Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 28 juin 2016

De plus en plus d’Algériens en situation illégale sont jetés dans les centres français de rétention administrative.

Publié dans Der

De plus en plus d’Algériens en situation illégale sont jetés dans les centres français de rétention administrative.

Publié dans Der

Les travailleurs de la Direction du commerce de la wilaya d’Oran sont revenus, hier, à la charge afin d’attirer l’attention des responsables du secteur sur leur situation. Un sit-in a été observé devant le siège de la DCP à la cité administrative de l’USTO, suite à l’appel de leur syndicat activant sous l’égide de l’UGTA. Ce mouvement est le deuxième après un premier débrayage il y a plusieurs mois où pratiquement toutes les directions de la DCP au niveau national ont répondu à cet appel.
Selon nos sources, tout a été préparé lors de la réunion du 21 juin dernier où les membres des sections syndicales à travers le pays se sont mis d’accord pour «hausser» le ton et forcer la décision à la tutelle et la pousser à répondre favorablement aux revendications soulevées.
Selon le communiqué de la section d’Oran, cette réunion a mis des lignes rouges sur certaines requêtes, notamment la révision de la loi fondamentale du décret exécutif 09-415 qui, selon les syndicalistes, doit être faite afin de rendre les droits aux travailleurs lésés par certaines décisions. L’autre décret exécutif, en l’occurrence 11-205 relatif au système de remboursement des travailleurs, a été également à l’ordre du jour. D’après l’un de ces travailleurs rencontrés hier, «le volet des rémunérations et des primes de rendement demeure l’une de nos priorités, sachez qu’on a sur nos épaules des tâches encombrantes sans qu’on soit, en contrepartie, primés, chaque trimestre, à l’instar de nos collègues des services des impôts». «On collecte dans mon service plus de 400 milliards de centimes par semestre, alors que la prime est de 5 000 DA, c’est inadmissible», poursuit-il. Et d’ajouter : «L’échelonnement des catégories figure parmi nos préoccupations car il faut dire que les grades actuels ne sont pas compatibles avec le niveau et les diplômes des fonctionnaires ; personnellement, ma catégorie en tant que licencié devrait être la 14, ce qui n’est pas le cas en réalité.» Selon d’autres travailleurs, les conditions socioprofessionnelles des femmes de ménage et des agents de sécurité ont été également insérées dans la plateforme des revendications, sous la houlette du syndicat des travailleurs avec lequel une réunion s’est tenue, il y a quelques jours, afin d’évoquer un plan de protestation pacifique qui rendra aux membres du personnel leurs droits légitimes.
Un représentant de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a affirmé aux protestataires que leurs revendications seront mises au secrétaire général, Abdelmadjid Sidi Saïd, mais aussi au ministre du Commerce, appelé à réagir à ces requêtes. Sur le terrain, en ce mois de ramadan, la DCP a déployé une centaine de brigades mobiles afin de mettre les spéculateurs et les marchands véreux dos au mur. «En plus de la situation sociale, on a beaucoup de soucis sur le terrain, on est quotidiennement confrontés aux menaces et au harcèlement de la part de commerçants et, malgré cela, nous n’avons pas d’encouragement pour faire notre travail convenablement», conclut l’un des travailleurs de la Direction du commerce. 

Publié dans Der

Par rapport à la période janvier-mai 2015, la facture de l’importation des matériaux de construction a enregistré durant les cinq premiers mois de l’année 2016 une baisse de 14,24%. Cette chute, expliquent les Douanes algériennes, n’est pas due à un recul de consommation de ces matériaux et produits, mais à la baisse de leurs cours sur les marchés internationaux. Entre janvier et mai 2016, leur facture a atteint 965,62 millions de dollars contre 1,12 milliard de dollars à la même période de 2015. En termes de quantités, en revanche, les achats en ciment, fer, acier, bois et produits en céramique se sont établis à 4,9 millions de tonnes contre 4,61 mt, en hausse de 6,24%, en légère hausse selon les chiffres des Douanes.
Par catégorie de produits, les ciments (non pulvérisé, portland, alumineux, hydraulique...) ont été importés pour un montant de 193,65 millions de dollars contre près de 200 millions de dollars, soit une baisse de 3,16%. Les quantités de ce produit ont, elles, augmenté passant à 3,08 millions de tonnes contre 2,7 millions de tonnes (+14%). La facture d’importation de fer et d’acier dont les quantités achetées sont passées de 1,25 million de tonnes en 2015 à 1, 25 million de tonnes en 2016 (sur la période de janvier-mai) a enregistré une baisse à 435,26 millions de dollars contre 616 millions de dollars, soit une baisse 29,34%.
En ce qui concerne le bois et ses dérivés, les achats à l’étranger sont passés de 286,78 millions de dollars à 312,08 millions de dollars, soit une hausse de +8,83%. Cette augmentation est visible aussi pour les quantités importées, qui sont passées de 629 120 tonnes en janvier-mai 2015 à 724 278 tonnes en janvier-mai 2016, soit une progression de +15,13%). Pour les produits en céramique (briques, dalles, carreaux et autres articles similaires), la facture d’importation a grimpé de 6,26% passant à 24,61 millions de dollars contre 23,16 millions de dollars, mais avec des quantités importées en légère baisse à 25 448 tonnes contre 25 822 tonnes (-1,45%).
A titre d’indication, les prix moyens à l’importation par l’Algérie des ciments ont baissé de près de 21% sur le 1er trimestre 2016.
A titre de rappel aussi, l’importation du ciment portland gris est soumise au régime des licences depuis le 1er janvier 2016 : le contingent de ce produit a été fixé à 1,5 million de tonnes pour l’année en cours.
Quant au contingent quantitatif du rond à béton (fer et acier), il a été fixé à 2 millions de tonnes pour 2016. En 2015, la facture d’importation des matériaux de construction avait baissé à 2,54 milliards de dollars contre 3,35 milliards de dollars en 2014. 

