Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 10 avril 2016

La contrebande, qui faisait des ravages sur le côté ouest du tracé frontalier, s’estompe, et ce, grâce au plan de surveillance « Lala Maghnia », déclenché le mois de janvier. Selon le chargé de la communication de la Gendarmerie nationale, Abdelhamid Keroud, les produits et articles destinés à la contrebande ont diminué entre 40 et 50% durant le premier trimestre de cette année, après le déclenchement de ce dispositif.

Publié dans Der

Alors que le débat porte aujourd’hui sur la date de la signature de l’accord avec Peugeot, reporté à une date ultérieure, selon le ministre de l’Industrie, Abdeslem Bouchouareb, Oxford Business Group (OBG) vient de publier une note sur les ambitions algériennes dans le domaine de l’industrie automobile. Le cabinet de consulting, qui indique que l’Algérie a choisi l’option du montage et la fabrication de véhicules, explique aussi que, pour limiter la facture de l’importation et lancer une véritable plateforme industrielle dans la filière, le pays a introduit des restrictions et fixé un quota de 152 000 unités tous modèles confondus. Selon le cabinet, le gouvernement cherche à freiner les dépenses d’importation et réindustrialiser le pays en mettant un accent particulier sur le segment de la mécanique. Ainsi, le constructeur français Peugeot-Citroën, l’italien Iveco et l’allemand Volkswagen devraient déployer de nouvelles usines d’assemblage dans le pays au cours des prochaines années. Le constructeur Peugeot-Citroën devrait bâtir une usine de construction automobile au nord-ouest de la région d’Oran où la marque française Renault a ouvert la première usine de montage en novembre 2014. Dans cette nouvelle usine Peugeot-Citroën, la production sera largement centrée sur la Citroën C-Elysee, la Peugeot 301 et la Peugeot 208. L’italien Iveco, quant à lui, prévoit de construire une usine d’assemblage de camions dans la zone industrielle située au sud-est de la capitale, à Bouira. Au mois de décembre, Pierre Lachute, président d’Iveco, a déclaré aux médias que cette dernière devrait être opérationnelle d’ici novembre 2016. Construite pour un coût total estimé à 35 millions d’euros, l’installation aura une capacité de production initiale de 1 500 véhicules par an. Cette capacité de production pourrait atteindre 8 000 véhicules par an d’ici 2024. Dans le cadre d’un troisième accord, Volkswagen est prêt à ouvrir une usine de 170 millions d’euros dans la ville de Relizane, située au nord-ouest. Cette usine aura une capacité de montage allant jusqu’à 100 000 véhicules par an. D’autres accords pourraient être en cours de négociation, selon Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines. « Nous sommes également en train de négocier avec un partenaire iranien, et Nissan a exprimé son souhait de s’implanter en Algérie », a-t-il déclaré à la presse en janvier, en ajoutant que les discussions avec Fiat et Hyundai avancent également. Alors que le développement de la chaîne de valeur locale attend de recevoir un coup de pouce dans le cadre des plans du gouvernement pour créer près de 50 zones industrielles à travers le pays, il existe également des preuves d’un progrès précoce sur ce front en ce qui concerne l’industrie automobile. Au début de l’année 2016, Mercedes a annoncé son projet de construction d’un centre de production de pièces de rechange dans le sud du pays. De son côté, Renault conduit actuellement des études de faisabilité pour la construction d’une usine de production de pièces de rechange à Constantine, au nord-est de l’Algérie. Par ailleurs, des efforts similaires pour augmenter l’approvisionnement local et la sous-traitance dans les chaînes industrielles automobiles d’approvisionnement ont donné des résultats impressionnants dans deux pays disposant d’un grand marché de fabricants locaux de composants d’automobiles, à savoir au Maroc et en Tunisie.  

