Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : jeudi, 14 juillet 2016

Les procédures de remboursement des dommages et collisions de véhicules seront simplifi ées dès l’année prochaine.

Publié dans Der

La station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma de GE et de l’Algerian Energy Company (AEC) a remporté le prix Impact 2016 de l’Overseas Private Investment Corporation (Opic), l’institution de fi nancement et du développement du gouvernement américain. Les Impact Awards de l’Opic récompensent les initiatives exceptionnelles contribuant au développement international du secteur privé. La station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma, qui a reçu le prix Impact Award dans la catégorie des «infrastructures critiques», fournit de l’eau potable à près de 1,5 million d’Algériens, ce qui représente plus de 25% de la population d’Alger. Ali Nouioua, directeur général de Infrastructure Water & Processes Technologies Algeria, très content de la réception du prix, a indiqué : «Nous sommes très heureux et honorés que la station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma ait reçu le prix Impact Award d’Opic pour les infrastructures critiques» avant de faire observer que «nous sommes aussi très fi ers d’avoir fait de ce partenariat public-privé un vrai modèle de réussite, et cela se traduit par la fourniture constante de l’eau potable à plus de 350 000 familles algéroises. Hamma est un excellent exemple de partenariat stratégique où le partenaire étranger apporte non seulement la technologie et le savoir-faire mais aussi de l’investissement, du fi nancement et la formation des compétences algériennes». Ahcene Ouzane, directeur général d’Algerian Energy Company, expliquera dans ce cadre : «La station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma est essentielle à la population de la capitale. Le défi cit en eau et la demande fort importante obligeaient nos résidents et les entreprises à rationner de l’eau fréquemment. La station fournit désormais une solution simple et économique qui garantit la disponibilité de l’eau potable aux Algériens. Nous remercions l’Opic pour ce prix prestigieux qui vise à reconnaître notre rôle, celui de GE et de notre installation». Pour rappel, c’est en 2008 que la station de dessalement d’eau de mer d’El Hamma, une société de projet à fi nalité spécifi que combinant 70% du fi - nancement de GE et 30% de l’Algerian Energy Company, a été choisie pour concevoir, construire, acquérir et exploiter 200 000 m3 d’eau potable par jour, soit 53 millions de gallons par jour. Il s’agit dans les faits d’une installation de dessalement d’eau de mer par osmose inverse qui réduit considérablement la pénurie d’eau à Alger. C’est aussi la première station de désalinisation par osmose inverse en Afrique à être financée grâce à un investissement public et privé. GE est sous contrat de 25 ans pour la gestion des opérations et de maintenance de l’usine.

Publié dans Der

La Commission européenne a lancé au début du mois de juillet en cours un appel à propositions pour sélectionner les projets d’organisation de la société civile dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture en Algérie qui bénéficieront de son soutien financier. Le programme d’appui à la diversification de l’économie dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture Diveco 2 prévoit une ligne budgétaire visant à soutenir les initiatives de la société civile algérienne dans ce domaine. Il vise à augmenter la contribution du secteur de la pêche et de l’aquaculture à la diversifi cation de l’économie algé- rienne par un développement durable et en améliorant les performances économiques, indique la Commission européenne dans son appel à soumission. Le montant alloué à cette opé- ration s’élève à 15 millions d’euros. Pour le détail, et dans un premier temps, «seules les notes succinctes de présentation seront soumises à une évaluation. Par la suite, les demandes complètes des demandeurs qui auront été présélectionnés seront évaluées. Après l’évaluation des propositions complètes, l’éligibilité des demandeurs provisoirement sélectionnés sera vérifi ée sur la base des pièces justifi catives demandées par l’administration contractante et de la déclaration signée par le demandeur chef de fi le, envoyées en même temps que la demande», explique-t-on. Avec de nombreuses actions visant à l’amélioration des connaissances des ressources halieutiques, la gestion durable du secteur et la valorisation de fi lières de manière raisonnée, le programme intègre une approche de durabilité environnementale. Le programme tend en fait à identifi er et à encourager les innovations au niveau local pour minimiser l’impact des activités de pêche et d’aquaculture sur les écosystèmes. Il se propose aussi d’accorder une attention particulière à l’égalité des genres, à l’implication des jeunes et des personnes handicapées. L’objectif général visé par l’appel à propositions relevant de Diveco 2 est celui de soutenir les organisations de la société civile en Algérie, dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture. L’objectif spécifi que étant le renforcement des capacités organisationnelles, opérationnelles et techniques des groupements professionnels (associations, coopératives, réseaux d’entrepreneurs, groupements d’intérêt économique, groupements d’intérêt commun…) à travers la réalisation d’actions concrètes dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture. Aussi les petits mé- tiers, tels ceux de sardinier, chalutier, mareyeur et grossiste, détaillant, transformateur, pêcheur continental, aquaculteur intensif, aquaculteur extensif, pisciculteur-agriculteur, sontils invités à soumettre leurs propositions. Pour rappel, la date limite de soumission des demandes est fi xée au 18 septembre 2016. 

