Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 18 avril 2016

Maintes fois reporté, le procès pour crimes cybernétiques qui oppose la justice américaine à l’Algérien Hamza Bendelladj, le fameux «Bx1», devait avoir lieu hier dans la cour fédérale du district d’Atlanta.

Publié dans Der

714 morts et 5 665 blessés, c’est le bilan des 3 252 accidents de circulation survenus en Algérie pendant le premier trimestre de l’année 2016. Ces chiffres ont été présentés hier par le commandement de la Gendarmerie nationale.
Les chiffres diffèrent, mais le constat est le même. Le terrorisme de la route continue d’endeuiller l’Algérie. Un total de 3 252 accidents de la circulation a été enregistré en Algérie durant le premier trimestre de l’année en cours, coûtant la vie à 714 personnes et faisant 5 665 autres blessés. Ces chiffres ont été dévoilés à l’occasion du séminaire international portant sur « la toxicologie médicolégale : apport et internet en sécurité routière », organisé hier par le commandement de la Gendarmerie nationale. En comparaison avec la même période, ce chiffre révèle une diminution dans le nombre des décès (-28 morts), des blessés avec (-1 892) et des accidents (-1 117). Toujours dans ce volet, ce corps constitué fait état de 12 morts, 94 blessés et 54 accidents en moyenne par jour. Une répartition par catégorie de véhicule démontre que les camions, taxis, bus et autocars sont impliqués à hauteur de plus 30% des accidents. En effet, ces véhicules « grand gabarit » sont derrière 1 167 accidents, et pour les véhicules de tourismes avec 3 663 accidents. L’excès de vitesse avec 1 192 cas, les dépassements dangereux (422 cas), le non-respect de la distance de sécurité (224 cas) et le non-respect de la signalisation (172) sont les principales causes de ces accidents, a souligné la même source.
Bilan des accidents sur l’autoroute Est-Ouest
Le grand axe routier Est-Ouest s’avère toujours meurtrier avec 62 morts et 3 97 blessés durant cette période. Concernant les wilayas qui ont enregistré le plus grand nombre de décès, Boumerdès et Aïn Defla viennent en tête, selon le bilan, avec 11 morts, suivies de Bordj Bou Arréridj (9 morts) et Bouira (9 morts). Ces régions sont au Top 5 des wilayas où les décès sur la route sont les plus fréquents. Au bas du classement des wilayas qui ont enregistré le moins de morts sur l’autoroute Est-Ouest, on trouve Sidi Bel Abbès, Guelma et El Tarf avec « zéro » morts, suivies d’Alger, Mascara, Relizane, Blida, Skikda et Annaba avec un mort pour chaque wilaya. Par ailleurs, au volet répressif, durant les trois premiers mois de cette année, les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé au retrait de 430 250 permis de conduire à l’échelle nationale pour différentes infractions au code de la route, soit une moyenne de 4 780 retraits de permis de conduire par jour. Ils expliquent que le nombre de retraits de permis a augmenté de plus de 18,82% par rapport à la même période.  

Publié dans Der

La Direction générale de la sûreté nationale a annoncé que ses équipes spécialisées dans la lutte contre le trafic des pièces archéologiques ont pu récupérer entre 2010 et 2015 quelque 4 721 pièces de ce type dans plus de 120 affaires. A l’occasion de la Journée mondiale des monuments et des sites archéologiques, coïncidant avec le 18 avril, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a organisé hier, au siège du forum sis à l’Ecole supérieure de police Ali-Tounsi, une conférence de presse animée par le docteur Abdelkrim Azougue, directeur de l’Institut d’archéologie à l’Université de Bouzaréah, en compagnie des cadres de la DGSN ainsi que des représentants de la société civile. Selon les chiffres délivrés hier lors de cette conférence, la police algérienne a récupéré en cinq ans pas moins de 4 721 pièces archéologiques dans 121 affaires dans le cadre de la lutte contre le trafic des biens archéologiques et la préservation du patrimoine culturel. Par ailleurs, les efforts déployés par ces mêmes services, en coordination avec l’Organisation internationale de la police (Interpol), ont permis de récupérer de l’étranger des pièces archéologiques algériennes volées, à l’exemple du masque de Gorgone, disparu en 1996 de Hippone (Annaba) et restitué à l’Algérie par la Tunisie. D’autres biens culturels, comme le buste de l’empereur romain Marc Aurèle, volé en 1996 à Skikda, et la sculpture baptisée « Aïda » volée la même année, avaient été récupérés respectivement des Etats-Unis d’Amérique (2008) et d’Allemagne (2010), en coordination avec le ministère de la Culture, rappelle-t-on. De même pour le tableau La Béquée du peintre français Jean-François Millet, volé en 1985 à Oran, restitué par la France à l’Algérie après douze années de démarches similaires, menées en collaboration avec le ministère algérien des Affaires étrangères.

