Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 01 juillet 2016

Les forces de sécurité ont enregistré, durant le mois de juin dernier, un bilan positif dans la lutte antiterroriste. De nombreux criminels ont été éliminés, des réseaux dormants démantelés et une quantité d’armes de guerre a été récupérée.

 

Publié dans Der

Dix start-up prennent part au Forum mondial des technologies innovantes Viva Technology, qui s’est ouvert jeudi dernier à Paris, et dont le baisser de rideau est prévu pour aujourd’hui. Ces «pousses» d’entreprises sont conduites à Paris par l’Algeria Digital Cluster, sous le parrainage du ministère de l’Industrie et des Mines, et devront se frotter à plus de 5 000 start-up versées dans les technologies et l’économie numérique. L’autre objectif, «c’est de faire rencontrer ces start-up avec tout l’écosystème mondial, de les faire confronter à la réalité du marché mondial pour leur permettre de se lancer à l’assaut de ce marché», pour reprendre le président d’Algerian Digital Cluster (ADC), Ahmed Mehdi Omarouayache. Dans un entretien qu’il a accordé à l’APS hier, il revient surtout sur le marché algérien qui, regrette-t-il, est très loin d’offrir l’écosystème nécessaire à l’épanouissement des jeunes entreprises. «L’Algérie s’est prise en retard dans l’industrie numérique mais il y a beaucoup de choses qui ont été faites, d’autres sont en cours», a-t-il ajouté. «Il est temps de bâtir un écosystème et un climat propices à l’émergence de start-up qui seront soutenues par une assise juridique, notamment dans le domaine du paiement électronique et l’aspect du financement», a-t-il expliqué, relevant qu’aujourd’hui le cadre légal, qui fait partie du gros chantier pour l’émergence de l’économie numérique en Algérie, «ne s’y prête pas encore». D’où «le nombre actuel de start-up algériennes qui est très en deçà et des besoins et des capacités de l’économie algérienne», même si un véritable marché existe. Pour lui, au lieu de se tourner vers des sous-traitants étrangers pour la réalisation de projets en Algérie, les opérateurs algériens «doivent créer des écosystèmes de start-up partenaires», citant l’exemple d’Algérie Télécom (AT), qui avait besoin de déployer la fibre optique de façon «très massive», a fait appel à des start-up algériennes au lieu de faire appel à de grandes entreprises étrangères, en mettant en place un plan de partenariat avec l’Ansej «à travers lequel une centaine de start-up, dans le domaine du réseau, ont été formées et accompagnées dans leur premier chantier et cela a donné un écosystème de start-up technologiques qui a accompagné AT». «Dès le moment où on fait confiance à ces start-up, à ces jeunes compétences, pour résoudre les problèmes de la vie courante, ils peuvent le faire. Il y a également beaucoup de compétences algériennes formées à l’étranger qui reviennent au pays après avoir accumulé une expertise très importante dans des pays développés pour lancer des start-up. Leur apport peut avoir un impact très important dans le changement économique de l’Algérie», a-t-il encore ajouté. Les start-up algériennes présentes au VivaTechnology sont Aquasage, qui s’intéresse aux objets connectés ; Big Mama Technology, spécialisée dans la gestion des gros flux de données ; Alania CRM, qui offre des solutions de relation client ; DSCS, qui développe des solutions de billetterie par SMS ; Ecostat, une plateforme de statistiques économiques ; Wilab SARL, spécialisée dans le covoiturage pour entreprises ; SARL Iradis, qui a créé un système de paiement via des smartTV ; AEES Technology, spécialisée dans l’informatique embarquée ; Kind Technology Paravol, qui proposera une solution d’antivol automobile et, enfin, Autopub, qui défend un nouveau concept de plateforme qui relie les annonceurs aux particuliers pour de la location d’espaces publicitaires roulants.  

