Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 03 février 2016

Le professeur Messaoud Zitouni, chargé de la coordination, du suivi et de l’évaluation du Plan national anticancer 2015-2019, a indiqué dans un entretien à l’APS, à la veille de la célébration de la Journée mondiale contre le cancer (4 février), que les objectifs de ce programme ont été atteints en partie dès la première année de son lancement grâce aux efforts des équipes médicales qui s’emploient à sa mise en œuvre, soulignant que l’étape actuelle était « cruciale » pour son succès.

Evaluant la première étape du plan, le spécialiste a fait état d’un certain nombre de réalisations, notamment en matière de lutte contre les facteurs de risque des maladies non transmissibles, tel que le cancer, citant le Plan national de lutte contre le tabagisme. Il a également évoqué l’installation d’une commission sur le dépistage de tous les cancers, notamment le cancer du sein, qui est le plus fréquent chez la femme avec près de 12 000 nouveaux cas chaque année. Le professeur Zitouni a rappelé le lancement de la formation des médecins généralistes eu égard à leur rôle majeur dans la prise en charge médicale de proximité, déplorant le déficit enregistré en la matière, notamment pour le diagnostic du cancer, ce qui réduit les chances de guérison, a-t-il dit. Pour y remédier, le plan a mis en place un réseau médical prévoyant une hiérarchisation pyramidale à partir du médecin généraliste jusqu’aux CHU et autres centres anticancer en passant par le spécialiste, a-t-il fait savoir, affirmant que ce type de prise en charge de proximité était la « meilleure méthode de soins » connue dans le monde. Précisant que la prochaine étape sera celle de l’évaluation, le professeur Zitouni a insisté sur la nécessité d’une méthode de travail logique et coordonnée en fonction des objectifs fixés. Il importe d’évaluer les succès réalisés et de tirer des enseignements des échecs pour corriger ce qu’il y a lieu de corriger et améliorer la situation. Le professeur Zitouni a relevé, par ailleurs, « la difficulté de la tâche quant à la réduction de l’incidence du cancer », d’autant plus que les maladies cancéreuses sont liées à l’âge et au développement économique et technologique, citant les efforts vains des pays développés dans ce sens, à l’exception des pays scandinaves, notamment la Suède et la Norvège, qui sont parvenus à stabiliser la prévalence grâce à un système de santé basé sur la prévention. Il a rappelé que l’Algérie, qui est venue à bout « des maladies infectieuses » dévastatrices qui ont sévi au lendemain de l’indépendance, grâce aux campagnes de vaccination, subit aujourd’hui « le poids » d’autres maladies non transmissibles, dont le cancer qui reste « un phénomène social incurable » contre lequel il n’existe jusqu’à présent ni vaccin ni traitement miracle. Pour le professeur Zitouni, la lutte contre le cancer « nécessite beaucoup de temps et un travail de prévention sur le long terme ». Le Plan national anticancer a mobilisé plusieurs compétences nationales en la matière qui ont travaillé sans relâche durant deux ans pour que ce projet se concrétise. Le professeur Zitouni a enfin rappelé que le plan était le fruit d’une série de mesures, dont l’adoption des axes stratégiques de ce document par le Conseil des ministres en mai 2015 et la mobilisation des fonds nécessaires estimés à 180 milliards DA. Parmi ces mesures aussi, l’installation par le Premier ministre Abdelmalek Sellal du Comité national de suivi et d’évaluation présidé par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf. 

