Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 14 février 2016

L’urbanisation effectuée depuis l’indépendance, notamment après des séismes dévastateurs, à ce jour, a été souvent caractérisée par l’urgence due à la reconstruction du pays.

Mais quid des normes parasismiques ? Pour le directeur du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique (CGS), la réponse est claire. « Il serait hasardeux d’affirmer que les normes tendant à ériger des habitations résistant à des secousses telluriques soient totalement respectées en Algérie », a, en effet, affirmé hier, dimanche, Mohamed Belazougui.
Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, il a rappelé que la prise de conscience vis-à-vis des effets ravageurs des séismes n’a commencé à se manifester qu’après celui qui, le 9 septembre 1954, a ravagé la ville d’El Asnam (Chlef), tuant plus de 1 500 personnes et détruisant environ 20 000 édifices. « Le premier document introduisant des normes de construction parasismiques a été élaboré vers cette période », ajoutant que « la prise de conscience vis-à-vis du danger représenté par les séismes n’a, toutefois, commencé à s’affirmer qu’après que cette ville ait, de nouveau, été frappée par un nouveau tremblement de terre causant la mort de plus de 3 000 personnes », a-t-il déploré. C’est à partir de ce moment, a indiqué le directeur du CGC, qu’ont commencé à être édictés les premiers documents obligeant à construire aux normes et contraignant les divers intervenants (architectes, ingénieurs et constructeurs) à les faire appliquer sur le terrain. « C’est à cette période que furent créés les centre de contrôle technique (CTC), suivis quelques années après de la création du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique », a encore soutenu le même responsable. Si les nouvelles normes de construction sont respectées pour la réalisation de grands ouvrages, l’intervenant sur les ondes de la Chaîne III a précisé qu’il n’en est pas toujours de même pour ce qui concerne les constructions individuelles. Pour amener les autoconstructeurs à respecter les règles techniques, ces derniers sont désormais tenus, selon le directeur du CGS, de présenter un plan élaboré par des ingénieurs et architectes pour pouvoir obtenir un permis de construire. « Les responsables locaux sont mis face à leurs responsabilités et instruits de mener la lutte contre les déviances urbanistiques », a insisté Mohamed Belazougui.
UNE NOUVELLE RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE
Lors de son intervention sur les ondes de la Chaîne III, le directeur du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique a révélé qu’un nouveau règlement parasismique, « plus étoffé », destiné à aider les opérateurs sur le terrain, verra le jour durant le deuxième semestre de l’année en cours. « Ce règlement était pratiquement achevé, mais il manquait encore deux ou trois séances aux groupes de travail spécialisés », soulignant qu’une fois adopté par la commission technique permanente pour le contrôle technique, il sera publié par un arrêté au Journal officiel. Il a expliqué que c’était une nouvelle version « beaucoup mieux utilisable » destinée à aider les opérateurs sur le terrain et les ingénieurs pour appliquer « correctement » les règles de la construction parasismique.
AU RYTHME DES SECOUSSES
Comme nous l’écrivions dans nos précédentes éditions, les habitants de Hammam Melouane, à l’est de Blida, où a été enregistrée tôt (mercredi dernier) une secousse tellurique de 4,7 sur l’échelle ouverte de Richter, vivent dans la peur de voir se reproduire des répliques similaires à celles ayant suivi des séismes qui ont déjà frappé la région auparavant, contraignant de ce fait la plupart des habitants à passer la nuit à la belle étoile de peur de dégâts, tandis que d’autres ont exprimé leurs craintes d’éventuelles autres secousses, surtout que cette commune a enregistré six répliques du genre depuis le 21 février 2015. Amené à s’exprimer sur le sujet hier, Mohamed Belazougui, directeur du CGS, l’a imputé à l’existence de trois segments de faille dans la région, à savoir celle de Blida, qui se termine à Hammam Melouane, la faille de Khemis El Khechna et une faille perpendiculaire à ces deux qui a tendance à les éloigner les unes des autres. 

