Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 22 mai 2016

Comme annoncé, la grève nationale à laquelle a appelé la Fédération nationale des travailleurs des finances a eu lieu dans l’ensemble des wilayas du pays, apprend-on auprès du Snapap.
Selon le secrétaire national chargé de la communication, M. Hamrani, « le taux de suivi du mouvement de grève a atteint les 71% à travers le territoire national ». Selon notre interlocuteur, « certaines wilayas ont atteint des taux considérables, notamment 71% à Constantine, 90,85% à Aïn Defla, 95% à Souk Ahras, 75% à Tlemcen, 95% à M’sila… ». Cependant, on nous informe que « le ministère n’a pas daigné contacter les syndicalistes afin de s’asseoir autour d’une table et discuter des préoccupations formulées par les travailleurs… », note-t-on encore. Au lieu et place de cela, les représentants de la Fédération nationale des travailleurs des finances se plaignent de « pressions, d’intimidations, de menaces sur les syndicalistes et les travailleurs qui ont suivi le mouvement de grève », note-t-on, avant d’ajouter que « des travailleurs ont subi des pressions morales et même des agressions physiques, insultes et autres faits graves, comme le chantage des primes et autres indemnités brandies par certains responsables locaux du secteur », confie-t-on encore. En attendant, les travailleurs des finances ne décolèrent pas. La grève nationale de trois jours se poursuivra encore et pourrait être même reconduite, dans le cas où ce dialogue de sourds venait à persister. Selon le secrétaire national en charge de la communication au Snapap, M. Hamrani, « le ministère refuse d’engager un dialogue sérieux et responsable avec les représentants des travailleurs ». Une journée de protestation a été observée le 20 avril dernier à travers toutes les représentations du secteur des finances. Selon notre interlocuteur, « le taux de suivi de la journée de protestation a dépassé les 85% à travers tout le territoire national ». Malgré cela, le ministère des Finances ne semble pas interpellé par cette situation, qui pourrait fort bien déboucher sur un pourrissement inévitable. On croit savoir que le conseil national de la Fédération nationale des travailleurs des finances du Snapap, qui s’est réuni en session extraordinaire, a décidé l’organisation de cette journée nationale de protestation. La Fédération nationale des travailleurs des finances déplore « le non-respect des engagements pris par les responsables du ministère, dont le secrétaire général et le directeur des ressources humaines, concernant la cessation des mesures de harcèlement et d’intimidation, ainsi que les pressions exercées à l’égard des représentants syndicaux, à cause de leurs activités syndicales ». Les responsables de la Fédération des finances s’étonnent du « retournement des responsables du ministère, dont le secrétaire général et le DRH du ministère des Finances, qui avaient pourtant pris des engagements fermes quant à satisfaire ces revendications, à l’issue d’une réunion conjointe tenue le 16 mars écoulé ». Les représentants syndicaux mettent également en avant « les revendications socioprofessionnelles qui attendent satisfaction à ce jour », selon les termes du communiqué. Le secteur des finances est parti pour vivre au rythme d’une tension syndicale et sociale ascendante et pourrait voir sa stabilité atténuée fortement avec cette crise aux relents de bras de fer. Pourtant, au vu de ce que fait le grand argentier du pays, la stabilité et la cohésion ne devraient pas faire défaut dans cette nouvelle stratégie de redressement du secteur et de sortie de crise du pays. 

Publié dans Der

Lakhdar Brahimi, l’ancien ministre des Affaires étrangères, a été hier l’hôte du Conseil de la nation pour donner une conférence autour de la problématique des printemps arabes.