Publié dans Der

Les aff rontements ayant opposé récemment des jeunes de Tamanrasset à des migrants africains n’ont « aucune motivation religieuse, ni ségrégationniste », a affi rmé hier mercredi à l’APS le chef de Sûreté de wilaya, Akacha Mekid. Lors d’un point de presse de présentation du bilan des activités policières durant le mois de ramadan, le chef de Sûreté de wilaya a indiqué que ces aff rontements ont éclaté en réaction à des attitudes et comportements jugés par des jeunes dans certains quartiers de la ville comme étant provocateurs. Des dispositions ont été prises sur le terrain pour empêcher que ne se reproduisent ce genre de confl its au niveau des quartiers concernés, éviter tout contact entre leurs jeunes et les migrants africains, en plus de prendre en charge les besoins élémentaires des ressortissants africains en situation de séjour illégal sur le territoire national, et ce, dans un cadre humanitaire et sans distinction, jusqu’à ce qu’une solution défi nitive soit décidée par les pouvoirs publics sur leur présence sur le territoire de la wilaya de Tamanrasset, a-t-il expliqué. 

Publié dans Der

C’est aujourd’hui, à la salle de l’OCO du stade 5-juillet 1962, que le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, Milovan Rajevac, sera offi ciellement présenté. Première conférence de presse, premiers mots (en serbe) et premiers contacts avec la presse algérienne. A ses côtés, il y aura son adjoint, un SuisseBosniaque (traducteur) et, certainement, le président de la Fédération algérienne Mohamed Raouraoua. Le néo-coach de l’Algérie ne parle ni français ni anglais, mais il est appelé à parler football.

unerajevacCTN

Publié dans Sports

Quelques jours après la fin de l’Euro 2016, la plupart des joueurs qui y ont participé sont en vacances. Pour eux, une course va bientôt démarrer afi n de se préparer au plus vite pour la saison en club. Attention tout de même à ne pas se précipiter. Entre la fi n de la dernière journée des Championnats majeurs et le début du prochain exercice, près de deux mois et demi se seront écoulés. Un délai au cours duquel les non-internationaux se reposent puis enchaînent une montée en puissance physique et un travail technique et tactique. Ceux qui ont participé à l’Euro 2016 auront beaucoup moins de temps. Mais avant de penser à la compétition, les joueurs doivent avant tout se reposer rappelle Renaud Longuèvre, manager des équipes de France d’athlétisme : «La récupération est indispensable. Qu’elle soit sur le plan psychologique, nerveux et bien sûr physique. Donc les joueurs sont obligés de couper pendant deux ou trois semaines. Après cela, l’erreur c’est de recommencer par du football, il faut repartir avec du renforcement musculaire et du cardio». Des préceptes pas spécifi ques au ballon rond mais qui s’appliquent d’autant plus à ce sport : «Le foot, c’est une succession de sprints répétés. C’est l’endurance à répéter des courses intenses et violentes pour les articulations donc il faut préparer le corps à ces eff orts-là». 5 À 6 SEMAINES AVANT LA COMPÉTITION, UN MINIMUM Toujours plus longues (Antoine Griezmann a par exemple joué 70 matchs cette saison), les saisons des meilleurs footballeurs de la planète sont exigeantes à tous les niveaux. Et particulièrement épuisantes physiquement comme mentalement. Considérés comme les trois piliers de la préparation, le physique, le mental et la technique nécessitent un certain soin avant d’attaquer une saison. Des impératifs auxquels s’ajoute la tactique pour un sport comme le football. Après une période d’inactivité, le retard s’accumule vite. Pour les plus pressés, deux semaines de vacances, deux autres de montée en puissance sur le plan physique et une dernière pour peaufi ner les réglages techniques peuvent suffi re. Cela fi xe le délai minimal pour un retour à 5 à 6 semaines. «Pour arriver à de bonnes performances, le plus rapide c’est vraiment un mois et demi. Et si certains sont bons d’entrée de jeu avec moins de préparation, il faut craindre dans les mois suivants une blessure ou un contre-coup physique», précise Renaud Longuèvre. Les joueurs sont prévenus, patience est mère de sûreté. Mais les enjeux sportifs comme les soucis d’eff ectifs ramèneront certainement quelques joueurs de l’Euro plus vite que de raison. Pour le meilleur ou pour le pire.

