Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 13 avril 2016

Une lycéenne âgée de 18 ans, sortie de la maison familiale lundi dernier vers 9h00 du matin pour rejoindre le lycée Saïd Khoudi de Bordj-Ménaiel où elle suit des cours en 3e année littérature et philosophie, a disparu a indiqué une source proche de sa famille. Il s’agit de Zahira B. qui devait rentrer comme à son habitude à 14 h 00 à la maison, mais en vain. Inquiète, sa mère s’est présentée au lycée, mais elle n’y était pas et le téléphone de sa fille est toujours fermé. Jusqu’à ce jour, la jeune lycéenne n’a pas donné signe de vie. Cette disparition a plongé, les parents, les proches ainsi que ses collègues du lycée dans le désarroi et l’on craint qu’il lui soit arrivé un malheur s’inquiètent-ils. Une enquête a été ouverte par les services de la police judiciaire de la daïra de Bordj-Ménaiel pour retrouver la jeune fille.

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a une nouvelle fois exclu toute réduction de la production pétrolière, avant une réunion de pays producteurs prévue dimanche à Doha et destinée à limiter l'actuelle surabondance d'or noir. Interrogé par le quotidien saoudien Al-Hayat sur l'intention du royaume de réduire sa production de brut, le ministre a répondu: "Oubliez!", dans des propos publiés mercredi. Il a rappelé que "les prix du brut sont volatils (...). Ils sont parfois en baisse et parfois en hausse". Le royaume saoudien, premier exportateur mondial de brut, lie toute réduction de sa production à une initiative collective des grands producteurs membres et non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). La Russie et l'Arabie saoudite, principaux producteurs de brut dans le monde, doivent participer à une réunion Opep/non-Opep dimanche au Qatar pour discuter notamment d'un gel de l'offre à son niveau de janvier. Le principe d'un tel gel avait été retenu le 16 février à Doha lors d'une réunion à laquelle avaient participé la Russie, l'Arabie saoudite, le Qatar et le Venezuela.

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Un nouveau calendrier national de vaccination sera lancé à partir du 24 avril avec l’intégration, en simultané, de 4 nouveaux vaccins contre la poliomyélite, la rubéole, les oreillons et contre le pneumocoque.

Publié dans Der

Les secteurs de la Fonction publique se révoltent l’un après l’autre. Après la santé publique et l’éducation nationale, c’est au tour des communaux d’annoncer la reprise de la protestation. En effet, la Fédération des travailleurs du secteur des APC, une entité affiliée au Syndicat national autonome du personnel de l’administration publique (Snapap), appelle tous les travailleurs communaux à se préparer à des grèves cycliques de trois jours chaque semaine à compter du 25 du mois en cours.
«Le conseil national de la Fédération des travailleurs du secteur des APC-Snapap, affiliée à la CGATA, tenu le 11 avril 2016 au siège de la Maison du syndicat à Alger, a décidé de reprendre les actions de protestation sous la forme de grèves cycliques mensuelles de trois jours consécutifs à partir des 25, 26 et 27 avril 2016 », indique un communiqué de cette organisation syndicale rendu public hier. Il ajoute : « Le recours au débrayage s’explique par la situation critique qui prévaut dans le secteur des communes et aussi par l’ignorance de la tutelle des précédentes plateformes de revendications formulées par le syndicat. » En ce qui concerne les revendications exprimées, le document précise que le syndicat demande en premier lieu la refonte du statut général de la Fonction publique et des statuts particuliers de tous les corps des communes dont la promulgation remonte à décembre 2008.
S’agissant des primes, l’organisation syndicale réclame une augmentation de l’allocation familiale à 2 000 DA et de l’indemnité de la femme au foyer à 8 000 DA. Elle demande aussi l’application de l’indemnité des agents de l’état civil avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2008, comme le stipule l’article 85 du décret exécutif n°11/334 du 20 septembre 2011, ainsi que la prise en compte de la période du Service national officiellement au régime de la retraite. Par ailleurs, le syndicat exige la suppression de la précarité de l’emploi par l’intégration des contractuels ainsi que l’abrogation de l’article 87 bis officiellement et rejette par la même occasion l’avant-projet de loi du Code du travail. Ce dernier, selon la même source, est non-conforme avec les conventions du Bureau international du travail. Sur un autre chapitre, la Fédération des travailleurs du secteur des APC appelle à la prise en compte de l’indemnité du zoning au Sud et le Grand-Sud et l’élargissement de la prime de souveraineté au secteur des communes. Enfin, elle plaide pour une protection des travailleurs contre les agressions pendant l’accomplissement de leurs missions. A la fin, elle estime nécessaire la réduction de l’impôt sur le revenu global (IRG).
En revanche, la fédération défend le droit de libre exercice du droit syndical et des droits des travailleuses et travailleurs et particulièrement le droit à une vie décente à travers le pouvoir d’achat. Il y a lieu de noter que le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) a décidé lui aussi d’entamer à partir du 18 du mois en cours un mouvement de protestation.

