Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 06 mai 2016

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit vendredi "scandalisé" par l'attaque, d'origine inconnue, d'un camp de déplacés dans le nord de la Syrie jeudi. M. Ban a demandé à nouveau que le Conseil de sécurité prenne des mesures pour conduire la Cour pénale internationale (CPI) à ouvrir des enquêtes sur la Syrie pour de possibles crimes de guerre. Un porte-parole du chef de l'ONU a indiqué que "les responsables de cette attaque semble-t-il calculée d'hier contre des civils dans le camp de Idlib, qui pourrait être un crime de guerre, doivent rendre des comptes". Le camp d'al-Kammouna, situé dans la province d'Idleb (nord), près de la Turquie, où avaient trouvé refuge des familles ayant fui les combats dans la région voisine d'Alep, a été touché jeudi par des raids aériens, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'attaque, d'origine inconnue, qui a fait 28 morts dont des femmes et des enfants et une cinquantaine de blessés, a suscité un tollé international, alors que l'armée syrienne a nié toute implication, accusant les rebelles de procéder à des "attaques contre des cibles civiles" pour en faire assumer la responsabilité au gouvernement.(APS)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Les fortes pluies accompagnées de vents violents ont causé vendredi des inondations dans plusieurs sites d’habitation des communes de Laayoune et Khemisti, dans la wilaya de Tissemsilt, indiquent les services de la protection civile. Les eaux pluviales ont envahi plusieurs quartiers et voies deux localités en plus du village Aïn Ferradja, relevant de la comme de Khemisti, où de nombreuses habitations ont été inondées. Les éléments de la protection civile sont intervenus pour pomper les eaux et dégager les voies. Plusieurs unités secondaires de la protection civile ont été mobilisées au vu de l’ampleur des inondations, précise-t-on de même source. Au village Aîn Ferradja, il a été enregistré la perte de 4.000 poules au niveau d’une exploitation avicole ainsi que la détérioration d’une grande quantité d’aliments destinés aux volailles. D’autre part, des difficultés ont été enregistrées dans la circulation automobile notamment au niveau de la RN 14, sur le tronçon Khemisti-Laayoune, ajoute-t-on de même source. Selon la station météorologique d’Aîn Bouchekif (Tiaret), les chutes de pluies se poursuivront sur la wilaya de Tissemsilt durant les prochaines 24 heures. (APS)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Le travailliste Sadiq Khan, un fils d'immigré pakistanais, a été élu vendredi maire de Londres, devenant le premier édile musulman d'une grande capitale occidentale. "Félicitations àSadiqKhan. Je suis impatient de travailler avec toi pour faire de Londres une ville équitable pour tous!", a déclaré sur Twitter le chef du Labour, Jeremy Corbyn, en revendiquant la victoire, alors que la proclamation officielle du résultat était attendue dans la soirée. Incarnation du cosmopolitisme de la puissante capitale britannique, Sadiq Khan, 45 ans, était opposé dans la course à la mairie de Londres au conservateur et fils de milliardaire Zac Goldsmith, 41 ans. Député de Tooting, un quartier populaire du sud de Londres, il succède à l'excentrique conservateur Boris Johnson, un partisan d'une sortie de l'Union européenne à qui l'on prête l'ambition de devenir Premier ministre. La victoire de M. Khan consacre la brillante ascension de ce fils de chauffeur de bus pakistanais, passé des cités HLM à la plus haute fonction de Londres. Ancien avocat au tempérament énergique, ancien ministre, père de deux filles, M. Khan a promis de répondre aux problèmes les plus criants de la capitale, dont la population a augmenté de 900.0000 habitants en huit ans pour atteindre 8,6 millions: logements inabordables, transports saturés et pollution. Son élection, souligne l'expert Tony Travers, de la London School of Economics (LSE), est aussi un "remarquable signe du cosmopolitisme" de Londres, ville monde dont 30% de la population est non blanche.