Publié dans Der

L’Algérie demeure mal classée en matière de liberté économique. Elle reste parmi les pays les moins libres économiquement, selon le classement de l’indice de liberté économique 2016 publié le 1er février par le think tank américain Heritage Foundation et le Wall Street Journal. Elle arrive 154e dans le classement mondial et 41e à l’échelle africaine. L’Ile Maurice, le Botswana et le Cap Vert sont les économies les plus libres en Afrique. Cet indice mesure depuis 1995 la liberté économique selon des critères tels que la protection des droits de propriété, la taille de l’Etat, la politique budgétaire et monétaire et la lutte contre la corruption.
Il classe les 178 pays étudiés cette année en 5 grandes catégories sur une échelle allant de 40 points (les moins libres) à 100 points (les plus libres) : « libres » (80-100 points), « plutôt libres » (70-79,9 points), « modérément libres » (score 60-69,9 points), « plutôt pas libres » (50-59,9 points) et « réprimant la liberté » (40-49,9 points). Aucun pays africain ne se trouve dans la catégorie « libres ». Deux pays du continent se positionnent cependant dans la catégorie « plutôt libres ». Il s’agit de l’Ile Maurice qui occupe la première position à l’échelle africaine et le 15e rang à l’échelle mondiale. Avec un score de 74,7 points, ce pays de l’océan Indien devance même des pays industrialisés comme l’Allemagne et le Japon.
Le Botswana (30e rang au plan mondial avec un score 71,1 points) arrive en 2e position à l’échelle africaine. Viennent ensuite le Cap Vert (57e au plan mondial), le Rwanda (71e), le Ghana (72e), les Seychelles (76es), l’Afrique du Sud (80e), la Namibie (81e), le Maroc (85e) et la Côte d’Ivoire (92e). Ces 8 pays africains se trouvent dans la catégorie « modérément libres ». Parmi les pays étudiés, 31 pays africains se trouvent dans la catégorie plutôt « pas libres » dont le Kenya, la Tunisie et la Tanzanie.
Enfin, 8 pays du continent se situent dans la catégorie des pays réprimant la liberté économique dont l’Angola, le Tchad et le Zimbabwe. Au plan mondial, l’étude constate que la liberté économique s’est accrue « en dépit d’un contexte de difficultés non seulement économiques, mais aussi politiques et de défis tels que celui de la sécurité ». Des progrès sont enregistrés dans 97 pays, alors que 74 subissent un déclin. Hong Kong occupe la 1re place du podium au plan mondial, devant Singapour et la Nouvelle-Zélande. Viennent ensuite la Suisse, l’Australie, le Canada, le Chili, l’Irlande, l’Estonie et le Royaume-Uni. 

Publié dans Der

Alliance Assurances commence l’année par l’ouverture de plus de 80% des agences le samedi sur tout le territoire national.
« Les clients qui n’ont pas le temps de passer à l’agence durant la semaine pourront le faire confortablement le samedi sur une grande partie du réseau d’Alliances Assurances.
Faire un devis, souscrire ou déclarer un sinistre nécessite de moins en moins un déplacement durant les heures de travail », annonce la compagnie dans un communiqué parvenu hier mercredi à notre rédaction. En effet, la compagnie a adopté de nouveaux et flexibles horaires d’ouverture de ses agences, et qui vont certainement faire le bonheur de ses clients en leur offrant la latitude de ne pas être contraints de déserter leurs postes de travail durant les jours ouvrables de la semaine afin de recourir à ses services.
Sur un autre registre, Alliance Assurances annonce pour bientôt la proximité numérique qui est, assure-t-elle, en cours de développement et permettra à sa clientèle de souscrire pour les services qu’elle propose par le biais du net.
Le détail des agences ouvertes sur le samedi sur le territoire national est disponible sur le site web de la compagnie : www.allianceassurances.com.dz.
Alliance Assurances se présente comme la première compagnie privée algérienne à faire son entrée à la Bourse d’Alger durant l’année 2011.
Entreprise caracolant à la 2e place parmi celles activant dans le secteur de l’assurance, elle compte quelque 1 592 752 assurés professionnels, entreprises et particuliers, et plus de 200 agences réparties à travers 43 wilayas du pays. Selon des statistiques sur l’année 2014, elle détenait 4% du marché algérien des assurances avec un chiffre d’affaires de 4,43 milliards DA. Son P-DG n’est autre que le très médiatisé Hassan Khelifati, également premier vice-président de l’Union algérienne des sociétés d’assurance et de réassurance (UAR).

