Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 22 avril 2016

La Chambre de première instance de la cour d’Atlanta a statué sur l’affaire de l’Algérien Hamza Bendelladj, pirate informatique coupable d’avoir subtilisé des millions de dollars en siphonnant les comptes bancaires de ses victimes – des banques et des institutions financières – à l’aide d’un virus informatique, le «SpyEye».

 

La sentence, prononcée le 20 avril dernier par le juge Amy Totenberg, est de 15 ans de prison pour Hamza Bendelladj, alias «Bx1», suivie de 3 ans de mise à l’épreuve, qui a comparu aux côtés de son complice présumé, le Russe Aleksandr Andreevich Panin, alias «Gribodemon», écopant, lui, de 9 ans et 6 mois de prison. Invité hier à commenter le verdict, l’avocat de Hamza Bendelladj, Jay L. Strongwater, a fait état de sa déception dans nos colonnes ainsi que de celle de son client, affirmant que «nous pensions que nous avions de solides arguments pour le défendre, en particulier sur le préjudice financier qui ne pouvait être défini avec précision».

Publié dans Der

Le réseau routier et autoroutier national était passé d’un peu plus de 100 000 km en 1999 à 124 000 km actuellement, avec un taux de revêtement de 80%, contre une moyenne africaine tournant autour des 23%, soit une progression nécessitant des efforts soutenus en matière d’entretien pour sauvegarder le patrimoine existant.
Concernant l’entretien des routes justement, le ministère des Travaux publics a installé, depuis août dernier, 800 unités de surveillance et d’intervention rapide (Usir) chargées de contrôler l’état des routes et autoroute. Composée de 4 à 5 ouvriers et d’un chef d’équipe, l’Usir est chargée d’une mission de surveillance, et ce, à la différence des unités classiques d’entretien des routes. S’agissant des financements dégagés en la circonstance, Abdelkader Ouali, qui intervenait jeudi dernier lors du séminaire sur l’entretien des routes organisé par l’Association routière algérienne (Aral), a fait savoir que 850 milliards de dinars avaient été dépensés pour l’entretien des routes depuis 1999. Il a aussi attiré l’attention sur les réalisations faites dans le cadre du plan de relance économique, ayant permis la création de 3 900 entreprises spécialisées dans le secteur des travaux publics, lequel, selon lui, emploie quelque 120 000 personnes avec un potentiel d’absorption de 400 000 nouveaux demandeurs d’emploi.
Par ailleurs, le directeur général des routes auprès du ministère des Travaux publics, Mohamed Mahiddine, a estimé à 200 milliards de dinars l’enveloppe annuelle nécessaire pour entretenir le réseau routier national selon les normes internationales. Il se référait à une recommandation de la Banque mondiale qui exige de dépenser l’équivalent de 1 à 2% de la valeur du patrimoine routier pour l’entretien, ce qui représente, dans le cas de l’Algérie, «environ 200 milliards de dinars». Concernant l’estimation financière de la valeur du réseau routier national, il la situe à 135 milliards de dollars, soit 65% du PIB. Selon lui, l’entretien total du réseau routier national nécessite un plan d’action d’une durée de dix ans, un objectif qui n’a pas été atteint sur la décennie 2005-2015 puisque le taux d’entretien a été de 84% du réseau. Concernant l’état actuel des routes, l’intervenant a indiqué que 69% de ces dernières sont considérées comme étant en bon état, alors que 11% sont en mauvais état, ajoutant qu’un millier de kilomètres de routes sont actuellement en cours de réalisation. En outre, l’effectif chargé de la préservation du patrimoine routier du pays est constitué de 23 000 agents d’entretien. Le directeur a observé, par ailleurs, que le parc automobile algérien a doublé au cours des dix dernières années, à 5,5 millions de véhicules, au moment où les infrastructures routières progressent à un rythme moins rapide. Il a également fait savoir qu’une étude élaborée par ses services a révélé que dans 18 wilayas du pays, 34% des poids lourds roulaient en surcharge. «Un véritable drame économique», a-t-il déploré. Dans ce sens, il a attiré l’attention contre le risque de dégradation des routes, qui représentent le support de 95% des échanges commerciaux internes du pays. «Nous sommes entrés en contact avec le gouvernement pour attirer son attention sur cette question, et le dossier est actuellement entre les mains du Premier ministre. » 