Publié dans Der

Une direction dans la tourmente, mais un club qui a toujours montré qu’il sait traverser les turbulences. Le MO Béjaïa jouera cet après-midi (16 h) son second match dans la Coupe de la Confédération (CAF). Un déplacement au Ghana pour défier Medeama SC. Si les Mobistes ont réussi leur première sortie dans la poule «A» contre les Tanzaniens du Young Africans FC (1-0), les Ghanéens ont subi une défaite contre le TP Mazembe (3-1). Le réveil des hôtes, qui doivent s’imposer pour rester en vie, est attendu !

Publié dans Sports

Suite à l’assassinat dans la nuit du 23 au 24 juin, à la nouvelle-ville de Tizi Ouzou, du jeune K. M., âgé de 42 ans, les forces de police de la brigade criminelle relevant du SW.PJ – Sûreté de Wilaya de Tizi Ouzou – ont procédé à l’arrestation, dans les heures qui ont suivi les faits, des auteurs présumés de ce crime. Ces derniers qui étaient en possession d’un arsenal d’armes blanches, composé de sabres, poignards, machettes, barres de fer, bombe lacrymogène et autres objets hétéroclites ont fait l’objet d’une procédure judiciaire. En tout, 9 individus impliqués, âgés de 19 à 38 ans, demeurant tous à Tizi Ouzou, ont été présentés au parquet de Tizi Ouzou pour association de malfaiteurs en vue de la commission de délits, assassinat, et coups et blessures volontaires avec usage d’armes blanches, ils ont été mis en détention préventive, indique un communiqué de la Sûreté de wilaya de Tizi Ouzou. Rappelons qu’un rassemblement de protestation a été organisé par les parents, les amis du défunt K. M. et des citoyens anonymes, dans la journée de lundi dernier devant le tribunal de la même ville, pour dénoncer l’insécurité et l’impunité pour les assassins.

Publié dans Der

Le TP Mazembe s’est détaché seul à la tête de la poule « A » grâce à son succès ramené hier de Tanzanie. Les Congolais se sont imposés sur le score de 1 but à 0 grâce à Bope qui a concrétisé l’ascendant des siens à la retombée d’un coup-franc (75’). Les détenteurs de la Champions League comptent désormais trois points d’avance sur le MO Béjaïa. Les « Crabes » devront s’imposer pour recoller. 

