Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 06 juin 2015

Une stèle à la mémoire des victimes du terrorisme a été inaugurée hier au chef-lieu de la commune de Saharidj, à soixante kilomètres à l’est de la wilaya de Bouira.

24

C’est en présence des familles des victimes, des gardes communaux et des habitants de la région que cette stèle érigée sur l’esplanade et près de la Maison des comités de village de M’chedallah a été inaugurée. Ce symbolique ouvrage a été réalisé par des jeunes bénévoles de la commune issus de divers milieux sociaux.
L’opération de réalisation de cette stèle a duré une dizaine de jours et tous les villageois y ont contribué, a souligné un membre du collectif des jeunes de Saharidj, qui a tenu à remercier la population locale pour sa contribution à la réussite de cet événement, en guise d’hommage aux 28 victimes du terrorisme originaires de la commune. Il faut souligner que c’est au niveau de cette commune de haute montagne que le premier détachement de la garde communale a vu le jour en septembre 1994. La population s’est mobilisée comme un seul homme pour dire non au terrorisme.
Elle avait organisé, d’ailleurs, une marche importante en parcourant plusieurs kilomètres pour rallier le chef-lieu de daïra de M’chedallah et réclamer des pouvoirs publics des moyens et des armes pour combattre le terrorisme. « C’est après cette marche qu’est né le premier piquet de résistants, suivi quelques mois plus tard par la mise sur pied d’un détachement de la garde communale composé de 44 éléments, dénommé le G44, premier à l’échelle nationale », se rappelle Ahmed, un habitant de Saharidj.
Les éléments du G44 avaient mené une guerre sans merci aux groupes terroristes qui voulaient imposer leur loi dans la région. « Notre région a payé un lourd tribut dans le cadre de la lutte antiterroriste. Et aujourd’hui, avec l’inauguration de cette stèle commémorative, nous voulons rendre hommage aux 28 victimes du terrorisme qui ont donné leur vie pour sécuriser notre région », témoigne un autre. 

Publié dans Der

La décision de l’interdiction de l’élevage, la vente et la commercialisation des chiens dangereux de races Bullmastiff, Doberman, Rottweiler, Pitbull et Bull Terrier, vieille d’une année, a été à l’ordre du jour ces derniers temps au niveau de la capitale. La note, élaborée en 2014 par le premier magistrat de la capitale, Abdelkader Zoukh, a été rediffusée pour application. Cette mesure, rappelle-t-on, intervient après une série d’incidents impliquant des chiens en Algérie. En janvier dernier, un enfant de 11 ans, dans la commune de Bordj El Kiffan, a été mordu au cou par un chien de race Rottweiler, le laissant sans vie. Un autre drame a été évité, fin mars dernier, où un chien de race Pitbull a été abattu par balle en plein centre de la capitale alors qu’il tentait d’attaquer un policier en service. L’incident a eu lieu quand des policiers ont tenté d’interpeller un jeune en compagnie du molosse au boulevard Mustapha-Ben-Boulaïd, à Alger-Centre, à quelques mètres d’un espace de loisirs réservé aux enfants. Le propriétaire du chien ayant refusé d’obtempérer, une altercation s’en est suivie au cours de laquelle le jeune a lâché son chien sur les policiers. L’un d’eux a alors tiré sur l’animal. Touché à la tête, le chien est mort sur le coup. Son maître a été arrêté. En réaction à ces incidents, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a instruit tous les P/APC de la décision de l’interdiction de l’élevage et de la vente des chiens dangereux. En outre, les services de sécurité ont été invités à « fermer les centres et les lieux de dressage et de vente de ces chiens, en coordination avec les services administratifs de la daïra, la commune et l’entreprise d’hygiène urbaine de la wilaya d’Alger (Hurbal) », précise la décision, soulignant que « toute infraction sera sanctionnée par des poursuites judiciaires ». Le wali a estimé que cette décision s’inscrit dans le cadre de la protection de la santé publique. 

Publié dans Der

Hier vers 11h, deux individus encagoulés, vêtus de tenues d’apiculteur et armés se sont introduits dans le bureau de poste situé au chef-lieu de la commune d’El Adjiba, 40 km à l’est de Bouira, pour subtiliser plus d’un milliard de centimes, a-t-on appris de sources locales.
Les mêmes sources affirment que des passants ont assisté à une scène digne d’un film hollywoodien. Selon les informations en notre possession, les individus auraient choisi cette heure de la journée pour cause vraisemblablement du manque d’affluence des citoyens dans ce bureau situé à la sortie de la ville.
A l’intérieur de cette agence postale et à l’heure des faits, il n’y avait que le receveur qui aurait été menacé par les agresseurs. Ces derniers ont pris la fuite vers une destination inconnue, ajoutent les mêmes sources. Aucun autre détail sur cette affaire n’a été pour le moment fourni et on ignore si ces individus ont un lien avec les groupes terroristes. Les services de sécurité ont entamé une vaste opération de recherche qui se poursuit toujours pour arrêter les auteurs de ce hold-up perpétré en plein jour. D’autres sources affirment que les services de sécurité ont quadrillé tous les quartiers de la ville où probablement les deux individus se seraient retranchés. 

