Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 07 février 2016

Pour ceux qui ont raté les précédentes vente-dédicace du livre " Nuages sur la révolution, ABANE au cœur de la tempête" (KOUKOU Editions), le professeur Bélaïd ABANE organise une séance de rattrapage mardi 09 février 2016, à partir de 14 heures, à la librairie du 1/3 Monde, Place Emir Abdelkader, Alger.

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Ils étaient trois ministres, à savoir Mlle Houda Imane Faraoun, ministre de la Poste et des TIC, Abdesselam Bouchouareb, ministre de l’Industrie et Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement supérieur, à avoir fait le déplacement dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, samedi, pour inaugurer, d’abord, le Centre d’études et de recherche dans les TIC (Certic) et, ensuite, explicité l’engagement de l’Etat à promouvoir l’industrie numérique.

 

« Cette technopole sera le pivot d’une stratégie de développement. Elle sera enrichie par un incubateur d’entreprises innovantes et d’unités de recherche communes entre le Certic et les opérateurs et agences sous tutelle du Mptic », a souligné Mlle Faraoun.
L’équipe gouvernementale, par la voie de Bouchaoureb, a informé que le Fonds de garantie des PME-PMI sera élargi aux start-ups qui bénéficieront d’une caisse d’amorçage qui « facilitera l’accès aux crédits pour les entreprises en gestation, du fait que les banques ne financent que les entreprises déjà sur le terrain, et finalement un fonds de garantie des sûretés réelles». Cette proposition, a insisté M. Bouchaoureb, sera étudiée lors de la prochaine réunion du gouvernement, prévue au cours de cette semaine. Les ministres ont ensuite visité les usines Condor et Géant, dans la zone industrielle de la ville de BBA, pour tenir, à la fin, une rencontre avec les universitaires de la ville et s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du projet de l’annexe du Certic au sein du campus de l’université Bachir El Ibrahimi de la ville.
« Les chercheurs doivent être associés au développement de ce domaine », a indiqué M. Hadjar, pour qui l’initiative du gouvernement de mettre sur pied le Certic dans cette région répond à l’impératif de renforcer la coopération entre le monde économique et l’université. Abdesselam Bouchaouareb a abondé dans le même sens, appelant, à l’occasion, les opérateurs et les universitaires à travailler en commun pour accompagner l’évolution de cette industrie.
Il a mis en relief les avancées « quotidiennes » qu’enregistre le numérique, avant de rappeler que notre pays est à la traîne et que la faute est partagée. « La coopération entre les industriels, les universités et le centre de recherche, permettra de lancer de nouvelles unités dans le secteur, mais surtout évaluer et répondre positivement aux besoins des opérateurs de ce domaine », a dit, pour sa part, Houda Imane Faraoun, ajoutant que «développer les services numériques et les mettre à portée des citoyens nécessitent la création de passerelles entre le secteur de l’industrie et de la recherche scientifique, pour relever les défis économiques actuels». Sur un autre volet, les trois ministres ont visité l’unité de fabrication de panneaux photovoltaïques de Condor. Sur place, ils ont insisté sur la nécessité de développer cette filière, du fait que le pays aspire à produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire d’ici quelques années. 

Publié dans Der

La folle aventure des 14 harraga qui avaient pris la mer à partir de la plage d’échouage de Sidi Salem, une petite localité côtière située à 5 km à l’est du chef-lieu de wilaya, s’est mal terminée. 1 mort, 5 secourus in extremis par les garde-côtes du groupement territorial dépendant du nord de Segleb, dans la commune d’Oum Teboul, et les 8 restants ont été arrêtés par la marine nationale tunisienne à Tabarka, station balnéaire située à quelques kilomètres des frontières algériennes.
Ces candidats à l’émigration clandestine avaient embarqué mardi passé avec pour destination la Sardaigne, cette île italienne première terre européenne avant le continent. Mais en haute mer, et après avoir navigué pendant des jours, les harraga se sont aperçus qu’ils s’étaient égarés, avaient une panne d’essence et étaient emportés par les courants, 5 d’entre eux se jetèrent à l’eau à la vue des côtes et avaient continué à nager jusqu’à ce que les garde-côtes arrivèrent pour leur porter secours. Sur la barque, un des passagers a été emporté par une crise cardiaque et est tombé à l’eau pour être repêché plus tard par les plongeurs de la Protection civile à hauteur de Segleb, au nord d’Oum Teboul.
Les 8 autres qui, par la suite, se sont jetés à l’eau avaient déjà franchi les frontières maritimes algériennes et se sont retrouvés dans les eaux territoriales tunisiennes où ils ont été arrêtés par les garde-côtes tunisiens. Ces derniers ont été emmenés dans le gouvernorat du Kef où ils sont actuellement détenus pour comparaître devant le juge aujourd’hui, lundi.
Selon des sources bien informées, ces 8 harraga qui ont été bien traités seront remis aux autorités algériennes à l’issue de l’audience. Les parents de ces jeunes qui étaient très inquiets craignant le pire, puisque de lourds moyens engagés pour les recherches, pendant trois jours, par les garde-côtes de la Marine nationale, les plongeurs de la Protection civile et les locaux renforcés par des éléments venus d’Annaba, 1 hélicoptère de la Gendarmerie nationale et le déclenchement du plan Search and Rescue (SAR) n’avaient pas abouti.
A l’annonce de cette nouvelle qualifiée de bonne par certaines familles malgré leur détention, tout le monde est soulagé. 