"Fiers"

A Tooting, l'annonce de sa victoire suscitait des réactions enthousiastes de la part d'habitants fiers de voir un enfant du quartier présider à la destinée de la ville. "Nous sommes contents et fiers", a déclaré à l'AFP Malik Ahmed, 32 ans, employé au restaurant "Lahore Karahi", une des adresses favorites de M. Khan. "C'est un homme tellement bon, il a aidé un nombre incroyable de personnes". Son élection est une sanction pour le camp conservateur, qui, au cours d'une campagne âpre, voire calomnieuse, n'a pas hésité à accuser Sadiq Khan de liens avec des extrémistes islamistes. A l'étranger, les maires de plusieurs grandes villes ont félicité M. Khan, exprimant le souhait de travailler au plus vite avec lui. "Félicitations à àSadiqKhan, élu Maire de Londres! Convaincue que son humanisme & son progressisme bénéficieront aux Londoniens!", a tweeté la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo. "Félicitations au nouveau maire de Londres et compagnon d'armes sur la question des logements abordables", a dit le maire de New York, Bill de Blasio, sur Twitter. Si les yeux étaient braqués sur la capitale britannique, le Royaume-Uni tout entier a découvert vendredi les résultats d'une myriade de scrutins locaux et régionaux organisés la veille, à valeur de test pour le Labour, principal parti d'opposition au gouvernement conservateur de David Cameron.

Le Labour s'effondre en Ecosse

En Ecosse, le parti indépendantiste (SNP) s'est offert une victoire en demi-teinte en décrochant 63 sièges sur les 129 du parlement régional, soit moins bien que les 69 obtenus en 2011. Le SNP ne sera pas donc en mesure de former un gouvernement majoritaire face aux conservateurs qui engrangent 16 sièges de mieux qu'en 2011, avec 31 élus. Ce léger recul pourrait quelque peu refroidir les revendications indépendantistes du SNP, à moins que le Royaume-Uni ne vote pour une sortie de l'Union européenne lors du référendum sur cette question le 23 juin. S'exprimant à ce propos, la dirigeante du SNP, Nicola Sturgeon, a déclaré que son parti "plaiderait toujours sa cause avec passion, mais aussi patience et respect", soulignant que son objectif était de "persuader, et pas de diviser". Sèchement corrigé dans ce qui fut son fief, le Labour écossais perd 13 sièges, à 24 élus. Les travaillistes s'en sortent mieux au Pays de Galles, en décrochant 29 sièges sur 60, un résultat suffisant pour se maintenir au pouvoir. Le Labour ne semble pas avoir fait "aussi bien qu'il aurait dû un an après les élections" législatives de mai 2015, soulignait Iain Begg, de la London School of Economics (LSE). Le bilan de ces élections sera étudié de près par une fraction du parti travailliste, qui cherche une occasion de remettre en cause l'autorité de Jeremy Corbyn, n'ayant pas digéré son élection à la tête du parti en septembre et l'estimant incapable de mener les travaillistes à la victoire aux élections législatives de 2020.

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Plus de 50 fosses communes ont été découvertes en Irak, sur un territoire anciennement contrôlé par les jihadistes de l'Etat islamique, dont trois charniers sur un terrain de football à Ramadi, a annoncé vendredi l'envoyé spécial des Nations unies dans le pays. Les preuves des "crimes odieux" commis par le groupe ultra-radical s'accumulent à mesure que les territoires qu'il contrôlait en Irak sont repris, a expliqué Jan Kubis, auditionné par le Conseil de sécurité de l'ONU. Selon l'envoyé spécial, "plus de 50 fosses communes ont été découvertes à ce stade dans plusieurs zones de l'Irak". Peu de détails ont filtré pour le moment sur ces fosses communes et on ne connaît pas encore le nombre de corps découverts. Jan Kubis a uniquement détaillé ceux retrouvés le 19 avril dans les trois charniers de Ramadi, qui contenaient une quarantaine de corps. La ville de Ramadi, à l'ouest de Bagdad, a été complètement reprise aux jihadistes en février, bien que les forces irakiennes eurent annoncé l'avoir reprise fin 2015 après des mois de combats contre l'EI sur les bords de l'Euphrate. Les forces irakiennes, soutenues par les bombardements de la coalition internationale anti-jihadistes menée par les Etats-Unis, ont récemment repris des pans importants de territoire à l'EI. La crise humanitaire s'intensifie en Irak, a par ailleurs rappelé Jan Kubis, estimant qu'un tiers de la population, soit 10 millions de personnes, connaissent un besoin urgent d'aide. Deux millions de personnes supplémentaires, a-t-il ajouté, pourraient être déplacées d'ici la fin de l'année par la campagne militaire contre l'EI. L'envoyé spécial onusien a également appelé les responsables irakiens à résoudre la grave crise de gouvernance que traverse le pays et qui a mené à des manifestations à Bagdad. L'Etat islamique, a-t-il conclu, "tire profit de l'instabilité politique et de l'absence de réforme".