Publié dans Der

Dix-huit contrebandiers de différentes nationalités africaines ont été appréhendés et des munitions et une arme ont été saisies vendredi par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), relevant du secteur opérationnel d’In Guezam et Bordj Badji Mokhtar (6e région militaire), a indiqué hier un communiqué du Ministère de la défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la sécurisation des frontières et la lutte contre la contrebande et le crime organisé, des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), relevant du secteur opérationnel d’In Guezam et Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire) ont appréhendé vendredi, dans des opérations distinctes, 18 contrebandiers de différentes nationalités africaines »», précise la même source.
« Un pistolet mitrailleur de type kalachnikov, une quantité de munitions, 20 détecteurs de métaux, 4 groupes électrogènes, 11 marteaux-piqueurs, 5 motocyclettes et 3 téléphones portables, ont également été saisis », ajoute la même source.

Publié dans Der

L’APC d’Alger-Centre organise une opération de nettoyage plutôt originale à travers la collecte de tous les objets encombrants qui s’entassent dans les maisons, les terrasses et les caves des immeubles dans les différents quartiers de la commune.
L’opération, dont le coup d’envoi a été donné vendredi, durera une semaine, en tout. Elle intervient suite au constat fait au sujet de la dégradation de l’environnement au niveau de la commune d’Alger-Centre. L’approche du mois de Ramadan est aussi une bonne raison, selon les responsables de l’APC, de procéder à un grand nettoyage. L’opération mobilise différents intervenants, dont les entreprises Edeval, Asrout, Netcom, Hurbal, Erma, en plus des services de la commune et des comités de quartiers relevant de l’APC. L’APC d’Alger-Centre a diffusé des affiches invitant la population à sortir tous les objets encombrants de leurs maisons, des terrasses et des caves et de les déposer au pied des immeubles à partir de 8h. La collecte de ces objets se fait entre 8h et 21h pendant toute la semaine. L’APC sollicite enfin les habitants pour contribuer au succès de cette opération en respectant les horaires et les lieux d’entreposage des déchets ménagers et des gravats en vue de leur collecte.

Publié dans Der

Un père de famille de 45 ans, répondant aux initiales de N. M., s’est donné la mort, avant-hier matin, par pendaison, à Tichy, une station balnéaire située à une vingtaine de kilomètres à l’est de Béjaïa, a-t-on appris de source locale. Originaire de la localité de Tala Khaled, dans la commune d’Aokas, la victime, maçon de son état, a décidé de mettre fin à ses jours dans un local sis à Tichy, où il exécutait des travaux d’aménagement et de maçonnerie générale. Alertés par des voisins, les éléments de la Protection civile de Tichy ont immédiatement procédé au transfert de la dépouille mortelle à la morgue de l’hôpital Frantz- Fanon de Béjaïa pour y subir une autopsie. Les services de sécurité ont, pour leur part, ouvert une enquête afin de déterminer les causes ayant poussé l’infortuné père de famille à commettre cet acte. Néanmoins, selon les témoignages de ses voisins, la victime souffrait d’une dépression nerveuse et aurait, d’ailleurs, tenté de se suicider par le passé.

Publié dans Der

Ce stage au pays de Nelson Mandela permettra aux Verts de s’acclimater, avant le deuxième match des éliminatoires face au Lesotho.

La FAF, par la voix de son président, Mohamed Raouraoua, a confirmé que le stage de septembre aura bel et bien lieu en Afrique du Sud pour préparer le deuxième match comptant pour les éliminatoires de la CAN-2017 face au Lesotho. Les dirigeants de la FAF estiment qu’il faudra que la sélection nationale soit proche du lieu de déroulement de ce match pour s’acclimater d’abord avec le climat et ensuite avec le même système de jeu. Même s’il avoue qu’il ne sera approuvé que lors de la prochaine réunion du bureau fédéral. Raouraoua laisse entendre que cela ne sera qu’une simple formalité. Il faut savoir que c’est le coach national, Christian Gourcuff, qui a demandé à ce que ce stage se déroule là-bas, et ce, pour avoir toutes les chances de remporter ce match qui reste important pour la sélection, qui ne veut pas être à la traîne et surtout refaire le coup des précédentes éliminatoires, où elle a réussi presque un sans-faute en décrochant 12 points sur les 15 possibles et en être la première équipe qualifiée en phase finale. Ce stage se déroulera entre Johannesburg et Pretoria, en Afrique du Sud, du 31 août au 4 septembre, avant de s’envoler pour Maseru afin d’affronter le Lesotho, le 6 septembre. En attendant, le premier stage qui précède le match de samedi face aux Seychelles s’était achevé jeudi dernier et un second stage devait débuter hier soir pour entrer dans le vif de la préparation, puisque Gourcuff a arrêté définitivement l’effectif sur lequel il comptera pour ce match face aux Seychellois. La préparation sera basée sur les aspects technico-tactiques et psychiques pour cette rencontre qui se déroulera au stade Mustapha-Tchaker de Blida qui fera certainement le plein pour le premier match des Verts depuis la débâcle de la dernière CAN en Guinée équatoriale.

