Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 07 octobre 2016

Un drame a été évité de justesse, mercredi dernier, quand un éboulement s’est produit dans l’une des galeries de la mine de baryte de Boukaïd, au mont de Sidi Djaber de la commune de Bordj Bounaâma, à Tissemsilt, sans faire de victime. 

Publié dans Der

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a évoqué, jeudi, à l’Assemblée populaire nationale (APN), les projets de réalisation de centres hospitalo-universitaires dans les wilayas du Sud. Intervenant dans une séance plé- nière consacrée aux questions orales, en réponse à la sollicitation d’un député de la wilaya de Bé- char, le ministre a imputé le gel des projets de réalisation de centres hospitalo-universitaires dans les wilayas du Sud, initiés par le président de la République, Abdelaziz Boutefl ika, «aux coûts élevés des off res des bureaux de réalisation des sociétés multinationales». Selon lui, ces coûts «ont dépassé le taux de 170% du coût réel de ces centres». «Ces projets sont actuellement gelés et peuvent être relancés prochainement», a-t-il fait remarquer. Tout en précisant que la wilaya de Béchar dispose de structures hospitalières, de médecins spécialistes et de professeurs universitaires «capables de gérer le secteur de la santé au même rythme qu’un hôpital universitaire». Le ministre n’a pas manqué à cette occasion d’évoquer l’arrêté ministériel de 2013 portant création de 23 centres hospitalo-universitaires. «Il sera procédé progressivement à l’ouverture de nouveaux centres spécialisés en chirurgie, oto-rhino-laryngologie, pneumologie et cancer», a-t-il fait remarquer. Dans le même ordre d’idées, le ministre a expliqué que l’hôpital actuel de la ville de Béchar remplit le rôle d’un hôpital universitaire, à l’instar de ce qui se fait dans la wilaya de Béjaïa depuis des années, sans pour autant priver ces régions des services hospitalo-universitaires. Pour rappel, en 2015, le ministre de la Santé avait annoncé le gel de la réalisation de cinq nouveaux CHU à Alger, Tizi Ouzou, Tlemcen, Constantine et Ouargla. Abdelmalek Boudiaf, en eff et, a assuré, l’année dernière que «les cinq CHU en question sont gelés mais non annulés. Une décision de gel annoncée voilà quelques mois et qui n’a aucun lien avec le contexte économique national». «Avant de parler de crise, d’austérité, il faut parler de l’off re fi nancière proposée pour la réalisation de ces cinq hôpitaux», avait noté le ministre. Avant de préciser que «c’est une off re inimaginable pour les études et la réalisation des CHU». Ainsi, selon le ministre, le gel décidé «n’est pas dû à la situation fi nancière» du pays, mais en raison du caractère «inacceptable» de cette «offre trop élevée ». «Nous devons revoir tout», observe le ministre de la Santé qui estime que s’«il faudra rouvrir ce dossier, nous le relancerons mais avec les conditions du barème national et international.»

Publié dans Der

Le lancement de la liaison sous-marine en fi bre optique Oran-Valence (Orval), prévu pour la fi n du mois d’octobre en cours, sera retardé de 3 mois, a indiqué jeudi dernier la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Houda Imane Feraoun, en visite de travail à Oran. Lors de sa présentation du projet, le responsable de l’entreprise de réalisation «ETRTB», Moussa Khinnache, a indiqué que le projet de la station d’atterrissement du câble à Trouville (Ain Turck) ne sera pas remis dans les temps. Il a, par ailleurs, déclaré que la reprise des travaux et l’équipement de la station nécessitent un supplément de 17,5% du coût initial du projet estimé à plus de 110.557.148 de dinars. Les raisons du retard de la réalisation de ce projet est d’ordre fi nancier, ajouté à un contretemps pour eff ectuer une deuxième étude de faisabilité. La première étant «mauvaise», a expliqué le responsable. A l’institut national des télécommunications et des TIC, Houda Feraoun a fait une intervention durant laquelle elle a insisté sur les besoins du secteur en «ingénieurs opérationnels» et sur l’impératif de l’institut d’établir des passerelles et des relations d’entreprise et de recherche avec le secteur privé. «Le secteur des télécommunications a actuellement besoin beaucoup plus d’ingénieurs opérationnels sur le terrain que de postulants à la recherche académique», a-t-elle déclaré lors d’une cérémonie de sortie de la première promotion du master «Réseaux et système de télécommunications avancés». «Les innovations dans le domaine des TIC ne se trouvent pas dans les amphithéâtres ou les salles de cours, mais chez les opérateurs économiques», a-t-elle relevé, invitant les enseignants à tisser et développer des partenariats pour amé- liorer la qualité de la formation.

