Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 19 avril 2016

A partir de 2019, la poudre de lait, les viandes et les céréales ne seront plus importées. Ce sont là les perspectives du secteur agricole, qui espère réduire, d’ici quatre ans, la facture des importations des produits alimentaires à deux milliards de dollars.

Publié dans Der

Les travailleurs du groupe contrôle technique des constructions (CTC) sont en colère contre leur direction générale. Et pour cause, six employés, dont des cadres du CTC, ont introduit une action en justice contre leur directeur général, après « leur licenciement abusif ». C’est aujourd’hui, mercredi, que le tribunal administratif d’Hussein Dey devra statuer sur l’affaire opposant ces employés licenciés à leur directeur général.
Selon nos informations, ces derniers font partie du collectif désigné par les travailleurs, à la demande de la direction générale, à la suite d’une tension au sujet de la non-satisfaction de certains problèmes socioprofessionnels. Du coup, certains grands projets structurants au niveau de la wilaya d’Alger, pour ne citer que la capitale, sont en souffrance.
« Nous ne savons pas si le ministre a été mis au courant de cette situation… En tout cas, nous avons tenté d’alerter tout le monde, mais on dirait que certaines parties cherchent le pourrissement et le statu quo.
A quelles fins ? On ne sait pas », nous confie un groupe de cadres qui préparent une vaste action de protestation nationale dans les prochains jours. En attendant, les projets du bâtiment dans la wilaya d’Alger menacent de connaître davantage de retards, faute de contrôle technique. C’est le cas pour « la Grande mosquée d’Alger qui n’a pas vu les équipes de contrôle CTC depuis quelques semaines déjà, si ce n’est plus ».
Côté logements publics, ce sont plus de 320 000 logements de différents types LSP et LPP qui n’ont pas été contrôlés et dont le suivi connaît un certain retard.
« Les responsables du groupe ne veulent pas alerter la tutelle, parce que ce sont eux qui sont à l’origine de cette problématique. » Le collectif des cadres et des travailleurs évoquent des formations et des recyclages au sein d’un bureau d’études et de contrôle français, «dont le DG faisait partie il y a quelque temps»… Sans compter les entraves liées au renouvellement du syndicat d’entreprise, en complicité avec les responsables syndicaux de la fédération UGTA. Autant de problèmes qui risquent d’envenimer davantage la situation et d’hypothéquer les projets du secteur.
Cela est d’autant plus important que le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, semble accorder une importance cruciale à sa démarche globale et à la dynamique qu’il a su enclencher dans le secteur depuis son arrivée. Preuve en est, la rencontre nationale d’évaluation qu’il vient de tenir avec l’ensemble de ses subordonnés à l’échelle nationale. 

Publié dans Der

Bonne nouvelle pour les membres du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC). La cour de Tamanrasset a acquitté hier le représentant de cette organisation au niveau cette ville, Abdelali Ghellam, condamné le 7 mars dernier par la cour de première instance à un an de prison ferme. Poursuivi pour avoir participé à un « attroupement non armé » et « entravé la circulation » sur une voie publique, lors d’une manifestation pacifique organisée devant le siège de la wilaya de Tamanrasset, en décembre 2015, Abdelali Ghellam retrouvera sa liberté après avoir passé plus d’un mois en prison. Le verdict a été accueilli avec beaucoup de joie par les militants du CNDDC et la famille du concerné qui est aussi accusé d’« outrage au président de la République » en raison d’une publication sur la page Facebook de Ma Frat. Notons qu’Amnesty International (AI) a mobilisé toutes ses structures à travers le monde pour soutenir Abdelali Ghellam et sept autres manifestants pacifiques emprisonnés pour avoir participé à la même manifestation pacifique, notamment le militant Dahmane Kerami. Ces sept hommes ont été condamnés à un an d’emprisonnement par le tribunal de première instance de Tamanrasset, le 6 janvier, pour avoir participé à un « attroupement non armé » et « offensé des organes publics ». Ces hommes sont des prisonniers d’opinion. Ils avaient été arrêtés le 31 décembre 2015 et sont maintenant détenus à la prison de Tamanrasset.
Des partis politiques et des ONG de défense des droits de l’Homme ont réagi notamment en faveur de ces personnes. Pour mettre la législation algérienne en conformité avec les traités internationaux relatifs aux droits de l’Homme, des organisations de défense des droits humains ne cessent d’appeler le gouvernement algérien à modifier les lois qui érigent en infraction l’exercice des droits à la liberté d’expression et à la réunion pacifique, notamment l’article 97 du code pénal interdisant les «attroupements non armés», l’article 114 bis relatif à «l’outrage au Président» et l’article 146 relatif à «l’outrage aux organes publics». Elles demandent aussi aux autorités d’arrêter de poursuivre en justice et d’emprisonner les personnes exerçant pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression et à la réunion pacifique.

