Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 09 février 2016

Au terme de sa visite en Algérie, c’est avec plein d’entrain qu’Anne Hidalgo, la maire de Paris, a entamé avant-hier soir sa conférence de presse en parlant d’une jeunesse algéroise résolue à insuffler la gaieté et le bonheur à « une belle métropole » nommée Alger.

 

Pour ce faire, les deux capitales ont décidé de nouer des partenariats culturels avec l’aide de la Ville des lumières, en organisant des « semaines culturelles croisées » qui permettront aux Parisiens et aux Algérois de se frotter aux patrimoines respectifs des deux rives de la Méditerranée.

Publié dans Der

Le président Abdelaziz Bouteflika a reçu hier, mardi, à Alger, le ministre danois des Affaires étrangères, Kristian Jensen, en visite de travail dans notre pays. L’audience s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel. Le ministre danois a affirmé être venu à Alger pour «évoquer la forte coopération existante entre l’Algérie et le Danemark dans divers domaines». Il a indiqué que «l’Algérie veut diversifier son économie et le Danemark demeure disposé à y contribuer», rappelant à l’occasion le savoir-faire de son pays dans le domaine de l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Il a affirmé que «les entreprises danoises seront plus présentes dans les années à avenir dans divers domaines». La rencontre a été également l’occasion pour les deux diplomates d’aborder des questions d’ordre régional, notamment en Libye et au Mali, saluant les efforts déployés par l’Algérie pour le rétablissement de la paix dans la région. L’hôte de l’Algérie a souligné l’importance de soutenir les efforts de paix et de sécurité dans la région, tout en exprimant son souhait de voir la Tunisie continuer sur la voie de la démocratie.
Le ministre des Affaires étrangères danois a également eu un entretien avec le ministre de l’Energie, Salah Khebri. Les deux ministres ont abordé les opportunités de coopération entre les deux pays dans les domaines des hydrocarbures et des énergies renouvelables et de la possibilité que l’Algérie approvisionne le marché danois en matière de gaz.
Par ailleurs, et lors de sa rencontre avec le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, M. Jensen a insisté sur l’importance de consolider le partenariat algéro-danois dans le domaine pharmaceutique. Il a exprimé sa satisfaction quant au développement des relations bilatérales, notamment dans ce domaine, représenté par les laboratoires Novo Nordisk implantés en Algérie.

Publié dans Der

C’est censé être le club historique du pays. Malgré un maigre palmarès, loin des équipes les plus titrées à l’instar de la JS Kabylie et de l’ES Sétif, le MC Alger est plus qu’une simple franchise de football en Algérie. Une assise populaire gigantesque, des supporters dans les 48 wilayas, un vécu glorieux, mais aussi un présent inquiétant. Ce qui se passe au sein du team algérois sur le plan de la gérance est un mélange d’amateurisme et d’approximations qui peuvent le mener tout droit au gouffre.