Publié dans Sports

Le footballeur international, Ryad Mahrez, qui évolue au sein du club anglais de Leicester City, a été chaleureusement accueilli jeudi en fin d’après-midi au siège de la commune de Tlemcen. Des milliers de fans de l’Equipe nationale et des jeunes footballeurs de clubs de Tlemcen ont réservé un accueil très chaleureux à l’enfant de Beni Snouss. Ce qui l’a très touché. Accompagné de son oncle, de membres de sa famille et d’amis, le sympathique international s’est volontairement prêté au jeu en saluant tous ses fans et supporters et en prenant des photos avec les jeunes qui se bousculaient lors de son passage dans la cité des Zianides. Le maire de Tlemcen ainsi que les élus locaux ont rendu hommage à ce jeune joueur en lui remettant des cadeaux en reconnaissance de sa performance en Equipe nationale algérienne et dans son club. Profondément ému par ces marques de sympathie, l’enfant prodige de Beni Snouss a tenu à remercier tout le monde pour cet accueil très chaleureux et a promis de faire tout ce qu’il peut pour honorer le football algérien et être à la hauteur des attentes.

Publié dans Sports

Le président du RC Arba, Djamel Amani, qui se prépare à céder son poste à Ahmed Hamza, a indiqué avoir donné son accord pour le joueur Elyes Seddiki afin de rejoindre la JS Kabylie, ajoutant qu’il ne comptait pas bloquer Abdelmalek Mokdad après que le joueur ait signé au MC Alger « alors qu’il est encore sous contrat ». « Seddiki sera libéré pour la JSK qui a souhaité l’engager. Au RCA, l’on ne garde pas les joueurs contre leur gré. Cela dit, son départ ne perturbera pas le club et nous allons vite lui trouver un remplaçant », a déclaré Amani. Seddiki avait atterri à Larbaâ lors du mercato d’hiver en provenance d’un club de division inférieure en France. Il a été crédité d’une deuxième partie de saison honorable, selon les observateurs. « Le joueur a souhaité évoluer dans un club de renom, je crois qu’il est emballé à l’idée de porter les couleurs de la JSK et nous n’allons pas lui mettre les bâtons dans les roues », a encore précisé l’ancien international algérien. S’agissant de Mokdad, Amani a fait savoir que ce milieu offensif est sous contrat avec Ezzarga pour six autres mois. « Le premier contrat de 18 mois qu’il avait signé chez nous en janvier 2014 a été rejeté par la Ligue de football professionnel qui a exigé un bail de deux ans », a-t-il dit. Malgré cela, Amani a assuré qu’il n’allait pas bloquer le joueur de 28 ans, lui souhaitant « bonne chance » au MCA, club avec lequel il s’est engagé mardi dernier pour deux saisons.

Publié dans Sports

Le MO Béjaïa, vainqueur de la Coupe d’Algérie et vice-champion, devrait effectuer à Tunis son stage de préparation en vue de la saison prochaine, a-t-on appris auprès du porte-parole du club, Farid Zizi. « Nous avons l’habitude d’effectuer nos stages d’intersaison en Tunisie et nous ne comptons pas déroger à la règle cet été », a déclaré le responsable de la formation béjaouie. « Ce choix est motivé par les possibilités qu’offre ce pays pour la programmation de beaucoup de matches amicaux, comme cela a été le cas du reste lors de la précédente intersaison », a ajouté Zizi. Aussi bien l’été dernier qu’à la précédente trêve hivernale, le MOB s’est préparé en Tunisie, un choix qui semble porter ses fruits, comme l’atteste l’excellent parcours des Crabes au cours de l’exercice 2014-2015. Le club, qui participera la saison prochaine à la Ligue des champions d’Afrique pour la première fois de son histoire, est déterminé à « réaliser une très bonne préparation d’intersaison pour poursuivre sur la lancée du précédent exercice », a encore assuré Zizi. Le stage de Tunisie sera pris en charge par Mobilis, l’un des sponsors du club, qui a remis un chèque à la direction du MOB jeudi lors de la cérémonie organisée en l’honneur du Mouloudia après sa consécration pour la première fois de son histoire en Coupe d’Algérie.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7