Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 25 septembre 2015

C’était dans les tuyaux depuis le 19 mars dernier et le Comité exécutif de la FIFA a entériné, hier après-midi, la décision de faire jouer la Coupe du monde 2022, qui se tiendra au Qatar, durant… l’hiver (du 21 novembre au 18 décembre 2022). Une période inédite pour un Mondial qui a fait, et fera peut-être, couler beaucoup d’encre. De l’attribution, à la date de la tenue de cette messe footballistique, en passant par les conditions de travail des ouvriers, la boîte de Pandore nous réserve peut-être d’autres secrets et surprises. Directement concernée par cette décision, la tenue de la CAN 2023, prévue en Guinée, est clairement menacée.

Publié dans Der

La Fédération internationale de football (FIFA) continue d’être secouée par des scandales financiers. Corruption, malversation… l’instance dirigée par Sepp Blatter a eu maille à partir avec la justice suisse ce week-end également. Ainsi, le Ministère public de la Confédération helvétique (MPC) a ouvert, jeudi, une procédure pénale à l’encontre de Sepp Blatter. Le président de la FIFA est soupçonné de gestion déloyale et d'abus de confiance. Il se voit reprocher un «paiement déloyal» de 2 millions de francs en faveur de Michel Platini, président de l’Union des Associations européennes de football (UEFA), a indiqué hier le MPC. Ce dernier soupçonne en outre Joseph Blatter d’avoir signé un autre contrat défavorable à la FIFA avec l’Union caribéenne de football. «Il existe un soupçon que, dans l’exécution de ce contrat, Joseph Blatter ait également agi de manière contraire aux intérêts de la FIFA, respectivement de FIFA Marketing & TV SA, en violation de ses devoirs de gestion», lit-on dans un communiqué diffusé hier par le MPC. L'intéressé a été entendu hier «en qualité de prévenu» par des membres du Ministère public de la Confédération. Michel Platini a également été auditionné «en qualité de personne appelée à donner renseignements». Le MPC a mené une perquisition au siège de la FIFA avec la Police judiciaire fédérale. Le bureau de Joseph Blatter a été perquisitionné et des données ont été saisies. Le porte-parole du ministère public a refusé de donner des détails supplémentaires. 

Publié dans Der

Neuf contrebandiers ont été arrêtés et une quantité de carburant saisie à Tamanrasset les 23 et 24 septembre par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) et des éléments de la Gendarmerie nationale, a indiqué vendredi un communiqué du ministère de la Défense Nationale (MDN). «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire et les éléments de la Gendarmerie Nationale relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset, /6eme région militaire/ ont intercepté, dans deux opérations distinctes menées les 23 et 24 septembre 2015, neuf (9) contrebandiers de différentes nationalités africaines, et ont saisi deux (2) véhicules tout-terrain et une quantité de carburant», a précisé le communiqué. « D’autre part, des détachements de l’Armée Nationale Populaire relevant des secteurs opérationnels de Souk Ahras, Tébessa et El Taref/5e RM/, ont saisi le 24 septembre 2015, 18.156 litres de carburant destinés à la contrebande », a ajouté la même source.

Publié dans Der

Arrêtés par les services de sécurité au début de la semaine écoulée, alors qu’ils s’apprêtaient à reprendre le chemin du djihad islamiste, deux jeunes repentis devront comparaître demain, dimanche 27 septembre, devant le parquet d’Akbou pour « tentative d’adhésion à un groupe terroriste armé », apprend-on de source sécuritaire. Les deux mis en cause, précise-t-on, ont été interpellés par les éléments de la Brigade de recherches et d’investigations (BRI) relevant de la Sûreté de wilaya de Béjaïa, au moment où ils allaient prendre place dans un bus stationné au centre-ville de Tazmalt et assurant la desserte Béjaïa-Alger.
Selon notre source, les deux anciens éléments de l’ex-GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat) étaient sur le point de remonter aux maquis de Boumerdès. A noter que l’un d’eux est originaire de la commune de Souk El Ténine (wilaya de Béjaïa), alors que son acolyte est natif de la localité d’El Mehir (wilaya de Bordj Bou Arréridj), mais habitant le village de Béni Mansour, relevant de la commune de Boudjellil, dans la daïra de Tazmalt.
Pour rappel, ces deux anciens terroristes islamistes avaient bénéficié, au début des années 2000, des dispositions de la loi sur la Concorde civile, instituée par le président Bouteflika. 

