Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 27 février 2016

Les huit pays les plus industrialisés de la planète ont décidé hier à l’issue d’une réunion de deux jours, tenue à Shanghai (Chine), de recourir à «tous les outils» pour soutenir l’économie, alors que la reprise mondiale apparaît «inégale et en deçà des ambitions».

En dépit des inquiétudes «grandissantes» sur les perspectives mondiales, les pays participants se concentrent sur leurs objectifs communs pour une croissance «forte et durable». Evacuant leurs divergences, les ministres des huit pays «utiliseront tous les outils – monétaire, budgétaire et structurel – individuellement et collectivement» pour «préserver et renforcer la reprise» sans exiger un plan de relance commun, comme cela fut le cas en 2009, selon le communiqué du G20. Pour la première fois, les banquiers centraux sont prêts à «faire plus s’il le fallait» même si la politique monétaire «ne peut pas tout résoudre», selon le texte commun repris par l’AFP et confirmé par le ministre français des Finances, Michel Sapin. Ces politiques monétaires déjà très «accommodantes» continueront à soutenir l’activité et garantir la stabilité des prix, ajoute-t-on de même source. Il est attendu, néanmoins, des Etats membres de mettre en œuvre «de façon flexible» une politique budgétaire. Celle-ci consiste à gonfler leurs dépenses publiques en vue de conforter l’activité.
Le texte appelle aussi les grandes puissances à «se consulter étroitement» sur l’état des marchés des changes, théâtre de vives fluctuations et réitère son appel à éviter des «dévaluations compétitives». A ce propos, selon Bloomberg, le G20 ne cible pas les interventions de la Chine sur le yuan, objet d’une violente dépréciation l’été dernier puis à nouveau début 2016, ce qui avait relancé la crainte d’une «guerre des devises».
Concrètement, les risques sont liés à l’hypothèse d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), désignée par le choc d’un éventuel Brexit (abréviation de «British Exit»). Une question qui sera tranchée le 23 juin prochain par référendum dans ce pays. Selon de récents sondages, le «non» l’emporterait, mais l’abstention pourrait peser dans la balance, rapporte l’agence Reuters. Les autres risques sont la volatilité des mouvements de capitaux, la chute des cours des matières premières, les tensions géopolitiques accrues et l’afflux de migrants dans certaines régions, résume-t-on. Pour rappel, le Premier ministre, Li Keqiang, a déclaré lors de l’ouverture du G20-Fiances : «Nous sommes convaincus que nous pouvons gérer des situations complexes, chez nous et dans le monde.» Et de son côté, déjà l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a appelé, vendredi, les membres du G20 à accélérer le rythme des réformes pour stimuler la croissance, dans un contexte commercial atone et de faiblesse des investissements. 

Publié dans Der

Les ministres des Finances du G20 ont exhorté, hier, à Shanghai la communauté internationale à agir plus vigoureusement pour combler les «failles» dans la lutte contre le financement du terrorisme, rapporte l’AFP. Déterminés à combattre avec fermeté ce financement, les argentiers de ces pays promettent dans leur communiqué de «redoubler leurs efforts (…) et accroître notre coopération et nos échanges d’informations». Ils lancent un appel à tous les pays à se joindre à eux, notamment via la mise en œuvre rapide des normes du Gafi (Groupe d’action financière) sur le blanchiment de capitaux. Ils demandent à cette organisation, basée à Paris, de «renforcer son travail pour identifier et s’attaquer aux failles et lacunes qui demeurent dans le système financier». Il s’agit de s’attaquer aux sources et méthodes de financement (des terroristes et l’utilisation de ces fonds). Le ministre français, Michel Sapin, a rappelé qu’il y avait «urgence» à agir, exposant ainsi les pays aux attentats. Depuis les attentats du 13 novembre dernier, «environ 50 pays ont pris des mesures concrètes sur le sujet», a indiqué à l’AFP le secrétaire exécutif du Gafi, David Lewis. Les pays craignent de figurer sur la liste noire du Groupe qui les a fait réagir. Sur cette liste figure la Corée du Nord, l’Afghanistan et la Syrie. «Seulement 36 pays ont condamné une personne pour financement du terrorisme et seulement 40 ont pris des sanctions ciblées», comme le gel de comptes bancaires, a-t-il signalé.

