Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : jeudi, 21 juillet 2016

Le marché pétrolier est resté dominé par l’incertitude qui pousse, depuis mardi, les prix vers le bas. A Londres, le Brent pour livraison en septembre régressait de 3% pour atteindre 48,65 le baril, atteignant son plus bas niveau depuis le 29 juin dernier alors qu’au Nymex, le brut pour livraison en août a décliné de 1,46 dollar, à 47,53 dollars le baril.

Publié dans Der

«Je suis ici pour lever certaines incompré- hensions», dira, en substance, Acheuk Youcef Chawki, P-DG de la Casnos, Caisse nationale des non-salariés, dans une conférence de presse animée à Tizi Ouzou. La stratégie de développement et les principaux indicateurs de croissance réalisés par la Casnos, thème qu’il a abordé la veille, à Alger devant les journalistes, était au menu de son intervention devant les représentants de la presse nationale à Tizi Ouzou. Ville où un collectif d’associations professionnelles a initié, au début de la semaine en cours, un rassemblement devant le siège de la Casnos pour la wilaya de Tizi Ouzou pour protester contre l’application du décret n° 15/289 du 218 novembre en vertu duquel ils se disent discriminés par rapport aux cotisants des autres wilayas, puisque, jugent-ils, ils sont assujettis à une augmentation arbitraire et illégale du taux de cotisation. Des propos qualifi és de rumeur par le patron de la Casnos qui persiste à dire que des incompréhensions subsistent au sujet du taux de cotisation qui s’applique à cette catégorie d’assurés sociaux. Assurant que la réglementation s’applique partout de la même manière et sans restriction, A. Y. Chawki juge «illogique» et pas normal qu’un entrepreneur, grossiste ou un affi lié à la Caisse qui exerce une profession libérale qui réalise un chiff re d’aff aires confortable cotise au taux minimum de 32 400 DA, l’an. Il invoquera le principe de solidarité qui doit s’appliquer à tous les cotisants. «Ceux qui gagnent plus doivent cotiser plus», tranchera le patron de la Casnos, expliquant que les professionnels non salariés qui réalisent des chiff res d’aff aires importants doivent être assujettis au taux de cotisation de 64 800 DA/An. Il brandira la menace de la loi qui impose le contrôle a posteriori pour déterminer avec exactitude des gains des affi liés concernés, et ceux qui persistent à cotiser au taux minimum seront considérés comme des fraudeurs, donc susceptibles d’être redressés. Toutefois, la porte du dialogue n’est pas tout à fait fermée, selon le P-DG de la Casnos. «Nous sommes un organe d’écoute, et nous sommes disposés à examiner les dossiers des cotisants qui méritent de cotiser au taux minimum», dira A. Y. Chawki qui estime que la moyenne nationale des cotisants au taux minimum est en baisse, chutant de 83% à 20% en 2016. La baisse est significative aussi à Tizi Ouzou où un taux de 13% a été enregistré en 2016 contre 90% en 2015. 

Publié dans Der

On a frôlé le pire mardi matin aux environs de 6 h lorsqu’un automobiliste au volant de sa Hyundai Accent, accompagné d’un ami, s’est retrouvé face à un groupe de 5 à 6 personnes, au détour d’un virage très prononcé, qui lui ont lancé un cocktail Molotov qui s’est fracassé sur le capot de la voiture. Les fl ammes s’étalant rapidement sur le devant de la voiture ont créé un début de panique du chauff eur qui a freiné sec. Le chauff eur de la Renault Symbol qui le suivait, surpris lui aussi, n’a pu freiner à temps, emboutissant par derrière le véhicule en fl ammes. Heureusement, hormis les dégâts matériels par les carrosseries des deux voitures, aucun dégât corporel n’est à signaler. Encore une fois, l’attaque a eu lieu au même endroit où un bus de l’Entreprise publique de transport urbain (ETUG) reliant la commune de Ghardaïa à celle de Dhaïa Ben Dahoua, à une dizaine de kilomètres, a été attaqué le 20 avril passé à coups de cocktails Molotov et de pierres par une bande portant, selon des témoins et occupants du bus, des masques, type Anonymous. L’attaque s’est déroulée à Tighouza, en plein virage très incliné, entre Akhelkhal et Touzzouz, dans l’Oasis nord appelée communément El Ghaba. Très rapidement, les forces de police, positionnées aux alentours de cette portion de territoire fortement boisé, notamment en palmiers, se sont lancées à la recherche des agresseurs qui seraient, selon les victimes, entre 5 et 6 jeunes hommes. A noter, par ailleurs, que cette dernière attaque est survenue le lendemain de la mise sous mandat de dépôt de deux des huit agresseurs du bus de l’ETUG. Présentés lundi après-midi devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa qui les a déférés devant le magistrat instructeur, ils ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés à la prison de Châabet Ennichène, à Ghardaïa. Les six autres agresseurs, formellement identifi és et activement recherchés, font l’objet de mandats d’arrêt qui ont été lancés contre eux par le parquet de Ghardaïa. 