Publié dans Der

Les inscriptions au Diversity Immigrant Visa (DV) sont désormais ouvertes pour la loterie 2018 jusqu’au lundi 7 novembre 2016 à midi, heure normale de l’Est, indique un communiqué de presse émanant de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie. La loterie pour l’immigration, communément appelée « Green Card », organisée par le département d’Etat américain, concerne cette année 55 000 personnes qui sont tirées au sort pour obtenir un titre de résident permanent aux Etats-Unis, permettant ainsi aux lauréats d’y travailler et de s’y installer. Ces visas de diversité tirés de la sélection aléatoire sont attribués aux personnes répondant à des critères d’éligibilité stricts et issues de pays avec un faible taux d’immigration aux ÉtatsUnis. Les conditions d’éligibilité et les instructions sont en eff et disponible sur : usvisas.state.gov/dv/instructions. Il s’agit entres autres d’être né dans l’un des pays fi gurant sur la liste des nationalités pouvant s’inscrire – l’Algérie est éligible –, posséder un niveau scolaire équivalent ou supérieur à un diplôme de fi n d’études secondaires – baccalauréat au moins – ou, dans le cas contraire, avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle au cours des cinq dernières années, ajoute la même source. Ainsi, les candidats sont appelés à postuler en ligne sur dvlottery.state.gov et de répondre, par ailleurs, aux minimas nécessaires pour prétendre vivre aux Etats-Unis. L’ambassade des Etats-Unis d’Alger précise, par ailleurs, que les candidats seront en mesure de vérifi er l’état de leur inscription sur toujours le site dvlottery.state.gov et ce, à compter du 2 mai 2017. Il faut savoir que chaque année, la liste des pays éligibles à la Green Card est modifi ée et les nationalités les plus représentées sont retirées au bénéfi ce de celles qui le sont le moins afi n de permettre d’assurer une plus grande diversité parmi les postulants. Certains pays peuvent, par exemple, se voir retirer de la liste une année si un nombre important de leurs ressortissants ont déjà bénéfi cié de la loterie. L’an dernier, l’ambassade des EtatsUnis à Alger a émis plus de 1 200 DVs aux Algériens à travers ce programme.

Publié dans Der

Les gendarmes de la brigade de Chéraga viennent d’élucider l’aff aire du meurtre de la jeune vendeuse de 26 ans, retrouvée poignardée de plusieurs coups de couteau dans le dos dans l’enceinte de la boutique de ventes de kaftans au centre-ville d’Ouled Fayet, à Alger. Grâce à l’investigation menée par la brigade de recherche de Chéraga, la semaine dernière, deux individus, auteurs du crime de la jeune fi lle d’Ouled Fayet ont été arrêtés. Les auteurs présumés de cet horrible assassinat sont une jeune femme âgée de 22 ans et son complice âgé de 38 ans. Ces derniers ont été présentés, avant-hier, devant la justice pour répondre des chefs d’accusation d’homicide volontaire avec préméditation, vol qualifi é et faux et usage de faux, dont a été victime une jeune femme de 26 ans, couturière. Pour les faits, cet horrible assassinat a été perpétré dans un magasin d’habits traditionnels dans le quartier d’Ouled Fayet. Le corps de la victime a été découvert dans le magasin dans lequel elle travaillait. La nouvelle est tombée tel un couperet sur la famille et les voisins de la victime qui ont tous témoigné de sa bonne réputation. Sans donner trop de détails, les investigations entreprises par les gendarmes de ladite brigade ont conduit à l’interpellation, neuf jours plus tard, à savoir le 29 septembre, du premier mis en cause en possession d’un permis de conduire falsifi é. A partir de là, tout est allé très vite et l’enquête diligentée par les gendarmes a permis de localiser l’autre complice. En eff et, interrogé, il a fi ni par avouer son crime commis avec la complicité d’une autre personne. Le lendemain, en poursuivant les investigations et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes enquêteurs ont interpellé la deuxième mise en cause, âgée de 22 ans, qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés, et saisi dans le domicile parental six robes volées dans le magasin de la victime. Bien que le mobile du crime n’ait pas été encore dévoilé, tout laisse croire que les auteurs étaient animés par la vengeance et la jalousie. Une piste à ne pas écarter. En attendant la confi rmation offi cielle, cette nouvelle confi rme encore une fois l’implication dans notre pays de plus en plus de femmes dans la criminalité et le banditisme.

