Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 01 juin 2016

Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue de football professionnel (LFP), avait brandi la carte de la rétrogradation contre le fautif et sa commission de discipline (CD), dirigée par Hamid Haddadj, l’a faite valoir. L’enquête que la structure a menée concernant la rencontre CRB Aïn Fakroun-AS Khroub a débouché sur la rétrogradation des hôtes des Khroubis en division nationale amateurs (DNA). En outre, la direction des « Tortues » devra s’acquitter d’une amende de 200 millions de centimes, alors que son président Hassan Bekkouche a été suspendu pour une durée de deux années de toute activité en lien avec le football. La CD a même proposé sa radiation à vie. Le chairman a réagi quant à sa radiation en dédramatisant. « J’ai déjà fait l’objet de pareille sanction. Ce n’est pas nouveau pour moi », a lâché Bekkouche. Une manière à lui de dire que la décision ne l’affecte pas pour autant. Ce qui prouve que certains responsables n’ont pas de conscience et se moquent royalement de l’éthique sportive. La relégation administrative du CRBAF porte donc le nombre de clubs qui quittent la Ligue 2 Mobilis à 4 en comptant l’OM Arzew, l’USMM Hadjout et… l’US Chaouia. Cela signifie que le championnat de D2 Pro comptera 15 pensionnaires la saison prochaine et il y aura une formation exempte de compétition chaque semaine. Si l’instance qui gère les championnats nationaux a frappé fort avec cette mesure, le premier homme du team chaoui n’en démord pas et demande à ce que son équipe soit réintégrée dans le second palier. « S’il y a eu arrangement, c’est que nous sommes des victimes. Le plus grand gagnant dans cette affaire est l’AS Khroub alors qu’ils ont été une partie de cet arrangement. C’est nous qui devons être dédommagés dans ce cas. C’est inadmissible qu’on en paye les frais », a jugé le fantasque Abdelmadjid Yahi. Et on ne pourra pas dire que le premier homme du sigle d’Oum El Bouaghi ait tort sur ce coup. « On s’est engagé à prendre des décisions fermes et on va le faire. Les clubs fautifs dans les affaires CRBAF-ASK et USC-JSMB seront rétrogradés », avait lâché Mahfoud Kerbadj, il y a une semaine, au moment où les différentes parties et personnes concernées par ces affiches suspectes étaient entendues. La réaction de Yahi laisse certainement prévoir d’autres épisodes dans cette affaire qui a défrayé la chronique. Il n’est pas exclu qu’il la porte devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne, en Suisse. Surtout que l’ASK s’en est sortie indemne, alors qu’elle a participé activement à la mascarade.

Publié dans Der

Mathématiquement, l’équipe nationale a besoin d’un point pour s’assurer la présence lors de la CAN 2017 au Gabon. Théoriquement, les Verts devraient décrocher la victoire face aux Seychelles qu’ils affrontent en déplacement cet après-midi (15h00) au Linité stadium dans la capitale Victoria. Mais sportivement, la tendance doit être confirmée et le statut assumé. Seul le terrain tranchera. Et à la lecture de la « copie extérieure » présentée par l’EN dans cette campagne, ce voyage dans l’archipel ne s’annonce guère de tout repos.

equipe nationale can2017 algrie

Publié dans Sports

Alors que les Maliens tentent de mettre en œuvre sur le terrain un accord de paix qui patauge, une double attaque terroriste a ciblé les forces de la Minsuma à Gao, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et exécutée par Al Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar.

 

Publié dans Der

Mobilis, partenaire officiel de la Fédération algérienne de football (FAF) et de l’Equipe nationale A de football, encourage les Verts à la veille de leur match face à l’équipe du Seychelles, comptant pour la cinquième et avant dernière journée, pour la phase qualificative de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN 2017), dans sa 31ème édition, prévue du 21 janvier au 12 février 2017 au Gabon. Mobilis, fidèle à son engagement d’accompagner et d’encourager les Verts, durant cette phase qualificative, leur réitère son soutien inconditionnel, quels que soient l’échéance sportive et le lieu de son déroulement. Bon courage et bonne chance aux Fennecs!
Dzayer Bladna wel Khedra Dialna !

