Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 14 mars 2016

Les responsables du Nasria refusent de se laisser faire et affirment qu’ils ne s’arrêteront pas là et continueront à défendre leurs intérêts.

 

L’affaire de la programmation du match de demi-finale entre le Nasr Hussein Dey et l’USM Bel Abbès au stade Mustapha-Tchaker de Blida continue d’alimenter la polémique étant donné que le premier responsable de la commission de la Coupe d’Algérie, Ali Malek, campe sur ses positions et refuse de revoir cette programmation que d’aucuns voient injuste. Invité à s’expliquer sur une chaîne privée, Malek a surpris tout le monde en avouant que la décision a été prise après accord avec le président du NAHD, Mahfoud Ould Zemirli, même si ce dernier a avoué qu’il a informé qu’il se pourrait que son équipe soit programmée au stade Tchaker de Blida au cas où elle serait tirée en premier si elle affronte le Mouloudia d’Alger. Or, cela n’a pas été le cas. Interrogé sur la possibilité de ce changement dans la programmation au cas où le NAHD déposerait un recours auprès de la FAF, Malek avouera que cela le dépasse et sa commission ne changera pas de programmation pour le moment. Cette déclaration n’est pas faite pour calmer les esprits surchauffés du côté d’Hussein Dey, où les responsables du club et les supporters ne comptent pas rester les bras croisés.
La direction a, d’ailleurs, déposé un recours auprès de la FAF, alors que les fans husseindéens continuent à mettre la pression avec un sit-in organisé avant-hier soir devant le stade Bensiam d’Hussein Dey pour montrer leur détermination à aller jusqu’au bout et demander la programmation du match au stade 20-Août d’Alger. Le président des Sang et Or, Ould Zemirli, a rassuré tout le monde que son équipe ne fléchira pas et continuera à demander son droit. «Il est hors de question d’aller à Blida, quitte à boycotter cette rencontre, il y va de nos principes», a déclaré le patron du Nasria, qui insiste sur le fait que le stade 20-Août offre toutes les commodités pour la réception de ce match. Le coach Bouzidi pense, de son côté, qu’il est anormal de faire jouer le NAHD dans un autre stade auquel il n’est pas habitué et où il faudra s’acclimater à nouveau avant d’y jouer. « Le match face à l’USMBA se jouera au stade 20-Août et nulle part ailleurs », avouera Bouzidi, qui appellera les supporters au calme.

Publié dans Sports

L’international algérien Adlène Guedioura s’est illustré de fort belle manière avec son équipe Watford, vainqueur du tenant de la Coupe d’Angleterre, Arsenal, à domicile (2-1), dimanche en quarts de finale. Guedioura a inscrit le 2e but de son équipe sur une splendide frappe puissante dans la lucarne (63e), après que son coéquipier Igalo eut ouvert le score (50e). L’attaquant d’Arsenal, Welbeck, a bien réduit le score, mais trop tardivement (88e). Les Gunners ne seront pas au rendez-vous des demi-finales, laissant à Crystal Palace et Watford le soin de représenter Londres. Battu 2-0 à domicile en 8e de finale aller de la Ligue des champions, Arsenal devra veiller à ne pas imploser mercredi à Barcelone s’il veut entamer ensuite une opération reconquête en championnat qui ressemble à une mission impossible. Après 15 qualifications d’affilée, les Gunners pouvaient pourtant égaler le record de l’après-guerre qu’elle détient depuis 2004. Au lieu de quoi, et pour la première fois depuis 2002, elle concède une troisième défaite de rang chez elle, plombant comme souvent un printemps qui n’a pas encore commencé. Comme en 2007, Watford atteint lui les demi-finales.

