Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 24 avril 2016

Par Lyes Azizi
L’absence d’un système national de collecte de données et le manque de coordination entre les différents acteurs dans le domaine de la sécurité routière, c’est ce qui caractérise la gestion de ce dossier, qui revêt une importance nationale, selon le représentant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), Ahmed Naït El Hocine, invité hier du forum du quotidien El Moudjahid.
Selon M. Naït El Hocine, « jusqu’à ce jour, les deux grandes institutions directement impliquées dans ce domaine, à savoir la Sûreté nationale et la Gendarmerie nationale, utilisent des canevas différents pour la collecte d’informations et de données, en parallèle d’autres intervenants, à l’exemple du ministère de la Santé et de la Protection civile, qui disposent eux aussi de statistiques fournies par leurs relais nationaux. Cela fait que les chiffres ne sont pas les mêmes dans certains cas ».
Aujourd’hui, seulement une partie des données est consolidée et centralisée au niveau du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), alors que le reste ne l’est pas, en raison de la différence des méthodes de collecte de ces données. En dépit de cela, l’Algérie ne dispose toujours pas de système d’information national, à l’image de ceux utilisés dans plusieurs autres pays, a-t-il ajouté. Conséquences de cette situation, on n’a pas de fichier des conducteurs ni de fichier des infractions au code de la route. Il serait donc impossible d’aller vers le permis à points, du moins dans l’immédiat. Les inconvénients ne se limitent pas au niveau national, puisque l’absence d’un tel système pour alimenter la base de données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait que le système de cette dernière attribue à notre pays un nombre de décès causés par les accidents de la circulation routière à hauteur de 9 500 cas, alors qu’il est en réalité de 4 818 seulement, a souligné le conférencier.
Vers une délégation nationale de la sécurité routière
M. Naït El Hocine a fait savoir, par ailleurs, que les actions de ces différents acteurs ne sont pas tout à fait coordonnées sur le terrain non plus. Le CNPSR, qui est le seul cadre règlementaire regroupant toutes les parties concernées par la sécurité routière, est loin de pouvoir assumer cette mission transversale et intersectorielle, étant un petit établissement à caractère administratif dépourvu de moyens humains et financiers.
A ce titre, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a soumis une proposition pour la création d’une délégation nationale de la sécurité routière, et ce, dans le cadre d’une nouvelle organisation institutionnelle de ce domaine. Une proposition en adéquation avec les recommandations de l’Organisation des Nations unies, notamment son plan mondial de sécurité routière.
Toujours selon le représentant de la DGSN, cette délégation serait placée sous l’autorité du Premier ministre et serait appuyée par des structures centrales au niveau de tous les départements ministériels concernés ainsi que par des structures locales placées sous l’autorité des walis. Cette entité aura notamment la mission de fédérer les initiatives et les actions de tous les acteurs, de définir la politique nationale de sécurité routière et de coordonner avec les organisations internationales.
La proposition du ministère de l’Intérieur contient également la création d’un fonds national pour la sécurité routière qui serait alimenté par des contributions prélevées sur les contrats d’assurance des véhicules, les vignettes automobiles ainsi que sur les contraventions liées au code de la route, a poursuivi l’orateur.
M. Naït El Hocine a donné au passage un bref état sur les accidents de la circulation en 2015. Ainsi, l’Algérie a enregistré 40 101 accidents au total, ce qui a causé la mort de 4 812 personnes. Le nombre des blessés s’élève à 65 263.  

Publié dans Der

Depuis son lancement en 2011, le numéro vert de la Gendarmerie nationale, le 10-55, a donné lieu à plus de 7,3 millions d’appels de citoyens réclamant une assistance ou désirant alerter sur des infractions (agressions, vols, trafics d’armes et de stupéfiants…). Ce numéro, accessible à travers tout le pays par les systèmes de téléphonie fixe et mobile, a à ce jour « donné lieu à quelque 213 400 interventions se soldant par la résolution de 3 614 affaires et l’arrestation en flagrant délit de leurs auteurs », a affirmé hier matin le général Badaoui Guir, directeur de la télématique au commandement de ce corps de sécurité. L’officier supérieur, qui intervenait sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, a, d’autre part, relevé que le 6 avril 2015, la Gendarmerie nationale a mis en service un site par le biais duquel toute personnes peut, si elle le souhaite, déposer une « pré-plainte » par e-mail, qu’elle pourra éventuellement avoir la possibilité de confirmer auprès de la brigade la plus proche après rendez-vous. Le général Badaoui a annoncé, par ailleurs, la très prochaine mise en activité d’un site d’information routière à l’intention des automobilistes. Dénommé Tariki, il leur permet de quelque lieu où ils se trouvent de s’informer par avance sur l’état de l’itinéraire qu’ils projettent d’emprunter.
« Il s’agit de mettre au service du citoyen, notamment les usagers de la route, un nouveau moyen technologique public pour prendre connaissance avant ou pendant tout déplacement ou voyage de l’état des routes (moins de 30 minutes avant) », selon le commandement de la Gendarmerie nationale. Ce nouveau moyen de communication facilitera l’exploitation des informations liées au réseau routier relevant du territoire de compétence de la Gendarmerie nationale à hauteur de 85% et renforcera l’action de sensibilisation et de prévention en direction des usagers de la route à travers les conseils et l’éducation routière. « La création de ce site a été rendue nécessaire compte tenu de la courbe ascendante du nombre de personnes tuées et blessées sur les routes (plus de 4 000 annuellement) lors d’accidents, lesquels, outre les dégâts matériels qu’ils entraînent, engendrent des coûts de prise en charge médicale considérables », a soutenu l’officier supérieur. Ce site, a-t-il précisé, peut être consulté par les conducteurs en utilisant leur portable à partir de toutes les régions du pays. « Notre vision s’articule autour d’une couverture sécuritaire plus efficace des réseaux routiers, accomplie grâce à la création de nouvelles unités spécialisées, à savoir les escadrons, les sections et les brigades de sécurité routière et les pelotons des autoroutes », affirmait dernièrement le commandant de ce corps de sécurité, le général-major Menad Nouba.  