Publié dans Sports

Le patron du football indonésien a été expulsé de Singapour et se préparait hier à être entendu dans son pays dans un scandale de corruption après plus de deux mois de cavale. La Nyalla Mattalitti, également au cœur d’une querelle qui avait débouché sur la suspension de l’Indonésie du football international par la Fifa l’année dernière, est rentré dans son pays mardi. Il est accusé par les autorités indonésiennes de s’être servi d’une subvention de 5,3 milliards de roupies (350 000 euros) accordée par une chambre de commerce de la province du Java oriental pour acheter des actions dans une banque locale. Lorsque le parquet avait déclaré en mars qu’il était suspect dans cette affaire, il avait fui, d’abord pour la Malaisie puis Singapour. Après des semaines de procédures judiciaires, la cité-Etat a expulsé Mattalitti vers l’Indonésie, jugeant qu’il avait violé les lois sur l’immigration. « M. La Nyalla Mattalitti, un ressortissant indonésien, a dépassé la durée de son visa de séjour et a contrevenu aux lois sur l’immigration », a déclaré le ministère singapourien de l’Intérieur dans un communiqué. Le ministère indonésien de la Justice a déclaré qu’il serait envoyé au Java oriental pour y être entendu. Sous la présidence de Mattaliti, la Fédération indonésienne de football (PSSI) -accusée de longue date de mauvaise gestion et de corruption - s’est retrouvée au centre d’une dispute avec le gouvernement au sujet des clubs autorisés ou non à jouer en première division. Cette situation avait conduit la Fifa à suspendre l’Indonésie, suspension qui a été levée le 13 mai dernier. 

Publié dans Sports

Noël Le Graët a réagi à la sortie de Karim Benzema. Benzema a accusé le sélectionneur d’avoir «cédé à la pression d’une partie raciste de la France» en l’écartant pour l’Euro 2016. Noël Le Graët n’a pas changé son fusil d’épaule. Comme toujours, le président de la Fédération française n’a pas voulu accabler Karim Benzema. Même après sa nouvelle sortie polémique dans Marca où l’attaquant du Real Madrid a estimé que Didier Deschamps a «cédé à la pression d’une partie raciste de la France» en ne le sélectionnant pas pour l’Euro 2016. «Il s’est laissé un peu aller, j’aurais aimé qu’il soit un peu plus aimable», a juste regretté le dirigeant de la «3F» pour qui Deschamps est «irréprochable». Proche de Karim Benzema qu’il «aime bien», Noël Le Graët est venu devant la presse avec l’intention d’éteindre un peu cette polémique. Et de minimiser l’affaire le plus possible. « Je souhaite qu’on arrête de parler de cette petite divergence. On a intérêt à ce que l’Euro se passe bien », a encore ajouté le patron du foot français. Ses mots ne sont pas réalistes », ajoute le Français. Noël Le Graët, qui avait promis en avril de montrer un jour « le wagon de lettres racistes que j’ai reçues ces dernières semaines », a tenu aussi à souligner qu’il avait retenu dans cet entretien le désir de Benzema de revenir en Bleu : « Je retiens qu’il aime l’équipe de France et qu’il souhaite revenir ».

Publié dans Sports

Le président sortant de la Ligue nationale du football amateur (LNFA), Ali Malek sera l’unique candidat à sa propre succession lors de l’assemblée générale élective prévue aujourd’hui au Centre technique de Sidi Moussa (Alger, 10h00). Ali Malek avait été élu une première fois à la tête de la LNFA en juillet 2011. Il était également seul en lice à ce poste. Avant son arrivée aux commandes du football amateur, Ali Malek avait présidé la défunte Ligue nationale de football (actuellement Ligue de football professionnel) entre 2006 et 2009. La Commission électorale présidée par Djadoune Abderahmane a retenu aussi les candidatures suivantes au Collège des représentants de la Fédération algérienne de football (FAF) «experts» et au Collège des représentants de club: Candidats au Collège des représentants de la FAF «experts» : Mallem Miloud Annou Aissa Idjer Mohamed Chérif Maherzi Karim. Candidats au Collège des représentants de club : Azaiz Mohamed (CRB Sendjas) Djoudi Salah (USF Bordj Bou Arréridj) Guedri Noureddine (MO Constantine) Masrour Rabah (NARB Réghaia) Saidani Zakarya (IRB Maghnia).