Publié dans Der

Par Lyes Azizi
Interpellé lors du forum dédié à la promotion de l’exportation des produits agricoles, quant aux prévisions de production à l’issue de la saison céréalière en cours, le ministre de l’Agriculture, Sid Ahmed Ferroukhi, a déclaré : «Nous ne disposons pas encore de tous les éléments d’évaluation mais, ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas une année blanche.»
Le ministre s’est montré ainsi rassurant suite aux déclarations du président-directeur général de l’Office algérien interpersonnel des céréales (OAIC), Mohamed Belabdi. Ce dernier avait, en effet, fait état d’une saison ratée cette année pour les céréaliculteurs de la région de l’ouest du pays, notamment pour les blés (tendre et dur), en raison du trop faible taux de pluviométrie dans la région. M. Belabdi avait même rendu tributaire la réussite de la saison actuelle – au niveau national – des éventuelles précipitations attendues au cours de ce mois d’avril.
Par ailleurs, M. Ferroukhi a mis en avant les capacités de certaines filières à exporter. Il a cité la pomme de terre qui est produite tout au long de l’année, les dattes, la tomate et même la volaille. Il a soutenu, dans ce sens, qu’il faut désormais orienter le salon Djazagro vers le développement des métiers agricoles et, surtout, la promotion de l’exportation. Il n’a pas manqué de faire la remarque quant à la tendance généralisée d’exposer des équipements agricoles et d’industrie agroalimentaire, en soulignant que le développement du secteur se fait plutôt par l’investissement dans la ressource humaine et l’accompagnement des agriculteurs.
D’autre part, abordant la filière laitière, Cherif Amari, conseiller du ministre de l’Agriculture, a déclaré qu’en plus de 1 milliard de mètres cubes de lait produit localement, l’Algérie importe entre 300 000 et 400 000 tonnes. Selon lui, le ministère s’est fixé l’objectif de réduire cette importation de 50% à court terme et d’arriver à satisfaire la demande du marché national par la production locale à l’horizon 2020. Cela se fera notamment par le développement d’un segment de grands éleveurs sans abandonner les élevages de petite taille.

Publié dans Der

Au royaume chérifien, le MC Oran tentera de revenir avec le billet de la qualification au tour intermédiaire de la phase de poules de la Coupe de la Confédération CAF. Contraints au nul (0-0) par le Kawkab Marrakech le 9 avril écoulé au stade Ahmed-Zabana, les Hamraouas n’auront pas la tâche facile à Marrakech en dépit de la position délicate de l’adversaire dans le championnat marocain (menacé par le purgatoire en Botola 1). De surcroît, les Oranais devront chasser la guigne qui les poursuit car ils n’ont jamais gagné au Maroc en sorties officielles.