Publié dans Sports

L’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil se trouvait hier dans la zaouïa des Ouled Hedim, dans la commune de Seghouane, où il a rendu visite à une école coranique. D’après notre correspondant à Médéa, wilaya dont dépend la commune, Chakib Khelil s’y est rendu «à la demande des notables et disciples» de la zaouïa. Sur place, il a été reçu par le P/APC de Seghouane, le P/APW de Médéa, ainsi qu’un nombre important d’élus venus le «saluer» et lui «souhaiter la bienvenue». L’ancien ministre de l’Energie, selon notre correspondant, a pris part à la prière du vendredi à la mosquée de Seghouane après son passage à l’école coranique où il a bénéficié d’un accueil chaleureux agrémenté de cadeaux, dont un magnifique burnous. Sur place également, M. Khelil a tenu à remercier ses hôtes et tenu à adresser une «mention spéciale» à l’Olympique de Médéa, le club de football de la région qui vient d’accéder à la ligue 1.
Il est à rappeler que le passage de l’ancien ministre de l’Energie à Médéa a fait démentir les pronostics qui le donnaient pour présent à la zaouïa de la Qadiriya de Ouargla qui accueillait jusqu’à jeudi dernier, 21 avril, un colloque sur le soufisme, son histoire et le parcours de ses grands représentants et adeptes. Plus de 200 personnes, note notre correspondance Chahinez Douadi, se sont en effet déplacées massivement pour assister à cette rencontre internationale sur l’histoire de la «Tariqa Qadiriya», l’une des plus anciennes confréries au Maghreb et en Afrique, dont le siège se situe dans la commune de Rouissat près de Ouargla, le chef-lieu de wilaya. La cérémonie de clôture a été marquée par la présence de Cheikh Mohammad Hussein, le mufti de la mosquée d’El Qods, ainsi que le consul général de l’Irak et l’ambassadrice d’Indonésie.

Publié dans Der

Par Nadia Mellal
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a signé hier, vendredi, au nom de l’Algérie l’accord de Paris sur le changement climatique. M. Lamamra, chargé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de signer cet accord au nom de l’Algérie s’est joint vendredi à des dizaines de dirigeants venus du monde entier pour cette cérémonie qui a enregistré un record de participation des Etats jamais égalé jusqu’ici.
L’accord, conclu décembre dernier dans la capitale française, lors de la COP21 après d’intenses négociations, prévoit de maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 2 degrés Celsius d’ici la fin du siècle. Il est désormais signé par 165 pays en présence, hier, à New York, d’une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement. Ce rendez-vous à l’ONU a été aussi marqué par la présence de célébrités, à l’image de l’acteur militant écologiste Leonardo Di Caprio.
Le précédent record de participation datait de 1982 où 119 pays avaient paraphé la Convention de l’ONU sur le droit de la mer. Les défenseurs de l’accord, dont la France qui a accueilli la COP 21 en décembre dernier, ont minimisé l’absence de certains dirigeants de pays clés au rendez-vous, car grands pollueurs, comme le président américain Barack Obama et son homologue russe, Vladimir Poutine, ou encore le Premier ministre indien, Narendra Modi. 

Après sa signature, l’accord n’entrera en vigueur que lorsque 55 pays responsables d’au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre l’auront ratifié, ce qui pourrait intervenir dès 2017.
Dans le même ordre d’idées, il est utile de souligner que pour atteindre rapidement le seuil des 55 pays/55%, il faudra qu’au moins un ou deux des grands pollueurs, à l’instar des Etats-Unis, de la Chine, de l’Union européenne, de la Russie ou de l’Inde ratifie. Quant à Pékin, responsable de 20% des émissions, et Washington, de 18%, ont promis de le faire avant la fin de l’année. 

Publié dans Der

Le MC Alger n’avait plus battu l’USM Alger depuis le 25 juillet 2013. Pour le 82e duel en Championnat d’Algérie (99 toutes compétitions réunies), il n’y a pas eu de vainqueur avec un derby qui s’est soldé sur le score de 2 buts partout. Un score qui oblige les Usmistes à patienter pour recevoir leur 7e couronne, alors que le Mouloudia confirme quelque peu son réveil. La qualification pour la finale de Coupe d’Algérie semble leur avoir fait du bien.

Publié dans Sports

Si le derby algérois a volé la vedette pour cette 26e journée de la Ligue 1 Mobilis, il y aura bien des matchs qui se jouent sur les différentes pelouses du pays. Les six derniers matchs se déroulent cet après-midi. Le MO Béjaïa (2e, 39 pts) qui demeure sur une élimination amère en 8es de finale de la Ligue des champions d’Afrique face au Zamalek, effectuera un déplacement périlleux à Béchar pour donner la réplique à la JS Saoura (3e, 38 pts) dans un duel déjà décisif pour la course à la 2e place qualificative à la prestigieuse compétition africaine.
La JSS, qui reste sur une retentissante victoire décrochée à Alger face à l’USMA (2-1), partira avec la faveur des pronostics même si le MOB ne compte pas effectuer le voyage en victime expiatoire. La révélation de la saison, le DRB Tadjenanet (4e, 37 pts), aura une belle occasion d’engranger 3 précieux points, en accueillant le MC Oran (7e, 35 pts). Les joueurs de l’entraîneur Liamine Bougherara devront tout de même rester vigilants face à une équipe oranaise qui s’exprime mieux en dehors de ses bases. Le CR Belouizdad (5e, 36 pts), tenu en échec dans son antre du 20-Août-1955 par le RCR (3-3) sera en appel à Oran pour croiser le fer avec la lanterne rouge du championnat l’ASMO (16e, 18 pts), où le faux pas est interdit pour les gars de M’dina Jedida. Le Chabab aspire à terminer la saison sur le podium alors que l’ASMO jouera pratiquement sa dernière carte pour le maintien. La JS Kabylie (6e, 35 pts), auteur de 3 victoires de rang, soit depuis l’arrivée à la barre technique de Kamel Mouassa, se rendra à Blida pour donner la réplique à l’USMB (13e, 29 pts).
Les Blidéens, dos au mur, devront impérativement l’emporter pour mettre fin à la série de mauvais résultats à domicile et, du coup, franchir un pas vers le maintien.
L’ES Sétif (8e, 34 pts), auréolée d’une qualification méritée en phase de poules de la Ligue des champions, sera au rendez-vous avec le match en déplacement face à l’USM Harrach (10e, 32 pts), où rien ne va plus suite à la décision des membres du conseil d’administration de destituer le président, Abdelkader Manaâ, de son poste. Cette rencontre mettra aux prises deux équipes qui aspirent à s’approcher davantage du maintien pour éviter toute mauvaise surprise. Le CS Constantine (12e, 32 pts) sera certainement mis à rude épreuve sur le terrain du RC Relizane (14e, 28 pts) qui va chercher à l’emporter pour quitter sa position de relégable. Confronté durant la semaine à un mouvement de grève des joueurs, le RCR n’aura pas le droit à l’erreur alors que le CSC cherchera à revenir avec au moins le point du match nul.  

