Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 29 avril 2016

Le corps inerte d’un enfant décédé par noyade a été repêché vendredi du oued Zerzour à Biskra, a-t- on appris auprès des services de la Protection civile. L’enfant qui n’a pas encore été identifié, serait âgé de douze (12) ans, a indiqué la même source, affirmant que l’unité des plongeurs de la Protection civile est intervenue suite à une alerte donnée par des citoyens. Le corps de la victime a été déposé à la morgue à l’établissement public hospitalier (EPH) Bachir Benacer, a-ton encore noté. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour identifier la victime et préciser avec exactitude les circonstances du décés.(APS)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Trois (03) terroristes ont été abattus et des armes et munitions récupérées vendredi après-midi par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) près de la localité de Kerkra, dans la wilaya de Skikda, au cours d'une opération qui se poursuit, a annoncé le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de recherche et de ratissage, un détachement de l'Armée nationale populaire a abattu, cet après-midi du 29 avril 2016, trois (03) terroristes près de la localité de Kerkra, wilaya de Skikda (5ème Région militaire)", indique le communiqué. "Cette opération de qualité, qui est toujours en cours, a permis de récupérer trois (03) pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, six (06) chargeurs de munitions, cinquante (50) balles, un canon et une mine de confection artisanale ainsi que trois (03) téléphones portables", a-t-on précisé de même source. (APS)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Dans une déclaration au vitriol rendue publique vendredi sur sa page facebook, le chef de groupe d’élus RCD à l’APW de Béjaïa et non moins président du bureau régional du parti, Mouloud Deboub, dénonce vigoureusement la décision prise tout récemment par le wali, Ouled Salah Zitouni, avec la «caution» du président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), Ali Rabahi. Cette décision, précise-t-il, consiste à «puiser dans les sommes destinées aux transports scolaires des enfants pour tenter de régler (provisoirement s’entend !) le problème de décharge dont souffre notre wilaya». «Le wali de Béjaïa se permet, encore une fois, un manque de considération envers l’Assemblée élue de wilaya. Cependant, cette fois, il prend la précaution de s’entourer de la caution du président de l’APW», écrit M. Deboub dans sa déclaration. Avant d’ajouter : «En effet, le chapitre 900 relatif aux services financiers et dans l’article : Transport scolaire, doté de 64 700 000,00 DA dans le Budget primitif 2016 (adopté par l’APW le 20 décembre 2015), se voit diminué par le wali après accord du P/APW de quelque 18 200 000,00 DA, sans consulter la commission permanente Education, ni celle des Finances et encore moins l’Assemblée de wilaya et ce pour financer un “transport” de déchets ménagers.» Pour le premier responsable de la formation de Mohcine Belabbas à Béjaïa, le wali, sous la pression des populations, n’a rien trouvé de mieux que de puiser dans les sommes destinées aux transports scolaires des enfants pour «tenter de colmater en douceur les défaillances de son administration». Renvoyant dos à dos et le chef de l’exécutif et le P/APW, Mouloud Deboub conclura sa déclaration publique en s’interrogeant : «Si pour le wali, ces solutions de replâtrage font partie de sa feuille de route, comment expliquer ce nouveau “mépris” du président de l’APW envers son assemblée ? » La sortie publique du chef de groupe d’élus RCD à l’APW de Béjaïa, deuxième du genre en l’espace d’un mois, cache mal le malaise profond qui prévaut au sein de cette Assemblée de wilaya. Un malaise qui se traduit par des tiraillements entre les différents groupes d’élus sur fond de confusion générale, reléguant au second plan les préoccupations de leurs concitoyens et les intérêts de leur région.  

Publié dans L'INFO EN CONTINU

 Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a mis en garde, vendredi, contre le pouvoir de l'argent dans la vie politique du pays, qualifiant cela de «dangereux». Dans son allocution à l’ouverture de la réunion du bureau national et chefs des bureaux de wilayas de son parti, M. Touati a déclaré que «l'argent a pris le dessus, et c'est sur cette base que se décideront les étapes à venir», faisant allusion aux prochaines échéances, mettant en garde contre «le pouvoir de l'argent dans la vie politique, ce qui est contraire aux principes et à la philosophie de son parti ainsi qu'aux valeurs de la société algérienne». Le premier responsable du FNA a critiqué la politique de l'emprunt obligataire approuvée par le gouvernement, indiquant que «cette politique vise à duper le peuple algérien». M. Touati a également exprimé son mécontentement de «la performance politique des structures de sa formation au niveau local», appelant ces dernières à «combler les lacunes et œuvrer au service des intérêts du peuple qui respecte le discours politique de son parti». Il s'est, enfin, interrogé sur le départ de certains élus locaux du FNA, précisant que son parti qui comptait 1 100 élus au lendemain des élections, ne dépasse pas actuellement 700 élus.  