Publié dans Der

Le sélectionneur national estime qu’il fallait programmer ces deux matches pour qu’il puisse apporter certaines corrections et surtout pour voir de nouveaux joueurs qui pourraient rejoindre la sélection.

La feuille de route du sélectionneur national, Christian Gourcuff, en vue de la préparation des prochaines rencontres de la sélection pour le compte des éliminatoires de la CAN-2017 a été officiellement dévoilée.
En effet, les horaires des deux rencontres amicales des Verts contre la Guinée et le Sénégal, prévues en octobre au stade 5-Juillet (Alger), ont été annoncés dans un communiqué de la FAF. La première rencontre de l’Algérie contre le Syli national de Guinée aura lieu ainsi le 9 octobre à 18h au stade 5-Juillet.
Le second match amical des hommes de Christian Gourcuff, quant à lui, face aux Lions du Sénégal est programmé le 13 octobre prochain à 20h30 également au stade 5-Juillet (Alger), qui renouera à cette occasion avec les sorties des Verts après plusieurs années d’absence et plus précisément depuis l’incident qui a coûté la vie à deux supporters de l’USMA. Ces deux rencontres, faut-il le rappeler, s’inscrivent dans le cadre de la préparation des partenaires de Yacine Brahimi pour le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Le driver des Verts a estimé qu’il lui fallait au moins deux matches pour préparer le reste des rencontres des éliminatoires de la CAN. Par ailleurs, la sélection nationale du Sénégal est attendue le 5 octobre à Alger.
Pour cette rencontre amicale, qui entre dans le cadre de la préparation des deux équipes pour le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cessé, table sur 26 joueurs dont les noms seront dévoilés la semaine prochaine, selon le journal Stade. La dernière confrontation entre les deux sélections remonte à la Coupe d’Afrique des nations de 2015 en Guinée équatoriale. Les Verts s’étaient imposés sur le score de 2 à 0 grâce à deux réalisations de Mahrez et Bentaleb. Au second tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, l’Algérie affrontera le vainqueur de la double confrontation entre le Malawi et la Tanzanie prévue en octobre. Le Sénégal jouera de son côté contre l’équipe qualifiée de la confrontation entre le Liberia et la Guinée Bissau.

Publié dans Sports

L’USM Alger s’est envolée hier vendredi pour Khartoum pour affronter Al Hilal du Soudan en match aller des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique de football, en l’absence de quatre joueurs. Il s’agit de Youcef Belaïli, suspendu pour deux ans par la CAF après avoir été contrôlé positif, Hocine Benayada et Oussama Darfalou, retenus en sélection nationale militaire en vue des jeux Mondiaux, ainsi qu’Ayoub Abdellaoui, suspendu pour cumul de cartons. Les Rouge et Noir ont effectué le déplacement à bord d’un avion spécial qui a décollé à 10h. Les joueurs avaient été regroupés en fin de soirée de jeudi dans un hôtel de la capitale, après avoir célébré avec leurs familles le premier jour de l’Aïd El Adha. Au Soudan, deux séances d’entraînement sont au menu des Usmistes. La première, le soir de leur arrivée sur les lieux, et la seconde, le lendemain sur le terrain de la rencontre à Omdurman et à l’heure du match (18h). L’arbitre international zambien Janny Sikazwe a été désigné par la Confédération africaine de football (CAF) pour diriger la demi-finale aller. Le directeur de jeu zambien connaît bien le football algérien pour avoir dirigé plusieurs fois des matches de la sélection algérienne, dont le fameux barrage aller contre le Burkina Faso à Ouagadougou, qualificatif au Mondial-2014. Il a aussi dirigé des rencontres des clubs algériens en Ligue des champions et en Coupe de la Confédération. M. Sikazwe sera assisté de Jerson Emiliano Dos Santos (ANG) et Arseno Chavoleque Marengula (SDN). La seconde demi-finale aller entre El Merreikh du Soudan et le TP Mazembe de la RDC, prévue le 26 septembre à Omdurman, a été confiée à l’arbitre camerounais Neant Alioum, assisté de ses deux compatriotes, Evarist Mekouande et Elvis Guy Noupue Nguegou. Le match retour USMA-Al-Hilal aura lieu le 3 octobre au stade Omar-Hamadi, à Bologhine (Alger).