Publié dans Sports

Joachim Löw est longuement revenu hier sur le quart de finale entre l’Allemagne et l’Italie, samedi prochain (21 h). Malgré un historique défavorable contre la Nazionale, le sélectionneur assure que son équipe «n’a pas peur». Avant de répondre à la première question de sa conférence de presse, hier à Evian, Joachim Löw s’est fait servir un expresso et le geste a donné le ton : durant les quarante minutes que le sélectionneur a passées au micro, il a été essentiellement question de l’Italie, l’adversaire de l’Allemagne en quart de finale de l’Euro, samedi, à Bordeaux. La Nazionale est un adversaire maudit pour la Mannschaft, qui ne s’est jamais imposée face à elle en tournoi et a même subi deux éliminations en demi-finale ces dix dernières années (Coupe du monde 2006 et Euro 2012). Mauvais signe ? Löw a en tout cas balayé les mauvais présages. «Nous ne sommes pas traumatisés par l’Italie, a assuré l’entraîneur. Il y aura samedi de nouvelles conditions, d’autres équipes, il est inutile de regarder le passé. C’est du vieux café et nous, nous préférons un expresso très frais.» Un peu plus tard, il a encore assuré : «Nous n’avons pas peur. J’ai un sentiment très positif.». Les Allemands savent néanmoins que la tâche sera délicate. Lundi soir, Löw n’a pas manqué une miette de la leçon italienne face à l’Espagne (2-0) et ce qu’il a remarqué lui laisse entrevoir un match «très difficile» : «Nous avons vu comment ils défendent, parfois avec 9 ou 10 joueurs. Ils ne laissent pas d’espaces à l’adversaire. Même une bonne équipe comme l’Espagne n’a pas trouvé les solutions.»
«ELLE EST TRÈS FORTE POUR JOUER VERS L’AVANT»
Mais le sélectionneur allemand ne réduit surtout pas l’Italie à du catenaccio : «Cette équipe ne se contente pas de défendre. Elle est aussi très forte pour jouer vers l’avant. Personne ne parlait de l’Italie avant le tournoi et ne croyait pas qu’elle jouerait un rôle ici. On a dit qu’ils étaient trop vieux, qu’ils se concentraient sur la défense, mais ce n’est pas la réalité. Il y a des joueurs de top niveau, expérimentés, un noyau qui joue à la Juventus. C’est une meilleure équipe qu’en 2008, 2010 ou 2012». Löw a indiqué se méfier particulièrement de De Rossi, un joueur «très intelligent qui crée l’équilibre de l’équipe», alors que «Pellè ouvre des espaces devant».
«IL FAUDRA ÊTRE ENCORE MEILLEURS»
De son côté, l’Allemagne sort d’une victoire très convaincante contre la Slovaquie en huitièmes de finale (3-0). De quoi aborder cette confrontation avec des certitudes, qui ont grandi depuis le début du tournoi. «Il y a eu des critiques, a souligné le sélectionneur. Quand nous n’avons pas marqué contre la Pologne (0-0), nous étions presque dehors et là tout est positif. Il faut rester calmes et ne pas surévaluer notre victoire contre la Slovaquie car il faudra être encore meilleurs.»
Les joueurs ont bénéficié hier d’une journée de repos et retrouveront l’entraînement ce matin. Pour préparer leur match au sommet, l’Allemagne aura au moins les jambes légères.  

Publié dans Sports

Les joueurs gallois ont assuré que leur joie devant l'élimination de l'Angleterre était due à leur amour pour les outsiders. Après l’élimination de l’Angleterre par l’Islande (2-1), lundi, en huitièmes de finale de l'Euro, les Gallois ont célébré la nouvelle entre eux, dans leur hôtel de Dinard. Le problème, c’est que des vidéos de cette joie collective ont fini par inonder les réseaux sociaux, obligeant les joueurs intervenus mardi en conférence de presse à expliquer pourquoi ils n’étaient pas très charitables avec leurs cousins britanniques. «On peut trouver ces images un peu exagérées, note le défenseur Chris Gunter, mais on ne voulait pas se moquer des Anglais. On est très fiers d’être la dernière équipe britannique en lice, on vient de très loin mais on voulait aussi saluer la qualification de l’Islande, une de ces équipes auxquelles on donnait peu de chances au début du tournoi.» Neil Taylor, également défenseur des Dragons, plaidait, lui aussi, l’option soutien à l’Islande. «On aime bien les outsiders, comme l’Islande ou l’Albanie. Je joue en club (à Swansea) avec Gylfi Sigurdsson et il me raconte comment ça se passe avec son équipe nationale, leur incroyable parcours. On fêtait la victoire des outsiders.»

Publié dans Sports

Fait rare dans le football international, l’Islande, adversaire des Bleus en quarts de finale, a deux sélectionneurs, le Suédois Lars Lagerbäck et l’Islandais Heimir Hallgrimsson. Pour comprendre cette situation, il faut remonter au début de leur mandat. En 2011, l’expérimenté Lagerbäck, qui a notamment qualifié la Suède pour cinq phases finales de grand tournoi consécutives, entre 2000 et 2008, arrive à la tête de la sélection. La Fédération décide alors de lui adjoindre un entraîneur du cru. C’est Hallgrimsson, coach de l’IBV en première division islandaise, qui est choisi. Au départ, la répartition des rôles est donc classique, avec un sélectionneur principal et un adjoint, comme Didier Deschamps et Guy Stéphan en équipe de France. Lagerbäck et Hallgrimsson obtiennent des résultats immédiats. Ils qualifient l’Islande, qui était au-delà de la 100e place au classement FIFA à leur arrivée, pour les barrages du Mondial 2014, finalement perdus face à la Croatie. C’est à l’issue de cette campagne que la Fédération prolonge les deux hommes et, surtout, les met sur un pied d’égalité avec le titre de cosélectionneurs. L’Euro 2016, premier tournoi majeur de l'histoire du pays, représente une sorte de passage de témoin en douceur puisque Lars Lagerbäck quittera la sélection à l’issue de la compétition, laissant Hallgrimsson reprendre seul les rênes.


Publié dans Sports
Page 1 sur 6