Publié dans Sports

C’est un Grand Chelem avec ses spécificités. Une surface ocre des plus capricieuses. Même un crachin peut menacer une partie. Surtout quand il n’y a pas de toit comme c’est le cas à l’Open australien, US ou même Wimbledon récemment. Lundi, c’était une journée sans tennis, car les matchs étaient arrêtés à cause de la pluie. Mardi on a tenté de faire jouer, le ciel en a décidé autrement. Certaines rencontres ont été menées poussivement au bout pour alléger la programmation. Il y a même eu du grabuge. Surtout chez les dames avec, en prime, une polémique pour remboursement de billets.

 

Publié dans Sports

Serena Williams a battu Elina Svitolina (6-1, 6-1) en huitième de finale du tournoi, hier. Une heure de jeu a suffi à la numéro un mondiale pour décrocher son ticket pour les quarts de finale avec deux jours de retard sur le programme initial. Serena Williams est en quart de finale de Roland-Garros.
Avec deux jours de retard. Condamnée à attendre que la pluie se calme depuis lundi, la numéro un mondiale n’a pas traîné pour passer les huitièmes de finale hier, au plus grand plaisir des organisateurs, qui ont la pression après deux journées quasi-blanches de jeu. La tenante du titre n’a fait qu’une bouchée de son adversaire du jour, Elina Svitolina, expédiée en deux petits sets et à peine plus d'une heure de jeu sur le court central (6-1, 6-1).

Publié dans Sports

Les boxeurs professionnels seront désormais admis à combattre aux Jeux olympiques, a annoncé l'AIBA (la Fédération internationale de boxe), et ce, dès l'édition de cet été à Rio. Un vote du congrès extraordinaire de l'instance a scellé cette décision. La boxe était la dernière discipline olympique à ne pas accueillir les professionnels. Les boxeurs professionnels pourront participer aux jeux olympiques dès les prochains Jeux de Rio en août, a décidé hier l'Association internationale de boxe amateur (AIBA). Les membres de l'AIBA, réunis en congrès extraordinaire à Lausanne (Suisse), se sont prononcés en faveur de l'admission des boxeurs professionnels au tournoi olympique par 88 voix pour et 4 abstentions, a-t-on appris auprès de l'AIBA. La boxe qui a entrepris de se réformer en admettant les femmes aux JO en 2012 et en retirant les casques chez les hommes aux JO de Rio (comme c'était le cas jusqu'en 1984) poursuit donc sa mue.
Si l'ensemble des professionnels pourra désormais prétendre disputer les Jeux olympiques, ils devraient cependant être rares cet été à Rio car peu devraient avoir le temps de se préparer et de disputer le dernier tournoi qualificatif prévu en juillet prochain au Venezuela.

Un espoir pour Klitschko ?
« Nous prenons cette décision, qui s'inscrit dans les recommandations de l'Agenda 2020 du CIO, pour l'avenir et dans la perspective de Tokyo 2020, car le cycle de qualification pour Rio est déjà largement entamé », explique l'AIBA qui souligne qu'il s'agit d'une «étape supplémentaire dans l'évolution de la boxe ».
Une première porte avait été ouverte aux professionnels par l'AIBA qui avait autorisé, il y a trois ans, les boxeurs pro ayant moins de quinze matchs, à pouvoir participer aux JO. Parmi les stars de la boxe professionnelle, le Philippin Manny Pacquiao, qui rêvait de représenter son pays aux Jeux olympiques, a finalement annoncé fin mai qu'il y renonçait, préférant se concentrer sur sa nouvelle charge de sénateur.
L'Ukrainien Vladimir Klitschko, médaillé d'or aux JO d'Atlanta en 1996 en tant qu'amateur, qui avait assuré en mars qu'il irait à Rio si la réforme était adoptée, semble lui avoir très peu de chances de combattre au Brésil car il dispute le 9 juillet à Manchester (Grande-Bretagne) une revanche contre le Britannique Tyson Fury pour les ceintures WBA et WBO.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6