 

Publié dans Der

L’Agence nationale de l’emploi (Anem) a signé hier à Alger deux protocoles d’accord portant sur l’intégration et la formation professionnelles des demandeurs d’emploi, l’un avec la société Etterkib (filiale de Sonelgaz) et l’autre avec le groupe Ericsson, l’équipementier suédois des réseaux de télécommunications. La cérémonie de signature des deux protocoles s’est déroulée en marge de la clôture de la 6e édition du Salon national de l’emploi (Salem) inauguré jeudi dernier sous le thème « L’entreprise, instrument de diversification de l’économie nationale » et qui a été marquée par la participation d’environ
2 458 micro-entreprises (Ansej-Cnac) au niveau national. Selon les termes du premier accord, l’entreprise algérienne Etterkib s’engage à assurer non seulement l’intégration, mais aussi l’encadrement des demandeurs d’emploi inscrits à l’Anem. Le second accord, conclu avec l’entreprise suédoise Ericsson Algérie, prévoit également l’intégration et l’encadrement au sein de l’entreprise des étudiants issus de l’Institut national des postes et des technologies de l’information et de la communication (INPTIC) sis à Alger ainsi que l’Institut national des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication d’Oran (INTTIC). L’accord vise l’établissement de relations de coordination et de partenariat entre les deux organismes, pour répondre aux besoins d’Ericsson Algérie exprimés en termes de ressources humaines locales qualifiées dans des délais très courts. Sur ce registre, le DG d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki, a fait part de son vœu de « puiser dans la ressource humaine locale et de favoriser le transfert du savoir-faire pour encadrer les nouvelles recrues et les préparer pour répondre de la meilleure manière aux exigences technologiques du marché ». Pour sa part, le PDG d’Etterkib, Mohamed Chikhaoui, a indiqué que l’objectif de la convention conclue avec l’Anem « est de faciliter l’intégration des jeunes que nous formons, mais aussi pour pouvoir bénéficier de leurs qualifications partout où nous avons des chantiers à travers le territoire national ». Il s’agit également, selon le même responsable, de « former une nouvelle génération de techniciens en mesure d’assurer la relève, surtout que le groupe Sonelgaz a un programme de développement très important à travers la construction de centrales et de méga-centrales électriques ». De son côté, le DG de l’Anem, Mohamed Tahar Chalal, s’est félicité de la conclusion de ces deux protocoles d’accord.  

Publié dans Der

Mobilis a annoncé hier être le partenaire de la 3e Conférence maghrébine de l’audit interne, du 22 au 23 mai, organisée par l’Association des auditeurs et consultants internes algériens – AACIA -, sous la thématique «l’audit Interne : un métier en innovation continue». S’inscrivant dans le cadre des activités internationales de «l’AACIA», cette manifestation maghrébine de haut niveau est un véritable rendez-vous professionnel en termes d’actualisation et de mise à niveau des connaissances des auditeurs internes algériens, tunisiens et marocains, et a pour but de favoriser un échange fructueux des bonnes pratiques des auditeurs internes et autres professionnels de l’audit maghrébins.

Publié dans Der

L’application d’un système master à distance sera lancée en septembre prochain dans cinq universités retenues pour ce projet proposé par le ministère de l’Enseignement supérieur et dirigé par le ministre Tahar Hadjar. Le projet de la mise en place de masters à distance est pris en charge par le ministère de l’Enseignement supérieur, dirigé par Tahar Hadjar, reprenant le système américain et canadien. Il faut dire que le système à distance proposé est semblable à celui de l’Université de la formation continue (UFC). Ainsi, cinq universités du pays ont été choisies pour cet objectif ; il s’agit d’Alger 1 et 3, de Blida 2, de Constantine 1 et d’Oran 1 avec un nombre de filières limitées comme première expérience. En cas de réussite, ce système sera généralisé au niveau national.
Le nombre des étudiants en master à distance passera de 300 à 500 étudiants, après avoir été fixé entre 30 et 40 étudiants, et les universités retenues pour cela sont chargées de préparer des programmes.
Les universités concernées ont été invitées à une réunion au ministère la semaine dernière et chaque université a été chargée d’élaborer son rapport et à faire part de sa disposition à réaliser cet objectif. Une autre rencontre est prévue ces jours-ci au siège du ministère pour débattre des détails liés à cette question. La réflexion sur cette proposition a été motivée par l’existence d’un taux considérable d’étudiants inscrits cette année dans les universités sans pouvoir rejoindre leurs bancs soit à cause du travail, de la distance ou d’autres préoccupations, et qui se présentent seulement pour passer les examens, où ils échouent le plus souvent, sans oublier les grands effectifs d’étudiants qui nécessitent encore des infrastructures d’accueil.