Publié dans Sports

La formation saoudienne d’Al Wihda, dirigée par l’entraîneur algérien Kheireddine Madoui, a créé samedi soir une surprise en battant en déplacement Ittihad Djeddah (2-0), dans le cadre de la 20e journée du championnat saoudien de football. Ce succès arrive quatre jours après le match ayant opposé les deux équipes en Coupe du roi et revenu à Al Ittihad (2-1). Il s’agit de la deuxième victoire de rang pour Al Wihda en championnat, qui s’est imposé le week-end dernier à domicile face à Hajer (1-0), mettant fin à une série de sept matches sans victoire.
Au classement, Al Wihda occupe toujours la 10e place avec 20 points, mais compte désormais six longueurs d’avance sur les places de relégation. Madoui s’est engagé avec Al Wihda au début du mois de novembre dernier pour deux ans et demi, succédant à l’Uruguayen Juan-Jacinto Rodriguez Araujo, limogé pour mauvais résultats. L’ancien défenseur international algérien avait mené l’ES Sétif (Ligue 1/Algérie) à la victoire finale en Ligue des champions d’Afrique 2014 aux dépens de l’AS Vita Club de la RD Congo (aller 2-2, retour 1-1). Madoui (39 ans) a reçu en janvier dernier à Dubaï (Emirats arabes unis) le trophée du meilleur entraîneur arabe de l’année 2015, pour le compte du 7e Prix Sheikh Mohamed Bin Rashed Al Maktoum de créativité sportive.

Publié dans Sports

Le milieu de terrain international olympique du MC Alger (Ligue 1 algérienne de football), Oussama Chita, blessé, est incertain pour la double confrontation amicale face à la Corée du Sud, les 25 et 28 mars à Séoul, en vue des jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, a-t-on appris auprès de son club. «Chita souffre d’une tendinite au niveau du genou, il doit passer dimanche une échographie pour déterminer avec exactitude la nature de sa blessure et la période de son indisponibilité. Son absence pourrait durer une semaine à dix jours », a affirmé l’entraîneur du MCA, Lotfi Amrouche. Le joueur s’est blessé samedi lors du match en déplacement face au DRB Tadjenanent (0-0) dans le cadre de la 22e journée du championnat. «Le sélectionneur de l’équipe olympique, Pierre-André Schürmann, nous a appelés samedi après la fin de la rencontre pour s’enquérir de l’état de santé de Chita», a fait savoir Amrouche. Les Olympiques s’envoleront dimanche 20 mars pour Séoul pour donner la réplique à la Corée du Sud. La sélection olympique algérienne de football avait composté son billet pour les JO-2016 en décembre dernier, en atteignant la finale de la Coupe d’Afrique des nations de 2015 disputée au Sénégal (défaite face au Nigeria 2-1). L’Algérie enregistre son retour sur le plan olympique après 36 ans d’absence, soit depuis les JO-1980 disputés à Moscou.

Publié dans Sports

Le président de l’Amicale des anciens internationaux algériens de football (AAIF), Ali Fergani, a indiqué, dimanche à Alger, que «95% du programme tracé a été réalisé», déplorant le manque de ressources financières pour le lancement de plusieurs projets ambitieux. « Malgré le manque flagrant de moyens, nous avons réussi à réaliser 95% des opérations enregistrées depuis la création de notre association en 2010», s’est félicité Fergani en ouverture des travaux de l’assemblée générale extraordinaire de l’AAIF. 59 membres sur les 150 composant l’AG étaient présents à l’AGex pour laquelle le principal point inscrit à l’ordre du jour était la mise en conformité de l’amicale avec la nouvelle loi sur les associations. « Le quorum n’a pas été atteint, mais un article dans nos statuts permet le déroulement de l’AG dans les deux heures qui suivent. Donc, l’huissier de justice a validé cette procédure légale », a précisé l’ancien milieu de terrain des Verts et du MC Alger, Zoubir Bachi, vice-président de l’association. Les membres de l’AG ont voté à l’unanimité la mise en conformité de l’amicale avec la nouvelle loi sur les associations, réitérant leur confiance au président Fergani pour continuer sa mission jusqu’à l’expiration de son mandant, fin 2016. Créée en 2010, l’AAIF a pour objectif « d’aider les anciens footballeurs internationaux dans le besoin, sous forme d’actions de solidarité guidées par un esprit de reconnaissance envers des sportifs qui ont fait les beaux jours de la sélection algérienne », a rappelé Mourad Slatni, membre de l’amicale. « Nous avons honoré trois internationaux chaque mois sacré de Ramadan, en plus des matches galas de 2011 à Alger contre les internationaux marocains et un autre à Oran (2012). On organisera un grand match dans l’Est algérien avant la fin du mandat en cours », a promis l’ex-n°8 des Verts, Ali Fergani, indiquant que l’association a également pris en charge les frais de stages de formation de 115 anciens internationaux.