Après l’interminable épisode, Artur Jorge, qui a pris fin en octobre dernier et la venue de Meziane Ighil, beaucoup de supporters mouloudéens croyaient que la sérénité allait revenir au sein du groupe. Nombreux étaient ceux qui pensaient que Faouzi Chaouchi et ses camarades allaient voir le bout du tunnel et se remettre sur rails pour la quête des résultats espérés. Seulement, diriger le pôle mythique d’Alger n’est pas une mince affaire. Même quand on a du charisme et la faculté à mener les hommes. La pression est constante. Elle est telle que même les plus solides mentalement y échouent. En dépit des gros moyens financiers du club, la gestion et le « management » laissent trop à désirer. Entre les erreurs de casting dans le recrutement, les écarts de discipline et les performances sportives loin des attentes, on ne peut pas dire que le détenteur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1976 (actuelle Ligue des Champions CAF) soit en train de réaliser le parcours rêvé lors de cet opus 2015/2016. Il pourrait même virer au cauchemar en cas d’élimination de la Coupe d’Algérie, la seule compétition qui pourrait éviter une nouvelle saison vierge en titres, lors du déplacement à Rélizane pour affronter le Rapid local le 20 du mois en cours à l’occasion des 8es de finale. Quatre matchs sans signer le moindre succès (4 points récoltés sur les 12 probables depuis le début de la phase « retour » du Championnat) qui ont donc coûté la tête à Meziane Ighil remercié dimanche par la direction après avoir trouvé un accord à l’amiable. Mais là n’est pas le problème. La préoccupation chez les amoureux du club reste toute la mascarade qui se passe entre les murs de la formation algéroise. Bien que ces maux soient les mêmes chez tous les pensionnaires de la Ligue 1 Mobilis, c’est un patrimoine du football national qui est pris en otage. Livrér à un sort méconnu avec une image considérablement ternie ces dernières années. D’importantes sommes d’argent injectées chaque année (20 milliards de centimes) par le géant de l’hydrocarbure national (Sonatrach), sans que les « Rouge et Vert » carburent en termes de résultats. Depuis 2010 et le processus de professionnalisation, le Mouloudia n’a remporté qu’une Coupe d’Algérie et une Supercoupe en 2014. Pas de réel projet sportif malgré une importante manne financière. Pour ne rien arranger, des problèmes extra-sportifs ont secoué le « Doyen » dernièrement avec la suspension de l’attaquant Kheir-Eddine Merzougui pour 4 ans. L’ex-joueur du RC Rélizane a consommé des vitamines « sans l’avis du staff médical » à sa tête le docteur Benabdelouahab qui s’est disculpé de cette affaire. Pour montrer que l’anarchie est totale, quatre joueurs, à savoir Chaouchi, Azzi, Demmou et le capitaine Hachoud, n’ont pas hésité à incriminer le médecin dans cette affaire. Auditionné par la commission de discipline de la LFP, présidée par Abdelhamid Haddjadj, le quatuor s’est accordé à dire que Benabdelouahab a donné l’aval à leurs coéquipiers pour consommer le produit qui s’est avéré prohibé. Soutien aveugle ou réalité ? Difficile de le savoir. Mais ces différentes versions des faits reflètent la dislocation dans la famille mouloudéenne. Des cassures entre les membres d’une seule équipe. Un soutien sélectif et un « clanisme » qui gangrène les piliers d’un monument en péril. L’arrivée de Younès Ifticen, intronisé officiellement lundi, intervient dans une passe très sensible. Une greffe délicate avec un risque de rejet très élevé, car le mal semble très profond.

Publié dans Sports

Même si certains observateurs pensent que les dirigeants du Doyen ont fait le bon choix en faisant appel au sélectionneur national militaire, car ce dernier est connu pour sa capacité à faire imposer la discipline dans le vestiaire qu’elle a perdu avec Ighil, d’autres pensent que sa désignation est une erreur. Ainsi, ils font savoir qu’Ifticen ne dispose pas de licence CAF imposable à tout coach qui souhaiterait driver une équipe de Ligue I. Cette erreur a été déjà faite avec l’ex-coach adjoint, le Brésilien Valdo, qui ne pouvait pas prendre sa place sur le banc pour le même motif, à savoir qu’il ne disposait pas du diplôme UEFA ou son équivalent COMEMOB (Amérique du Sud) étant donné qu’il avait déjà officié au PSG.
Les responsables du Mouloudia refont donc la même erreur et auront donc un entraîneur qui drivera l’équipe toute la semaine sans pouvoir être sur le banc le jour des matchs, car ne disposant pas de cette fameuse licence CAF, sauf retournement de situation avec par exemple une intervention des autorités compétentes qui lui feraient exception.