Publié dans Der

« Numilog est fidèle à la ligne de conduite du groupe Cevital, dont elle est une des filiales. C’est une entreprise citoyenne et qui accorde la primauté à la responsabilité sociétale qui en incombe. » Tel est en tout cas l’image de marque et l’expression exprimées par Safi Lazreg, son P-DG, hier à Alger, à l’occasion d’une conférence de presse.
C’est dans cet état d’esprit que Numilog, l’entreprise activant dans le secteur du transport-logistique, a renouvelé sa participation à la 3e édition du Salon international des transports, de la logistique et de la mobilité, qui se tient à partir d’aujourd’hui jusqu’au 18 février à la Safex (Pins maritimes, Alger). « Nous n’allons pas nous contenter de présenter Numilog ou aller à la quête de marchés à saisir durant ce salon. Ce qui nous importe, c’est de réussir à partager l’image de marque de l’entreprise et les services qu’elle propose à ses clients », a, en effet, déclaré Safi Lazreg, insistant sur le fait qu’« être chauffeur de camion ne se résume pas à conduire un poids lourd, mais à assurer la sécurité de la marchandise acheminée ».
Numilog est une entreprise créée en 2007, mais qui n’est devenue opérationnelle que depuis à peine trois années. En pleine expansion, elle compte plus de 1 200 collaborateurs. Un chiffre que le staff dirigeant escompte porter à 1 600 durant l’année en cours et à environ 3 000 sur les trois prochaines années. Numilog est également présente à travers trois plateformes opérationnelles en tri température (surgelé, frais et ambiant), respectivement à Alger, Oran et Constantine. Son réseau est également composé de 34 centres logistiques régionaux répartis à travers l’ensemble du territoire national et environ 800 camions de transport entre maraîchers, plateaux, porte-conteneurs et camions-frigos.
Un chiffre qui est à revoir à la hausse, jusqu’à plus de 1 200 camions, puisque l’entreprise est liée par des conventions avec de petits transporteurs privés. Une expansion à l’international a déjà été esquissée, puisque Numilog est présente à Casablanca, au Maroc, depuis le mois de septembre 2015, et aussi en France, à Saint Martin de Crau (Marseille). Le marché national du transport est couvert dans une proportion de 40% par un groupe d’à peine quatre ou cinq entreprises de la taille de Numilog et Safi Lazreg refuse de considérer que ce sont des concurrents. « Numilog n’a pas la prétention de couvrir l’ensemble des besoins du marché national, mais les entreprises qui assurent actuellement le transport de la marchandise qu’elles produisent vont immanquablement se dessaisir de cette activité pour la confier à des professionnels », a-t-il, en effet, dit. « Numilog vend d’abord de la prestation de services et non pas simplement des produits.
Elle souhaite se positionner en leader dans son domaine. En fait, elle propose des solutions globales à son portefeuille de clients. » Sur ce portefeuille qu’elle compte diversifier, est inscrite bien évidemment la société-mère Cevital, mais aussi d’autres entreprises et de renom comme Brandt, Candia, Saida, Numidis et autres. Le slogan que l’entreprise a élu présentement s’intitule « Un partenaire unique pour des solutions globales ». Safi Lazreg a également insisté sur la formation et la professionnalisation des collaborateurs allant dans le sens d’assurer et de garantir la sécurité des marchandises que l’entreprise achemine pour ses clients. « La participation au 3e Salon des transports, de la logistique et de la mobilité ne participe pas de l’intention de présenter l’entreprise, mais de faire acte de la forte volonté de Numilog de se positionner en tant qu’acteur majeur et comme une entité qui contribue au développement du pays », a résumé le P-DG. « En somme, l’année 2016 sera celle de la consolidation des acquis de l’entreprise », a-t-il conclu.