Publié dans Der

La page n’est pas définitivement tournée. Du moins, pas tant que la Fédération algérienne de football (FAF), que préside Mohamed Raouraoua, n’a pas entamé un nouveau chapitre en désignant un suppléant officiel pour le désormais ex-sélectionneur Christian Gourcuff. Le Français a décidé de rendre son tablier en mars dernier. Entre-temps, l’instance de la balle ronde nationale n’a pas encore trouvé à qui confier les rênes de la barre technique de l’EN qui se prépare, présentement, au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa pour son match face aux Seychelles prévu dans 10 jours.

 

Publié dans Sports

Le technicien Abdelkader Amrani a rencontré hier à Sétif le président de l’Entente (Ligue professionnelle 1 Mobilis de football) Hassan Hammar en vue de finaliser l’accord de son recrutement à la tête de la barre technique de ce club. Les deux parties s’étaient déjà entendues sur les grandes lignes de l’accord et ne restaient que «certains détails à discuter», comme l’avait assuré Hammar qui a souligné qu’il était notamment question durant cette ultime rencontre des objectifs du club dont une qualification pour le carré d’or de la Ligue des champions d’Afrique et les titres nationaux et continentaux de la saison 2016-2017. La composition du staff technique y a été également discutée, selon des sources proches de l’administration de l’ESS qui indiquent que fort probablement Amrani sera entraîneur principal, Malik Zorgane entraîneur adjoint, Kamel Boudjenane préparateur physique et Azedine Berarma entraîneur des gardiens. Le recrutement estival de l’ESS sera limité à 5 joueurs, a indiqué Hammar qui a souligné œuvrer à en assurer la qualification continentale pour faire appel à leur service pour les matches de juin prochain de la phase des poules de la ligue des champions d’Afrique. L’Entente terminera l’actuel championnat national avec l’équipe B pour faire reposer au maximum ses joueurs principaux en prévision de la compétition africaine qui reprendra le 17 juin.
Champion d’Afrique 2014, l’ESS est le premier club algérien à se qualifier trois fois d’affilée pour la phase des poules de la Ligue des champions de la CAF.
L’actuel entraîneur du MO Béjaïa avait annoncé qu’il allait quitter le club à la fin de la saison. Et ce, à l’issue de la qualification de son équipe pour la phase de groupes de la Coupe de la Confédération CAF acquise contre l’Espérance de Tunis mardi dernier après un nul (1-1) à Rades. Les «Crabes» avaient concédé le nul (0-0) à l’aller au stade de l’Unité Maghrébine. 

Publié dans Sports

Les lauréats et les relégués du Championnat d’Algérie inter-régions de football sont désormais connus, à l’issue de la 30e et dernière journée, disputée vendredi et samedi dans les différents groupes. 
L’IRB Maghnia (groupe Ouest), l’US Béni Douala (groupe Centre-Est), l’HB Chelghoum Laïd (groupe Est) et le MB Rouisset (groupe Centre-Ouest) ont ainsi accédé au palier supérieur, après avoir terminé en tête de leurs groupes respectifs. Par contre, l’IRB Sougueur et l’IRB Aïn Hadjar (groupe Centre-Ouest), le NRB El-Kala et le NRB Cheria (groupe Est), le NRB Ouled Derradj et l’AT Hassi Messaoud (groupe Centre-Est), ainsi que le NRB Béthioua et l’ES Araba (groupe Ouest) ont rétrogradé en Division régionale. Bien qu’il ait évité les deux dernières places du classement, l’USM Tindouf, sociétaire du groupe Ouest, n’a pas évité non plus le purgatoire pour avoir été le «plus mauvais 14e», indique la Ligue interrégions de football (LIRF).