Publié dans Sports

L’instabilité aux commandes du MC Alger perdure avec la nomination mardi d’Achour Betrouni à la tête du club de Ligue 1 algérienne de football, en remplacement d’Abdelkrim Raïssi, devenant le sixième responsable à occuper le poste depuis que le doyen a été racheté par Sonatrach, il y a de cela deux ans et demi. Converti en club professionnel lors de l’été 2010, le MCA, à l’instar des autres formations des Ligues 1 et 2, est depuis géré par une société sportive par actions. Mais la nouvelle société a été confrontée à d’énormes problèmes financiers, obligeant ses responsables à céder la majorité des actions de son capital à l’entreprise pétrolière en janvier 2013. Hocine Amrouche était le premier président du conseil d’administration du club sous l’ère Sonatrach. Il est resté aux commandes pendant six mois, avant qu’il ne soit démis de ses fonctions suite à l’affaire des médailles que ses joueurs n’ont pas voulu recevoir à l’issue de la finale de la Coupe d’Algérie perdue face à l’USM Alger. C’est Boudjemaâ Boumella qui a pris le relais. Il dirigera le club pendant la saison 2013-2014 au terme de laquelle les Vert et Rouge ont réussi à s’offrir leur septième trophée en coupe d’Algérie. Dans la foulée de la joie suscitée par cette consécration, des problèmes internes surgissent entre Boumella et le manager général de son équipe, Kamel Kaci Saïd. Les deux hommes seront tout de suite démis de leurs fonctions. Le MCA se retrouve ainsi contraint de chercher un autre président, et le choix s’est porté sur Fodil Yaïci. Ce dernier, estimant qu’il n’avait pas l’envergure d’assumer une telle responsabilité, cédera son poste, quelques semaines après, à Omar Hadj Taleb.
Le nouveau patron du club phare de la capitale arrive en juillet 2014 avec beaucoup d’ambition. Il engage alors l’entraîneur Boualem Charef pour un contrat de trois ans et les deux hommes entament alors une véritable « révolution » au sein de l’effectif mouloudéen. Peine perdue, puisqu’ils finissent tous les deux par jeter l’éponge au bout de quelques mois, laissant le MCA patauger dans le bas du classement.
Raïssi, qui remplace alors Hadj Taleb, avait pour mission de sauver l’équipe de la relégation. Il parvient à le faire en contribuant au retour de loin des coéquipiers d’Abderrahmane Hachoud. Un « exploit » qui lui permet de gagner de nouveau la confiance du propriétaire du club pour l’exercice 2015-2016.

