Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 09 septembre 2015

Une discipline inconnue et un défi à relever, celui de se frayer un chemin vers les cœurs d’un public qui attendait de voir de près le talent magnifique des as de la jongle.

Hélas ! tout n’est, manifestement, pas facile pour ces disciplines qui essaient de s’inviter sur les devants de la scène sportive nationale. La 3e édition du championnat du monde de Freestyle football et basket-ball, qui devait se dérouler ce week-end sur l’esplanade de la Grande-Poste, a dû, encore une fois, être repoussée à une date ultérieure. Un second report qui suscite énormément d’interrogations.
Danse, musique, acrobaties et combinaisons (appelées « tricks » dans le jargon de la discipline), à couper le souffle. Le tout avec une « UrbanBall », ou le nom qu’on donne au cuir utilisé par les jongleurs de Freestyle football. Ces acrobates des temps modernes, qui ont su fusionner le pouvoir de cette balle si envoûtante à leur degré de maîtrise extraordinaire, auront une mission commune qui va au-delà de la distinction individuelle. Un défi qui consiste à faire la promotion d’un évènement ayant du mal à se trouver une place dans le calendrier sportif national, si ce n’est quelques dates mineures à l’engouement médiatique presque inexistant. Grosso modo, le football Freestyle consiste en des duels de trois minutes entre deux adversaires qui jonglent à tour de rôle essayant de faire le maximum de « combo » pendant 30 secondes, le tout sur le rythme d’un DJ derrière les platines, en essayer d’être le plus créatif possible. Ce meeting international devait, dans un premier temps, se tenir en août dernier (du 6 au 8), mais les organisateurs ont dû le différer pour « des raisons logistiques », estimant que « toutes les conditions nécessaires n’étant pas réunies pour proposer un spectacle digne d’un championnat du monde de freestyle, ce qui a fait que renforcer notre décision de reporter l’événement ». Un peu plus d’un mois après, l’Algérie, sa capitale plus précisément, devait vivre, trois jours durant (du 10 au 12 septembre), au rythme de la culture urbaine et de shows hauts en couleur. Cependant, la jeunesse devra, de nouveau, patienter pour être à l’honneur et connaître une heure de gloire qui tarde à venir. Des bâtons dans les roues et une initiative, la première en son genre, qui tarde à voir le jour. Les mêmes raisons (logistiques et financières) sont avancées pour justifier cet ajournement qui pourrait avoir des allures d’annulation si les choses n’avancent pas. Il serait peut-être temps donc pour les responsables du sport, à leur tête le ministère de la Jeunesse et des Sports, de voir ce qui empêche la tenue de ce rendez-vous très attendu par les Algériens qui sont de plus en plus attirés par la discipline. Les vidéos postées sur les réseaux sociaux par certains qui montrent leurs prouesses techniques et l’engouement que connaissent les pages spécialisées démontrent cet intérêt grandissant pour le Freestyle. Imed Noura fait partie de cette génération attirée par ce sport très athlétique et inventif. Le natif de Khemis Miliana a même pris part au dernier SuperBall qui s’est tenu, il y a deux semaines, en République tchèque (Liberec, pas loin de Prague). Il est même devenu le premier Algérien à participer dans cette épreuve réputée difficile du Freestyle. Ce qui était une simple curiosité s’est transformé en amour pour l’UrbanBall. « Au début, je regardais des vidéos sur YouTube. J’ai essayé d’apprendre les combos et à chaque fois je voulais tenter de nouvelles choses », a-t-il raconté, en reconnaissant que le Freestyle devenait, petit à petit, partie entière de son quotidien.
« Figurez-vous qu’il m’arrive parfois de m’entraîner pendant deux heures par jour. » Des mots qui prouvent que la passion est là. Imed Noura incarne ce qu’une grande partie de la jeunesse algérienne espère : qu’on donne libre cours à sa créativité car le « Freestyle » promeut la liberté. 