Publié dans Der

Un projet d’Algérie Télécom visant à relier à Internet les localités de moins de 1 000 habitants a été retenu par l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour participer au concours international «Wsis Project Prizes 2016», indiquait hier, dimanche, Algérie Télécom dans un communiqué.
Le projet d’Algérie Télécom qui a été sélectionné «consiste à raccorder 1 321 localités de plus de 1 000 habitants au réseau national de fibre optique avant la fin de 2017», précise la même source. Cette initiative de service public, entièrement financée sur fonds propres par Algérie Télécom, «vise à fournir un accès Internet aux citoyens, entreprises, établissements scolaires et collectivités locales dans toutes les régions du pays, y compris dans les zones les plus reculées de l’extrême sud du pays», souligne l’opérateur public.
Contacté par nos soins, Lamia Tagzout, chargée de communication à AT, explique qu’Algérie Télécom a commencé à concrétiser son projet. «Tous les foyers des zones concernées seront raccordés avant 2017», ajoute Mme Tagzout.
Organisé chaque année par l’UIT, ce concours mondial est une compétition sur les technologies de l’information et de la communication qui se tient dans le sillage du Sommet mondial des sociétés de l’information (SMSI). Le «Swis Project Prizes 2016» se tiendra à Genève (Suisse) du 2 au 6 mai 2016 pour récompenser les 18 meilleurs projets TIC, répartis sur 18 catégories. 

Publié dans Der

Deux détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant des secteurs opérationnels d’Aïn Defla et de Chlef (1re Région militaire) ont découvert et détruit, samedi, vingt et une casemates et une bombe de confection artisanale, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la lutte antiterroriste, deux détachements de l’Armée nationale populaire relevant des secteurs opérationnels d’Aïn Defla et de Chlef (1re Région militaire) ont découvert et détruit, le 13 février 2016, vingt et une casemates et une bombe de confection artisanale », note la même source. Par ailleurs, « deux détachements relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset et d’In Guezzam (6ème Région militaire) ont arrêté deux contrebandiers et saisi deux véhicules tout-terrain, une quantité de 1,6 tonne de denrées alimentaires et un détecteur de métaux ». A Biskra (4ème Région militaire), « un autre détachement a intercepté une personne à bord d’un véhicule touristique en possession d’un pistolet automatique », alors qu’au niveau de la 2ème Région militaire, « des éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé, à Tlemcen et Tiaret, huit immigrants clandestins ».

Publié dans Der

On savait qu’il était la providence, l’atout principal par excellence. Quand la pierre angulaire manque, c’est tout le processus qui est entravé. Mahrez a joué 58 minutes seulement. Tout comme son Leicester City d’ailleurs. Lorsqu’il a quitté la pelouse, pour un choix tactique, ses compères étaient devant. Au moment où l’arbitre a sifflé la fin du match au sommet contre Arsenal, ils étaient derrière. Une défaite 2 buts à 1 qui intervient une semaine après le superbe succès (3/1) ramené de l’Etihad stadium face à Manchester City.