Publié dans Sports

C’était une première, on espère que ce ne sera pas la dernière. L’édition inaugurale de la Coupe d’Algérie de beach-volley a été clôturée samedi. La compétition qui s’était déroulée sur l’esplanade du complexe Riadh El Feth (Alger) a vu le duo féminin, composé des sœurs Bousner (Kahina et Katia), s’imposer en finale. Chez les hommes, c’est la paire Haddaoui Hamza-Benbouali Hicham qui a triomphé. Les deux tandems ont dû cravacher pour décrocher la prestigieuse consécration.

 

Publié dans Sports

Cleveland n’est pas encore en finale NBA. Les Toronto Raptors ont relancé samedi soir la finale de la conférence Est avec leur net succès (99-84) face aux Cleveland Cavaliers qui venaient pourtant d’enchaîner 10 victoires consécutives dans ces phases finales. Par deux fois, LeBron James s’est retrouvé à terre lors de ce match 3 très physique et n’a pu cacher sa surprise : d’abord sur un coup de coude involontaire et sans conséquence de son coéquipier Tristan Thompson lors d’une altercation avec des joueurs de Toronto en 2e période, puis sur un contre monstrueux de Bismack Biyombo dans le 3e quart-temps.
Tout un symbole, car lorsque King James passe une mauvaise soirée, ses Cavaliers, devenus jeudi la 4e équipe de l’histoire seulement à débuter des playoffs par 10 succès de suite, tombent de haut. La star de Cleveland a, certes, marqué 24 points et s’est emparé de la 3e place du classement des meilleurs passeurs de l’histoire de la NBA mais les Raptors, présentés par beaucoup comme une simple formalité pour Cleveland sur la route de la finale NBA, l’ont malmenée pendant toute la rencontre. Ses partenaires du Big 3, Kevin Love (3 pts) et Kyrie Irving (13 pts), ont, eux, complètement disparu de la circulation face à l’impact physique des Raptors, emmenés par le pivot congolais Bismack Biyombo (26 rebonds et 4 contres). «On n’a pas joué notre jeu, on n’a pas répondu à leur défi physique en début de match et ils ont livré de leur côté un match exceptionnel», a analysé King James qui espère participer à une 6e finale NBA de suite. «Ils ont bien joué et ont mérité cette victoire, en étant plus “physiques” et plus rapides que nous, ils ont joué comme une équipe qui était dos au mur », a renchéri Tyronn Lue, l’entraîneur des Cavs. Sous l’impulsion de DeMar DeRozan (32 pts) et Kyle Lowry (20 pts), la franchise canadienne, qui dispute la première finale de conférence de sa jeune histoire, a toujours fait la course en tête. Elle comptait même 18 points d’avance dans le 2e quart-temps (60-42), le plus large déficit enregistré par Cleveland depuis le coup d’envoi des playoffs où les Cavaliers ont balayé au 1er tour Detroit (4-0) et au tour suivant Atlanta (4-0). Cleveland est revenu à 5 points en 3e période (72-67) mais DeRozan et Biyombo ont écarté définitivement le scénario d’un retour des Cavaliers lors de l’ultime période pour le plus grand plaisir de leurs bruyants supporters. «On va jouer chaque match comme si c’était un match 7. Après les deux premiers matches à Cleveland, tout le monde nous prédisait une défaite en 4 matches, cela nous a motivés mais c’est ce qu’on entend depuis le début de la saison, on est une équipe qui fait preuve de résilience», a prévenu Dwane Casey, l’entraîneur de Toronto. Avant le match 4 lundi, toujours à Toronto, Cleveland mène 2 victoires à 1 dans la série mais doit retrouver «l’intensité et la concentration» qui lui avaient permis de dominer largement les deux premiers matches, a prévenu King James.  

Publié dans Sports
Page 1 sur 7