Publié dans Der

L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Algérie a annoncé hier les résultats du concours «Race to space 2016» qu’elle a organisé en partenariat avec l’association Sirius d’astronomie.
En effet, six lycéens algériens ont été sélectionnés comme lauréats pour se rendre en août prochain, durant une semaine, au camp spatial de Huntsville, dans l’Etat de l’Alabama. Les lauréats sont issus de quatre wilayas du pays (Alger, Constantine, Boumerdès et Oum El-Bouaghi) qui joueront les astronautes à la Space Academy en Alabama, aux Etats-Unis, et ce, lors d’une formation intensive qu’ils recevront et qui leur sera une expérience unique tant intellectuellement, psychologiquement et d’endurance, a déclaré Djamel Mimouni, président de l’association Sirius.
Les lauréats, indique l’association Sirius, «s’entraîneront aux technologies spatiales, à des exercices en état d’apesanteur, ils réaliseront de véritables mini-fusées en plus de visiter une navette spatiale de la Nasa et rencontrer des astronautes américains».
Lancé en 1982, le camp de l’espace est une expérience éducative ludique, interactive, avec un apport théorique exceptionnel, qui prévoit une formation simulée à bord d’une navette spatiale de la Nasa. Les étudiants auront également l’occasion de se rendre à Washington DC pour visiter les musées des sciences, des universités et le département d’Etat des Etats-Unis.  

Publié dans Der

Instaurée pour la première fois en juin 2010, la première liaison directe entre l’Algérie et le Portugal sera renforcée à partir de l’automne prochain d’une nouvelle desserte à Porto, assurée par Air Algérie. Selon le site d’information spécialisé dans l’aviation civile, Air Journal, c’est à partir du 31 octobre que le pavillon national proposera 2 vols par semaine entre sa base à Alger-Houari-Boumediène et l’aéroport de Porto-Francisco de Sa Carneiro, opérés en Boeing 737-800 pouvant accueillir 48 passagers en classe affaires et 114 en économie. Les départs sont programmés, selon Airline Route, lundi à 8 h pour arriver à 9 h 05 à Lisbonne, en repartir à 10 h 05 et atterrir à 11 h 10 ; le vol du vendredi décollera à 11 h 05 puis de la capitale portugaise à 13 h 10 pour se poser à 14 h 15. Depuis Porto, Air Algérie partira lundi à 11 h 05 (arrivée à Alger à 17 h 10) et vendredi à 15 h 15 (arrivée à 20 h 15). Elle sera sans concurrence sur cet axe, contrairement à la route entre les deux capitales où elle fait face à TAP Express. Air Algérie a transporté entre janvier et mai 5 622 passagers entre Alger et Lisbonne, un trafic en baisse de -3,1% par rapport à la même période en 2015, selon Air Journal. Mais la filiale de la compagnie nationale portugaise a dû faire pire, puisque le total de passagers vers et depuis l’Algérie était en baisse de -6,3% entre janvier et mai à Lisbonne (à 8 975 passagers), TAP Express affichant tout de même +1% en mai.

Publié dans Der

Mobilis organise, pour la 4e année consécutive au niveau des ports et aéroports internationaux du pays, l’opération d’accueil de la communauté algérienne installée à l’étranger.
Cette opération, qui a débuté le 21 juin dernier, s’étalera jusqu’au 31 août. Elle est dédiée à nos concitoyens algériens venant passer leurs vacances dans leur pays natal. Mobilis offre à cette occasion et en guise de cadeau de bienvenue une SIM prépayée dotée d’un crédit initial. Cette action qui se déroule au niveau des halls de débarquement des ports et aéroports à travers tout le territoire national concerne les ports et aéroports internationaux d’Alger, d’Oran, de Béjaïa, de Tlemcen, de Constantine et d’Annaba.