« Ne nous réveillez pas s’il vous plaît », c’était le souhait de Claudio Ranieri, entraîneur de Leicester City lors de la conférence de presse qui a précédé le déplacement à Londres pour affronter Arsenal. Le choc de la 26e journée en Premier League et le « Fantastic Four’s day » avec les confrontations directes entre les équipes du « top 4 » a tenu toutes ses promesses. Tout se déroulait parfaitement pour les « Foxes » qui menaient à la pause dans le fief des « Gunners ». Jamie Vardy, actuel meilleur buteur outre Manche (19 ballons envoyés au fond), a concrétisé un penalty qu’il a lui-même obtenu (45’) pour mettre les siens dans des conditions favorables. Pour sa part, son acolyte Riyad Mahrez a subi un marquage strict par son vis-à-vis Montréal.
Il a même obligé les coéquipiers de Aron Ramsey à venir par deux, parfois par trois, quand il avait le ballon. Cuir près du pied gauche en velours et dribbles déroutants, le deuxième meilleur passeur en Angleterre (10 offrandes) n’a pas été alimenté avec beaucoup de ballons mais les rares fois où il a été sollicité il en a fait bon usage. Vint alors la 53ème minute et l’expulsion de Simpson. Un rouge venu chambouler les plans du driver obligé de bétonner derrière face aux offensives répétitives des Londoniens. Malheureusement, c’est le Dz qui a fait les frais du remaniement tactique puisqu’il a cédé sa place au défenseur Polonais Wasilewski. Conséquence immédiate, Leicester ne peut plus tenir le ballon sans la finesse technique de son homme providentiel et l’adversaire accentue sa domination. Malgré le coffre-fort, la troupe à Arsène Wenger réussi à trouver la faille par l’entremise de Théo Walcott (70’) entrée en cours du jeu. La suite, c’est un véritable supplice pour les camarades de l’infatigable N’golo Konté. Héroïque à l’image du portier Casper Schmeichel, qui a longtemps retardé l’échéance, la « Blue Army » a laissé Arsenal lui passer devant au bout du bout du temps additionnel. Un coup franc de l’ultime chance déposé par Özil, qui a porté son total passes à 17, sur la tête de Danny Welbeck qui délivre l’Emirates stadium (90’, +5). L’international anglais avait suppléé Oxlade-Chamberlin (83’). Circonstances favorables et coaching gagnant pour Wenger. En face, les « Renards » sont secoués par ce couac. Leur entraineur qui ne voulait pas être réveillé, devra rester éveillé puisque sa troupe ne compte plus que 2 points d’avance et son leadership est dès-lors menacé. Le « dream » du sacre ne tient plus qu’à un fil.
Slimani innarrêtable
La machine à buts ne s’arrête pas pour Islam Slimani. Plus les rounds passent, plus l’avant-centre confirme qu’il est bel et bien l’homme fort du Sporting Lisbonne. Quand il marque, les « Sportinguistas » ne perdent jamais. Tendance confirmée tard dans la nuit de samedi contre Nacional Madère avec un large succès 4 buts à 0. Et bien sûr, « Supermani » a pris part à la fête avec un superbe doublé. L’ancien attaquant du CR Belouizdad avait mis les siens sur rails en ouvrant le score dès la 3e minute avec une tête décroisée au premier poteau avant de parachèver le feu d’artifice sur penalty (86’). Entretemps, Silva (52’ sp) et João Mario (63’) ont aggravé le score pour l’actuel leader de la Liga NOS. Cette année, le 5e meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale (20 réalisations en 41 sélections) flambe au Portugal. Il est tout simplement entrain de réaliser sa meilleure saison avec la tunique du club Lisboète qu’il avait rejoint en 2013. Ce doublé, le 4e de la saison, porte le total de l’Algérien à 18 transformations (plus 5 passes décisives) en championnat, à 5 réalisations du meilleur baroudeur Jonas (SL Benfica), et 22 buts toutes compétitions confondues. Il permet surtout à son équipe de reprendre la pôle position dans le classement (55 points) en comptant 3 unités d’avance sur le rival Benfica et 6 sur le FC Porto de son compatriote Yacine Brahimi. Ce dernier s’est imposé avec les « Dragões » (1/2) vendredi à l’occasion du derby portugais face aux « Benfiquistas ». Un peu moins étincelant que l’an dernier, Brahimi a livré un match correct mais reste loin du niveau qu’il affichait à ses débuts. En tout, pour sa 3e saison avec les « Verde e Brancos », Slimani semble bien parti pour participer grandement à offrir le 19e titre de champion pour son team. Une couronne qui le fuit depuis 2002. Pour rappel, l’équipe détentrice de la Coupe nationale a terminé à la place de dauphin en 2014. À l’époque, le Fennec des surfaces avait frappé par 8 fois seulement. C’est pour illustrer la fulgurante ascension du Vert. Si le « Talisman », comme la presse lusitanienne le surnomme, a bien négocié le déplacement dans l’île de Madère, son coéquipier en équipe nationale, Faouzi Ghoulam a été défait avec le SSC Naples par la Juventus de Turin. Les Napolitains ont craqué dans les ultimes minutes au Juventus Stadium sur un but de Simone Zaza (88’). Un revers qui a coûté la première place à notre arrière-gauche et ses compères qui voient la « Veille Dame » leur prendre les commandes avec une longueur d’écart. À l’approche du mois de mars, et la date FIFA, l’ossature de l’équipe nationale se porte plutôt bien. De bon augure pour la double confrontation face à l’Ethiopie comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017.