Publié dans Sports

La sélection algérienne féminine de football effectuera un stage préparatoire du 12 au 18 février au centre technique national de Sidi Moussa (Alger) en vue des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2016, a rapporté hier la Fédération algérienne de football (FAF) sur son site. Le sélectionneur national Azzedine Chih a fait appel à 25 joueuses pour ce regroupement qui intervient après celui effectué la semaine dernière, ponctué par deux matchs amicaux face au Mali (2-2) et (5-0). Lors du premier tour des éliminatoires de la CAN-2016, prévu en mars prochain, les Algériennes devaient affronter le Togo, mais ce dernier s’est retiré pour des « difficultés financières ». Les coéquipières de Bouhenni ont hérité finalement de l’Ethiopie. Le match aller se jouera à Alger le 5 mars, alors que la manche retour est prévue entre les 18 et 20 du même mois à Addis-Abeba. Le vainqueur de la double confrontation Algérie-Ethiopie affrontera au second tour le gagnant de Kenya-RD Congo. La phase finale de la CAN-2016 se jouera du 19 novembre au 3 décembre prochains au Cameroun.

Publié dans Sports

Le MC Oran (Ligue 1) et le CRB Aïn Fekroun (Ligue 2) ont écopé chacun de quatre matchs à huis clos, dont deux avec sursis, a annoncé lundi soir la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site. La sanction du MCO fait suite aux jets de projectiles (bouteilles, pierres, pétard et chaises de tribunes) survenus lors de la réception de l’USM Alger (2-1) disputé samedi, dans le cadre de la 19e journée du championnat. La LFP a souligné également que le club oranais devra s’acquitter des indemnités financières qui seront demandées par le gestionnaire du stade (pour dégradation des sièges). Le CS Constantine (Ligue 1) et l’Amel Boussaâda (Ligue 2) ont, pour leur part, écopé d’un match à huis clos en plus d’une amende de 200 000 dinars. Par ailleurs, l’entraineur adjoint de l’USM Harrach Mohamed Haniched a été suspendu pour un match ferme en plus d’une amende de 30 000 dinars pour « contestation de décision ». Enfin, le joueur du MC Saïda (Ligue 2) Saâdi Mohamed a écopé de deux matchs de suspension ferme pour «contestation de décision» en plus d’une amende de 30 000 dinars.

Publié dans Sports

Le défenseur international algérien Carl Medjani, fraîchement arrivé à Levante UD (Liga espagnole de football), a affirmé lundi qu’il souhaitait avoir le maximum de temps de jeu, au lendemain de sa première convocation lors de la réception du FC Barcelone (défaite 2-0) dans le cadre de la 23e journée du championnat. «J’espère avoir le maximum de temps de jeu et surtout aider le club à se maintenir en Liga. C’est l’objectif principal. L’entraîneur ne m’a rien promis. Il sait juste qu’il peut me faire évoluer à deux postes, au milieu et en défense. C’est aussi pour ça qu’il est venu me chercher », a affirmé Medjani au quotidien sportif L’Equipe. Pour sa première convocation avec Levante, le vice-capitaine de l’équipe nationale s’est contenté de suivre ses nouveaux équipiers à partir du banc. « Je me suis adapté rapidement, je suis facile à vivre. Ça fait une semaine que je suis là, mais j’ai déjà ma maison et pas mal de repères. J’ai la chance d’avoir Nabil Ghilas dans l’équipe, il m’aide beaucoup dans la vie de tous les jours », a-t-il ajouté. Medjani (30 ans) s’est engagé pour un contrat de six mois avec une année en option en cas de maintien de Levante en Liga. Il rejoint son ancien coéquipier en équipe nationale Nabil Ghilas, au club depuis le début de cet exercice à titre de prêt en provenance du FC Porto (Division 1/Portugal). Le défenseur central des Verts a résilié en novembre dernier son contrat le liant à Trabzonspor (Division 1/Turquie). Il avait déposé plainte à la Fédération internationale (FIFA) pour n’avoir pas été payé pendant plusieurs mois.