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a regagné vendredi le territoire national après une visite privée à Genève (Suisse), durant laquelle il a effectué "des contrôles médicaux périodiques", a annoncé la présidence dans un communiqué transmis à l'APS. Voici le texte intégral du communiqué: "Son excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a regagné le pays ce Vendredi 29 Avril 2016, après une visite privée à Genève, durant laquelle il a effectué des contrôles médicaux périodiques." Le président Bouteflika s'était rendu dimanche dernier à Genève. (APS)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

L’entrée en vigueur du système de péage de l’autoroute Est-Ouest n’est pas pour demain. Annoncé pour 2015, puis pour 2017, «il pourrait être reporté à 2018», selon le premier responsable du secteur.

Publié dans Der

Plus de 27 milliards de dinars de revenus ont été réalisés par Ooredoo au 1er trimestre de 2016. Autrement dit, la filiale algérienne du groupe qatari, Ooredoo, a enregistré une croissance de 6% par rapport à la même période d’il y a un an (25,8 milliards DA). Ooredoo entame ainsi l’année 2016 en poursuivant sa croissance, portée notamment par la consolidation de sa position dans le segment de la téléphonie mobile de 3e génération, et ce, en dépit d’une conjoncture économique nationale et internationale particulière.
Par ailleurs, Ooredoo a vu également son parc clients progresser de 4,4% au 1er trimestre 2016, pour atteindre 13,2 millions d’abonnés à fin mars 2016, contre 12,6 millions au 1er trimestre 2015. Au sein du groupe Ooredoo, Ooredoo Algérie représente 11,2% du nombre d’abonnés et 15,1% des investissements globaux du groupe, précise le même bilan. Quant au résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA,) il s’est élevé à 10,4 milliards de dinars algériens au 1er trimestre 2016, contre 9,3 milliards de dinars algériens au 1er trimestre 2015, soit une progression de 12%. Pour les investissements d’Ooredoo Algérie, ils ont atteint 4,8 milliards de dinars au 1er trimestre de l’année en cours. A l’annonce de ces résultats, Joseph Ged, directeur général d’Ooredoo, s’est réjouit des performances réalisées par l’entreprise qu’il dirige.
« Ooredoo Algérie entame l’année 2016 avec un bilan positif qui lui permet de renforcer sa position sur le marché de la téléphonie mobile », a-t-il déclaré. Selon lui, Ooredoo continue de maintenir son leadership dans la 3G porté par la richesse de ses offres et l’écoute de ses clients. Il remercie, à cet effet, tous les abonnés pour leur confiance, tout en leur promettant de veiller à être au niveau de leurs attentes pour le prochain lancement de la 4G. Les résultats du 1er trimestre 2016 d’Ooredoo Algérie traduisent la fiabilité de sa stratégie de développement et d’investissement à long terme en Algérie. Cette politique d’investissement efficace est appelée à se renforcer pour continuer à contribuer au développement du secteur national de la téléphonie mobile.
Pour rappel, lundi dernier, Ooredoo a déposé son dossier de soumission relatif à l’appel à la concurrence pour l’octroi de licences d’établissement et d’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G). L’offre de soumission d’Ooredoo a été déposée au siège de l’ARPT à Alger par une délégation d’Ooredoo conduite par le directeur général Joseph Ged.
S’exprimant à ce sujet, le directeur général d’Ooredoo a déclaré que l’introduction de la 4G est une étape historique dans le développement du secteur de la téléphonie mobile, et ceci, «après avoir fait de la 3G un immense succès ainsi que le premier test 4G mobile en Algérie». Ooredoo s’engage à faire de la 4G une nouvelle grande réussite sur le marché algérien en mettant à profit son leadership technologique en matière d’Internet mobile haut et très haut débit. 