Publié dans Der

La Gendarmerie nationale a démantelé un réseau spécialisé dans le faux et usage de faux et la contrefaçon de cachets. Le groupe est composé de sept personnes, dont deux femmes, et opérait à Jijel. A l’issue de l’opération, des dossiers destinés à l’obtention de visas, des relevés de fiches de paie vierges, des registres de commerce falsifiés ainsi que 26 passeports et la somme de 8 200 euros ont été saisis. Le coup de filet a été mené par des gendarmes de la brigade de Settara (Jijel) et les individus appréhendés ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’El Milia, puis devant le juge d’instruction près le même tribunal. Les chefs d’accusation retenus contre eux sont faux et usage de faux, contrefaçon de cachets, fausse déclaration et infraction à la législation des changes. L’une des personnes appréhendées a été placée sous mandat de dépôt, deux autres sous contrôle judiciaire, tandis que les quatre derniers, dont les deux femmes, ont été cités à comparaître à une audience ultérieure.
L’enquête de recherche a été lancée à la suite d’une plainte d’un entrepreneur pour contrefaçon de son cachet rond. Ainsi, les gendarmes enquêteurs ont interpellé le mis en cause et saisi, en vertu d’un mandat de perquisition dans son entreprise et son domicile à El Milia, 69 imprimés portant des rendez-vous de visas au consulat de France à Annaba, des CD-Rom, différentes documents officiels portant des cachets et signatures falsifiés, des relevés de fiches de paie vierges, des registres de commerce falsifiés, une imprimante scanner, une unité centrale, vingt-six passeports et la somme de 8 200 euros. Par ailleurs, l’enquête se poursuit afin de déterminer toutes les circonstances de cette affaire, dont d’éventuels complices ou de faux dossiers se trouvant au niveau de TLS-Contact Annaba. En 2014, une affaire similaire a été traitée par les gendarmes d’Annaba où ils ont arrêté un chef de service technique relevant de l’APC d’Annaba et neuf autres coaccusés, dont trois employés de l’état civil, accusés d’association de malfaiteurs, falsification de documents officiels et administratifs, faux et usage de faux, utilisés dans les dossiers de demandes de visas pour la France.  

Publié dans Der

La question des Algériens détenus en Irak vient d’être déterrée encore une fois. En effet, c’est au tour de la Coordination nationale de soutien aux détenus algériens en Irak (CNSD) de s’inviter au débat, exigeant à cet égard l’implication de la diplomatie algérienne afin, dit-elle dans un communiqué parvenu à notre rédaction, de mettre fin au calvaire que vivent ces Algériens. « La Coordination de soutien aux détenus algériens en Irak suit d’instant en instant l’évolution de la situation des détenus algériens en Irak », écrivent les animateurs de cette coordination dans un communiqué largement répercuté par la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH). La CNSD affiche en effet son inquiétude sur le sort réservé à ces détenus. Sur ce registre, la coordination rapporte des confidences et des témoignages ayant pu contourner les murs des prisons irakiennes et il ressort que les détenus arabes, et notamment les Algériens d’entre eux, sont soumis à des conditions de détention inhumaines et subissent la pire torture psychologique et physique de la part de leurs geôliers. Selon la même source, il est indiqué qu’ils sont un groupe de 8 Algériens détenus en Irak pour le motif d’entrée illégale en Irak depuis une dizaine d’années et soumis aux pires exactions de la part de leurs geôliers. Parmi les personnes emprisonnées, le communiqué de la coordination cite le dénommé Tahar Hachemine, originaire de la wilaya de Tiaret et dont la famille est sans nouvelle depuis 2013. Il s’agit aussi du dénommé Abdelhak, détenu à la prison de Suleimania, au Kurdistan irakien, et qui n’a plus donné signe de vie depuis 7 mois, ou encore du dénommé Badis, transféré vers la prison de Bagdad et dont les parents sont sans nouvelle depuis 5 mois. Deux autres détenus ont été condamnés à la peine capitale : l’un d’eux, Abdellah Belhadi, a été exécuté en octobre 2012 et a laissé un testament manuscrit en arabe et posté par la LADDH. Dans le même contexte, la coordination dénonce le fait que ces détenus n’aient pu bénéficier de procès équitables avec des tribunaux d’exception diligentés durant l’intervention US en Irak.
« Le cas de ces détenus algériens relève d’une question humanitaire et il nécessite la prompte intervention de la diplomatie algérienne et la mise en route de tous les moyens diplomatiques communs entre les deux pays frères, l’Algérie et l’Irak, afin de pouvoir les rapatrier et mettre fin à leur calvaire », conclut la Coordination nationale des détenus algériens en Irak. Autrement dénommée, la Coordination des familles de détenus algériens en Irak agit pour le moment sous l’égide de la LADDH.