Publié dans Sports

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, s'est rendu hier au niveau du chantier portant la réalisation du stade de football de 50 000 places couvertes de Tizi Ouzou implanté à Boukhalfa, dans la banlieue des Genêts. A cette occasion, il a annoncé que ce projet sera livré au cours de l’année 2017. Ainsi, il a fait savoir que l’enveloppe budgétaire allouée pour son secteur au niveau local est de 42 milliards de dinars. D’après lui, ce projet n’a pas connu de retard mais il s’agit de contraintes techniques imposées par l’ex-entreprise réalisatrice pour laquelle la construction du stade était confiée. «Aujourd’hui, c’est une entreprise turque et une autre algérienne, ETRHB, qui sont chargées de ce projet et je dirais que les travaux avancent bien.» Le ministre a rassuré que ce stade inscrit à l’indicatif de la wilaya est un projet du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui est en train de le suivre avec beaucoup d’attention pour booster son état d’avancement.
Pour illustrer ses propos, il a fait savoir qu’en dépit de la crise financière qui frappe de plein fouet le pays, engendrée par la chute des prix du pétrole, le gouvernement continuera à financer ce stade pour qu’il soit livré au cours de l’année 2017. «Toutes les contraintes techniques, administratives et financières sont levées. Nous sommes en train de mobiliser nos efforts en collaboration avec les autorités locales, à leur tête le wali, pour veiller rigoureusement sur le respect de livraison de ce projet de grande envergure et aussi pour qu’il soit réceptionné aux normes de la Fédération internationale du football (FIFA)», a-t-il noté.
D’après lui, en plus des stades d’envergure qui seront implantés à Oran, dans la banlieue algéroise plus précisément à Baraki et Douéra, le stade de 50 000 places couvertes de Tizi Ouzou sera l’un des plus grands stades du pays. S’agissant des informations rapportées par certains quotidiens faisant état de l’existence d’anomalies au niveau du MJS, le premier responsable du secteur a démenti ces informations, en affirmant qu’il y a un organigramme et que la concertation avec le mouvement sportif national est l’une des priorités de son département. 

Publié dans Sports

La Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d'Alger a consacré une enveloppe financière de 110 milliards de centimes à l'aménagement de stades de proximité et communaux et à la création et à l'aménagement d'aires de jeu dans des communes de la capitale, a indiqué hier le directeur du secteur, Kerrach Tarek. 
Au titre du budget 2016, le secteur a bénéficié d'une enveloppe financière de 110 milliards de centimes qui servira au revêtement en gazon synthétique de stades de proximité et à la création et à l'aménagement d'aires de jeu dans des communes de la capitale, a précisé M. Kerrach. Les opérations d'aménagement entrent dans le cadre du projet de modernisation de la capitale, lequel prévoit, entre autres, la relance du rôle des structures de proximité au profit des jeunes, a-t-il ajouté. 
Des stades communaux ayant bénéficié d'opérations de revêtement en gazon synthétique, notamment ceux de Douéra, de Bouzaréah et de la Casbah, seront bientôt réceptionnés dans le cadre de ce projet, a fait savoir le responsable. 
Le stade de proximité de la commune de Kheraïcia sera, quant à lui, réceptionné après l'achèvement des travaux en cours à l'extérieur de la structure sportive. M. Kerrach a, par ailleurs, indiqué que les services de la wilaya d'Alger annonceront l'appel d'offres relatif aux stades communaux de Heraoua et de Sidi Moussa. Le projet a été relancé en 2014 après le relogement des 50 familles habitant ce bidonville.

Publié dans Sports

Le coup d'envoi du derby algérois entre le MC Alger et l'USM Alger, prévu initialement vendredi à 16 h, a été décalé d'une heure (17 h), dans le cadre de la 26e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, a annoncé hier la Ligue de football professionnel (LFP). Lors du match aller, les deux équipes s'étaient quittées sur un score de parité (0-0). L'USMA, qui caracole en tête du championnat avec 51 points, aura besoin d'une victoire face à son voisin pour remporter définitivement le 7e titre de son histoire. Le MCA, qui lutte de son côté pour son maintien, abordera ce derby tout en ayant la tête à la finale de la Coupe d'Algérie prévue le dimanche 1er mai au stade du 5-Juillet face au NA Hussein Dey. Outre MCA-USMA, la rencontre entre le NA Hussein Dey et le RC Arbaâ est également programmée pour vendredi, alors que les 6 autres matchs de cette journée se joueront le lendemain samedi.