Publié dans Der

Le prix Nobel de la paix 2016 a été attribué, hier, au président colombien, Juan Manuel Santos, pour ses eff orts en faveur du processus de paix avec la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Publié dans Monde

Les Philippines ont annoncé hier vendredi avoir offi ciellement informé les Etats-Unis de la suspension des patrouilles conjointes en mer de Chine méridionale avec cet allié de longue date, conformément aux ordres du président Rodrigo Duterte, ont indiqué des médias. « Elles ont été suspendues pour le moment. Ils le savent déjà », a déclaré à des journalistes le secrétaire d’Etat à la Défense, Delfi n Lorenzana, ajoutant qu’il en avait informé le commandant de la fl otte américaine du Pacifi que lors de sa récente visite à Hawaï. M. Lorenzana a toutefois observé qu’il n’était pas sûr à 100% des projets fi naux de M. Duterte concernant ces patrouilles conjointes: « Elles n’auront plus lieu jusqu’à ce que nous clarifi ons ce qu’il veut dire ». Les Philippines et les Etats-Unis avaient commencé à planifi er des patrouilles conjointes sous le précédent gouvernement qui voulait augmenter la présence militaire américaine dans la région, pour faire face à Pékin cherchant à accroître son contrôle sur la mer de Chine méridionale. M. Duterte, arrivé au pouvoir le 30 juin pour six ans, a rapidement changé de cap en mettant l’accent sur la coopération et le dialogue avec la Chine. Le nouveau président philippin a très vite manifesté sa profonde antipathie pour les Etats-Unis et s’est répandu en injures après les critiques de Washington à l’égard de sa guerre contre la drogue qui a déjà fait plus de 3 300 morts, soulevant des préoccupations concernant des meurtres extra-judiciaires. Mercredi, le président philippin Rodrigo Duterte, qui a pris ses fonctions en juin, a affi rmé sa volonté de mettre fi n aux exercices militaires conjoints avec les EtatsUnis, quelques semaines après avoir insulté le président Barack Obama. 