Publié dans Der

Le rassemblement des habitants du quartier El Qamar devant le siège de la wilaya de Tamanrasset s’est poursuivi hier pour la deuxième journée consécutive. Dès la matinée, plusieurs dizaines de familles se sont installées devant l’entrée du siège de la wilaya, indique une source locale contactée par nos soins. Les services de sécurité présents en force sur les lieux se sont contentés d’observer la scène de près, sans toutefois intervenir.
« Comme attendu, les familles touchées par les démolitions de leurs habitations et d’autres se sont rassemblées devant le siège de la wilaya pour réitérer leur revendication relative à l’arrêt de l’opération de démolition, la libération des personnes arrêtées et le relogement des familles dont les habitations ont été démolies », affirme notre source. La réunion, qui a eu lieu avec le secrétaire général de la wilaya, n’a pas abouti à un accord qui mettrait fin à la protestation. « Le secrétaire général de la wilaya a informé les représentants des familles que l’opération de démolition se poursuivra au cours des prochains jours, chose qui a rajouté de l’huile sur le feu », poursuit la même source. Après cette réaction, les familles protestataires ont décidé de transformer leur action en un rassemblement ouvert similaire à celui des enseignants contractuels.
« Inspirées par l’action des enseignants contractuels, les familles protestataires ont opté pour l’organisation d’un rassemblement ouvert devant le siège de la wilaya. Cette décision a été prise après avoir constaté que les pouvoirs publics, à leur tête le wali, sont déterminés à aller loin dans l’opération de démolition des constructions illicites », explique-t-elle. Si les services de sécurité interviennent pour disperser la foule, le rassemblement sera transféré vers un autre endroit. « Un lieu alternatif a été choisi par les organisateurs de l’action pour y installer le rassemblement ouvert », indique-t-elle. Il s’agit de l’une des entrées de la ville de Tamanrasset. « Des tentes seront installées pour les familles et un comité d’organisation sera aussi créé », ajoute-t-elle, avant de préciser que le nombre de personnes arrêtées lors des affrontements de jeudi a atteint 60.

Publié dans Der

La précocité peut parfois être dangereuse. Partie sur des standards terrifiants avec 11 victoires, 3 nuls et une seule défaite au terme de la phase aller, l’USM Alger est en train de flancher. Même si le titre de Champions leur est promis, les Rouge et Noir connaissent une fin de saison très poussive. Deux revers de rang. L’un en déplacement chez le RC Rélizane (3-0), lanterne rouge, et un dernier concédé samedi à domicile, alors qu’une réaction était attendue, contre la JS Saoura (1/2). Pendant que les Usmistes perdent, voire bradent, des points, la hiérarchie se chamboule.

Publié dans Sports

Les clubs algériens engagés dans les deux compétitions africaines de football, la Ligue des champions et la Coupe de la Confédération, ont connu samedi des fortunes diverses à l’issue des matchs aller des 1/8 de finale. Les deux représentants en Ligue des champions, l’ES Sétif et le MO Béjaia, en déplacement respectivement sur le terrain d’Al-Merrikh du Soudan et du Zamalek d’Egypte, ont négocié différemment cette première manche. Les Sétifiens, vainqueurs du trophée en 2014, ont réussi une belle opération en tenant en échec Al-Merrikh (2-2) dans un match qui pouvait même tourner à l’avantage des Algériens. Grâce à deux buts signés Eudes Dagoulou et Abdelmoumen Djabou, qui commence à retrouver la plénitude de ses moyens après une longue absence, l’Entente garde ses chances intactes pour passer à la phase de poules, même si la vigilance devra être de mise devant des Soudanais qui vont joueur leur va-tout le 19 avril au stade du 8-mai 1945. Le MO Béjaia, dont il s’agit de la première participation internationale de son histoire, a raté sa sortie au Caire en s’inclinant au stade Petro Sport face au Zamalek (2-0). Les Béjaouis, qui pouvaient faire mieux, ont trébuché en seconde période, se compliquant ainsi la tâche en prévision de la seconde manche qui s’annonce difficile pour la bande à Abdelkader Amrani. Le MOB devra ainsi accomplir une « remontada » le mardi 19 avril sur son terrain fétiche de l’Unité maghrébine pour espérer faire partie des huit meilleures équipes d’Afrique. Une mission qui reste toutefois dans les cordes des Crabes, appelés à sortir le grand jeu pour éviter de quitter la prestigieuse Ligue des champions.