Publié dans Der

Mobilis annonce sa participation au colloque international intitulé «Patrimoine et numérique : acteurs, formations, marchés», qui se tient les 18 et 19 avril au palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger. Elle marque sa présence à travers une conférence donnée par son directeur général Mohamed Habib, intitulée «3G et perspectives pour les applications culturelles». Cette manifestation culturelle, qui coïncide avec l’inauguration du mois du patrimoine, s’inscrit dans le cadre de la politique de la protection du patrimoine du ministère de la Culture et vise à la mise en valeur de la recherche dans le domaine du patrimoine à l’ère du numérique.
Elle sera aussi l’occasion de regrouper les professeurs et intervenants issus des différentes universités et institutions patrimoniales et les représentants d’associations de sauvegarde du patrimoine.

Publié dans Der

«Je ne vais jamais faire mon deuil tant que les assassins de mon fils ne seront pas jugés», a déclaré la mère du jeune Guermah Massinissa, assassiné le 18 avril 2001 par une rafale de Kalachnikov tirée par un gendarme dans les locaux de la brigade de la Gendarmerie nationale, à Béni Doula. La suite, on la connaît. Ce sont les troubles qui s’en suivront et un cycle d’émeutes-répressions qui provoquera une véritable hécatombe en Kabylie qui a totalisé 128 victimes tombées sous les balles d’une répression aveugle dont la vérité n’est jamais établie jusqu’à nos jours malgré les conclusions d’une enquête diligentée par le président de la République et dont la présidence a été confiée à l’éminent juriste, feu le Pr Issaâd. Hier, à l’occasion de la commémoration de ce triste souvenir qui a déclenché les événements du printemps noir, de nombreuses personnes se sont recueillies sur la tombe de Guermah Massinissa qui repose près de la demeure familiale, sis à Tizi Hibel, dans la commune d’Aït Mahmoud, daïra de Béni Douala.

Publié dans Der

Deux représentants algériens disputeront les huitièmes de finale retour de la Ligue des champions africaine. L’un en ballottage favorable (ES Sétif) et l’autre (très) mal embarqué, à savoir le MO Béjaïa. Après avoir ramené un précieux et valeureux match nul (2-2) d’Oum Dourman face à Al-Merreikh, les Sétifiens doivent finir le job ce soir (19 h) au stade du 8-Mai-1945. Pour leur part, les Béjaouis ont deux buts à refaire lors de la réception du Zamalek SC (18 h).