Publié dans Sports

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football le Français Christian Gourcuff figure dans le calepin du président de l’OGC Nice (Ligue 1 française de football) Jean-Pierre Rivère pour remplacer Claude Puel, sur le départ à la fin de la saison, rapporte lundi le site spécialisé Mercato365.
Le technicien breton, arrivé chez les Verts à l’issue du mondial 2014 au Brésil en remplacement du Bonsnien Vahid Halilhodzic, détient un contrat qui court encore jusqu’en 2017. Claude Puel (54 ans), champion de France en 2000 avec l’AS Monaco, devrait retourner l’été prochain au club de la Principauté, pour succéder au Portugais Leonardo Jardim, convoité notamment par le Milan AC (Serie A italienne) et le FC Valence (Liga espagnole). Outre Jardim, Monaco a aussi ciblé Juande Ramos (solution à court terme) ou encore Manuel Pellegrini (pour la saison prochaine, date à laquelle le Chilien sera remplacé par Josep Guardiola à Manchester City).


Publié dans Sports

Le premier responsable de la Fédération algérienne de voile (FAV) souhaite relancer les activités de la discipline et organiser un maximum de compétitions sur tout le territoire algérien.

Trois grands axes figurent dans le plan d’action de la Fédération algérienne de voile (FAV) pour l’année 2016 concernant l’organisation de manifestations sur tout le littoral national, des activités d’initiation pour les enfants malades ainsi que la tenue de la phase finale du championnat d’Algérie au barrage de Béchar, a affirmé, lundi, le président de la FAV Mohamed Atbi. « Nous avons trois points importants dans notre plan d’action et de développement annuel : organiser des compétitions au niveau de toutes les plages du pays d’El Kala à Marsa Ben M’hidi avant les JO-2016, le lancement d’activités inter-hôpitaux pour les enfants malades et l’organisation de la phase finale du Championnat d’Algérie au barrage de Béchar », a révélé le président de la FAV, Mohamed Atbi, lors d’un point de presse tenu au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger. Les éliminatoires de la compétition destinée aux enfants malades débuteront « prochainement » seront clôturées le 1er juin coïncidant avec la Journée mondiale de l’enfance après avoir sillonné des établissements hospitaliers dans cinq wilayas. Le port d’El Djamila à Aïn Benian (Alger) accueillera la dernière étape. «Cette année, nous souhaitons recevoir plus de 1 000 enfants pour passer un message fort : la maladie ne peut pas empêcher le malade de pratiquer du sport. Les participants seront encadrés par les athlètes de l’équipe nationale (spécialité optimiste) », a-t-il précisé. En revanche, le président de la FAV n’a pas caché ses inquiétudes concernant l’organisation de la phase finale du Championnat national à Béchar. «Nous avons des soucis quant aux sources de financement pour organiser la finale au barrage de Béchar. La fédération est à la recherche de sponsors qui prendront en charge les frais de ce rendez-vous. Le sport de voile doit être pratiqué au niveau de tout le pays pas seulement au niveau de villes côtières », a souhaité Atbi.
« Pas intéressé » par un nouveau mandant
D’autre part, Mohamed Atbi, élu le mois passé à Cap-Town (Afrique du Sud) à la tête de la Confédération africaine de voile en remplacement de l’autre algérien Mohamed Azzoug, a indiqué qu’il n’était pas intéressé par un nouveau mandat olympique à la tête de l’instance fédérale nationale. « Je ne peux pas parler des élections de la FAV. Je n’y pense même pas et les choses ne vont certainement pas changer à l’avenir.
Par contre, je vais tout faire pour aider notre fédération de l’extérieur », a déclaré Atbi. Il a en outre indiqué que les hommes et femmes de bonne volonté existent et n’ont besoin que d’être soutenus pour réussir. « Je fais confiance à la jeune génération de dirigeants qui ont la motivation et les compétences nécessaires pour hisser la voile algérienne au plus haut niveau », a enchaîné Atbi. Concernant le reste de son mandat à la FAV, il a reconnu la « difficulté » de sa mission pour assurer la présidence des instances algérienne et continentale à la fois.
« Le mandat olympique 2013-2016 est en cours et les objectifs tracés aussi. Nous continuerons à avancer sur le chemin de la promotion de cette discipline », a-t-il conclu. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 7