Publié dans Der

La Fédération algérienne des consommateurs (FAC) a appelé, hier, le gouvernement à revoir sa politique de subvention des produits de large consommation. Selon le président de la fédération, Zaki Hariz, cette politique souffre actuellement d’un manque de rationalité, voire d’« anarchie ».
Il s’agit, a-t-il souhaité, de l’actualiser en dressant de manière exhaustive et contrôlée la liste des personnes nécessiteuses et d’orienter les aides dégagées par l’Etat vers les catégories sociales qui en ont le plus besoin. Hacene Menouar, vice-président de la fédération, a préconisé que les subventions revues et réorganisées peuvent être indexées aux petits salaires afin d’éviter des lourdeurs bureaucratiques et des ratages dans les dispositifs d’aide sociale. D’après le président de la fédération, son appel à la révision de la politique des subventions procède d’un long et réfléchi débat sur le dossier. Une partie de ce débat, a-t-il indiqué, a eu lieu le 6 février dernier lors d’un atelier organisé à Alger sur les questions économiques et sociales et les difficultés auxquelles fait face actuellement le pays. Les autres recommandations portent, entre autres, sur le crédit à la consommation qui doit avant tout bénéficier aux « producteurs locaux » et aux opérateurs capables de réussir des « taux d’intégration importants ».
M. Hariz a souhaité que le crédit à la consommation fasse l’objet de campagnes intelligentes de promotion afin que les Algériens, « qui se méfient des prêts usuraires », ne s’en éloignent pas et ne fassent pas échouer une opération destinée à la relance de la consommation interne et, donc, de la croissance. C’est d’autant plus important, a-t-il dit, que les capacités d’achat de l’Algérie sont passées de 60 milliards de dollars en 2015 à 26, 4 milliards de dollars cette année. Hacene Menour, le vice-président, a indiqué, pour sa part, que le taux d’inflation en 2016 pourrait atteindre les 4%.
A propos de la régularisation fiscale de l’argent informel bancarisé dans le cadre des facilitations mises en place par le gouvernement, le président de la FAC a souligné que la bancarisation de l’argent « noir » ou qui circule hors des circuits bancaires est une vieille et ancienne doléance de sa fédération.
Il a toutefois souhaité que la taxe relative à la régularisation fiscale soit ramenée de 7 à 2,5% afin d’encourager les détenteurs de capitaux hors circuits bancaires de les placer dans les établissements bancaires et financiers. A ces personnes, M. Hariz a déclaré que les Algériens « doivent cesser de prendre la taxe pour de la pénalité ». Les représentants de la FAC s’exprimaient hier au forum d’El Moudjahid.

Publié dans Der

S’alarmant sur le choc que constituerait un Brexit (sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE)), les argentiers des pays les plus industrialisés ont apporté un soutien unanime au gouvernement britannique, a rapporté l’AFP. Le sujet n’a pas fait débat au sein de la réunion du G20-Finances, selon le ministre français, Michel Sapin. Pour sa part, le secrétaire américain au Trésor, Jack Law, a insisté sur l’enjeu du scrutin du 23 juin prochain.

Publié dans Der

De violents affrontements ont éclaté entre les supporters des deux équipes dans les tribunes du stade lors du match qui a réuni l’équipe du Mouloudia Metlili Chaabna et Hilal Baladiyet Ghardaya qui a eu lieu hier après-midi. Le match a eu lieu dans le stade semi-olympique de Ghardaïa. Les actes de violences ont éclaté après l’échange d’insultes qui se sont vite transformées en jet de chaises, de bouteilles, de débris… 
Certains supporters ont répliqué en lançant des fumigènes, alors que d’autres ont préféré quitter les lieux. L’intervention rapide des éléments de la Gendarmerie nationale a permis, par ailleurs, de maîtriser rapidement la situation. Le match s’est poursuivi jusqu’au bout et s’est terminé sur un score 1 à 0. Le reste du public a été évacué dans le calme.