Publié dans Sports

Il ne passe pas un jour sans que les services de la Protection civile rendent compte d’accidents de la circulation mortels. En 48 heures, pas moins de 32 personnes sont mortes et 51 autres ont été blessées dans plusieurs sinistres survenus à travers le pays. Les chiffres diffèrent, mais le constat est le même. Le terrorisme routier continue d’endeuiller plusieurs familles. En 48 heures, du 11 au 13 juillet, la Protection civile a enregistré 23 accidents ayant causé le décès, sur le coup, de 23 personnes et des blessures à 51 autres, qui ont été traitées sur place puis évacuées vers les structures hospitalières. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Bouira avec 6 personnes décédées suite à une collision entre un véhicule léger et un camion semi-remorque, survenue sur l’autoroute EstOuest A1, dans la commune de Bechloul. Il y a lieu de rappeler à chaque fois que l’excès de vitesse, l’état des routes et, surtout, le non-respect des règles du code de la route sont les principales causes de cette catastrophe humaine. En dépit des campagnes de sensibilisation et les appels à la prudence, on constate une progression alarmante des accidents de la circulation. Il faut dire que les usagers de la route connaissent tous les dangers du non-respect du code et ses conséquences, mais feignent de les ignorer. Malheureusement, ces opérations n’ont, très souvent, que très peu d’échos. Preuve à l’appui, le dernier bilan livré par la Protection civile pour ce mois de ramadan qui parle de plus de 206 personnes mortes et 6 575 autres blessées. Les campagnes de sensibilisation en Algérie semblent manquer d’efficacité.

Publié dans Der

Les clubs sociétaires de la Ligue interrégions de football qui « ne se sont pas acquittés de leurs droits d’engagement antérieurs ainsi que des importantes amendes avant le 15 août, ne seront pas admis dans les prochaines compétitions », a annoncé hier la Fédération algérienne de football (FAF), au lendemain de la réunion de son bureau exécutif à Alger. « Les clubs de la division interrégions qui ne se sont pas acquittés de leurs arriérés, des droits d’engagement antérieurs et des importantes amendes avant le 15 août, ne seront pas admis dans les prochaines compétitions », écrit la FAF sur son site offi ciel. La réunion du bureau exécutif de la FAF a été « élargie aux présidents des diff érentes Ligues régionales », a-t-on encore précisé de même source. La LIRF avait annoncé dernièrement avoir fi xé « au plus tard » au 15 août prochain la date limite de paiement par les clubs concernés des amendes et droits d’engagement dus au titre de la saison 2015-2016 et des exercices précédents. Au total, 78 clubs des diff érentes Ligues régionales de football sont concernés par cette mesure, selon la LIRF. Le président sortant de la Ligue inter-régions de football, Mohamed Hadj Boukaroum, avait écopé d’une interdiction de toute activité dans les instances footballistiques en raison de cette aff aire, rappelle-t-on. La décision est liée à l’endettement cumulé au sein de la LIRF relatif aux droits d’engagement et amendes non encore payés par les clubs. « L’ex-président de la Ligue interrégions est suspendu pour non-respect des statuts et règlements. Il a permis cet endettement et porté un préjudice certain à la Ligue sur le plan fi nancier, administratif et sportif », expliquait le Bureau fédéral de la FAF en juin dernier. 