Publié dans Der

Depuis lundi dernier, les Algérois ne sont plus obligés de se rendre au niveau des daïras pour récupérer leur passeport biométrique. A la mairie d’Alger-Centre, qui a connu le plus grand rush, l’opération se déroule sous de bons auspices. Contacté par téléphone, Abdelhakim Bettache, président de l’APC, indique que «depuis le lancement de l’opération, lundi dernier, l’APC a connu un grand rush», ajoutant qu’«on a reçu plus de 200 citoyens en deux jours, dont plus de 100 ont déjà pris leurs passeports, le lendemain du lancement de l’opération». Et d’expliquer : «Nous délivrons désormais ce document en 24 heures, alors qu’à une certaine époque, les demandeurs devaient attendre des jours, voire des mois.» La mairie d’Alger-Centre, à l’instar des autres, s’est équipée de matériel high-tech. M. Bettache souligne, dans ce sens, qu’une salle «a été aménagée et équipée afin de recevoir les demandeurs de passeport et de carte d’identité biométriques, et ce, par nos propres moyens, contrairement aux autres communes qui ont recouru aux aides financières du ministère l’Intérieur et des Collectivités locales». A propos du coût, le président de l’APC répond que «les équipements ont coûté 810 000 DA, l’équipement de numérisation des empreintes digitales étant le plus cher», mais sans donner son prix. Pour ce qui est du nombre d’employés pour le seul service du passeport biométrique, M. Bettache précise que «23 agents ont été formés pour cette nouvelle tâche» et que «les portes sont ouvertes de 8 h à 18 h, mais pour le moment, seuls 14 y travaillent». Et d’ajouter : «Dans les jours à venir, nous nous attendons à un rush, mais nous essayerons de gérer au mieux ce flux en mettant en place plusieurs guichets et plus de personnel pour la réception des dossiers de demande. Pour le retrait des documents, le service sera ouvert jusqu’à 23 h, avec un système de brigades de 3x7 h». 

Publié dans Der

Deux éléments armés ont été mis hors d’état de nuire par les services de sécurité dans la wilaya de Boumerdès, a-t-on appris de sources locales. Les deux terroristes ont été éliminés au cours d’une embuscade tendue par des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) près du village Ath El Hamra, situé au nord de la ville de Bordj Menaïel. Cette action entre dans le cadre d’une opération de recherche et de ratissage enclenchée par l’armée à la suite d’informations parvenues aux services de sécurité faisant état d’un mouvement terroriste dans la région. L’armée a abattu à l’issue de cette opération deux terroristes et récupéré un pistolet-mitrailleur de type kalachnikov et une quantité de munitions, a confirmé le ministère de la Défense nationale dans un communiqué rendu public hier. La même source a souligné que l’opération de recherche est toujours en cours.
Les cadavres des deux éléments abattus ont été déposés à la morgue de l’hôpital de la ville de Bordj Menaïel pour identification. Hier encore, mais cette fois à Laghouat / 4e région Militaire, l’ANP a récupéré un pistolet automatique, un fusil à pompe, trois fusils de chasse et une quantité de munitions dissimulés dans la maison d’un criminel dans la commune de Bouzbir. Ainsi, l’ANP intensifie ses opérations de ratissage dans plusieurs wilayas, se soldant par la neutralisation de plusieurs terroristes dans plusieurs maquis du pays. Des terroristes qui ont rejoint le maquis au début des années du terrorisme ont été neutralisés le mois dernier dans la wilaya de Jijel. Il y a deux jours, les services de sécurité ont découvert un abri contenant dix-sept bombes de confection artisanale, des munitions, des documents, des denrées alimentaires, des téléphones portables et d’autres objets. Dans la wilaya de Jijel, un réseau composé de six personnes, des repentis de l’AIS, a été démantelé par les éléments de la Gendarmerie nationale.
Les compagnons de l’ancien dirigeant de l’AIS, Madani Mezrag, ont été placés sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de Taher, dans la wilaya de Jijel. Un important lot d’armes a été récupéré par les gendarmes à l’issue de cette opération. 

Publié dans Der

Le département d’Etat a désigné un ancien du GIA, Mebrak Yazid, présenté sous le pseudonyme Abou Ubaydah Youcef Al Anabi, sur la liste des terroristes à éliminer, en vertu d’un décret exécutif signé par le secrétaire d’Etat John Kerry (EO -13224). Les Etats-Unis cibleront directement le terroriste et ceux qui lui fournissent un soutien, de même qu’à la suite de cette désignation, tous les biens soumis à la juridiction américaine dans laquelle Al-Anabi a un intérêt sont bloqués et toute personne aux Etats-Unis est « interdite de se livrer à des transactions avec lui ou à son profit ». Abu Ubaydah Yusuf Al-Anabi est un vétéran des GIA devenu un membre et le porte-parole d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Dans une vidéo datée d’avril 2013, Al-Anabi appelait les jihadistes à s’en prendre aux intérêts français dans le monde entier, sans doute en réponse à l’intervention de la France au Mali.