Publié dans Der

L’hécatombe routière se poursuit en Algérie. En quatre mois, plus de 540 personnes ont perdu la vie et près de 16 000 autres blessées dans plus de 13 900 accidents de la circulation. Avec ce chiffre macabre, l’Algérie continue de s’inscrire parmi les pays où l’on conduit le plus mal.
Le bilan des accidents routiers enregistrés depuis le premier janvier jusqu’à hier révèle 546 personnes décédées, 15 859 blessées dans plus de 13 900 accidents de la route. Ce bilan a été délivré en exclusivité à Reporters par le lieutenant Nassim Bernaoui, porte-parole de la Protection civile. Pour le total des interventions effectuées en termes d’accidentologie, l’interlocuteur avancera le chiffre de 26 029 interventions.
Déjà, en 10 jours, les unités d’intervention de la Protection civile ont enregistré plus de 2 000 interventions effectuées suite à plus de 1 000 accidents de la circulation ayant causé le décès de 46 personnes et 1 080 autres blessées, traitées et évacuées vers les structures hospitalières. Le bilan le plus lourd a été enregistré, lundi dernier, au niveau de la wilaya de Djelfa avec 5 personnes décédées et 40 autres blessées suite à 22 accidents de la route. Dans ce contexte, il y a lieu de rappeler également le tragique accident enregistré dimanche dernier dans la wilaya de M’sila où notamment 7 personnes ont été tuées et deux autres ont été grièvement blessées.
Dans ce volet, ce chiffre reste provisoire vu que la liste de victimes d’accidents de la route s’allongera encore plus, où notamment les accidents de la circulation se multiplient davantage durant le mois de jeûne.
Les images de véhicules, de camions et de bus renversés sur les routes sont quotidiennes. Malheureusement, les mauvais chiffres des accidents de la route ne s’améliorent pas malgré toutes les mesures prises pour endiguer le phénomène.
En effet, les routes algériennes sont les plus dangereuses dans le monde. Depuis des années, le bilan des décès par accidents d’automobiles n’a cessé d’augmenter sans que les autorités concernées n’aient pris la peine de réagir fermement. Au-delà des routes très mal entretenues, d’une signalisation quasi-inexistante, plusieurs mécanismes de lutte contre les accidents existent pourtant et sont mis en place avec efficacité ailleurs.