Publié dans Der

L’opérateur Algérie Télécom annonce la fermeture de ses agences commerciales durant la journée du vendredi 5 février. Une fermeture exceptionnelle qui durera 24 heures, précise le communiqué d’AT.
Selon Mme Tagzout, chargée de la communication au niveau du groupe Algérie Télécom, « la fermeture de ses agences est due purement à des raisons techniques », précisant qu’« une opération de maintenance sur le système et le réseau d’information sera effectuée dans le but de moderniser et de mettre à jour les services de ses agences ».
Toutefois, Mme Tagzout affirme que « concernant les autres services assurés par Algérie Télécom, à savoir Internet et téléphone, continueront à fonctionner sans aucune interruption et que les agences commerciales rouvriront leurs guichets samedi prochain ».
Rappelons qu’Algérie Télécom dispose de 400 agences commerciales sur le territoire national.

Publié dans Der

Un terroriste s’est rendu mardi à Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire) en possession d’un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et d’une quantité de munitions, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts des forces de l’Armée nationale populaire, un terroriste s’est rendu, le 2 février 2016, au secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar/6e Région militaire, en possession d’un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et d’une quantité de munitions », a précisé le ministère de la Défense nationale. Au niveau de la 1re Région militaire, « un détachement relevant du secteur opérationnel de Chlef a découvert et détruit une mine de confection artisanale et quatre casemates aménagées qui servaient de refuges pour les terroristes ». D’autre part et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, « des détachements relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset et de Bordj Badji Mokhtar, 6e Région militaire, ont appréhendé 36 contrebandiers de différentes nationalités africaines et 16 immigrants clandestins de nationalité syrienne, et saisi deux camions, un véhicule tout-terrain, 17 détecteurs de métaux et des téléphones portables », a ajouté la même source.
Par ailleurs, à Oran et au niveau de la 2e Région militaire, « des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté un narcotrafiquant à bord d’un véhicule utilitaire chargé d’un kilogramme de cocaïne et de 10 090 comprimés de psychotropes », a conclu le ministère de la Défense nationale.

Publié dans Der

Le CRB effectuera un déplacement périlleux à Tizi Ouzou pour croiser le fer avec la JSK et tenter de garder sa place de dauphin.
Le MO Béjaïa (3e), lui, défiera le CSC (13e), avec pour objectif de grignoter des points pour ravir la 2e place au CRB. Pour sa part, le Doyen des clubs algériens se doit de l’emporter s’il souhaite se replacer dans la course au podium.

