Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 29 mai 2016

La capitale a connu deux grands incendies avant-hier soir. L’un au centre de tri postal d’Algérie Poste de Birtouta et l’autre à la marina de Sidi Fredj. Heureusement, aucune perte humaine n’est à déplorer. Toutefois, les dégâts matériels sont considérables, malgré l’intervention des sapeurs-pompiers. Les causes de ces deux incendies restent encore inconnues.

 

Publié dans Der

L’Algérie est pressentie pour accueillir en 2017 le 9e congrès ouvert de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples (EIT), une organisation transnationale créée en 1991 à Barcelone, en Espagne, et dont les membres militent pour la « consécration des droits des travailleurs et la préservation de leurs acquis ».
La décision n’a pas été prise officiellement puisque le comité qui coordonne les activités de cette entente étudie la faisabilité de cette proposition et que les consultations sont toujours en cours. Cependant, un agenda a été fixé, dont la réunion du comité préparatoire du congrès au mois de septembre à Paris (France) pour décider officiellement des modalités pratiques du congrès à venir. Pour rappel, l’Algérie a déjà eu à abriter en 2010 le 8e congrès de l’Entente internationale sous le thème générique « Lutte ouverte contre la guerre et l’exploitation ». Un évènement qui a rassemblé à la Mutuelle générale des matériaux de construction de Zéralda quelque 400 participants, dont 230 étrangers venus d’une soixantaine de pays. L’EIT avait bénéficié alors de la mobilisation de la centrale syndicale et du Parti des travailleurs (PT), dont la secrétaire générale Louisa Hanoune est le co-coordinateur de cette organisation.
Globalement, les adhérents de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples se recrutent parmi les organisations politiques et syndicales de gauche très attachées à la défense des droits de la classe ouvrière. Les 28 et 29 mai derniers, le siège du PT a accueilli une rencontre du comité qui préside aux activités de l’entente, avec la participation de Patrick Hébert, un syndicaliste français très actif, ainsi que des représentants de mouvements d’Afrique du Sud, du Togo, du Brésil et de Guadeloupe. Le langage usité par ces personnalités a surtout porté sur «l’offensive impérialiste et la barbarie capitaliste qui menacent les conquêtes des travailleurs et des peuples de part le monde ». Durant leurs courtes interventions, des questions d’actualité ont été évoquées, dont la lutte du peuple palestinien, la situation en Libye et en Syrie, la crise sociale ambiante en France et le coup d’Etat institutionnel contre la présidente du Brésil, Dilma Rousseff.
La situation que traversent les travailleurs et les peuples de par le monde est critique, se sont accordés à dire les conférenciers hier, au cours de la lecture d’une motion qui a clos la réunion. Ils ont aussi souligné la « solidarité et la communion » exprimée par l’Algérie à l’égard des causes et des luttes des peuples.  

Publié dans Der

La dépouille du ressortissant espagnol décédé jeudi dernier d’une crise cardiaque et une autre victime de même nationalité encore dans le coma ont été rapatriées hier après-midi à bord d’un vol spécial (évacuation sanitaire) vers leur pays d’origine. Le premier est décédé après un malaise au niveau du chantier du tramway, après une exposition excessive au soleil, alors que les températures ce jour-là dépassaient les 50 degrés Celsius. Le second a été victime également d’un malaise suite à un coup de chaleur. Le vol a décollé de l’aéroport d’Aïn Beida, à Ouargla, à 13h57, heure locale, à destination de Madrid.

Publié dans Der

Faute de la présence des parents de la petite Chaïma et du refus de son « présumé » meurtrier de se faire défendre par l’avocat commis d’office, le tribunal criminel près la cour de Tipasa ne statuera finalement pas sur l’affaire, décidant de reporter le procès au 8 juin prochain.
Selon des sources sur place, la décision du tribunal est motivée par le fait que le principal accusé dans cette affaire, Hamza M., 30 ans, a refusé d’être défendu par l’avocat qui lui été commis dans le cadre de l’aide judiciaire, bien qu’il ait pourtant accepté une première fois, le 9 mai dernier, l’assistance judiciaire et d’exiger de mander lui-même un avocat pour sa défense. L’autre raison qui a poussé au report, est l’absence de l’audience des parents Yousfi, et ce, pour des causes médicales. L’affaire de la petite de Chaïma remonte à décembre 2012 lorsque ses parents ont signalé sa disparition du domicile familial avant que les services de la gendarmerie nationale et de la Protection civile ne découvrent le corps sans vie de Chaïma, dont l’autopsie a fini par révéler qu’elle a été assassinée.
Le même mois, après investigation, la gendarmerie nationale avait réussi à appréhender l’auteur présumé de l’assassinat, à Mahelma, dans la daïra de Zéralda, à l’ouest de la capitale, ville de résidence de la famille Yousfi. Lors d’un point de presse public, la gendarmerie a fait savoir que l’auteur du crime a été arrêté au domicile parental, à Sidi Abdellah, situé à quelques mètres du domicile de la victime, lors d’une souricière tendue par la brigade territoriale de Mahelma. L’assassin présumé avait été interpellé dans cette affaire avec plusieurs autres suspects par les enquêteurs de la gendarmerie qui l’ont soumis à un prélèvement ADN avant de le libérer. Le mis en cause, âgé de 29 ans, a alors pris la fuite avant que l’examen effectué par les experts de l’Institut national de criminologie et de criminalistique (INCC) ne prouve son implication dans le meurtre de la petite fille âgée à peine de 8 ans, enlevée devant le seuil de son domicile, assassinée et laissée dans un cimetière, pas loin de son quartier de résidence. 

