement sélectionné pour ce grand tour, Reguigui sera le premier coureur algérien depuis l’Indépendance à participer au Tour de France, après Kebaïli qui y avait pris part en 1950.

Le coureur cycliste algérien, Youcef Reguigui, vainqueur cette année du Tour de Langkawi, figure dans la liste des 11 athlètes de l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka à partir de laquelle seront sélectionnés les neuf participants au prochain Tour de France, a indiqué le site officiel de la formation sud-africaine. Reguigui s’est illustré au Tour d’Azerbaïdjan en s’offrant la septième étape et par la même occasion la première victoire professionnelle de sa carrière. Reguigui pourrait devenir le premier coureur cycliste algérien depuis l’Indépendance à prendre part au Tour de France, après son compatriote Ahmed Kebaïli, premier coureur africain à y avoir participé en 1950. Outre Reguigui, la liste des 11 coureurs dévoilée tout récemment comprend six autres Africains, dont trois Erythréens : Natnael Berhane, Merhawi Kudus et Daniel Teklehaimanot. Les trois ont déjà goûté à la difficulté et à l’exigence sur une course de trois semaines en Espagne avec la Vuelta. Natnael Berhane, qui a remporté la Tropicale Amissa Bongo au Gabon en 2014, a été sacré champion d’Afrique du contre-la-montre par équipe cette saison avec ses deux compatriotes. Le Sud-Africain Louis Meintjes, très en vue lors du final de la classique Liège-Bastogne-Liège (11e), est aussi appelé à peut-être briller sur la Grande Boucle. Champion d’Afrique 2015 sur route, Meintjes fait partie des très bons grimpeurs de la formation MTN Qhubeka. La liste sera ramenée à neuf à la suite du Dauphiné, du Tour du Luxembourg et du ZLM Tour aux Pays-Bas. «Le rêve d’emmener une équipe africaine dans la plus grande course du monde est sur le point d’être réalisé », a déclaré sur le site du club le manager général, Douglas Ryder. « On a fait en sorte que notre formation soit prête pour notre plus grand challenge. Nous avons une chance d’ouvrir les portes au cyclisme africain », a t-il ajouté. Quatre coureurs hors continent africain complètent cette liste : le Norvégien Edvald Boasson Hagen, le Belge Kevin Pauwels, le Britannique Steve Cummings et l’Américain Tyler Farrar. MTN Qhubeka sera la première équipe africaine de l’histoire à participer à la plus grande course par étapes du monde. Le Tour de France 2015, qui se déroulera du samedi 4 juillet au dimanche 26 juillet, comprendra 21 étapes pour une distance de 3 344 km.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6