Publié dans L'INFO EN CONTINU

Cinq personnes ont été tuées vendredi et 11 autres blessées par des tirs d'obus sur un rassemblement à Benghazi dans l'est de la Libye, selon une source médicale. "Des tirs d'obus sur un rassemblement au centre-ville de Benghazi ont fait cinq morts et 11 blessés", a déclaré à l'AFP un médecin de l'hôpital al-Jalaa. Un journaliste de l'AFP présent sur place a vu deux corps et plusieurs blessés parmi ceux qui ont participé à ce rassemblement sur la place el-Kich à Benghazi vendredi après-midi, en soutien aux forces armées loyales au Parlement reconnu installé à Tobrouk (est) sous le commandement du controversé général Khalifa Haftar. Une source militaire parmi ces forces a déclaré à l'AFP que "les obus étaient tirés depuis le secteur de Soug el-Hout" au nord de Benghazi, une zone sous le contrôle de groupes armés opposés aux forces loyales à Khalifa Haftar. Benghazi, deuxième ville de Libye située à 1.000 km à l'est de la capitale Tripoli, est depuis près de deux ans le théâtre de combats sanglants entre les forces loyalistes et des groupes armés, dont les jihadistes du groupe Etat islamique et d'Ansar Asharia, proche d'Al-Qaïda. Les forces loyales au général Haftar ont repris le contrôle de plusieurs secteurs de Benghazi mais ne parviennent toujours pas à libérer la totalité de la ville. (AFP)

Publié dans L'INFO EN CONTINU

La justice allemande a renoncé hier vendredi en plein procès à poursuivre pour « agression sexuelle » un Algérien de 26 ans soupçonné jusqu’alors d’avoir été l’un des agresseurs ayant sévi la nuit du nouvel an à Cologne (ouest).

Publié dans Der

Au département de l’enseignement supérieur, l’on se prépare d’ores et déjà pour la prochaine rentrée universitaire. Ainsi, pas moins de 99 000 nouvelles places pédagogiques et plus de 55 000 lits devraient être réceptionnés d’ici là, si l’on reprenait l’affirmation faite jeudi dernier par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. Parmi les priorités fixées par le programme d’action du secteur à court et moyen termes, dans le cadre de la conférence nationale de l’université, organisée en janvier dernier, le ministre a cité lors d’un exposé sur son secteur présenté devant la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses de l’Assemblée populaire nationale (APN), le renforcement des capacités de l’université, à travers la bonne gouvernance, en vue de répondre aux différents besoins. Le programme du secteur vise à « promouvoir le système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour le mettre au diapason des normes internationales et d’un enseignement de qualité », a souligné le ministre, ajoutant que la stratégie actuelle du secteur englobe des actions de développement et de réforme et des mesures de soutien, a-t-il poursuivi. Les efforts déployés ont pour objectifs le soutien et l’extension du réseau universitaire et la consolidation du cadre pédagogique et scientifique des points de vue qualité et quantité, dans le cadre du plan scientifique définissant la carte universitaire, a-t-il dit. Le plan englobe des structures pédagogiques, de services et d’autres espaces, notamment des bibliothèques, des centres de recherche, des sources d’information, des laboratoires d’enseignement des langues et des espaces d’accompagnement pédagogique de l’étudiant, outre l’aménagement d’espaces universitaires de rencontre et des clubs d’enseignants et d’étudiants. Il s’agit également de l’amélioration pédagogique et de l’encadrement scientifique en vue de hisser les facultés intellectuelles des diplômés universitaires, outre le développement de la formation des formateurs en doctorat et la correction des lacunes, a précisé le ministre. Le plan vise à soutenir les enseignants et à assurer leur participation aux manifestations scientifiques nationales et internationales, outre le renforcement de la contribution des compétences scientifiques établies à l’étranger dans l’effort national de recherche scientifique, a-t-il estimé. Les réformes consistent à remédier aux dysfonctionnements relevés sur le terrain, à améliorer la qualité des œuvres sociales, à asseoir les règles d’un enseignement qualitatif et continu, à consacrer le système d’évaluation, à former des élites universitaires et à renforcer le système des grandes écoles et la dimension professionnelle de la formation supérieure, a expliqué le ministre. Elles visent à élaborer des contenus, à développer les pratiques pédagogiques et les offres de formation, à impliquer les professionnels dans le renforcement des capacités entrepreneuriales et à encourager l’esprit d’initiative, tous les aspects de la vie estudiantine et les activités scientifiques, a indiqué le ministre, soulignant qu’une conférence nationale sera prochainement organisée sur cette question. Parmi les projets programmés, le ministre a cité la révision de textes d’orientation des nouveaux étudiants, outre l’accélération de la cadence de réalisation des projets universitaires. 