Le Mouloudia d’Alger sera en appel pour cette 19e journée de la Ligue I, dont les matchs avancés se dérouleront ce vendredi, en recevant l’USM Blida, une équipe mal en point et qui se déplacera à Alger pour tenter de réaliser un résultat probant. Le Doyen des clubs algériens, qui a perdu lors de sa dernière sortie à Béchar face à la JS Saoura, se doit de l’emporter s’il souhaite se replacer dans la course pour une place sur le podium. Les Vert et Rouge savent que leur mission ne sera pas facile, mais ils sont conscients aussi qu’ils n’ont plus droit à l’erreur, car un autre échec accentuera son retard sur les autres formations qui jouent les premiers rôles ce qui n’arrange pas les affaires de cette formation qui a engagé de gros moyens pour jouer carrément le titre cette saison. Les gars de Bab El Oued sont, en tout cas, décidés à l’emporter et prendre les trois points qui restent très importants. Toutefois, ils devront faire très attention à cette équipe de l’USMB, qui reste telle une bête blessée et qui fera tout pour revenir avec un résultat probant surtout qu’elle avait été tenue en échec à domicile lors de la dernière journée par le DRB Tadjenanet. De son côté, le Mouloudia de Béjaïa sera en danger lors de cette journée en se rendant à Constantine où il affrontera le CSC. Les Mobistes se doivent de revenir avec un résultat s’ils souhaitent rester dans la course à une place africaine. Toutefois, les Sanafirs, qui avaient réussi à faire tomber l’ESS lors de la précédente journée, tenteront de confirmer leur retour en force en alignant une deuxième victoire de rang. Ainsi, le MO Béjaïa (3e, 30 pts), auteur d’une belle remontée dans le classement depuis l’arrivée à la barre technique d’Abdelkader Amrani, défiera le CSC (13e, 20 pts) dans un duel aux objectifs diamétralement opposés. Si le MOB va chercher à grignoter des points pour ravir la 2e place au CRB, en cas d’un faux-pas des Algérois à Tizi-Ouzou, la formation de Cirta devra impérativement l’emporter pour s’éloigner de la zone de turbulences. La JS Kabylie, toujours sous le choc après la défaite face à l’USMA qui a fait couler beaucoup d’encre après le but litigieux inscrit par Nadji, souhaite se ressaisir à domicile en recevant la formation du CR Belouizdad qui cherche aussi à se refaire une santé après avoir été tenu en échec par le NAHD lors du dernier derby algérois. En effet, le CRB effectuera un déplacement périlleux à Tizi Ouzou pour croiser le fer avec la JSK (10e, 22 pts). Les Belouizdadis, invaincus depuis huit matchs du championnat, tenteront de rester sur cette dynamique, même si la JSK ne compte pas l’entendre de cette oreille. Enfin, l’Entente de Sétif souhaite mettre fin à la saignée des points à l’occasion de sa réception de l’une des équipes du bas du tableau, à savoir le RC Relizane. Les gars des Hauts-Plateaux ne peuvent pas se permettre une contre-performance qui les mettrait dans une situation de crise. Les Sétifiens devraient compter, pour ce match, sur leur coqueluche Abdelmoumene Djabou, de retour à la compétition après s’être rétabli de la blessure dont il souffrait. Les Sétifiens devraient cependant faire très attention à cette équipe du RCR qui souhaite confirmer son dernier succès à domicile face au RCR.

Publié dans Sports

Le leader de la Ligue II Mobilis, l’O Médéa, sera sur du velours lors de cette 19e journée du championnat en recevant à domicile l’équipe du MC Saïda qui souffre dans le bas du tableau. Les poulains de Slimani savent ce qui les attend et se doivent donc de l’emporter pour demeurer sur leur belle lancée et garder leur position qui leur permet d’envisager une accession en Ligue I. Les gars du Titteri ne devraient en tout cas pas être inquiets du tout surtout que cette équipe saïdie trouve du mal déjà à l’emporter à domicile et cela sera plus difficile, encore, à l’extérieur de ses bases. L’USM Bel Abbès, qui colle toujours aux basques du leader, rendra visite au CRB Aïn Fekroun dans une virée qui ne sera pas une partie de plaisir. Les locaux sont décidés à prendre les trois points pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise, mais les coéquipiers d’Ouznadji tenteront quand même de créer la surprise et revenir avec le meilleur résultat possible. Le CA Batna aura un déplacement périlleux à effectuer puisqu’il se rendra à Alger pour croiser le fer avec le Paradou AC qui revient en force lors de ces dernières journées. Les gars du PAC souhaitent, en tout cas, accrocher les Batnéens à leur tableau de chasse après avoir battu la JSM Béjaïa sur ses terres. Un autre choc devrait s’annoncer passionnant, c’est celui qui verra le MC El Eulma affronter l’ASO Chlef. Les gars de Babya sont condamnés à gagner s’ils ne veulent pas se faire distancer, tandis que Chlef devra éviter la défaite s’il ne veut pas se retrouver dans une situation difficile.
Enfin, la JSM Béjaïa qui avait été trompé at home par le PAC se doit de revenir avec un résultat probant de son déplacement à Bou Saâda et qui ne souhaite pas laisser filer les points de ce match pour assurer son maintien en Ligue II.