Publié dans Der

A Annaba, comme dans plusieurs villes de l’est du pays, les pluies qui se sont abattues avant-hier soir ont provoqué des inondations dans certains quartiers bas de la ville et causé quelques dégâts légers au niveau des habitations. Ainsi, presque toutes les trémies et passages souterrains ont été envahis par les eaux de ruissellement et la circulation automobile a été déviée en plusieurs points obligeant les automobilistes à emprunter d’autres voies faisant de grands détours pour rejoindre leurs destinations. Des embouteillages se sont formés du côté de la cité « 8 Mars » et avec l’indiscipline des conducteurs, ces derniers ont bloqué carrément la circulation dans les deux sens amenant les services de police à intervenir.
Les chaussées sont elles aussi, par endroits, inondées et la circulation a été ralentie ajoutant ainsi au désordre ambiant. Les alluvions, cailloux et boues provenant des chantiers de construction en amont charriés par les eaux de pluie se sont entassés du côté de la cité Oued Forcha qui, dans la matinée d’hier, ont dû se déplacer à pied en attendant que les voies soient dégagées par les services de la commune qui sont intervenus vers 9 heures du matin pour procéder à l’enlèvement de ces déchets de matériaux de construction échoués sur les trottoirs et les voies de communication. Certaines habitations traditionnelles du côté de La Colonne, de la Cité Auzas, Sid Brahim et dans la vieille ville ont en partie été inondées du fait de l’infiltration des eaux. Les services de la Protection civile qui sont intervenus sans discontinuer plus de 25 fois, ont dû mobiliser agents, ambulances, médecins et engins pour porter aide et assistance aux populations victimes de ces inondations.
La pluie qui a continué à tomber par intermittence hier dans l’après-midi faisant craindre le pire aux habitants des bas quartiers qui espèrent une accalmie pour la nuit et ainsi ne pas à avoir à vivre la même situation que la veille. Ces inondations sont essentiellement dues aux décombres non enlevées des dizaines de chantiers sur les hauteurs de la ville et qui sont emportés par les eaux jusque dans la ville où ils se déposent sur les chaussées et trottoirs, mais aussi et surtout bouchent les avaloirs bloquant ainsi tout le système d’assainissement et d’évacuation qui se trouve ainsi inopérant.
A chaque grosse précipitation, la même situation est vécue et dénoncée. Des mesures sont prises pour obliger les entreprises à procéder à l’enlèvement de ces déchets, mais le suivi n’étant pas assuré, le problème se pose encore et toujours.

Publié dans Der

Les Rouge et Noir joueront un match de gala, étant donné qu’ils sont qualifiés pour la demi-finale de la Ligue des champions d’Afrique et à la première place du groupe.

 

La sixième et dernière journée de la Ligue des champions d’Afrique ne devrait rien changer à l’actuelle situation et la qualification de l’USM Alger et son dauphin, le club soudanais d’El Merrikh. Les Rouge et Noir joueront demain soir à Khartoum un match pour la forme, étant donné s’ils sont assurés de demeurer leaders du groupe. L’USMA se présentera sans de nombreux éléments, à commencer par Derfalou, blessé, alors que les internationaux El Orfi, Khoualed et Benayada seront laissés au repos, de même que Belaïli, après avoir fourni de grands efforts jusque-là. Le coach Hamdi devrait compter, donc, sur les remplaçants pour ce match, qui seront mis devant le fait accompli et devront démontrer qu’ils méritent une occasion de jouer. Les Benkhemassa and co se doivent quand même terminer sur une bonne note cette phase des poules pour se consacrer ensuite au championnat et aux demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions africaines. Les Soudanais, pour leur part, ne souhaitent pas laisser filer les trois points, surtout que cela est l’occasion de prouver qu’ils méritent cette qualification au dernier carré. L’autre match du groupe opposera les deux autres représentants algériens, l’Entente de Sétif et le MC El Eulma, et sera sans importance, également, étant donné que les deux formations sont éliminées. Les gars de la capitale des Hauts-Plateaux seront handicapés par l’absence de quelques éléments, notamment Bouchar, suspendu, en plus d’autres éléments qui ressentent une certaine fatigue. Le coach Madoui devrait trouver la parade pour aligner un autre groupe homogène afin de remporter ce match qui augmentera le capital confiance chez les Sétifiens qui traversent une zone de turbulences. Les Eulmis, eux, ne comptent pas beaucoup sur ce match, qui reste une simple formalité, surtout qu’ils sont concentrés plus sur leur objectif de jouer l’accession en Ligue 1..

Publié dans Sports

L’Ittihad de Tanger, dirigé par l’entraîneur algérien, Abdelhak Benchikha, s’est qualifié, mardi, pour les quarts de finale de la Coupe du Maroc de football (2014-2015), après le nul (1-1) obtenu sur la pelouse de Youssoufia de Berrchid, en match retour des 8e de finale. Lors du match aller, le nouveau promu, Ittihad Tanger, avait gagné sur le score de 1 à 0. En quarts de finale, les Tangérois affronteront le vainqueur du match entre Olympique Khouribga et Rachad Bernoussi, prévu mercredi. L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale, qui s’est engagé cet été avec la formation marocaine, a bien entamé la saison, en remportant le premier match du championnat contre le Moghreb de Fès (2-0) samedi pour le compte de la première journée du championnat de première division de football. 