Publié dans Der

Louable initiative que celle effectuée en fin de semaine, de nuit et en toute discrétion, par Yahia Abbaza, le président de l’APC de Ghardaïa, accompagné de Baelhadj Bafoulou, le président de la section de wilaya du Croissant-Rouge algérien (C-RA), et de deux notables, dont Omar Allout ; ils se sont rendus au chevet des quatre blessés subsahariens en soins intensifs dans un service de l’hôpital Docteur-Brahim-Tirichine de Sidi Abbaz, dans la commune de Bounoura. Retrouvés en compagnie de trois gardes malades de leur propre pays, des compatriotes vivant et travaillant comme eux à Ghardaïa, ils ont reçu des enveloppes fermées contenant des sommes d’argent, fruit des cotisations de bienfaiteurs anonymes.
Ce qui leur a fait énormément plaisir de savoir qu’ils ne sont pas oubliés par la population et les autorités locales dans la dure épreuve qu’ils affrontent.
Le P/APC de Ghardaïa a suggéré au responsable du C-RA local de leur fournir des survêtements pour pouvoir être plus à l’aise. Baelhadj Bafouloulou a promis de les apporter le lendemain. C’est la moindre des choses à faire pour aider ces pauvres gens qui, fuyant la misère et la guerre dans leur pays, venus chez nous pour gagner leur vie, en travaillant durement, faut-il encore une fois le rappeler et le marteler, se sont fait lâchement agresser par des criminels sans foi ni loi.
Très bien pris en charge par le corps médical, leur état de santé s’améliore pour trois d’entre eux, alors que le quatrième, brûlé plus sérieusement, devait être transféré le jour suivant à l’hôpital des grands brûlés de Douéra (Alger). Le peuple algérien, célèbre pour son hospitalité légendaire, ne peut cautionner ni accepter que l’on touche à ses hôtes quels qu’ils soient.  

Publié dans Der

Les deux acolytes du terroriste abattu par les forces de l’armée, dans la soirée de mardi dernier, à Kebouche, dans la commune d’Adekar, ne tarderont pas à être traqués, à leur tour, par les services de sécurité.
En effet, une source sécuritaire affirme que les deux complices du terroriste éliminé à l’issue d’une embuscade tendue par les soldats de l’ANP aux alentours du village Kebouche ont été arrêtés le lendemain, soit le mercredi 27 avril, alors qu’ils se trouvaient dans un café maure du même village.
Selon notre source, les deux terroristes ayant accompagné l’un des leurs pour faire des emplettes dans une supérette bordant la RN 12, près d’Adekar, ont réussi à prendre la fuite et s’évaporer dans la nature, abandonnant leur fourgon sur la chaussée, après avoir entendu les coups de feu nourris tirés par les militaires embusqués dans les parages. Cela s’est passé dans la soirée de mardi dernier, vers 20 h 30. Le lendemain, les deux rescapés de l’offensive militaire de la veille reviendront sur les lieux du crime. Arrivés au village de Kebouche, ils s’installeront dans un café maure, situé à quelques encablures de la supérette où leur compère a été tué la veille. Néanmoins, leur présence dans le café du village a intrigué plus d’un. Perçus comme des intrus, ces deux individus suspects et étrangers à la région seront vite dénoncés par des citoyens qui ont alerté la brigade de la Gendarmerie nationale d’Adekar. L’intervention énergique des gendarmes sur les lieux a permis l’arrestation des deux terroristes présumés. Ces derniers seraient originaires de l’Algérois, dès lors que leur fourgon récupéré par l’armée est immatriculé dans la wilaya d’Alger.
Enfin, il est à noter que le propriétaire de la supérette de Kebouche s’en est sorti avec des blessures légères lors de l’assaut donné par les forces de l’ANP dans la soirée de mardi dernier. Par ailleurs, trois abris pour terroristes, deux canons et des outils de confection d’explosifs ont été découverts et détruits jeudi par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) dans les wilayas de Boumerdès, Jijel et Skikda, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Publié dans Der

Le successeur du MO Béjaïa sera connu demain. Deux prétendants veulent brandir la 52e Coupe d’Algérie. Les deux sont basés à la capitale. Un pôle, le MC Alger, face à un team de la banlieue qu’est le NA Hussein Dey. Si le Mouloudia est rompu à l’épreuve reine avec ses 8 finales et 7 consécrations (1971, 1973, 1976, 1983, 2006, 2007 et 2014), le Nasria n’en a disputé «que» la moitié (1968, 1977, 1979 et 1982) avec un seul sacre qui remonte à 37 ans. A l’analyse du ratio finales jouées/victoires, le Doyen part favori pour ce match prévu à 16 h 30 au stade 5-Juillet.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7