Meghni est passé par là
En Coupe de la Confédération (CAF), le CS Constantine, grâce à un coup franc direct de l’ancien meneur de jeu international Mourad Meghni, a fait l’essentiel en s’imposant face aux Egyptiens de Misr El Maqassa (1-0). Dans un stade Chahid-Hamlaoui bouillonnant, Meghni, entré en cours de jeu à quelques encablures de la fin, a délivré les Sanafir (88ème) grâce à un but qui vaudra son pesant d’or au match retour. Le CSC, qui commence à retrouver des couleurs après un passage à vide lors de la première partie de la saison, prend ainsi une petite option pour espérer passer aux 8es de finale (bis), à condition de bien négocier le déplacement au pays des Pharaons. Le MC Oran, qui accueillait les Marocains du Kawkab Marrakech, a été contraint au match nul (0-0), hypothéquant ses chances de qualification au prochain tour. Pourtant, le club oranais partait avec les faveurs des pronostics face à une équipe qui traverse une mauvaise passe en « Botola Pro », le championnat marocain, avec une peu reluisante 13ème place au classement et un point d’avance sur la zone de relégation. Les joueurs de l’entraîneur Fouad Bouali devront retrousser les manches en vue de la seconde manche qui s’annonce difficile, en sachant cependant que ce 0-0 reste un score « piège ». 

Publié dans Sports

L’attaquant international algérien du Sporting Lisbonne Islam Slimani a signé samedi soir son 23e but depuis le début de la saison, lors de la victoire de son équipe à domicile face à Maritimo (3-1) dans le cadre de la 29e journée du championnat portugais de football. Le joueur algérien a marqué le 3e but pour le Sporting à la 76e minute de jeu, donnant ainsi plus d’ampleur à la victoire des siens. Le meilleur buteur de la sélection algérienne (23 buts) est à sa 52e réalisation en 104 matchs avec le club de la capitale portugaise depuis qu’il l’a rejoint en août 2013 en provenance du CR Belouizdad (Ligue 1/Algérie). Slimani conforte sa deuxième place au classement des buteurs de « Liga Nos » derrière le Brésilien Jonas (Benfica), qui en compte 30. Le Sporting est toujours deuxième au classement du championnat avec 71 points, distancé de deux unités par le leader Benfica, vainqueur sur le terrain de l’Académica Coimbra (2-1).

Publié dans Sports

Encore une victoire et un pas de plus vers la couronne. Riyad Mahrez, qui a passé 81 minutes sur la pelouse du Stadium of light avant d’être remplacé par Demarai Gray, et Leicester City ne sont peut-être pas spectaculaires dans le « money time », mais cruellement efficaces. En déplacement à Sunderland, les Foxes l’ont emporté hier sur le score de 2 buts à 0. Si l’Algérien (16 buts et 11 passes décisives), souvent cerné par deux gardes du corps, s’est montré plus tranchant lors de la seconde période, il n’a pas délivré d’offrande ou fait trembler les filets. Cependant, son acolyte en attaque, Jamie Vardy, le buteur maison (21 buts) qui retrouve les filets après une disette de 4 matchs, a inscrit les deux réalisations de la partie pour offrir 3 précieux points au leader de la Premier League. Les poulains de Claudio Ranieri, qui est en passe de créer un énorme exploit, totalisent 72 points à 5 journées de la fin. Lors des deux prochains rounds, le Fennec et ses coéquipiers recevront West Ham United qui pointe à la 6e place puis Swansea City. Une belle opportunité pour mettre toutes les chances de sacre de leur côté.
M. T.