Publié dans Sports

Le stade de Baraki, d’une capacité de 40 000 places, inscrit en 2004 et en travaux depuis 2009, sera réceptionné en juin 2017, a annoncé mardi à Alger le directeur du projet, Jean-Marie Charlie. Près de deux ans supplémentaires seraient donc nécessaires afin de pouvoir achever les travaux, alors que l’entreprise de réalisation s’était engagée en 2013 auprès de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, de livrer cette infrastructure à la fin 2015. Confiés à l’entreprise chinoise CRCEG, les travaux sont concentrés actuellement sur la réalisation du stade proprement dit, alors que le projet comporte également la construction d’un stade de réplique et d’une salle omnisports, entre autres. Le projet bénéficie d’une autorisation de programme de 20,706 milliards DA, contre 11 milliards DA initialement, en raison notamment de la programmation des nouveaux travaux. Au chantier du stade qui fait travailler 400 ouvriers chinois, les gros œuvres sont réalisés à 70% et la charpente métallique à 15%, a expliqué M. Charlie. Après l’inspection,M. Ould Ali a exigé le renforcement du chantier en main-d’œuvre, de lancer en même temps les travaux des autres parties du projet et de relever la cadence de réalisation afin de livrer le stade dans les meilleurs délais possibles. Contrairement au directeur du projet, qui a avancé la date de juin 2017, le ministre n’a pas souhaité donner de délais de livraison. M. Ould Ali a également inspecté le chantier du stade de Douéra (40 000 places) pour lequel une enveloppe de 15 milliards DA a été dégagée, contre 11 milliards DA initialement. Le projet a été inscrit en 2004 et l’entreprise chinoise ZCIGC s’était engagée à le livrer en décembre 2015, mais le stade n’est toujours pas sorti de terre, a-t-on constaté.
L’entreprise de réalisation a soulevé des contraintes notamment financières, exigeant « la signature de l’avenant de l’indemnisation dû à l’arrêt des travaux et l’accomplissement des engagements de la reprise du projet ». Sur le chantier, M. Ould Ali a appelé à tenir une séance de travail avec toutes les parties concernées pour «assainir le dossier sur le plan financier et permettre la reprise des travaux». Le ministre a, par ailleurs, estimé que le stade d’athlétisme de Bordj El Kiffan, le seul dans la wilaya d’Alger, pourrait être livré au plus tard dans quatre mois. Le projet butte sur les travaux de voirie et réseaux divers (VRD) qui ne sont pas encore entamés. A Rouiba, la délégation a pris connaissance d’un projet de réhabilitation du stade communal, fermé depuis deux ans pour cause de dégradations. Le projet consiste à remettre à niveau les deux tribunes (8 500 places), le terrain (en gazon naturel), la salle omnisports et le terrain de réplique. Il consiste également en des travaux neufs à travers la création d’une nouvelle tribune (6 500 places), d’une piscine semi-olympique et d’un gymnase.

Publié dans Sports

Une entame de compétition ratée et voilà que l’équipe nationale féminine de basketball se retrouve dos au mur dans le 24e Championnat d’Afrique de basket abrité par le Cameroun. Une véritable hémorragie (55/96) dont la sélection algérienne a souffert pour son match inaugural, joué le jour de l’Aïd face à l’Egypte, ajoutée à une défaite attendue face au Sénégal hier, qui viennent hypothéquer leurs chances de passer le premier tour.