Publié dans Der

La lutte contre le trafic d’armes s’est renforcée ces derniers temps à travers tout le territoire du pays. Des quantités considérables d’armes lourdes ont été saisies par les services de sécurité, notamment dans le sud du pays. La situation sécuritaire qui s’est extrêmement détériorée dans les pays voisins, à l’image de la Libye, a obligé les hautes autorités du pays à renforcer leur dispositif sécuritaire pour lutter contre les contrebandiers d’introduire des armes dans notre pays. Avant-hier, ce sont les éléments de la Gendarmerie nationale qui ont arrêté, après avoir exploité de précieuses informations, 3 trafiquants d’armes, a précisé le MDN dans un communiqué rendu public hier en début d’après-midi. Il s’agit, selon la même source, de l’arrestation de 3 individus en possession de 9 fusils à pompes, 4 pistolets automatiques de calibre 9 mm et la saisie de 2 véhicules, a précisé la même source sans fournir d’autres détails sur le lieu de cette arrestation. Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’ANP a découvert et détruit, jeudi dernier, une cache terroriste aménagée et récupéré une bombe de fabrication artisanale ainsi que 3 kg de produits explosifs. Il importe de souligner que plusieurs opérations de ratissage ont été déclenchées par les services de sécurité à travers les maquis à l’est et l’ouest de la wilaya de Bouira, après qu’un mouvement terroriste eut été signalé dans ces régions. Il y a une dizaine de jours, un accrochage entre des militaires et un groupe terroriste a eu lieu sur les hauteurs du village Islan, dans la commune d’El Adjiba. Aucun bilan de cette opération n’a été rendu public.

Publié dans Der

Les Bougiotes sont décidés à se donner à fond pour renverser la vapeur.

 

Le Mouloudia de Béjaïa aborde cet après-midi la phase retour du tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique en accueillant la formation ghanéenne d’Ashanti Gold qu’elle affrontera dans son stade de l’Unité maghrébine. Battu à l’aller à Kumasi par la plus petite des marges, les Crabes tenteront de renverser la vapeur, ce qui suppose qu’ils devraient l’emporter avec un écart de deux réalisations, tout en évitant de prendre des buts. La mission ne sera pas facile pour les poulains d’Amrani qui devront puiser au plus profond de leurs ressources pour tenter de remporter cette seconde manche qui sera sans doute très disputée. Les Bougiotes seront dans une situation difficile, surtout après la mauvaise semaine qu’ils ont traversée avec d’abord l’élimination en Coupe d’Algérie par le NAHD (2-1), avant de subir un autre camouflet cette fois-ci en championnat face au leader de la Ligue 1, l’USM Alger, sur le score d’un but à zéro. Deux de ses joueurs clés n’étaient, par ailleurs, pas sûrs de disputer ce match jusqu’à hier soir, à savoir Hamzaoui qui souffrait de douleurs à la cheville et Yaya d’une hernie inguinale. Ce sera un autre coup dur pour les gars de la ville des Hammadites s’ils venaient à déclarer forfait. Le coach Amrani devra, malgré tout, trouver des solutions pour présenter une équipe capable de donner le meilleur d’elle-même et ainsi tenter de passer l’écueil, même si cela ne sera pas une sinécure devant une formation qui se déplacera en conquérant et qui tentera de confirmer son succès en match aller. Les Bougiotes feront, en tout cas, tout leur possible pour gagner et décrocher la qualification pour le prochain tour afin de prouver qu’ils ne méritent pas ce qui leur arrive et que tout cela n’est qu’un passage à vide qu’ils tenteront d’effacer avec la qualification au prochain tour de la C1 africaine.n

Publié dans Sports

Le MC Alger et l’USM El Harrach se sont neutralisés (0-0) dans un derby terne et sans public, vendredi au stade 5-Juillet, pour le compte de la 21e journée de Ligue 1 Mobilis, marquée une par une belle victoire de l’ES Sétif (3-0) contre la JS Saoura, ayant marqué le pas de son côté après une série de trois succès de rang. Privés de leurs supporters respectifs en raison du huis clos, le Doyen et l’USMH se sont contentés en effet d’un nul vierge, qui les maintient provisoirement aux 6e et 7e places du classement, en attendant le déroulement des autres matches, programmés pour hier. La bonne affaire du jour a été réussie par l’Entente sportive de Sétif, ayant remporté une large victoire à domicile contre la JS Saoura (3-0), grâce notamment à un doublé de Haddouche (41e et 90+1) et un but du capitaine Mourad Delhoum (62e). Un précieux succès qui permet à l’Aigle noir de se hisser à la 8e place au classement général avec 28 points, au moment où la JSS marque le pas après trois succès consécutifs, tout en restant scotchée à la 5e place avec 30 unités. Mardi, en ouverture de cette 21e journée, le leader, l’USM Alger, avait lui aussi réussi une bonne opération en allant gagner (1-0) chez le 3e, le MO Béjaïa, grâce à un penalty de Meftah à la 85e minute. Un succès en déplacement qui permet aux Rouge et Noir de creuser l’écart à 13 points sur le CR Belouizdad (2e).