Publié dans Sports

Le match MC Saïda-USM Bel Abbès, prévu aujourd’hui au stade Bracci pour la mise à jour de la 27e journée de Ligue 2 Mobilis de football, s’annonce décisif pour le club belabbessien (3e), éliminé en demi-finale de la Coupe d’Algérie et auquel il ne reste plus que l’accession pour sauver sa saison. Un objectif pour lequel il devra néanmoins continuer à cravacher dans cette dernière ligne droite du parcours, surtout devant la remontée spectaculaire du Paradou AC (4e), revenu à 2 points du podium suite à son éclatante victoire (6-1) chez l’OM Arzew, le week-end dernier, en ouverture de cette 27e journée. Sachant qu’il reste encore 3 journées avant la fin de la saison et que mathématiquement tout reste jouable pour les deux derniers tickets d’accession en Ligue 1 pour accompagner le leader, l’O Médéa, qui a déjà validé son billet. L’USMBA, qui reste sur une amère élimination en demi-finale de la Coupe d’Algérie, est condamnée à réussir un bon résultat chez le MCS pour éviter toute mauvaise surprise. L’idéal serait, bien sûr, de l’emporter, ce qui permettrait au club belabbessien d’améliorer son classement et de prendre la 2e place au CA Batna, battu de son côté par l’AS Khroub (2-0) en ouverture de cette 27e journée. Ou tout au moins, ramener un bon résultat nul qui le maintiendrait à la 3e place, avec 3 longueurs d’avance sur le Paradou. En revanche, une défaite de l’USMBA chez le MCS relancerait complètement la course à l’accession, particulièrement pour le PAC, surtout que ce dernier semble déterminé à jouer ses dernières chances à fond. Le match MCS-USMBA sera officié par le trio Hamel, Khelfaoui et Kouar. Son coup d’envoi sera donné à 16 h.  

Publié dans Sports

L’arbitre international algérien Mustapha Ghorbal dirigera la rencontre entre la formation égyptienne d’Enppi et l’équipe gabonaise de Mounana, prévue demain au stade Petro Sport (Le Caire) pour le compte des 8es de finale retour de la Coupe de la Confédération, a indiqué hier la Confédération africaine de football (CAF). 
Le directeur de jeu algérien sera assisté de ses deux compatriotes Mokrane Gourari et Mohamed Serradji. Au match aller disputé au Gabon, le CF Mounana s’est imposé sur le score de 2 à 0.

Publié dans Sports

L’entraîneur Djamel Menad a écarté «pour le moment» son retour à la barre technique du MC Alger alors que le nouveau manager général du club de Ligue 1 algérienne de football, Omar Ghrib, souhaite l’engager pour la suite de la saison qui tire à sa fin. «Par principe, je refuse de prendre en main une équipe à quelques semaines de la fin de la saison. Je suis en revanche prêt à revenir au MCA la saison prochaine mais à condition qu’il y ait sur place un projet sportif ambitieux», a déclaré Menad au mirco d’El-Heddaf TV.
L’ancien buteur de la sélection algérienne avait fait un premier passage aux commandes techniques des Vert et Rouge lors de la saison 2012-2013. Il avait réussi à l’époque à qualifier l’équipe à la finale de la Coupe d’Algérie qu’elle a perdue face à l’USM Alger (1-0). Mais pour avoir boycotté avec ses joueurs la cérémonie de remise des médailles, Menad a été suspendu pour une année, tout comme Ghrib, coordinateur de la section football de la formation algéroise à l’époque qui, lui, a été suspendu à vie avant de voir sa sanction levée en février dernier. Depuis, Menad n’a plus travaillé en Algérie. Il avait eu une courte expérience en Arabie saoudite avec Al Wihda la saison passée. Le MCA, qui lutte pour son maintien parmi l’élite (le club étant à 4 points de la zone de relégation), s’est qualifié samedi à la finale de la Coupe d’Algérie pour la 9e fois de son histoire. Sous la houlette de Lotfi Amrouche, qui a succédé à Meziane Ighil en début de la phase retour, l’équipe affrontera en finale le NA Hussein-Dey le 1er mai prochain au stade du 5-Juillet.

Publié dans Sports

Attendue, Anissa Khelfaoui n’a pas déçu. L’épisode de la Coupe du monde de fleuret féminine, disputée à Alger en février dernier, n’est qu’un lointain mauvais souvenir. Du sans éclat au brio, l’Algérienne s’est adjugé l’argent du fleuret féminin dans les Championnats d’Afrique qu’abrite Alger (14 au 19 avril) pour offrir la 5e médaille à l’Algérie dans cette manifestation. Une performance remarquable, puisque la fleurettiste a fait mieux que les précédentes éditions, à compter de 2011, où elle avait fini en bronze.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6