Publié dans Der

La belle série de 17 matchs sans défaite s’est arrêtée pour les Rouge et Noir qui n’a pas pu résister à la furia des Hamraoua.

Le leader de la Ligue 1 Mobilis, l’USM Alger, a vu sa série de 17 matchs sans défaite stoppée net samedi après-midi à Oran, après sa chute face au MCO (2-1) dans un match à rebondissements, à l’occasion de la 19e journée, et qui a permis au DRB Tadjenanet de revenir sur la 3e marche du podium, suite à sa victoire (2-1) contre l’ASM Oran. Tout avait bien commencé pourtant pour l’USMA, qui avait ouvert le score par Aoudia à la 71’. Mais portés par leur nombreux et bouillonnant public, les gars d’El Hamri ont égalisé rapidement par leur meilleur buteur Zaâbia (74’), avant que Benyahia ne leur offre la victoire d’un superbe tir dans l’angle fermé (76’). Malgré cette défaite, la 2e seulement en 19 matchs, les Rouge et Noir restent leaders avec 41 points, soit avec dix longueurs d’avance sur le CR Belouizdad, battu la veille par la JS Kabylie (1-0), sur une réalisation de Diawara, à la 18e minute. Surpris à domicile par un but de Bentiba à la 7e minute, le DRB Tadjenanet a trouvé les ressources morales et physiques nécessaires pour renverser la situation à son avantage, tout d’abord par Khiat (27’), puis Guitoun (82’) pour une victoire finale (2-1). Un succès qui permet à la « révélation » du début de saison de remonter sur la 3e marche du podium avec 30 points, ex aequo avec le MO Béjaïa, battu la veille par le CS Constantine (1-0).
C’était sur un penalty du capitaine Yacine Bezzaz à la 47e minute. Outre le MCO, ayant réussi l’exploit du jour en mettant fin à la longue série d’invincibilité de l’USMA, cette 19e journée a été favorable au NA Hussein Dey, ayant confirmé sa suprématie dans les derbies algérois, en assommant l’USM El Harrach (3-0) au stade 5-Juillet. Gasmi a ouvert la marque sur penalty à la 10e minute. Ouhadda a doublé la mise à la 22e, et c’est Choubani qui a scellé la victoire des Sang et Or à la 47e. Un précieux succès qui permet au NAHD de se hisser au milieu du tableau, avec 25 points, au moment où les Harrachis ont laissé filer une bonne occasion de rejoindre le DRBT et le MOB sur la 3e marche du podium. Dans le bas du tableau, la lanterne rouge, le RC Arbaâ, a vu sa situation se compliquer davantage après avoir concédé une nouvelle défaite à domicile contre la JS Saoura (0-1). Le but de Hemmar, à la 47e minute, a, en effet, enfoncé un peu plus le RCA au fond du classement, avec désormais 8 points de retard sur l’avant-dernier, l’ASM Oran.
Les deux autres matchs de cette 19e journée avaient mis aux prises le MC Alger à l’USM Blida et l’ES Sétif au RC Relizane et ils se sont tous les deux soldés par un nul vierge qui n’arrange personne.