Publié dans Sports

La JS Kabylie n’a pas réussi à enchaîner un nouveau succès en concédant une défaite à l’extérieur de ses bases face au RC Rélizane. Les Canaris, qui n’ont pas eu la même réussite que lors de leur match à domicile face au CRB, se sont plaints, encore, de l’arbitrage qu’ils accusent d’avoir privé leur team d’un penalty qui serait, selon eux, flagrant. Le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, a avoué que les hommes en noir désavantagent à chaque fois son équipe, ce qui le pousse à dire qu’il devra rencontrer le patron de la FAF Raouraoua pour aborder avec lui ce problème. Même l’entraîneur, le Français, Bijotat, a avoué que son équipe méritait mieux et qu’il y a eu des choses extra sportives qui se sont passées encore une fois et qui ont fait que la formation kabyle n’a pas réussi à revenir avec un résultat probant. Une défaite qui éloigne donc les gars de la ville des Genêts des premiers rôles qu’ils visaient pourtant cette saison même si le faux départ a brouillé les cartes. De son côté, le derby de la Mitidja entre l’USM Blida et le RC Arbaâ n’a pas livré de vainqueur et s’est terminé sur un score nul (1/1). Si ce résultat permet aux poulains de Lounici, même reléguables, de reprendre confiance un peu, cela n’est pas le cas des Blidéens, étant donné que ce nul a précipité le limogeage de l’entraîneur, Bacha, qui était soumis à une pression terrible des supporteurs qui n’ont pas accepté cette situation qui fait que l’équipe est plus que jamais menacée de descente. Pour le dernier de cette journée, l’USM El Harrach a match été tenue en échec à domicile au stade du 1er Novembre d’El Harrach par la surprise de la saison, le DRB Tadjanent qui lui a imposé le partage des points, après que le match se soit soldé par un nul d’un but partout. Les visiteurs étaient les premiers à ouvrir la marque avant que la formation locale n’égalise dans les derniers moments, s’extirpant d’une situation très pénible. Les Harrachis entrent dans une zone de turbulences depuis leur dernière défaite lors du derby face au NAHD et qui avait soulevé un tollé de mécontentement chez les supporteurs qui ne comprenaient pas la raison de cette baisse de régime. 

Publié dans Sports

Le match amical devant opposer la sélection olympique algérienne de football à son homologue palestinienne, prévu mercredi prochain à 17h00 au stade 5 Juillet (Alger), sera retransmis sur la nouvelle télévision palestinienne dédiée au sport, a indiqué samedi son directeur Waël Romana. «Cette rencontre sera retransmise en guise de test avant le lancement officiel de la chaîne qui se fera dans quatre ou cinq mois », selon les fondateurs de cette chaîne. En prévision de son lancement, une quarantaine d’employés ont été recrutés dans l’attente d’agrandir ensuite les équipes. « Le but, a-t-il dit, étant d’arriver à couvrir tous les événements sportifs palestiniens, dans toutes les disciplines », a ajouté le directeur de la chaîne. Le patron du sport palestinien, Jibril Rajoub, qui pose régulièrement la question des entraves israéliennes aux athlètes palestiniens devant les instances internationales et a porté le sport au rang d’outil diplomatique au service de la cause palestinienne, a salué l’arrivée de cette chaîne comme « un tournant historique » dans l’histoire du sport palestinien. 

Publié dans Sports

La direction de la JSM Béjaïa a décidé de sanctionner financièrement les joueurs, à l’exception du gardien de but, ayant pris part au match disputé vendredi à domicile face au MC Saïda (défaite 1-0), pour le compte de la 20e journée du championnat de Ligue 2 de football, rapporte le club samedi sur son site officiel. « Suite à la réunion tenue entre les dirigeants et les membres du staff technique, il a été décidé d’une sanction financière à l’encontre des joueurs qui ont pris part à la rencontre sauf le gardien de but Kacem », écrit le club de la Soummam dans un communiqué. La formation de la Soummam, qui restait sur une fin de phase aller honorable, n’a gagné aucun match depuis le début de la seconde partie du championnat, et occupe désormais la 6e place au classement avec 28 points, à huit longueurs de la 3e place, synonyme d’accession. «Dorénavant, la direction de la JSM Béjaïa met en garde l’ensemble des joueurs que tout manquement d’efforts, sur ou en dehors du terrain, sera sanctionné par un renvoi pur et simple du club », souligne la même source. Par ailleurs, la direction rappelle que le joueur Atek Abdelhak est «exclu du groupe et ne prendra pas part au stage qu’effectuera le club à Alger et que cette décision est irrévocable ». L’équipe a enregistré l’arrivée de l’entraîneur Ali Fergani en remplacement de Saïd Hammouche, limogé la semaine dernière pour «mauvais résultats». La JSMB se déplacera chez l’USMM Hadjout lors de la 21e journée du championnat.

