Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 25 mai 2016

Lors du sommet mondial sur l’action humanitaire tenu mardi dernier à Istanbul, la FAO (Food and Agriculture organization of the United Nations) a souligné l’importance des alertes précoces et d’une meilleure gestion des risques et des crises.

Publié dans Région

Long-métrage de fiction destiné au jeune public, le tournage du film El Kabch essahir  (le mouton magique), du réalisateur Sadek El Kebir, a débuté mardi dernier au parc zoologique de Ben Aknoun. Le projet cinématographique doit aboutir, est-il annoncé, mais sans toutefois donner de date précise de finalisation, sur un film de 90 minutes mettant en avant des valeurs écologiques, notamment l’importance de la protection de la faune. Le lancement des prises de vue a, par ailleurs, été donné en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, qui a salué l’initiative, a rapporté hier l’APS, déclarant notamment qu’il s’agissait d’«une expérience de référence pour le cinéma pour enfants qui ouvrira des perspectives à d’autres films».
Le projet présenté par son réalisateur comme le tout premier long-métrage algérien destiné aux enfants, Sadek El Kebir déplorera «l’absence de films pour enfants en Algérie et le fait de ne pas investir dans ce domaine».
Le réalisateur est, pour rappel, connu en tant que conteur et dramaturge ayant notamment réalisé plusieurs films documentaires et programmes télévisés pour enfants en langues arabe, amazighe et française.
El Kabch essahir, produit par l’entreprise privée Lalla Moulati sur un budget de «200 millions de dinars», l’enveloppe globale ayant, par ailleurs, bénéficié d’une aide du secteur de la culture, assurée par le ministère de la Culture à travers l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et évaluée à 20% du budget.
Quant au déroulement du tournage, qui nécessitera encore un mois de prises de vue à Alger, Jijel et El Kala, explique le directeur de production, le Tunisien Mouiz Ben Hassan, il mettra à contribution l’actrice Kerroumi Amina ainsi qu’une vingtaine d’enfants, acteurs issus de différentes régions du pays, mais aussi le réalisateur lui-même dans le rôle principal, incarnant à l’écran un directeur de parc zoologique aux pouvoirs surnaturels.