Publié dans Sports

Le leader de la Ligue II Mobilis, l’O Médéa, sera sur du velours lors de cette 19e journée du championnat en recevant à domicile l’équipe du MC Saïda qui souffre dans le bas du tableau. Les poulains de Slimani savent ce qui les attend et se doivent donc de l’emporter pour demeurer sur leur belle lancée et garder leur position qui leur permet d’envisager une accession en Ligue I. Les gars du Titteri ne devraient en tout cas pas être inquiets du tout surtout que cette équipe saïdie trouve du mal déjà à l’emporter à domicile et cela sera plus difficile, encore, à l’extérieur de ses bases. L’USM Bel Abbès, qui colle toujours aux basques du leader, rendra visite au CRB Aïn Fekroun dans une virée qui ne sera pas une partie de plaisir. Les locaux sont décidés à prendre les trois points pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise, mais les coéquipiers d’Ouznadji tenteront quand même de créer la surprise et revenir avec le meilleur résultat possible. Le CA Batna aura un déplacement périlleux à effectuer puisqu’il se rendra à Alger pour croiser le fer avec le Paradou AC qui revient en force lors de ces dernières journées. Les gars du PAC souhaitent, en tout cas, accrocher les Batnéens à leur tableau de chasse après avoir battu la JSM Béjaïa sur ses terres. Un autre choc devrait s’annoncer passionnant, c’est celui qui verra le MC El Eulma affronter l’ASO Chlef. Les gars de Babya sont condamnés à gagner s’ils ne veulent pas se faire distancer, tandis que Chlef devra éviter la défaite s’il ne veut pas se retrouver dans une situation difficile.
Enfin, la JSM Béjaïa qui avait été trompé at home par le PAC se doit de revenir avec un résultat probant de son déplacement à Bou Saâda et qui ne souhaite pas laisser filer les points de ce match pour assurer son maintien en Ligue II.

Publié dans Sports

Trois matchs des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, ES Sétif-RC Arbaâ, RC Relizane-MC Alger et USM Bel-Abbès -DRB Tadjenanet, initialement prévus les jeudi et vendredi 18 et 19 février, ont été décalés au samedi 20 février, a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP). Le match ESS-RCA se déroulera à 16h00 au stade 8-Mai 1945 à Sétif, tandis que les rencontres RCR-MCA et USMBA-DRBT sont prévues à 15h00 respectivement aux stades Zougari-Tahar (Relizane) et 24-février 1956 (Sidi Bel-Abbès), précise la même source.
D’autre part, le match US Tébessa-USM Harrach, initialement programmé le samedi 20 février à 14h30, est avancé au vendredi 19 février à 15h00.

Publié dans Sports

L’attaquant international algérien Baghdad Bounedjah a été qualifié au sein de sa nouvelle formation d’Al-Sadd (division 1 qatarie de football) pour le reste de la saison, a indiqué le club sur son site officiel. Le joueur algérien, qui a remplacé dans l’effectif d’Al Sadd le milieu offensif brésilien Luiz Guilherme da Conceiçao dit « Muriqui » parti en Chine, pourra désormais prendre part aux matchs du championnat et de la Ligue des champions d’Asie. Indisponible depuis novembre 2015 en raison d’une blessure à la cheville, Bounedjah est complètement rétabli. Agé de 23 ans, l’ancien buteur de l’USM El Harrach s’est engagé durant l’intersaison avec Al-Sadd (Qatar) pour un contrat de trois années, avant d’être prêté pour six mois à son club d’origine de l’ES Sahel (Ligue 1/Tunisie) avec laquelle il a remporté la Coupe de la Confédération (CAF). Le natif d’Oran avait été nominé pour le titre du meilleur joueur africain de l’année 2015 basé en Afrique. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 7