Publié dans Sports

Avec le report du match tant attendu entre le leader de la Ligue 2 et ancien pensionnaire de la L 1, l’ASO Chlef, et l’autre ex-pensionnaire également de l’élite, le MC El Eulma, en raison de la rencontre de Ligue des champions d’Afrique que disputeront les gars de Babya, le choc de cette 4e journée de la L 2 Mobilis aura lieu à Saïda, tandis que le leader, le CAB, sera à l’aise lors de cette journée. Le Mouloudia local, qui semble décidé à s’embarquer dans la course à l’accession en Ligue 1, compte se donner à fond pour l’emporter face à un autre favori, l’O Médéa. Ce match s’annonce très disputé entre deux clubs qui souhaitent arracher le ticket de l’accession, même si les Mouloudéens partent avec les faveurs des pronostics. Le leader de la Ligue 2, le CA Batna, avec sept points, ne devrait pas trouver de peine pour confirmer son statut en recevant au stade 1er-Novembre de Batna la formation du Paradou AC. L’USM Bel Abbès, le dauphin, ne devrait laisser aucune chance au CRB Aïn Fekroun dans ce match à domicile et devrait garder ainsi sa place. L’autre formation en forme du moment, l’A Boussaâda, sera en danger en se rendant à Béjaïa où la JSMB locale l’attendra de pied ferme pour tenter de soigne son capital-points. De son côté, le CA Bordj Bou Arréridj, qui avait réussi une belle opération lors de la précédente journée en l’emportant face au MCEE, compte bien continuer sur cette lancée et ajouter un autre succès à domicile face à l’OM Arzew. Les Criquets jaunes feront tout ce qui est en leur pouvoir pour aligner les trois points du succès et prouver qu’ils sont déterminés cette saison à jouer la remontée en Ligue 1.

Publié dans Sports

Le NA Hussein Dey et l’USM El Harrach se rencontrent ce soir dans un match avancé comptant pour la quatrième journée de la Ligue 1 Mobilis. Ce derby algérois devrait être très disputé entre deux formations aux objectifs opposés. Ainsi, la formation harrachie, qui est à la première place du classement, se sent pousser des ailes et souhaite continuer sur cette lancée et accrocher leurs voisins à leur tableau de chasse. La bande à Charef est bien partie pour aligner trois nouveaux points et confirmer tout le bien qu’on pense d’elle. Les coéquipiers de Younes ne veulent en aucun cas laisser passer l’occasion pour réussir un autre succès, surtout que ce sont eux qui reçoivent dans ce match qui se joue au 5-Juillet et qui sera rouvert pour la circonstance, après deux années de fermeture, suite aux travaux de réfection réalisés sur toute l’infrastructure. La wilaya, qui a donné son feu vert pour la réexploitation de l’enceinte sportive, a, d’ailleurs, prévu tout un programme divertissant en marge de ce match. Pour revenir aux Harrachis, il faut dire qu’hormis la défaite de l’année dernière face au NAHD en fin de saison, cet adversaire leur réussi généralement et ils comptent prouver qu’ils peuvent encore une fois prendre le dessus. De son côté, le NA Hussein Dey, qui sort d’une défaite humiliante face à l’autre voisin, le CR Belouizdad, souhaite retrouver le sourire et cela passe inéluctablement par un succès face aux Jaune et Noir. Les poulains d’Iaïche sont conscients de ce qui les attend lors de ce match et se donneront certainement à fond pour tenter de prendre les trois points. Les Sang et Or n’ont, en tout cas, pas d’autre issue et se doivent de renouer avec la victoire s’ils ne souhaitent pas rester à la traîne et entrer dans une autre crise et donc revivre le même scénario de la saison dernière.

Publié dans Sports

Le but inscrit par l’international algérien de Charlton, Ahmed Kashi, contre Peterborough United (4-1) en Coupe d’Angleterre, a été élu but du mois d’août 2015 par son équipe, rapporte mardi le site officiel du club de Championship. Le joueur algérien a obtenu 76% des suffrages, précise la même source. Le milieu de terrain algérien a réussi un lob fabuleux de 40 mètres qui a trompé la vigilance du gardien de Peterborough, qui était un peu avancé. C’était le troisième but de son équipe lors de cette rencontre. Kashi s’est engagé cet été pour trois ans avec la formation anglaise de Peterborough United (Championship), en provenance du FC Metz (L 2 française). Kashi avait été retenu par le sélectionneur des Verts, Christian Gourcuff, pour le dernier match de l’Algérie contre le Lesotho (3-1) dimanche à Maseru pour le compte de la deuxième journée des qualifications de la CAN-2017, mais il est resté sur le banc. Il avait effectué son baptême du feu en sélection algérienne contre le Sénégal (2-0) lors de la CAN-2015 en Guinée équatoriale.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6