Publié dans Sports

L’équipe du GSP a logiquement été sacrée championne d’Algérie grâce à la détermination de ses athlètes qui étaient à la hauteur.

Le Groupement sportif des pétroliers (GSP) a été égal à lui-même en raflant le titre de champion d’Algérie 2016 de judo, après sa victoire finale sur le CREPSEM en finale du championnat de première division par équipe, disputée samedi soir à la salle omnisports Mohamed-Larbi-Saïhi de Constantine. Le podium a été complété par l’USM Alger et le Rama El Mouradia (3e), au moment où l’USM Blida et le WBM Blida sont relégués en 2e division, après avoir terminé 12e et bons derniers du championnat de première division. Les deux clubs blidéens seront remplacés la saison prochaine par la JSM Chéraga et l’EFD Jijel. Pour revenir à la consécration du GSP, il faut dire qu’elle était logique et nombre d’observateurs s’attendaient à cela étant donné que l’équipe regroupe les meilleurs judokas du pays dont la majorité sont régulièrement sélectionnés en équipe nationale. Le coach du GSP et ancien international ayant à son actif plusieurs championnats d’Afrique, Noureddine Yacoubi, avouera qu’il est très satisfait de la production de ses athlètes qui ont prouvé qu’ils étaient les meilleurs. « J’estime qu’un judoka de haut niveau ne devrait pas rater les grands rendez-vous, et pour cela, je considère que mes athlètes étaient à la hauteur et ont atteindre l’objectif qu’on s’était fixé grâce à la préparation qu’on a effectué et qui était à la hauteur », a indiqué le driver du GSP.
La JSMC et l’EFJ accèdent en 1re division
La JSM Chéraga et l’EF Jijel ont accédé à la première division de judo, après avoir terminé respectivement champion et vice-champion de la 2e division, vendredi soir à la salle omnisports Mohamed-Larbi-Saïhi de Constantine. La 3e place a été décrochée par l’IBM Blida et le NCSPJ Constantine, tandis que la 5e place et revenue au CNRS Constantine et au CSM Alger, devant l’AHLJO Oran et la JMCA Tizi-Ouzou, qui, eux, ont terminé à la 7e position. En parallèle à ces championnats de première et de deuxième divisions par équipe, la Fédération algérienne de judo (FAJ) a organisé le championnat national dames également à la salle Saïhi de Constantine.
La victoire est revenue aux judokates du GS Pétroliers, devant le DSBH Alger (2e), tandis que l’EJK Tizi-Ouzou et le JCBK Alger se sont emparés de la 3e marche du podium. L’USM Alger et l’AS Sûreté nationale ont pris la 5e place, suivies du JOB Alger et de l’ASWR Relizane (7e). 

Publié dans Sports

La sélection féminine algérienne de volley-ball a validé son billet pour les demi-finales du tournoi qualificatif aux jeux Olympiques de Rio 2016, après sa victoire sur l’Ouganda 3-0 (25-22, 25-14 et 25-12), samedi lors de la 2e journée de la compétition (groupe B) à Yaoundé (Cameroun). Les Algériennes ont éprouvé quelques difficultés lors du premier set en se faisant accrocher à 21-21 avant de finir la rencontre en roue libre. Le six féminin algérien, qui a remporté vendredi son premier match contre le Bostwana (3-0 : 25-20, 25-20, 25-14), va conclure le premier tour dimanche face à l’Egypte, dans un match décisif pour la première place du groupe B. L’Egypte, victorieuse vendredi de l’Ouganda, joue en ce moment face au Botswana. Le groupe A, composé de trois pays seulement, verra le déroulement samedi du match Kenya-Tunisie à partir de 18h. La Tunisie, battue vendredi par le Cameroun (2-3), jouera son va-tout face au Kenya, au repos hier. L’équipe qui remportera ce tournoi se qualifiera directement aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro, tandis que les deuxième et troisième auront une seconde possibilité de se qualifier en disputant un tournoi intercontinental. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 6