Publié dans Culture

Des portes ouvertes sur la Gendarmerie nationale ont été ouvertes dans la matinée de lundi dernier par le commandant du groupement territorial de la wilaya de Chlef, le lieutenant-colonel Mohamed Rédha Kebaïli, en présence du wali et des autorités locales civiles et militaires.
Lors de l’allocution d’inauguration de cette manifestation qui devra se poursuivre à la salle omnisports M’hamed-Nasri de Chlef jusqu’à hier, mercredi, le commandant du groupement a mis en exergue les efforts de ce corps constitué dans « la communication et le travail de proximité » pour mieux faire connaître, a-t-il indiqué, auprès du public les missions de la Gendarmerie nationale.
Attestant que la contribution du citoyen demeure « l’élément essentiel » dans la lutte contre les différentes formes de crimes, le commandant a indiqué que ses services restent constamment à l’écoute des préoccupations des citoyens et contribuent à la prise en charge de leurs préoccupations, notamment dans le domaine de la sécurité et de la protection des biens et des personnes.
M. Kebaïli a évoqué les avancées remarquables qu’a connues ce corps de sécurité durant ces dernières années, autant en matière de formation que d’équipements de haute technologie, à l’instar de ceux qui ont été exposés et portés à la connaissance du public. Le chef du groupement de Chlef n’a pas manqué à cet effet de faire état de toutes ces réalisations conformes avec les exigences d’un monde qui connaît des mutations profondes et tous les efforts qui ont été consentis par les hautes instances de la Gendarmerie nationale dans le domaine de la formation et de la spécialisation.
Par ailleurs, ces journées permettront au grand public, notamment la catégorie juvénile, de s’enquérir du nouveau visage de cette honorable institution qui veille à la sécurité du territoire, des biens et à la tranquillité et à la stabilité du citoyen, et ce, à travers l’exposition d’un matériel de haute qualité basé sur des techniques modernes.
Il est à noter qu’un important lot du nouveau matériel acquis par la Gendarmerie nationale a été exposé lors de cette manifestation. Il s’agit de moyens très sophistiqués de détection et de contrôle des empreintes, de faux billets de banque et autres documents falsifiés…
Les portes ouvertes sur la Gendarmerie nationale, qui ont drainé, dès l’ouverture, un public nombreux, ont été caractérisées par des démonstrations et des simulations accomplies par les différentes unités et services qui sont rattachés au groupement territorial de Chlef.
Les jeunes et moins jeunes des deux sexes ainsi que des personnes âgées se sont intéressés aux activités des différents services et aux missions qui leur sont assignées : campagnes sur la prévention et la sécurité routière, la lutte contre la criminalité et le crime organisé. Les jeunes âgés de moins de 23 ans se sont intéressés principalement aux conditions exigées pour s’engager dans le corps de la gendarmerie et également les spécialités offertes pour les officiers et les sous-officiers. Ainsi, ces journées sont aussi l’occasion pour les jeunes intéressés de faire carrière dans ce corps de sécurité de discuter avec des officiers pour plus d’informations quant à la formation et au recrutement. La majorité des visiteurs hôtes de la Gendarmerie nationale ont immortalisé leur passage à ces journées de vulgarisation par des prises de photos.
Signalons que les gendarmes ont changé cette fois de mission pour orienter les citoyens et se prêter à leurs questions. Quand les démonstrations ont commencé, l’émerveillement était à son comble. Toutes les explications sont fournies par les éléments de la Gendarmerie nationale sur place dans l’enceinte de l’exposition et les informations utiles inhérentes à chaque service dans le cadre de leur champ d’intervention nombreux qui vont de la sécurité du territoire aux différentes luttes contre les narcotrafiquants, la criminalité, la contrebande et toutes sortes de fléaux, sans omettre la sécurité routière. Un registre de doléances a été ouvert pour récolter les impressions des citoyens, pour améliorer plus, renforcer davantage les prestations et la sécurité au service du citoyen.
Mohamed Rédha Kebaïli n’omettra pas de rappeler que le citoyen algérien, sa sécurité morale et physique, ainsi que la sécurité de ses biens demeurent notre objectif suprême. Et de conclure que le but recherché à travers ces portes ouvertes aux jeunes avides de servir leur pays, est de leur faire mieux connaître ce corps constitué et ses différentes missions pour la sauvegarde de la souveraineté nationale.
En marge de l’inauguration de la manifestation, le groupement territorial de gendarmerie, représenté par son commandant, a tenu à honorer des cadres du corps habitant la wilaya de Chlef, des gendarmes qui partent à la retraite, des gendarmes ayant subi des accidents de travail en signe de reconnaissance aux efforts fournis dans ce corps pour servir la patrie et la protéger. Des jeunes handicapés moteurs ont également bénéficié de chaises roulantes offertes par l’honorable institution. Enfin, le doyen des journalistes de la wilaya de Chlef, Abdelkader Della, a également reçu un prix honorifique en signe de reconnaissance des années passées au service de la presse locale. 

Publié dans Région

Afin d’aider les pèlerins à accomplir correctement sans difficulté leur rituel du hadj, l’Office national du hadj et de la omra (Onha) a organisé, et pour la première fois, une caravane mobile de formation destinée à initier les pèlerins à l’accomplissement des rites et au déroulement des différentes étapes du hadj.
Dans ces lieux saints, les pèlerins s’apprêtent à vivre des moments uniques. Chaque étape effectuée les plongera dans une atmosphère très spirituelle, c’est pourquoi, une maquette composée de répliques miniaturisées des lieux sains est confectionnée spécialement pour leur faciliter la tâche en leur enseignant les différentes étapes du rituel et tout le parcours de hadj du début à la fin. Des uniformes leur ont été alloués à cette occasion afin d’éviter toute disparition ou perte des hadjis. Cette caravane est arrivée avant-hier matin à Ouargla, après avoir parcouru la wilaya de Ghardaïa dans une première étape. Survenue quelques jours seulement avant le départ vers les lieux saints, elle parcourra 14 wilayas cette année et sera généralisée à partir de l’année prochaine, selon les responsables du secteur.

Publié dans Région

Andrea Brazzoduro, historien à l’Université d’Oxford (Royaume-Uni), effectue son troisième voyage dans les Aurès. Cette région qui a connu de hauts faits d’armes durant la guerre de libération n’a pas encore livré tous ses secrets. L’historien Andrea Brazzoduro tente d’avoir une vue ou approche plutôt spécifique (les Aurès-Nememcha) que de faire une approche globale. Nous l’avons accompagné lors de plusieurs sorties sur le terrain, il nous en parle dans cet entretien exclusif.

Publié dans Culture

Rasséréné et heureux, c’est le sentiment que doit éprouver le journaliste du Monde diplomatique, Pierre Daum, après son passage à Tizi-Ouzou, où il a animé une conférence-débat à la librairie Multi-livres Cheikh, dans le cadre de la promotion de la sortie algérienne de son livre Le dernier tabou, les harkis restés en Algérie après l’indépendance.