Publié dans Der

Un calme précaire a régné pendant la journée d’hier dans la ville de Tamanrasset après plusieurs jours d’agitation et de manifestations. A l’exception du sit-in ouvert organisé au quartier La Lune touché par l’opération de démolition, aucune autre action n’a été signalée, a-t-on appris d’une source locale. «Les protestataires se sont contentés, hier, d’organiser un sit-in dans leur quartier. Aucune marche ni autre action n’a été faite», précise notre source. Toutefois, elle note que ce calme pourrait être celui qui précède la tempête. Elle explique : «La décision de ne pas marcher vers le siège de la wilaya a été prise parce que des personnalités politiques locales, dont des parlementaires, ont promis aux familles du quartier d’intervenir auprès des hautes autorités du pays pour trouver une solution au problème des constructions illicites dans la ville de Tamanrasset.» Elle ajoute : «Une délégation du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme est attendue au cours des prochains jours dans la capitale de l’extrême Sud pour tenter de trouver une issue à cet épineux problème.» En cas d’absence d’une réponse favorable des pouvoirs publics, les habitants du quartier La Lune vont renouer avec la protestation, fait remarquer notre source. «La tension reste vive parmi les familles touchées par la démolition. Des familles sont toujours dans la rue après avoir perdu leur domicile dans l’opération de démolition entamée au début du mois, en application d’une décision du wali de Tamanrasset», note notre contact. Rappelons qu’un groupe de travail s’est constitué dans ce quartier pour recenser les habitations démolies ainsi que toutes les familles ayant besoin d’un logement. La liste finale sera remise aux autorités publiques pour qu’elles prennent les mesures qu’il faut pour résoudre ce problème qui dure depuis des années dans cette ville qui grandit anarchiquement. Le style architectural local est rarement respecté dans la construction des bâtisses.

Publié dans Der

Indécise. Très indécise même sera la soirée européenne. Une toute petite marge de manœuvre pour le FC Barcelone et le Bayern Munich qui devront se déplacer respectivement chez l’Atlético Madrid et le Benfica Lisbonne (19h45). Les «Blaugranas» avaient dominé les «Colchoneros» 2 buts à 1 lors de l’acte I à Camp Nou mardi dernier, tandis que les Munichois l’avaient emporté en se contentant d’une seule banderille contre les Lisboètes. Les matchs retour s’annoncent indécis et serrés.

Publié dans Sports

Aleix Vidal s'est ajouté à la liste d'absents côté catalan face à l'Atlético Madrid. Touché à une cuisse, déjà absent au match aller (2-1) et longtemps incertain pour le quart de finale retour de Ligue des champions face à l'Atlético Madrid, Aleix Vidal a finalement dû déclarer forfait. Le latéral espagnol ne sera pas le seul joueur à manquer la rencontre. Jérémy Mathieu (genou), Tomas Vermaelen (élongation) et Rafinha (adducteur) ne figurent pas non plus dans le groupe catalan. Luis Enrique pourra en revanche compter sur son trio vedette en attaque : Suarez, Messi et Neymar.

Publié dans Sports

Le syndicat des footballeurs espagnols (AFE) a décidé de prendre la défense du milieu international algérien du FC Valence (Liga espagnole de football) Sofiane Feghouli, qui fait l'objet d'une procédure disciplinaire de la part de son club, a rapporté hier la radio Cadena Ser. Après avoir appris l'ouverture d'une procédure disciplinaire à son encontre, Feghouli a contacté l'AFE. Le président du syndicat, Luis Manuel Rubiales, va défendre les intérêts du joueur, selon Cadena Ser. Une rencontre entre Rubalies et la direction de Valence va avoir lieu « rapidement » afin de parvenir à un accord. Même si Feghouli estime la sanction de le punir «bien excessive», il est prêt à reconnaître une partie de ses torts, selon la même source. La jurisprudence veut que la sanction contre le joueur soit de cinq jours de suspension sans solde et d'une amende de 10.000 à 15.000 euros. Le FC Valence a annoncé lundi dans un communiqué l'ouverture d'une procédure disciplinaire contre Sofiane Feghouli et a décidé, «selon la réglementation», de le suspendre jusqu'à nouvel ordre. Après s'être fait reprocher son retard au retour de son match en sélection (pour un vol annulé au départ de Paris), Feghouli a pris part dimanche à la victoire de son équipe contre Séville (2-1) dans le cadre de la 32e journée du championnat, en entrant en cours de jeu. Selon le quotidien sportif Marca, Feghouli aurait refusé de participer à la séance d'entraînement prévue lundi matin pour les remplaçants et les joueurs non utilisés la veille. Le joueur âgé de 26 ans et la direction du FC Valence n'ont pas trouvé d'accord pour un prolongement de contrat, sachant que Feghouli a réclamé une revalorisation salariale au même titre que d'autres cadres de l'équipe à l'image de Pablo Alcacer.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7