Publié dans Sports

La commission de discipline de la Fédération portugaise de football (FPF) a décidé d’innocenter l’attaquant international algérien du Sporting Lisbonne, Islam Slimani, suite à la plainte déposée par le Benfica relative à une « agression » sur son défenseur grec Andreas Samaris en coupe du Portugal, ont rapporté samedi des médias locaux. La FPF avait engagé une procédure disciplinaire contre Slimani, suite à une plainte déposée contre lui par la direction du Benfica pour avoir « agressé » son défenseur Samaris lors du match de coupe entre les deux équipes en novembre dernier. Le Benfica a recouru à la vidéo après que l’incident a échappé à l’arbitre du match et à ses assistants. Le club estimait que le coup de coude du buteur du Sporting aurait pu causer « des lésions corporelles graves ». Slimani ne risque donc aucune sanction qui pouvait aller jusqu’à six matchs de suspension.

Publié dans Sports

Les performances de Houd Zourdani (-66 kg), Kaouthar Ouallal (-78 kg) et Djeddi Oussama (-73 kg) ont été décevantes, notamment par rapport à la manière avec laquelle ils se sont fait battre lors du Championnat d’Afrique de judo clôturé hier à Tunis. « Zourdani a commis une erreur, heureusement qu’il n’a pas perdu sa qualification aux JO qui ne se déroulent qu’une fois tous les quatre ans. Il n’a que 22 ans et aura à l’avenir plusieurs opportunités de monter sur la plus haute marche du podium africain. Pour Ouallal, c’est vraiment une grande déception, car on attendait l’or de sa part dans l’optique d’une qualification olympique», a regretté le DTN Samir Sebaâ. Malgré cette «contre-performance, le jeune athlète algérien a sauvé in extremis sa qualification pour les Olympiades brésliennes. Côté révélations, le poids lourd algérien Lili Mohamed El Mahdi a constitué la belle surprise dans cette compétition continentale en remportant le bronze des +100 kg. Le judoka de 20 ans a pu, malgré son jeune âge, tenir tête à l’ogre tunisien Faicel Djabalah, ne cédant que difficilement dans les dernières secondes en quarts de finale face à son adversaire qui a pris deux médailles d’or. Par ailleurs, l’arbitrage a été montré du doigt par les techniciens, mais le président de la Fédération internationale de judo (IJF), Marius Vizer, présent en Tunisie, a balayé d’un revers de la main toute volonté de favoritisme, précisant que l’image de marque de l’instance mondiale était en jeu à chaque compétition organisée sous son égide. « J’ai remarqué que beaucoup d’adversaires n’ont été départagés que par shido (avertissement, NDLR) ce qui explique les contestations. Les perdants ont toujours quelque chose à dire à propos des juges. Nous avons assisté à un beau tournoi et la Tunisie est à féliciter pour l’organisation », a dit le patron autrichien de l’IJF. La Tunisie a dominé la compétition individuelle disputée vendredi et samedi au Palais des Sports d’El Menzah (Tunis) en remportant 16 médailles dont 5 or, suivie de l’Egypte (4 or) et de l’Algérie qui a glané deux titres continentaux. Sur les 31 pays présents en Tunisie seulement 14 ont réussi à glaner au moins une médaille et six nations seulement ont eu l’honneur de monter sur la plus haute marche du podium. 

Publié dans Sports

Dans le sport, il y a les prévisions et la réalité implacable des résultats. Parfois, la performance est à la hauteur des attentes. D’autre fois, elle est en deçà et tantôt complètement loin. Pour le judo algérien, face à un sérieux test à l’occasion du Championnat d’Afrique seniors messieurs et dames abrité par Tunis (8 - 10 avril), les choses se sont globalement bien passées. Au bout, il n’y avait pas les quatre médailles d’or prédites, mais deux seulement. En revanche, 4 judokas ont validé leurs tickets pour les Olympiades 2016 de Rio sur les 6 qui devaient acter leur présence au Brésil l’été prochain.

 judo dz

Publié dans Sports
Page 1 sur 7