Publié dans Der

Des centaines de femmes venues des quatre coins du pays ont envahi hier le centre d’Alger pour une course inédite ayant bouleversé pour quelques heures le calme qui règne habituellement dans les rues de la capitale en cette journée de vendredi.
Cheveux au vent, casquettes vissées sur la tête ou en foulard, elles se sont rassemblées au petit matin sur l’avenue Didouche-Mourad, la principale artère d’Alger. Elles se sont lancées ainsi à l’assaut du pavé algérois pour 3 km d’efforts, de plaisir et de course alliant compétition et convivialité. Pour sa première édition, la course « Algéroise, 100% femme et solidaire » était ouverte aux femmes issues de toutes les catégories sociales. Parmi les coureuses figurait l’ex-médaille d’or aux jeux Olympiques de Sydney (2000), Nouria Benida Merah, par ailleurs marraine de l’évènement. « J’espère que nous allons pouvoir ancrer la culture de la course à pied pratiquée par des femmes dans notre société », s’est-elle confiée. Nabila Nedjar, habitante de Constantine, la métropole spirituelle de l’Est algérien, a fait plus de 400 km pour participer à l’« Algéroise ». « Cela fait plaisir de voir une course de femmes, ouverte de surcroît au public », s’enthousiasme-t-elle. « Ça donne l’image d’une femme algérienne dynamique, courageuse et fonceuse », enchaîne Souhila, mère de famille de 30 ans.
Après avoir parcouru les grandes artères, tel que le boulevard Zirout-Youcef et la place des Martyrs, la course s’est achevée sur l’esplanade de la Grande-Poste, où les participantes ont improvisé quelques pas de danse. « C’est une journée dédiée spécialement à la femme. Nous sommes très heureux que la femme algérienne ait répondu présent pour cet événement », a déclaré Mohamed Attig, représentant de Buzz Médias, organisateur de l’évènement. 

Publié dans Der

Trois éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés jeudi à Bourmerdès et Bordj Bou Arréridj par des détachements combinés, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements combinés ont arrêté, le 5 mai 2016, trois éléments de soutien aux groupes terroristes à Boumerdes/1re Région militaire (RM) et Bordj Bou Arrérirdj/5e RM », précise la même source.
« Un autre détachement de l’Armée nationale populaire a découvert et détruit à Skikda/5e RM, un abri pour terroristes, trois canons de confection artisanale, 4,2 kilogrammes de matières explosives et d’autres objets », a ajouté le MDN dans son communiqué.
« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement combiné a saisi à Beni Ounif (wilaya de Bechar)/3e RM, le matin du 6 mai 2016, dix quintaux de kif traité », relève la même source. D’autre part, un détachement à In Guezzam/6e RM, a saisi deux véhicules tout-terrain et 2,89 tonnes de denrées alimentaires.
« A Souk Ahras, Tébessa et El Tarf/5e RM, des éléments des gardes-frontières ont déjoué des tentatives de contrebande de plus de 21 178 litres de carburant »,selon la même source.

Publié dans Der

Huit ressortissants maliens dont une femme ont été arrêtés à Annaba et des produits et du matériel utilisés dans la falsification des billets de banque ont été saisis, a-t-on appris hier vendredi auprès de la Sûreté de wilaya.
Suite à des investigations, la brigade de la quatrième sûreté de wilaya a arrêté, jeudi, ces individus trafiquants, a précisé la même source, soulignant que la perquisition du domicile des inculpés, situé au centre-ville d’Annaba, a permis la saisie de plaquettes de billets falsifiés.
Des matériaux, papier, encrier et des produits liquides dont certains n’ont pas pu être identifiés, aux côtés d’une substance hallucinogène (héroïne) ont également été saisis, a-t-on précisé de même source.
Les inculpés, âgés entre 24 et 36 ans, ont été présentés jeudi devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba, sous les chefs d’inculpation de « détention de matériels destinés à falsification de billets de banques » et « détention de drogue », a-t-on ajouté.
Trois inculpés ont été placés sous mandat de dépôt, alors que les cinq autres ont été mis sous contrôle judiciaire, a souligné la même source sécuritaire.

Publié dans Der
Page 1 sur 7