«Notre objectif est d’être parmi les huit premiers à l’Afrobasket dames 2015. Nos joueuses expérimentées peuvent jouer un rôle-clé. Beaucoup reste à faire pour atteindre le niveau de compétitivité de ce type de challenge. Je dois admettre que nous ne sommes pas encore prêts à battre des équipes comme le Mali, l’Angola ou le Sénégal.» Une déclaration signée Azeddine Labouize, responsable de la barre technique de l’EN, qui semblait conscient de la difficulté de la tâche de ses protégées dans ce tournoi. Toutefois, il ne s’attendait manifestement pas à cette gifle reçue face à l’Egypte. Une déroute venue donner un sérieux coup à la probabilité de voir Aïcha Benaouda et ses camarades atteindre leur objectif et disputer les quarts de finale de l’épreuve continentale. Dans un groupe où figurent le Sénégal, la Guinée, le Nigeria en plus de l’Egypte et l’Angola qui n’est, ni plus ni moins, que le Champion d’Afrique sortant, la qualification relève désormais du miracle. Il est clair que le passage au second tour dépendait grandement de ces deux matchs face à la Guinée (prévu aujourd’hui samedi à 9h30), qui doit sa participation à une Wild Card qui lui a été accordée, et les Pharaonnes. Ce sont les deux seules formations qui semblaient prenables pour notre cinq national classé à la 70e place mondiale. Pourtant, au ranking FIBA, l’Egypte (69e) ne devance l’Algérie que d’une petite place. Une seule marche entre les deux équipes, mais l’écart au score était flagrant. Un gouffre. Un précipice devant lequel se retrouvent les Vertes, qui nourrissaient beaucoup d’espoirs pour ce rendez-vous afin de gagner en maturité et soigner l’image du basketball féminin algérien. Un sport qui n’arrivera manifestement pas à trouver ses marques en Afrique de sitôt puisqu’il n’a tout simplement pas encore ses repères dans l’environnement sportif national. La faute à ce championnat féminin qui n’a été créé que la saison dernière. Auparavant, ce n’était qu’un tournoi régional géré par les ligues de wilaya. Un mode de compétition préjudiciable qui ne permettait pas de niveler les forces et élever le niveau dans l’optique d’alimenter une sélection avec des éléments à la compétitivité certaine.
En se référant à ces données, il est clair qu’on ne pourra pas exiger des performances surhumaines à la troupe à Labouize qui se retrouve confrontée à des adversaires ayant déjà une marge de progression considérable.
Aujourd’hui, c’est l’ogre angolais, sacré en 2011 et 2013, qui se dressera devant nos basketteuses (15h30). Si les traits d’une nouvelle défaite se dessinent, le coach Labouize devra, au moins, essayer de gribouiller les contours d’une formation apte à emmagasiner de l’expérience en vue des prochains rendez-vous. Comme disait Socrate : «La chute n’est pas un échec, l’échec est de rester là où nous sommes tombés.» Et les Algériennes devront faire avec cette maxime pour offrir des années meilleures au basketball DZ.

Publié dans Sports

La sélection algérienne de handball effectuera deux stages préparatoires à Alger avant de prendre part au tournoi des quatre nations qui sera organisé par la Fédération tunisienne du 24 octobre au 8 novembre prochains au palais des sports d’El Menzah (Tunis), a indiqué mercredi la Fédération algérienne de handball (FAHB) sur sa page facebook. Ce tournoi s’inscrit dans le cadre des préparatifs en prévision de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2016 prévue du 21 au 30 janvier au Caire (Egypte). Ainsi, les coéquipiers de Ryad Chahbour (GS Pétroliers), qui ont bouclé mardi leur premier stage sous la houlette du nouveau sélectionneur Salah Bouchekriou, enchaîneront avec un deuxième regroupement du samedi 26 au lundi 28 septembre à Alger, alors que le troisième stage est programmé du samedi 10 au vendredi 16 octobre, également à Alger. Le Sept national s’envolera ensuite pour Tunis en vue du tournoi des quatre nations. Outre l’Algérie et la Tunisie (pays hôte), ce tournoi verra la participation de la Suisse et de l’Iran. Bouchekriou a succédé à Réda Zeguili dont le contrat n’a pas été prolongé par l’instance fédérale, après une Coupe du Monde 2015 décevante à Doha (Qatar). L’équipe algérienne sera fixée sur ses prochains adversaires de la CAN-2016, le 23 octobre prochain à l’occasion du tirage au sort qui sera effectué au Caire. Le vainqueur de la CAN-2016 représentera le continent africain aux Jeux olympiques Rio de Janeiro 2016 et les trois premiers se qualifieront pour le mondial 2017 en France.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6