Publié dans Monde

Un rare spectacle de hip hop a enfl ammé jeudi dernier dans la soirée une foule de jeunes et des responsables ont évoqué l’ouverture d’une nouvelle ère dans ce royaume musulman ultraconservateur. Des centaines d’hommes et de femmes, assis côte à côte dans un pays où la mixité est interdite, ont crié leur joie devant le groupe iLuminate de New York. Les danseurs d’iLuminate se sont produits sur une scène plongée dans le noir et on ne pouvait apercevoir leurs silhouettes que grâce à leurs costumes lumineux. Ailleurs dans le monde, cela aurait été une soirée normale mais, dans un pays islamique sans cinéma, sans théâtre et où la puissante hiérarchie religieuse contrôle tout, le spectacle d’iLuminate est apparu comme un signe annonciateur de bouleversements, déjà perceptibles sur les réseaux sociaux. L’Autorité saoudienne du divertissement a confi rmé que les choses étaient en train de changer. Elle a programmé pour les prochaines semaines divers spectacles allant de « WWE Wrestling » (catch) à des représentations musicales « Arabs Got Talent » (« Les Arabes ont du talent ») en passant par un festival gastronomique, une comédie ou une compétition de sport automobile « Monster Jam ». Le wahhabisme, doctrine rigoriste de l’islam sunnite en vigueur en Arabie saoudite, rechigne à la musique, comme il interdit la peinture reproduisant toute forme humaine. Quant au cinéma, il est banni depuis que des fondamentalistes armés ont occupé temporairement en 1979 la Grande mosquée de La Mecque pour s’opposer à ce qu’ils percevaient comme une modernisation de la société. Plus de la moitié des Saoudiens sont âgés de moins de 25 ans et, depuis l’an dernier, un jeune se trouve au sommet du pouvoir. Le vice-prince héritier, Mohammed ben Salmane, 31 ans, fi ls du souverain, est l’instigateur d’un plan ambitieux appelé « Vision 2030 » pour diversifi er l’économie, trop dépendante du pétrole. Parmi ses objectifs fi gure le développement du tourisme et des loisirs. Ahmed al-Khatib, qui dirige l’Autorité du divertissement, a expliqué que son agence entendait fi xer un calendrier d’activités pour toute l’année. Ainsi, « au lieu de penser où aller et ne pas avoir d’options, maintenant vous aurez trois ou quatre » évènements chaque week-end. « Les grands évènements sont à venir », a-t-il promis. Mais, dans un pays miné par le conservatisme religieux, ce n’est pas gagné.

Publié dans Monde

On s’attendait à de longues discussions en coulisses, à d’intenses marchandages entre les candidats et le «P5», les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Finalement, le processus de désignation du successeur de Ban Ki Moon s’est révélé moins délicat et plus rapide que prévu.

Publié dans Monde

SYNTHÈSE DE KAHINA TERKI

Le début de la formation des garde-côtes libyens, censés à terme apporter leur concours à l’opération européenne anti-passeurs Sophia, est désormais envisagé pour la fi n octobre. Le commandement de cette opération navale de l’UE tablait sur un démarrage eff ectif de la mission de formation fi n septembre-début octobre, mais le retard pris dans le recensement des candidats l’a de fait diff éré, a indiqué hier une source européenne à l’AFP. Le gouvernement libyen d’union nationale dirigé par Fayez alSarraj a communiqué cette semaine une liste de noms de candidats, selon des sources européennes concordantes cités également par l’agence de presse. Il s’agit désormais de vérifi er la loyauté au GNA de ces « quelque 80 » candidats, un processus qui devrait prendre une vingtaine de jours, a précisé l’une de ces sources, soulignant « espérer toujours que la formation commencera fi n octobre ». Il y a deux semaines, un diplomate européen avait pointé la nécessité de mener côté UE une vérifi cation rigoureuse des curriculum vitae des candidats, quitte à y consacrer trois semaines. Les candidats à la coopération avec l’UE « doivent être des gens loyaux (au GNA), qui ne sont pas mêlés à la corruption, dès lors qu’ils seront ensuite eux-mêmes les formateurs et dirigeront les opérations côté libyen », avait-il fait valoir. Plusieurs groupes d’insurgés contestent l’autorité du gouvernement de M. al-Sarraj installé fi n mars à Tripoli. L’opération navale Sophia avait été décidée par les dirigeants de l’UE au printemps 2015 après un naufrage tragique au large de la Libye dans lequel 850 migrants tentant de rallier l’Italie avaient perdu la vie. Outre le combat contre les passeurs dans les eaux internationales, elle a depuis cet été deux missions supplémentaires: former des garde-côtes et marins libyens qui lutteront eux aussi contre le trafi c de migrants via la Méditerranée centrale, et faire respecter l’embargo sur les livraisons d’armes à la Libye par la voie maritime, en accord avec l’ONU.

Publié dans Monde
Page 1 sur 6