Pierre Daum 0

Publié dans Culture

Abdelkader Ouali, le ministre des Travaux publics, lors de sa visite du site du futur viaduc sur Oued Menar, dans la commune de Tassadane Haddada, d’une longueur de 600 mètres (Mila), était visiblement irrité par le retard qu’affichait la réalisation de cet ouvrage.

Publié dans Région

Les bus et minicars desservant la ville de Sedrata, chef-lieu de daïra de la wilaya de Souk-Ahras, et les localités de Khezaras, Bouhachana et Aïn Sandel, dans la wilaya de Guelma, ne disposent pas de gare routière puisqu’ils stationnent aux abords du stade communal Ali-Abda, le long du boulevard de la cité Agabi. Quotidiennement, des centaines de voyageurs, des ruraux des deux sexes, investissent cet espace dépourvu de structures d’accompagnement à même d’offrir un minimum de commodités. En effet, il n’existe aucun abribus pour permettre aux usagers de se protéger lors des intempéries, et c’est regrettable pour les enfants, les bébés, les personnes âgées et la gent féminine. Ce sujet d’intérêt général a été soulevé par un élu lors de la récente session ordinaire de l’APW, qui s’est étonné de la passivité des édiles de la ville qui n’ont rien programmé pour les citoyens empruntant cette destination. L’absence de toilettes publiques pénalise les voyageurs, surtout les femmes, qui ne savent plus à quel saint se vouer. L’intervenant déplorera l’inexistence d’une gare routière comportant une salle d’attente, des vespasiennes, des cabinets d’aisance, de l’eau courante, une cafétéria, un bureau de tabac, un taxiphone et un poste de police pour veiller à la quiétude et à la sécurité d’autrui. Un autre locataire de l’APW déplore cet état des lieux qui n’honore pas la ville de Guelma, censée être la vitrine et la locomotive de la wilaya, sachant que les pouvoirs publics allouent chaque année des enveloppes financières colossales aux collectivités locales afin de prendre en charge les légitimes préoccupations citoyennes dans le but d’améliorer leur cadre de vie.
Arrestation d’un individu en possession de deux fusils de chasse
Les forces de police relevant de la brigade criminelle de la sûreté de wilaya de Guelma sont parvenues à arrêter un individu originaire de Guelma en possession de deux fusils de chasse. Les éléments de la police judiciaire ont reçu cette semaine le signalement d’un individu à bord d’un tracteur agricole aux alentours de la cité Yahia-Maghmouli, dans les environs immédiats de Guelma. Les enquêteurs décident d’interpeller le suspect trouvé sur les lieux. Ce dernier prend la fuite en sautant de l’engin. Il est arrêté quelques heures plus tard à la cité Boukhari, sur les hauteurs de la ville, lieu de sa résidence. Après avoir procédé à la fouille de son domicile, ils découvrent une centaine de boîtes de rangement pour cartouches pour fusils de chasse avec couvercles à emboîter. Le prévenu mis en cause a été écroué par le magistrat instructeur du tribunal de Guelma, en attendant les suites de l’enquête, révèle la même source. 

Publié dans Région

Près de 11 000 candidats aux épreuves du brevet de l’enseignement moyen (BEM) étaient au rendez-vous mardi dernier pour l’examen nécessaire à l’accession au cycle secondaire. Toutes les conditions pour le bon déroulement des épreuves, qui s’étaleront sur trois jours, ont été réunies par les services de la direction de l’éducation, avons-nous appris de sources concordantes. Il s’agit notamment de la surveillance de l’examen pour lequel près de 1 800 policiers ont été mobilisés pour la circonstance, de la prise en charge des élèves (sécurité, santé en cas de nécessité, rafraîchissements et autres). Ainsi, pas moins de 156 détenus provenant des divers centres de détention et de rééducation de la wilaya et 9 handicapés (5 aveugles et 4 sourds-muets) prennent part à cet examen. Ce dernier, qui a succédé à celui de la 5e année primaire, se déroule dans un climat plutôt chaud, engendrant la nécessité du rafraîchissement pour les candidats à longueur de journée pour pouvoir supporter la chaleur et persévérer dans l’examen. De ce fait, le comité du Croissant-Rouge algérien (C-RA) de la wilaya d’Oum El Bouaghi a entrepris une initiative plus que louable, il a distribué des bouteilles d’eau minérale et des lingettes fraîches pour atténuer la chaleur pour les candidats, voirr leur permettre de se rafraîchir. Cette action, très appréciée par les candidats, sera renouvelée pour les candidats du baccalauréat, selon le président du comité de wilaya du C-RA.

Publié dans Région
Page 1 sur 4