Publié dans Sports

La direction de la JS Kabylie (Ligue 1 algérienne de football) a trouvé un accord avec l’entraîneur Kamel Mouassa pour remplacer le Français Dominique Bijotat, démissionnaire, a appris l’APS dimanche auprès du président du club, Mohand Cherif Hannachi. « Nous avons trouvé un accord avec Mouassa qui va driver l’équipe jusqu’à la fin de la saison, c’est quelqu’un qui connaît assez bien la maison pour avoir déjà fait ses preuves par le passé, je pense qu’il a le profil idéal pour mener la JSK vers de meilleurs résultats », a indiqué le premier responsable des Canaris. Il s’agit du quatrième passage de Mouassa à la JSK, lui qui avait permis au club kabyle de remporter la Coupe de la CAF en 2001. La JSK reste sur une lourde défaite concédée samedi à Béchar face à la JS Saoura (3-0) dans le cadre de la 22e journée du championnat. Le club du Djurdjura compte trois points d’avance seulement sur le premier relégable, le RC Relizane. Toutefois, Mouassa a déjà purgé les deux licences réglementaires autorisées par la Fédération algérienne de football (FAF) pour avoir dirigé cette saison l’ASM Oran (Ligue 1) puis le MCE Eulma (Ligue 2). « Nous allons trouver une solution pour permettre à Mouassa de travailler chez nous et coacher l’équipe le jour du match », a souligné Hannachi.

Publié dans Sports

Hier, devant la presse, le patron du Comité olympique international (CIO) est revenu sur son séjour algérien tout en abordant d’autres sujets qui concernent étroitement le mouvement sportif mondial. Notamment les derniers scandales qui l’ont secoué. Morceaux choisis.

Publié dans Sports

l’équipe nationale algérienne féminine de volley-ball effectuera son prochain regroupement durant les vacances scolaires prochaines qui débutent le 17 mars, en prévision de sa participation au tournoi intercontinental qualificatif aux Jeux olympiques-2016 (20-22 mai à Porto Rico), a-t-on appris auprès de l’entraîneur national Mohamed-Amine Belacel. « Une réunion est prévue, lundi au siège de la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB), avec la direction technique nationale pour arrêter le programme de préparation définitif de la sélection, en prévision de l’échéance pré-olympiques », a déclaré M. Belacel, expliquant que la préparation de l’équipe s’effectuera en tenant compte de beaucoup de paramètres, dont les compétitions nationales et la scolarisation des joueuses retenues dans son effectif. Durant les week-ends des compétitions nationales, l’entraîneur national a effectué plusieurs sorties pour voir à l’œuvre des nouveaux éléments susceptibles d’intégrer le groupe déjà en place et qui méritent d’être convoqués en équipe. « J’ai eu le plaisir de superviser quelques joueuses durant les matchs de championnat des week-end derniers, dans le but d’en sélectionner celles qui peuvent apporter un plus dans le rendement de l’équipe nationale », a souligné l’entraîneur national, ajoutant que l’effectif qui sera convoqué pour le prochain stage sera de 16 à 18 joueuses. Après avoir échoué à se qualifier aux JO-2016 en février dernier sur le terrain, à l’occasion du tournoi préolympique africain à Yaoundé, le Six national féminin s’est vue offrir une autre chance de qualification, grâce à la « wild card » qui lui a été offerte par la Fédération internationale de volley-ball (FIVB). Outre les deux représentants africains (Algérie et Kenya) et Porto Rico, pays organisateur et 3e du tournoi qualificatif de la zone Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes (NORCECA), le rendez-vous de San Juan regroupera aussi le 3e du tournoi qualificatif sud-américain, à savoir la Colombie. Le vainqueur ira au Brésil. « Notre souci majeur est de bâtir une sélection nationale féminine d’une moyenne d’âge de 22 à 23 ans qui aura devant elle une bonne marge de progression de six à huit ans. C’est pour cela qu’on s’attèle à rajeunir l’équipe dès maintenant et gagner dans le temps si on veut avoir notre place au niveau africain en premier lieu. En plus de ce tournoi pré-olympique et les deux week-ends du Grand Prix féminin FIVB, un gros travail nous attend pour arriver à faire monter une équipe solide à partir des échéances de 2017 et les championnats d’Afrique », a tenu à faire remarquer M. Mohamed-Amine Belacel.