Publié dans Sports

On s’attendait à ce que les sprinteurs règlent la 11e étape, tenue hier entre Carcassonne et Montpellier, du Tour de France, mais l’expérience a fi ni par prévaloir. Ils étaient deux à franchir la ligne d’arrivée : Peter Sagan (Tinkoff ) et Chris Froome (Sky) qui ont initié un improbable coup de bordure à 12 km de l'arrivée. Le premier s'est off ert l'étape, tandis que le second, maillot jaune, a bonifi é son avance et repris quelques secondes sur les concurrents directs.

Publié dans Sports

Dopage, suspensions, corruption: l’athlétisme, sport olympique N°1, débarque à Rio essouffl é par des mois de polémiques et compte sur ses stars, à commencer par le Jamaïcain Usain Bolt, pour remettre le sport au centre des jeux Olympiques. Jusqu’ici, tout ne va pas bien. Mais au moins son nom est sur les listes: Bolt, blessé durant les sélections jamaïcaines le 1er juillet, fait partie de la sélection. Et c’est l’athlétisme mondial qui retient son souffl e. Que seraient les Jeux, et a fortiori les épreuves d’athlétisme de Rio (12- 21 août), sans leur fi gure planétaire? « C’est un problème de riches. Bolt est important mais il n’est pas le seul athlète à aller à Rio », tempère Sebastian Coe, président de la fédération internationale (IAAF), ancien double champion olympique du 1500 m, qui sait bien que l’athlétisme ne se résume pas à un seul homme. Tout de même. L’absence du sextuple champion olympique - qui risque de perdre une médaille en relais après le contrôle positif de son équipier Nesta Carter à Pékin-2008 - serait un coup de massue médiatique pour le sport olympique N.1. Bolt passera un test grandeur nature sur 200 m le 22 juillet. Et on en saura plus sur sa capacité à faire rêver les foules au Brésil. Comme à Pékin en août dernier pour les Mondiaux, son duel face à l’Américain Justin Gatlin, ancien dopé suspendu à deux reprises - cinq ans en tout -, revêtira une forme de lutte du bien contre le mal. LAVILLENIE ENCORE PLUS HAUT? Une antienne pour l’athlétisme, qui devra compter sur ses plus grandes stars à leur meilleur niveau pour faire oublier les scandales. L’absence de la Russie est programmée, comme son dopage ces dernières années, à moins que le Tribunal arbitral du sport n’autorise fi nalement 68 plaignants, dont la tsarine de la perche Yelena Isinbayeva, à concourir aux Jeux, eux qui n’ont jamais été contrôlés positif de leur carrière. Ré- ponse « au plus tard » le 21 juillet. Un autre coup de massue pour ce géant de l’athlétisme, qui fi - gure le plus souvent dans la foulée des Américains au tableau des médailles olympiques dans ce sport. Où en sont les héros de Londres-2012, et peuvent-ils raviver la fl amme? Le Britannique Mo Farah sera bien là. Lui aussi a vu le spectre du dopage s’approcher à grandes foulées, avec une enquête sur son entraîneur Alberto Salazar. Mais le double champion olympique 5000/10000 m a continué sa route et délivré une copie parfaite depuis quatre ans: doublé également aux Mondiaux 2013 et 2015 et aux championnats d’Europe 2014. Il n’était pas présent à Amsterdam pour les derniers championnats d’Europe, préparation pour les JO oblige. L’autre star mondiale de l’athlétisme est française: le perchiste Renaud Lavillenie. Champion olympique 2012, il a pris une dimension sans précédent en quatre ans, avec son record du monde (6,16 m) subtilisé aux perches de Sergueï Bubka. Un exploit réalisé le 15 février 2014, qui avait presque rejeté dans l’ombre ce jour-là les Jeux d’hiver de Sotchi. L’athlétisme espère bien que les exploits sportifs réalisés à Rio en feront de même avec les aff aires de dopage.  

Publié dans Sports
Page 1 sur 6