Publié dans Der

Le directeur du quotidien El Maghreb el-Awsat, Mohamed Salah Benhamouda est décédé samedi à Alger à l’âge de 62 ans des suites d’un malaise, a annoncé hier le journal dans un communiqué. Le journaliste a consacré sa vie au service de l’information. 
Il a exercé dans de nombreux journaux dont Echaab, Essalam, El Jil, El moustaqbal al-Arabi, El Masaa et El Oumma el arabia avant d’occuper le poste de directeur du quotidien El Maghreb el-Awsat . Il était également membre au Conseil supérieur de l’information. Le défunt a été inhumé hier après-midi après la prière du Dohr au cimetière d’El-Alia.

Publié dans Der

Les journaux madrilènes ont fait du sacre du Real Madrid en Ligue des champions l’évènement hier. «La onzième» pour AS, «gloire interminable» pour Marca avec en Une Sergio Ramos et ses coéquipiers qui soulèvent le trophée. «Le Real est indestructible». Le journal AS est dithyrambique sur le nouveau succès de la Maison Blanche en Ligue des champions. Mais il n’oublie pas de souligner la valeur de l’Atletico, ni de relever que Sergio Ramos a inscrit un but en position de hors jeu au départ et que Griezmann a loupé un penalty, comme une peine maximale. «La malédiction continue», donc mais on ne veut pas accabler le défenseur Juanfran, lequel a loupé son tir au but avant que Cristiano Ronaldo ne porte l’estocade. «Quand un défenseur défend son blason comme tu l’as fait, pas la peine de s’excuser.» Dans son analyse du match, AS avoue que «ce fut une grande finale, non par son jeu sinon pour son émotion». Dans son édito, pour bien comprendre cette finale, le journaliste Alfredo Relano cite un de ses glorieux prédécesseurs, Acisclo Karag, qui disait : «L’Atletico est une équipe qui, quand elle joue mal, perd. Et quand elle joue bien, perd parfois aussi. Et le Real est une équipe qui, quand elle joue bien, gagne. Et quand elle joue mal, parfois gagne aussi.» Les fans de l’Atletico trouveront à redire sur cette définition, en précisant qu’ils ont été champions d’Espagne il y a deux ans. Mais c’est une clé pour trouver un début d’explication à ces deux finales de Ligue des champions perdues face au Real.
«Angoissante onzième»
Chez Marca, c’est une «angoissante onzième» que l’on met en avant. Un match «émouvant et exténuant», avec «une grande ambiance à San Siro». On y consacre Cristiano Ronaldo, qui a «converti le dernier tir au but» et qui «a revêtu l’habit du héros». C’est donc sa troisième Ligue des champions, la deuxième avec le Real, et il termine meilleur buteur de la compétition avec 16 réalisations. «Ce ne fut pas son meilleur match mais il a eu le dernier ballon qui a décidé de la conquête de la onzième Ligue des champions».
Simeone laisse planer le doute sur son avenir
«Madrid est le club de ma vie, je suis heureux.» L’autre héros est français. Il se nomme Zinedine Zidane. «Le technicien a en quelque sorte remercié Florentino Pérez de sa confiance et les joueurs de leurs efforts et des sacrifices réalisés. L’idylle est parfaite entre ZZ et le Real. Et le coach n’oublie pas de remercier les joueurs pour tout le travail réalisé, notamment son étoile Cristiano Ronaldo «qui a beaucoup couru». Ni de féliciter Diego Simeone, «un grand technicien», selon lui. El Cholo qui, de son côté, s’est avoué touché après le match et veut «soigner les blessures à la maison». Sera-t-il à la tête de l’Atletico la saison prochaine ? «C’est le moment de penser et réfléchir», dit-il. Un «surprenant Simeone» pour le journal. Destins croisés pour un tir au but raté… 

Publié dans Sports

A Madrid, côté «Merengue», la nuit de samedi à dimanche était blanche. Un 11e sacre en Ligue des champions pour le Real Madrid qui a plongé la capitale espagnole dans une liesse folle. Une consécration décrochée aux dépens du voisin, et non moins rival, madrilène : l’Atletico (1-1/ 5 t. a. b. 3). Jamais le Real n’a aussi bien porté son nom. Avec cette «Undecima», le club le plus titré dans l’épreuve se pose sur les lieux hauts perchés du football au Vieux Continent. Retour sur un triomphe majestueux.