Publié dans Der

Le P-DG de la compagnie Aigle Azur, Arezki Idjerouidene, est décédé samedi à Paris des suites d’une longue maladie. Une maladie qui l’a contraint à se retirer, il y a trois ans, du conseil d’administration de la compagnie.
Arezki Idjerouidene avait 61 ans. Il laisse derrière lui une compagnie française de transport aérien qui l’a révélé aux Algériens. Sa rigueur et son sens des affaires lui ont permis une ascension fulgurante dans le monde du business. Il inaugure son parcours de chef d’entreprise en 1983 par la création avec un associé de l’entreprise GoFast, groupe spécialisé dans le tourisme et le transport.
10 ans plus tard, en 1993, Arezki Idjerouidène devient propriétaire unique du groupe dont les activités commençaient à s’étendre au transport d’équipements industriels vers l’Algérie notamment. Du transport de marchandises au transport des personnes, Idjerouidene ne fait qu’un pas. Ainsi, il rachètera la compagnie aérienne Aigle Azur en 2001. Mais sa priorité, c’est surtout l’Algérie, vers laquelle il multipliera le nombre de liaisons depuis les aéroports français. Sous sa direction, Aigle Azur s’attaquera à d’autres marchés. La compagnie entamera des dessertes depuis la capitale française vers le Maroc, la Tunisie, le Portugal, l’Italie et la Cap-Vert en Afrique.
Dans son bilan de l’année 2014, la compagnie aérienne a enregistré un chiffre d’affaires de 327 millions d’euros, soit une baisse de 2,9% par rapport à l’exercice précédent.
Mais cette situation n’a pas inquiété son patron puisque l’activité aérienne avait connu une baisse de gains dans tous les pays et que les pertes enregistrées par certaines compagnies étaient plus importantes. S’agissant du nombre de passagers transportés durant cet exercice comptable, les chiffres de la compagnie étaient en augmentation de 3,5% par rapport à l’année d’avant, soit 1 967 000 de personnes.  

Publié dans Der

L’opérateur de téléphonie mobile Mobilis a annoncé, hier, être le partenaire du club scientifique estudiantin Micro-Club de l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene dans l’organisation de la sixième édition du concours « Algeria Game challenge AGC 2016», qui se tiendra le 25 avril au niveau du cyberespace de cette université. « Algeria Game Challenge » est un événement annuel dédié aux passionnés du développement des jeux vidéo et met en confrontation plusieurs projets d’étudiants ou d’amateurs portant sur la création de jeux vidéo dans le but d’élargir la communauté de développeurs dans le domaine du jeu vidéo en Algérie. Pour cette édition, les participants au concours devront faire preuve d’imagination et concevoir un type de jeu qui dérive sur la thématique des « jeux d’aventure ». Les équipes participantes auront pour objectif de concevoir et de développer un jeu vidéo en deux dimensions (2D) ou trois dimensions (3D), qui pourra s’adapter et être joué sur au moins l’une des plateformes Windows, Linux, Android ou Windows Phone.

Publié dans Der

Le phénomène est récurrent. Il prend même les allures d’une maladie incurable. Une gangrène qu’on ne peut stopper. Aujourd’hui, les stades ressemblent plus à un défouloir qu’autre chose. La défaite peut même être synonyme d’émeutes. Une étincelle qui peut tout faire embraser. Tout se passe bien jusqu’à ce que l’arbitre prenne une décision qui fâche. Un coup de sifflet qui peut tout faire basculer. La violence est devenue un spectre qui rôde sur bien des rencontres.