Publié dans Sports

Le boxeur algérien Zoheïr Keddache (69 kg) a battu le Béninois Justin Hounkpevi aux points (3-0) et validé son billet pour le 3e tour du tournoi pré-olympique qui se déroule à Yaoundé (Cameroun). Keddache affrontera en quarts mercredi le vainqueur du combat entre le Tunisien Marzouk Thamer et le Capverdien Walter Antoni Gomes. Il rejoint dans ce tour Reda Benbaâziz (60 kg), qualifié lui aussi samedi et qui croisera les gants au Kényan Okoth Nicholas Okongo mercredi. Benbaâziz s’est qualifié suite à la disqualification de l’Ougandais Sulaïman Segawa lors du deuxième round. De son côté, Okoth Nicholas Okongo a passé l’écueil de Mohlerepe Qhobosheane du Lesotho (2-1). L’autre Algérien engagé également qualifié aux quarts, Mohamed Grimes (+91 kg), a dominé le Congolais Ardi Da-Slyvia Ndembo pour retrouver le Marocain Mohammed Arjaoui.

Publié dans Sports

Le coureur lituanien Tomas Vaitkus de la formation émiratie Nasr-Dubai a remporté dimanche la première étape du Tour international cycliste de Sétif, cinquième épreuve du GTAC-2016, endossant au passage le maillot jaune de leader. A l’issue d’une étape courue entre Blida et Bouira sur un parcours total de 135 km, le Lituanien a franchi la ligne d’arrivée disputée au sprint final, réalisant un temps de 3h32:16, devant son coéquipier, le Marocain Essaid Abelouache et l’Algérien Saïdi Nassim de l’équipe nationale d’Algérie, crédités du même temps. Vaitkus, vainqueur de la première étape du Tour international d’Oran et du Grand Prix d’Oran, a pris le maillot jaune de leader, alors que son coéquipier, le Marocain Essaid Abelouache a remporté les maillots rouge du meilleur sprinteur et à pois du meilleur grimpeur. Le maillot blanc du meilleur espoir est revenu à l’Algérien Saïdi Nassim. La course s’est animée dans la ville d’Oued Slama avec une première échappée de l’Algérien Karim Hadj Bouzid de la sélection de l’Est du pays, avant d’être repris par Abelouache et le Tunisien Hamza Fatnassi au pied de la montée de Techt. Dans ce col de première catégorie, le Marocain a décidé de prendre seul les devants et partir dans une échappée solitaire de plus de 70 km. Il a réussi à creuser l’écart sur le peloton, mené par les coureurs érythréens, avant d’être repris dans les 30 derniers kilomètres de la course. L’arrivée a été disputée au sprint final et remportée par le Lituanien Tomas Vaitkus. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 7