Publié dans Sports

L’Olympique de Médéa a conservé sa première place en tête du championnat de Ligue 2 Mobilis, malgré une victoire sur le fil contre l’AS Khroub (3-2), vendredi pour le compte de la 21e journée, au moment où le Paradou AC a laissé filer une bonne occasion de coller au peloton de tête, en concédant un nul inattendu à domicile (1-1) face à la JSM Skikda. Après avoir confortablement mené au score (2-0) grâce à Lemhane (31e) et Hamia (36e), l’OM s’est donné une belle frayeur, en concédant un premier but de Djehel (68e), puis l’égalisation signée Brinis (73e). Il a fallu attendre l’ultime minute du temps réglementaire pour voir le leader reprendre l’avantage par Hamia et l’emporter au final (3-2). Un précieux succès qui permet à l’OM de rester seul aux commandes, avec deux points d’avance sur l’USM Bel Abbès, ayant réussi une des meilleures opérations de cette 21e journée, en chipant provisoirement la 2e place au classement au CA Batna, suite à sa victoire (1-0) chez l’Amel Boussaâda grâce à Balegh (58e). L’ABS a eu la possibilité de sauver les meubles sur penalty à la 67e minute, mais le fait d’avoir raté ce coup de pied de réparation a permis à l’USMBA de repartir avec les trois points et de talonner le leader d’un peu plus près, en attendant le choc MC El Eulma-CA Batna, programmé samedi et qui permettra peut-être au club des Aurès de reprendre la 2e place en cas de victoire.
Les autres bonnes opérations de cette 21e journée ont été réussies dans le bas du tableau, où les relégables OM Arzew, USMM Hadjout et CRB Aïn Fekroun ont remporté d’importantes victoires, respectivement contre l’ASO Chlef, la JSM Béjaïa et l’US Chaouia, avec le même score d’un but à zéro. Le succès de l’OMA a été assuré par Baouche à la 55e minute, au moment où le sort des Béjaouis a été scellé par Guerrab à la 73e minute, et celui des Chaouia à la 87e minute par Aouina, permettant à ces trois clubs de continuer à croire au maintien. Les plus mauvaises affaires du jour sont à mettre à l’actif du MC Saïda, tenu en échec à domicile par le CA Bordj Bou Arréridj (0-0), tout comme le Paradou AC, accroché (1-1) par la JSM Skikda. Le Paciste Bouabta a été le héros malheureux de ce match puisque, après avoir ouvert le score pour son équipe à la 16e minute, il a concédé l’égalisation à la 80e minute, en ratant son dégagement.

Publié dans Sports

Le défenseur Rafik Halliche, de retour sur les terrains après sept mois d’absence pour blessure, a indiqué, vendredi, qu’il était toujours disponible pour réintégrer les rangs de la sélection algérienne de football avec laquelle il « rêve » de disputer une troisième Coupe du monde. « Je suis à la disposition du sélectionneur national. Je n’ai que 29 ans et j’estime que je suis apte à rendre d’autres services à l’équipe algérienne, avec laquelle j’ambitionne même de disputer une troisième Coupe du monde dans ma carrière de joueur », a déclaré Halliche à la Radio nationale. Le défenseur central a enchaîné en début de semaine sa quatrième rencontre avec son club qatari, Qatar SC, depuis son retour à la compétition cet hiver. Il avait contracté une méchante blessure au genou en mai dernier, l’obligeant à passer sur le billard. Halliche devrait être rappelé en sélection en mars prochain à l’occasion de la double confrontation contre l’Ethiopie dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon. « Tout au long de ma longue période de convalescence, tout le monde à la Fédération algérienne ainsi qu’au staff technique de l’Equipe nationale demandait de mes nouvelles, et cela m’a beaucoup aidé à surmonter la période difficile que j’ai traversée », s’est réjoui le joueur. Le dernier rescapé de la sélection algérienne, qui avait retrouvé le Mondial-2010 après 24 ans d’absence du rendez-vous planétaire, s’est montré au passage « optimiste » quant à l’avenir des Verts en vue de leurs prochains challenges. « L’équipe nationale dispose d’un effectif jeune qui commence à gagner en expérience, notamment sur les terrains africains. Cela devrait être déterminant en vue des éliminatoires du Mondial de 2018, une épreuve à laquelle je tiens personnellement. Ce serait formidable pour moi si je venais à disputer une troisième Coupe du monde de suite après celles de 2010 et de 2014 », a-t-il poursuivi.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6