 

Publié dans Sports

Dans un Vélodrome morne, Marseille a livré un match fade et concédé le nul sur sa pelouse face à Nantes (1-1). Les Canaris avaient ouvert la marque sur un but contre son camp de N’koulou (31e), Thauvin a permis à Marseille, qui a fini à 10 après l’expulsion de Romao (55e), de revenir à la marque (49e). Les hommes de Passi restent à 7 points de la zone rouge. Nantes ne sera pas la première équipe de Ligue 1 à perdre au Vélodrome depuis début septembre.
Marseille et le FCN se sont séparés sur un score de parité (1-1) hier après-midi. La série de matchs de championnat sans victoire à domicile est portée à 14 unités pour l’OM, qui a joué une demi-heure à 10 contre 11. Avant la suite de la 35e journée, les joueurs de Franck Passi et Basile Boli n’ont pas encore assuré leur maintien. Ils comptent provisoirement 7 points d’avance sur la zone rouge.  

Publié dans Sports

Par Chahinez Ghellab
Le centre-ville de Ouargla, au niveau de l’ancien Souk Sebt, a vécu avant-hier, entre 17 h et 18 h, de graves scènes de violences survenues après le match qui a réuni le RC Kouba et le CR Béni Thour (match gagné par le CRBT un but à zéro). Du complexe sportif situé à Rouissat au centre-ville de Ouargla, les jeunes supporters en colère ont tout cassé sur leur passage : des vitrines de magasins, des poteaux d’éclairage public et même des voitures. Durant plus d’une heure, la route était complètement déserte, seulement des jeunes déchaînés munis d’épées, de barres de fer et de pierres ont envahi la route du rond-point des Quatre-Chemins au lycée Ali-Mellah. La situation s’est dégradée après l’échange d’insultes entre des jeunes des quartiers Boughoufala et Mekhadma pour que des violences éclatent entre les deux parties et deviennent immaîtrisables. Ces jeunes dévoyés, dont la plupart sont des mineurs, ont semé pendant plus d’une heure la panique parmi les habitants des cités avoisinantes. Il a fallu plusieurs appels à la gendarmerie sur le 10 55 par les habitants des quartiers touchés pour que les forces antiémeutes interviennent et réussissent difficilement à disperser les supporters.

Publié dans Sports

La 14e édition de la Coupe d’Algérie minimes-cadets (Kata) de vovinam viet vo dao a été outrageusement dominée par les clubs d’Alger. La compétition, abritée par la salle omnisport du 18 février (Ras El Oued/Bordj Bou Arréridj), a vu la participation de 53 équipes issues de 22 wilayas et représentées par 450 athlètes garçons et filles confondus.

 

Publié dans Sports

Le conte de fée devrait aller jusqu’à son dénouement pour l’international Algérien Riyad Mahrez et son équipe Leicester City en Angleterre. Après avoir été freinés par West Ham dimanche dernier, les «Foxes» ont remis la marche en avant hier en étrillant Swansea City (4/0). Sans le buteur maison Jamie Vardy (22 réalisations), suspendu suite à son expulsion face aux «Hammers», le leader de la Premier League (76 points) a pu compter sur le Fennec qui ne s’est pas senti orphelin de son acolyte en attaque. En effet, l’intenable ailier gauche avait mis les siens sur les rails en ouvrant le score après 10 minutes de jeu. Le troisième meilleur passeur au pays de Sa Majesté a anticipé la mauvaise relance d’Ashley Williams avant de le fixer- comme il sait si bien le faire- et ajuster le portier Lukasz Fabianski au premier poteau. Du total Mahrez qui porte son capital buts à 17, dont 3 inscrits lors du match aller face à cette même formation (premier Algérien à inscrire un triplet en terre British), pour 11 offrandes. Il est tout simplement le joueur impliqué dans le plus de buts au Royaume. Sa réalisation a été suivie par une autre à la demi-heure de jeu quand son équipe a doublé la marque par l’intermédiaire de José Léonardo Ulloa. L’Argentin (6 buts cette saison) enterre définitivemnt la formation galoise (60’). La dernière victoire des «Swans» sur la pelouse de Leicester (2-3) remontait à octobre 1950. Une anecdote qui rendait le retournement de situation improbable. D’autant plus que les poulains de Claudio Ranieri semblaientt maîtriser leur sujet. L’avantage de trois buts au tableau d’affichage a permis à Mahrez, qui aurait pu s’offrir une 12e passe décisive si Andy King (80’) avait fait preuve de plus de lucidité, et consorts de gérer la fin de la partie pour signer un 14e match à domicile sans défaite. Il fallait remonter à 1933 pour voir le club de la région des Midlands de l’Est réaliser pareille série dans son fief. Cette victoire, la 22e de l’exercice et surtout la plus large cette saison de la «Blue Army», permet à Marc Albrighton, auteur du quatrième but (85’), & cie, de mettre Tottenham Hotspurs à 8 longueurs provisoirement. Les londoniens (2es, 68 pts) joueront ce soir (20h00) contre West Bromwich. Ça sent bon le titre pour notre Guerrier du Sahara et ses coéquipiers. Lors de la prochaine journée, Leicester City se rendra chez Manchester United à Old Trafford. Quoi de mieux que le Théatre des rêves pour ce finish idyllique.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7