Publié dans Sports

Le judoka algérien en handisports Mouloud Noura, qualifié aux Paralympiques de Rio 2016, prendra part à 2 tournois internationaux les 23 et 30 avril en France, en vue des jeux de Rio 2016, a-t-on appris hier auprès de l’entraîneur national de judo.
«Mouloud Noura effectue, depuis le 1er avril en France, un stage de préparation en prévision des joutes paralympiques. Inscrit à son programme de préparation, ce regroupement sera ponctué par une participation à 2 tournois nationaux pour valides à Joinville, les 23 et 30 avril», a indiqué l’entraîneur national de judo pour handisports, Rezki Belkacem. Outre Noura, le stage de France était destiné également à ses compatriotes Mehdi Meskine et Abdelaoui Chérine mais ces deux derniers n’ont pu être présents au regroupement, faute de visa. «Dans notre programme initial, Noura, Meskine et Chérine devaient prendre part ensemble au stage de Joinville mais faute de visa, les deux derniers n’ont pu faire le déplacement. Ils suivent le même programme de préparation avec leurs clubs respectifs chez les valides, Club Haj Meskine d’Oran (pour Meskine) et le CR Raïs Hamidou (pour Chérine), où ils sont très bien pris en charge», a souligné le coach national. Les judokas, tous qualifiés aux Paralympiques de Rio, s’apprêtent à enchaîner avec un autre stage à Marseille, en mai prochain. «Si les choses se passent bien, les athlètes bénéficieront d’un regroupement à Marseille avec, à la clé, une participation à un tournoi sur place. En sports de combat, comme en sports-co, la participation à des tournois est importante pour les athlètes afin d’apporter les correctifs qui s’imposent (...) Les athlètes ont besoin de travailler davantage, et seuls les tournois peuvent leur permettre de s’améliorer et de se remettre en cause», a assuré Belkacem. Pour sa part, l’athlète Abdelaoui Chérine est dans l’obligation de refaire sa classification en vue des jeux Paralympiques de Rio, sur décision du Comité paralympique international (IPC). «L’instance internationale nous a notifié que tous les athlètes ayant bénéficié de la “Wild Card” pour prendre part au rendez-vous de Rio, dont Chérine, doivent confirmer leur classification lors d’un des tournois de préparation homologués par l’IPC, au risque d’être déclarés inéligibles», a-t-on expliqué à la Fédération algérienne handisports (FAH). L’information a été confirmée par l’entraîneur national de judo, Rezki Belkacem, qui a annoncé la participation de l’athlète Abdelaoui Chérine (52 kg), le 15 mai prochain au tournoi asiatique de Chine. «Chérine va prendre part à ce tournoi organisé par la Confédération asiatique et réservé uniquement aux judokas qualifiés aux Paralympiques. Avant la compétition, Chérine devra passer le test de classification (le 14 mai) pour être confirmée dans sa classe initiale (B2)», a expliqué l’entraîneur national. Il est à signaler qu’Abdelaoui Chérine avait pris part, le week-end dernier à Bou Ismaïl (Tipasa), au Championnat d’Algérie juniors pour valides avec son club le CR Raïs Hamidou, prenant la médaille de bronze. «A défaut de tournois internationaux, pour l’instant, nos judokas qualifiés pour les Paralympiques participent à des compétitions avec les valides. C’est une manière de les maintenir toujours en compétition», a conclu Rezki Belkacem.  

Publié dans Sports

Encore et toujours, la Tunisie et l’Egypte se sont montrées dominatrices lors de la 4e journée des 16es Championnats d’Afrique d’escrime abrités par l’Algérie (14 au 19 avril) à la salle Harcha-Hacène. Dans ce règne, l’Algérie s’est contentée d’une médaille d’argent (sabre féminin) et 2 en bronze (épée féminine et fleuret masculin) dans les épreuves par équipes.

 

Publié dans Sports
Page 1 sur 7