Publié dans Der

Deux des quatre places pour le carré d’as ont été distribuées. Ce soir (20h00), l’Allemagne et l’Italie se disputeront un ticket pour les demies. Une véritable finale avant la lettre avec 8 titres de champions du monde sur la pelouse du Matmut-Atlantique de Bordeaux. Chacune compte quatre consécrations mondiales. Ce qui augure d’une lumineuse soirée avec des étoiles plein les yeux entre deux des grandes nations du football universel.

 allemagne euro 2016

Publié dans Sports

À l’image de Bacary Sagna, qui ne se voit pas «décevoir le peuple français», les Bleus n’imaginent pas un seul instant perdre contre l’Islande, dimanche (21h00). «S’arrêter en quarts, ce serait un échec», a estimé le défenseur tricolore, ce vendredi. Dans le discours au moins, les joueurs de l’équipe de France n’envisagent pas autre chose qu’une victoire contre l’Islande, demain soir (21h00) en quarts de finale de l’Euro. A deux jours du match, Bacary Sagna et ses partenaires n’ont d’ailleurs toujours pas travaillé les tirs au but, en cas d’éventuelle séance.
«On veut s’imposer avant», a assuré le défenseur de Manchester City, hier en conférence de presse. «Honnêtement, je ne pense pas à la défaite, a ajouté l’un des internationaux français les plus expérimentés (61 sélections). Je ne me vois pas partir en vacances aussi tôt. Je ne me vois pas ne pas aller au bout dans cette compétition, ni décevoir le peuple français.»Pour l’ancien Auxerrois, remplaçant à la Coupe du monde 2014 et donc lors du quart de finale perdu contre l’Allemagne (0-1), il n’est pas question de manquer cette «étape dans la vie d’un footballeur». Sagna en a même dit plus : «S’arrêter en quarts, ce serait un échec. Aller en finale et la perdre, ça le serait aussi. On ne vise que la victoire.»
«Aujourd’hui, on a une bonne pression»
Après un début de tournoi poussif, malgré des résultats positifs, les Bleus entendent bien monter en régime à partir de ce soir. «Avant la compétition, on était dans l’incertitude et dans l’attente, après deux ans de matches amicaux. Aujourd’hui, on a une bonne pression, a expliqué le latéral droit. Cette pression populaire, on la ressent, on la voit dans les fan-zones notamment. On va s’en servir pour avancer.» Jeudi déjà, Patrice Evra s’était montré très enthousiaste à l’idée de vivre un final en apothéose, dans dix jours. «On veut vraiment faire quelque chose de grand pour calmer les tensions, même si ça ne les changerait pas, avait-il annoncé, en référence au climat social et au contexte sécuritaire tendus. Ça apporterait un peu de bonheur.» Toutes les raisons sont bonnes pour se motiver. 

Publié dans Sports

Les deux Anglais grièvement blessés à Marseille le 11 juin sont toujours dans un état grave, mais ont quitté l’hôpital pour être rapatriés au Royaume-Uni. Près de trois semaines après avoir été gravement blessés à Marseille, en marge du matche Angleterre-Russie (1-1) de l’Euro, deux Anglais ont quitté l’hôpital pour être rapatriés au Royaume-Uni. Ils se trouvent toujours dans un état grave. 
Le plus touché des deux, un homme de 51 ans, a quitté vendredi l’hôpital où il était soigné depuis sa violente agression près du Vieux-Port. 
Il devait être transféré dans le sud de l’Angleterre, près de sa famille. Paralysé du côté gauche du corps, il conservera «très probablement» de lourdes séquelles de son agression.

Publié dans Sports

Remplaçant pendant l’Euro, Iker Casillas n’a pas apprécié comme l’a confirmé Vicente del Bosque. Seulement remplaçant de David de Gea pendant l’Euro, Iker Casillas n’a pas du tout apprécié son statut comme l’a confirmé le sélectionneur Vicente del Bosque sur la Cadena SER : «Il l’a très mal pris et n’a pas été réglo avec le staff technique. 
C’est le seul joueur auquel je n’ai pas écrit après la compétition.» Lors du rassemblement, le gardien de Porto avait posté une vidéo de Rambo II où le héros annonce qu’il s’en va, ce que les dirigeants de la Roja n’avaient pas aimé.

Publié dans Sports

C’est le Néerlandais Björn Kuipers qui arbitrera France-Islande demain (20h00). 
Arbitre de la finale de la Ligue des champions 2014 et de la finale de Ligue Europa 2013, Björn Kuipers officiera lors de ce quatrième et dernier quart de finale. Le directeur de jeu de 43 ans était à l’Euro 2012 (Ukraine-France notamment).

Publié dans Sports
Page 1 sur 7