Publié dans Der

Une femme âgée de 34 ans a trouvé la mort et 5 autres personnes dont un enfant (8 ans) ont été blessées dans la nuit de mardi à mercredi au site de relogement des habitants de Beni Mehafer (Annaba), a indiqué le directeur du centre hospitalier universitaire (CHU), le Pr Abdelazziz Lenkar. Les accidentés souff rent de brûlures suite aux confrontations qui ont marqué l’opération de relogement de 437 familles vers de nouveaux appartements, ont indiqué des habitants de ce quartier, soulignant que le feu qui a causé la mort de la femme a été déclenché par un des habitants qui exigeait d’être relogé. Quatre femmes sont actuellement sous surveillance médicale au centre des grands brûlés de l’hôpital Ibn Sina relevant du CHU de Annaba, tandis que l’enfant victime de brûlures touchant 60 % de son corps a été acheminé vers la clinique pédiatrique Sainte Thérèse, selon la même source. L’accident a également causé des blessures à un élément de la police, évacué vers le CHU de Annaba, selon la cellule de la communication et de l’information de la Protection civile. L’opération de relogement de ces familles vers des habitations neuves au quartier Kalitousa dans la commune de Barrahel et concerne 437 bénéfi ciaires qui occupaient des constructions précaires de la cité Beni Mehafer a été lancée au début de la semaine en cours, a-t-on rappelé. Ces confrontations font suite à l’opposition des familles résidant dans des habitations précaires mais non recensées par les services compétents pour pouvoir bénéfi cier d’un logement. Ces familles se sont opposées à la démolition des habitations précaires après le relogement des familles bénéfi ciaires.

Publié dans Der

Le criminel abattu mardi à Tizi Ouzou, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) et qui avait rallié les groupes terroristes en 1992, a été identifi é, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la lutte antiterroriste, l’opération d’identifi cation du criminel abattu, hier 19 juillet 2016, par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) près de la commune d’Iguer, à l’est de la wilaya de Tizi Ouzou, (1e Région militaire), a permis de reconnaître: «D. Ahmed», dit «Abou Khaïtama», qui avait rallié les groupes terroristes en 1992 », précise le MDN. Par ailleurs, un autre détachement de l’ANP « a détruit dans la même wilaya, dix-neuf casemates qui servaient de refuges pour les terroristes ». En outre, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un autre détachement de l’ANP « a arrêté, à Djanet, 4e Région militaire, 7 contrebandiers et saisi deux véhicules tout-terrain et 3 400 litres de carburant». A Bordj Badji Mokhtar, (6e Région militaire), un autre détachement « a intercepté neuf contrebandiers et saisi un véhicule tout-terrain et huit détecteurs de métaux ». A Tiaret, (2e Région militaire), des éléments de la Gendarmerie nationale «ont appréhendé 20 immigrants clandestins de diff érentes nationalités africaines », signale enfi n la même source.

Publié dans Der

Mobilis, qui s’est rapproché de la Banque nationale d’Algérie (BNA), a procédé hier à la signature d’un important contrat de partenariat portant sur l’installation de terminaux de paiement électronique TPE au niveau de toutes les agences commerciales de Mobilis. Cette solution, qui est le fruit de la coopération entre Mobilis et la BNA, permettra aux clients Mobilis d’eff ectuer leurs opérations de paiement en utilisant leurs cartes inter-bancaires (CIB). Ainsi, le paiement via cartes (CIB) off re un nouveau moyen de paiement innovant, moderne et sécurisé avec une meilleure fl exibilité pour les clients. 

Publié dans Der

Le football en Algérie est plus qu’un jeu. C’est une dévotion dangereuse. Des rencontres à haute tension, des supporters toujours prêts à en découdre. Blessés graves, actes de vandalisme et même mort d’homme, la violence est endémique. Face à cette menace perpétuelle et l’agressivité, loin d’être résiduelle, la dissuasion n’a jamais opéré. Même en présence des forces de l’ordre, on a parfois du mal à maîtriser la foule. La police, sur décision du général-major Abdelghani Hamel, et en concertation avec les responsables de la balle ronde ne devrait plus assurer la sécurité dans les enceintes à la fin de l’exercice à venir.

Publié dans Sports

Le patron du Tour, c’est Chris Froome. Peu mis en difficulté tout au long de la 17e étape, hier , le Britannique a consolidé son maillot jaune à quatre jours de l’arrivée à Paris et fait un nouveau grand pas vers la victoire fi nale dans ce Tour de France 2016. Attaqué dans la montée fi nale menant au barrage de Finhaut-Emosson, le leader de la Sky a repris 28 secondes à Nairo Quintana, lâché par le groupe des outsiders à 400 mètres de la ligne d’arrivée et 40 secondes à Bauke Mollema, victime d’une dé- faillance en fi n d’ascension. Longtemps menacé, Adam Yates n’a lui concédé que 8 secondes.