Publié dans Sports

Les joueurs du NA Hussein Dey Ouhadda, Seddiki et Herida, sous la menace d’une suspension pour la finale de la Coupe d’Algérie le 1er mai face au MC Alger au stade du 5-Juillet (16 h 30), ont été ménagés pour la réception du RC Arbaâ hier (16 h) dans le cadre de la 26e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football. 
«Ces joueurs ne vont pas jouer le match face au RCA, nous n’allons prendre aucun risque avec eux», avait affirmé l’entraîneur-adjoint du Nasria, Billel Dziri, à la Radio nationale. La décision prise par le staff technique nahdiste est dictée par le report du match face à l’ES Sétif qui devait se jouer le mardi 26 avril, soit à 5 jours de la finale, avant d’être reprogrammée au 7 mai prochain au même titre de MC Oran-MC Alger. Les deux rencontres entrent dans le cadre de la 27e journée. Evoquant les préparatifs pour la finale, Dziri a indiqué que son équipe «entrera en mise au vert trois jours avant le rendez-vous» pour permettre aux joueurs de mieux se concentrer. Le Nasria s’est qualifié pour la 5e finale de son histoire, en battant en demi-finale l’USM Bel Abbès (1-0).

Publié dans Sports

Islam Slimani, auteur de 24 buts en championnat de première division portugaise de football, s’est hissé à la 3e place au classement des meilleurs buteurs algériens ayant marqué plus de buts en une saison en Europe. Slimani, qui a offert la victoire à son équipe, Sporting Lisbonne, sur le terrain de Moreirense (0-1) le week-end dernier, a dépassé Mahdi Khennane, auteur de 23 réalisations sous les couleurs de Rennes (France) lors de la saison 1958-59. C’est Ahmed Oudjani, qui a inscrit 30 buts avec Lens (France) au cours de l’exercice 1963-64, qui domine ce classement, suivi par Rachid Mekhloufi, buteur à 25 reprises avec l’AS-Saint Etienne (France) pendant l’exercice 1956-57. Slimani occupe également la 5e place au classement des meilleurs goleadors de l’histoire de la sélection algérienne avec 23 buts. Abdelhafid Tafaout mène le bal dans ce classement (36) suivi de Rabah Madjer (29) alors que Lakhdar Belloumi complète le podium (27). La 4e place revient à Djamel Menad qui compte 25 réalisations.

 

Publié dans Sports

L’ASM Oran et la JS Saoura animeront la finale de la Coupe d’Algérie de football des moins de 20 ans (U20) après leur qualification hier face respectivement au MC Alger et à l’USM Blida. Les jeunots oranais ont validé leur billet à l’issue de la séance de tirs au but après le nul qu’ils ont imposé au MCA (3-3), au stade communal de Baraki (Alger). 
Pour sa part, la JSS l’a emporté à domicile contre l’USMB par la plus petite des marges (1-0). La finale de la Coupe d’Algérie U20 est prévue le samedi 7 mai au stade de l’OPOW Boumerdès (17 h 30). Le Paradou AC est le tenant du trophée de la précédente édition de cette catégorie.

Publié dans Sports

Le couperet du tirage au sort, effectué hier au Brésil, du tournoi de handibasket des Jeux paralympiques (JP 2016), prévus en septembre prochain à Rio, est tombé. Et le verdict rendu par les boules a été dur avec l’Algérie. Surtout pour les messieurs qui ont été reversés dans la poule B en compagnie du Brésil (pays hôte), l’Iran, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Etats-Unis d’Amérique. Quant à nos dames, elles évolueront dans le groupe B où elles affronteront les Etats-Unis d’Amérique, les Pays-Bas, la France et la Chine.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6