 

Publié dans Sports

Nommé entraîneur d’un Real Madrid moribond en janvier, Zinedine Zidane l’a emmené jusqu’à la victoire en Ligue des champions quelques mois plus tard. Il en a rêvé, et il l’a fait. Il y a pire pour conclure une première saison sur un banc de touche. En a peine 5 mois, Zizou a mené les «Merengues» au sacre européen. Le coach français a réussi à relancer une formation à la peine durant le court passage de son prédécesseur, Rafael Benitez. Il a surtout rendu confiance et cohésion à son groupe. «Cela veut dire que l’on a bien travaillé, que le message est passé, a tranquillement confirmé Zizou au micro de BeIn Sport après cette finale victorieuse devant l’Atletico Madrid (1-1, 5-3 tab). Je suis positif. J’en avais rêvé quand je suis arrivé, je suis heureux.» Certains n’y arrivent jamais, Zidane l’a réussi dès son entrée dans le grand bain. Il est même devenu le second entraîneur français à remporter la Ligue des champions après Helenio Herrera, né en Argentine et victorieux de la C1 avec l’Inter en 1964 et 1965. «C’est énorme, Ancelotti me l’avait souhaité, a poursuivi l’ancien joueur de Bordeaux. En tant qu’entraîneur numéro un, c’est énorme. Je suis heureux, vidé aussi.»

Publié dans Sports

Le ministère brésilien de la Santé et le Comité organisateur des Jeux olympiques de Rio ont refusé d’envisager un report ou une annulation de l’événement prévu en août, comme l’ont demandé 150 experts de la santé en raison des risques représentés par le virus Zika. Dans un communiqué, le ministère brésilien de la Santé reprend des arguments de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) selon lesquels le mois d’août (hiver austral) est celui où il y a le moins de moustiques Aedes aegypti, vecteurs des virus de la dengue, du Zika et du chikungunya.
En février, la directrice générale de l’OMS, Margareth Chan, avait déclaré à Rio que le public ne devait pas s’inquiéter car, en août, la quantité de moustiques est «minime». Le Comité organisateur des JO Rio 2016 a indiqué, quant à lui, respecter la position des experts mais «suivre» les recommandations de l’OMS, qui ne voit pas de risques, rapporte, samedi, le quotidien . Pour le moment, «une annulation ou un changement du lieu des JO ne changerait pas de manière significative la propagation internationale du virus Zika», a estimé à nouveau l’OMS dans un communiqué publié tard vendredi. «L’OMS va continuer à surveiller la situation et adapter ses recommandations si nécessaire», conclut l’organisation internationale. Vendredi, 150 experts scientifiques ont demandé que les Jeux olympiques prévus au Brésil soient déplacés ou reportés en raison du Zika. «On fait courir un risque inutile, quand 500 000 touristes étrangers de tous les pays viennent assister aux Jeux et peuvent potentiellement être infectés par le virus et revenir chez-eux où l’infection peut alors devenir endémique», ont écrit ces professeurs de médecine, bio-éthiciens et autres scientifiques d’une dizaine de pays dans une lettre ouverte à Mme Margaret Chan. «Notre principale préoccupation concerne la santé publique mondiale car la souche brésilienne du virus Zika affecte la santé d’une manière qui n’a jamais été observée auparavant», ont-ils expliqué. Interrogée, samedi, lors du tournoi de tennis de Roland-Garros à Paris, la championne olympique en titre de la discipline, Serena Williams, a admis craindre le Zika, sans remettre en cause l’échéance. «C’est une chose que j’ai en tête. Je dois juste vraiment y aller super protégée», a déclaré la n° 1 mondiale. Son homologue masculin, le Serbe Novak Djokovic, a, lui estimé, «impensable d’annuler les Jeux olympiques, honnêtement». «Bien sûr, nous devons faire preuve de bon sens, la santé est ce qui compte le plus pour tous ceux qui seront là-bas. Mais nous ne devrions pas seulement penser aux personnes qui viennent à Rio. Que dire de ceux qui y vivent, vous voyez ? On ne parle pas tellement d’eux», a réagi le champion serbe. Le virus Zika est lié à une microcéphalie du fœtus, une malformation grave et irréversible du crâne, et à un développement incomplet du cerveau. Le Brésil est le pays le plus touché au monde par le virus, avec environ 1,5 million de personnes contaminées depuis 2015. Une soixantaine de pays sont touchés dans le monde.  

Publié dans Sports

Les escrimeurs du MC Alger ont dicté leur loi dans le Championnat d’Algérie de la discipline, abrité samedi par la salle Harcha-Hacène, en marquant de leur présence la majorité des podiums (4 or, 4 argent et 5 bronze) dans les assauts auxquels ils ont pris part. Que ce soit au sabre, fleuret ou épée, les estocades mouloudéennes étaient pleines de punch et ont fait mouche.

Publié dans Sports
Page 1 sur 8