LE FILM DE L’ÉTAPE

Au classement général, le podium n’a pas changé... mais les écarts se sont creusés davantage. Le Néerlandais a quand même réussi à conserver sa 2ème place au général à 2’27» de Chris Froome. Adam Yates, toujours 3ème, a toujours sa place sur le podium à 2’53» du Britannique. Nairo Quintana, 4e, est à 3’27» avant le contre-la-montre d’aujourd’hui à Megève. Romain Bardet, 5e et premier Français, a lui aussi tenu bon et gagné une place au général après la dé- faillance de Tejay Van Garderen. Emmené par quatre coéquipiers dans la montée fi nale, après une légère alerte à la fi n du col de la Forclaz, Froome n’y a subi que deux attaques : celles d’Alejandro Valverde et de Richie Porte. Celle de l’Espagnol a condamné le train de la formation Astana, qui avait roulé en tête pendant une grosse partie de l’étape avant de faire « pschitt ». Le coureur de Murcie, lâché à l’amorce du dernier kilomètre, a eu le mé- rite d’essayer. L’attaque incisive de Richie Porte a, elle, fait plus de dé- gâts. Surtout, elle a provoqué une sélection naturelle au sein du groupe des outsiders. Si Froome, Poels et Quintana, le premier à réagir, sont partis à la chasse du coureur de la BMC, le premier à lâcher prise, a été le leader de la formation Movistar qui a probablement dit adieu à ses rêves de maillot jaune à Paris. Victime de la même panne de jambes que lors de l’ascension du Mont Ventoux, jeudi dernier, le Colombien a encore perdu temps sur Adam Yates et le podium, désormais à 34». Le succès d’étape est revenu à Ilnur Zakarin. Echappé dans un groupe de 13 hommes, le Russe est allé signer à Finhaut-Emosson sa première victoire en carrière sur la Grande Boucle. Déjà à l’attaque dimanche dernier vers Culoz, le coureur de la Katusha a probablement signé son plus beau succès, mercredi, un mois après sa terrible chute dans la descente du Col Agnel lors du dernier Giro. Parti à l’attaque à 6 kilomètres du terme, le Russe a dégoûté un à un ses adversaires sur les fortes pentes de l’ascension helvète, Rafal Majka et Jarlinson Pantano, en tête. Malgré un magnifi que baroud d’honneur, le Colombien, fatigué par ses eff orts de la journée, n’a pas réussi à revenir sur son rival. Dommage, le Colombien semblait avoir la bonne patte. On le reverra. 

Publié dans Sports

Le défenseur central du CS Constantine Farid Cheklam s’est engagé mardi soir pour deux saisons avec le MO Béjaia et devient du coup la 7e recrue estivale du pensionnaire de la Ligue 1 Mobilis de football, a-t-on appris auprès du club de la Soummam. Engagé la saison dernière par le CSC en provenance du club saoudien de Najran, Cheklam (32 ans) n’a été utilisé que rarement par le club constantinois qui a décidé de le mettre cet été sur la liste des libérés. Le MOB avait assuré auparavant les services de Yesli (JS Kabylie), Messaâdia (CS Constantine), Bencherifa (CR Belouizdad), Benmelouka, qui évoluait dans un club français de division inférieure, Rahal (JS Kabylie) et du Franco-Algérien Youcef Touati (Chambly/division amateur française). La formation béjaouie, dirigée désormais par l’entraîneur Nacer Sendjak, a connu cet été le départ de plusieurs cadors à l’image de Mebarakou, Zerdab et autre Hamzaoui. Au niveau administratif, la gestion du club a été confi ée à Zahir Attia en remplacement de Boubakeur Ikhlef. Engagé en phase de poules de la Coupe de la Confédération (CAF) le MOB occupe la deuxième place (5 pts) de son groupe A après trois journées, devancé de deux unités par le leader, le TP Mazembe (RD Congo).

Publié dans Sports

Le match entre le TP Mazembe (RD Congo) et le représentant algérien le MO Béjaïa comptant pour la 4e journée (Gr. A) de la phase de poules de la Coupe de la Confédération (CAF) se jouera le mercredi 27 juillet au stade de Lubumbashi (15h30 locale et algérienne), a annoncé, hier, la CAF sur son site offi ciel. Cette rencontre sera dirigée par un trio arbitral conduit par le Gabonais Eric Arnaud Otogo Castane, assisté de son compatriote Theophile Vinga et du Rwandais Theogene Ndagijimana. L’autre match du groupe A entre les Ghanéens de Medeama et les Tanzaniens des Young Africans se jouera, quant à lui, le mardi 26 juillet. Le MOB a bien entamé la phase de poules, en s’imposant d’abord à domicile face aux Young Africans (1-0) avant de tenir en échec Medeama à l’extérieur (0-0) et le TP Mazembe à Béjaïa (0-0). Au terme de la 3e journée, le MOB occupe la deuxième place (5 pts) de son groupe A, devancé de deux unités par le leader, le TP Mazembe.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6