Publié dans Sports

Le technicien Djamel Menad a décliné hier une offre de la direction du MC Alger (Ligue 1 algérienne de football) pour diriger l’équipe en remplacement de Meziane Ighil, limogé la veille, a appris l’APS auprès de l’intéressé. « J’ai reçu un appel de la part du directeur général du club, Madani Samir, qui m’a proposé de driver l’équipe. J’ai décliné poliment cette offre pour la simple raison que je dois subir dans un mois une intervention chirurgicale sur un œil à l’étranger. J’aurais aimé revenir au MCA, mais pas actuellement », a affirmé l’ancien attaquant international. La direction du MC Alger a décidé, samedi, de mettre fin aux fonctions de l’entraîneur Meziane Ighil au lendemain du nul concédé sur sa pelouse face à l’USM Blida (0-0) pour le compte de la 19e journée du championnat. Arrivé au club algérois en octobre 2015, en remplacement du Portugais Artur Jorge, l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie paie ici les mauvais résultats du Doyen qui n’a réussi à prendre que quatre points sur 12 possibles depuis le début de la phase retour. « Je suis prêt à diriger la barre technique la saison prochaine si les dirigeants me proposent un projet sportif intéressant », a-t-il ajouté. Menad avait dirigé le MCA lors de la saison 2012-2013, bouclée par une finale perdue en Coupe d’Algérie face à l’USM Alger (1-0). Il avait été suspendu pour deux années par la Fédération algérienne (FAF) suite au boycott de la cérémonie de remise des médailles de cette finale de Dame Coupe. A l’issue de la 19e journée de Ligue 1, le MC Alger occupe la cinquième place avec 28 points, à 13 longueurs du leader, l’USM Alger.

Publié dans Sports

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, a estimé, samedi après-midi à Biskra, que le professionnalisme en Algérie «requiert un changement radical des mentalités». Le même responsable, se disant malgré tout «optimiste pour l’avenir», a ajouté, dans une déclaration en marge d’une activité organique de la ligue de football de Biskra, qu’une équipe « doit savoir accepter une défaite sur son terrain, de la même manière qu’elle ressent de la joie en gagnant hors de ses bases». En cas de défaite à domicile, «il faut s’attaquer aux causes, sportivement parlant, et œuvrer à renverser la situation, au lieu de s’adonner à des actes de vandalisme et à des bagarres dans les rues et à l’intérieur des stades», a encore estimé Kerbadj, regrettant le fait de voir les stades «se transformer en rings après les matchs». Rappelant les incidents qui se sont produits vendredi à Aïn Fakroun à la suite d’une rencontre de Ligue 2 Mobilis entre le CRBA et l’USMBA (1-1), Kerbadj a indiqué que la LFP « ne peut empêcher les altercations, mais simplement sensibiliser à la base » en incitant à « un professionnalisme dans les mentalités». La question du professionnalisme «ne relève pas uniquement des missions de la LFP et de la FAF, mais elle constitue l’affaire de tous, à commencer par les présidents de clubs et les joueurs», a-t-il ajouté, rappelant que le professionnalisme en Algérie en est pourtant à sa cinquième saison.

Publié dans Sports

L’international algérien de Leicester City, Riyad Mahrez, auteur d’un but et d’une passe décisifs samedi, en déplacement chez Manchester City (1-3), a été désigné l’homme du match, à l’occasion de la 25e journée de Premier League anglaise de football. L’Algérien a commencé par servir le défenseur allemand Robert Huth, pour l’ouverture du score dès la 3e minute, avant de trouver lui-même le chemin des filets, après s’être joué des défenseurs argentins de « Man » City, Otamendi et Demichelis (48’). Le 3e et dernier but des Foxes dans ce match a été inscrit par Robert Huth (60’), auteur d’un doublé, au moment où Sergio Aguero a réduit le score pour les locaux à trois minutes de la fin de la partie. Mahrez totalise désormais 14 buts et 10 passes décisives en Championnat de Premier League cette saison. Soit, une implication directe dans la moitié des buts inscrits par les Fexes en 25 matchs (24 sur 47). Grâce à cette belle victoire (3-1) chez Manchester City, Leicester prend le large en tête du classement de la Premier league anglaise, avec désormais 6 points d’avance sur son adversaire du jour, et 8 sur Tottenham, qui reçoit en ce moment Watford, et Arsenal, qui se déplace aujourd’hui à Bournemouth.

Publié dans Sports

L’international algérien du Club Africain Ibrahim Chenihi, auteur d’un des deux buts des «Clubistes», a grandement contribué à la qualification de son équipe pour les quarts de finale de la Coupe de Tunisie de football (2015/2016), contre le CS Msaken (2-0), samedi. L’ancien attaquant du MC El Eulma a ouvert la marque pour le Club Africain à la 26e minute avant qu’Imed Meniaoui ne double la marque dans ce huitième de finale à la 51e minute face à la formation de Ligue 2, CS Msaken. Chenihi avait inscrit son premier but officiel sous les couleurs du Club Africain contre l’US Ben Guerdane (2-1), en décembre 2015 en match comptant pour la 11e journée du championnat de Tunisie de Ligue 1 professionnelle de football. Le buteur algérien, qui avait rejoint le champion de Tunisie en titre durant l’été 2015 en provenance du MC El Eulma (Ligue 2), n’avait pas été épargné par les blessures. Chenihi, dont la première sélection en équipe d’Algérie remonte à mars 2015, n’a plus été rappelé chez les Verts à cause d’une méchante blessure.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7