Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 26 juillet 2016

Le Conseil des ministres s'est réuni mardi à Alger sous la présidence du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, et a rendu public un communique, dont voici le texte intégral. 

Publié dans Actualité

Le secteur de la formation professionnelle s’enrichit d’une nouvelle infrastructure, un centre d’excellence dédié aux métiers des technologies d’information et de la communication.

Publié dans Der

La formation destinée aux magistrats a connu une évolution concrète à travers l’augmentation de la durée du cursus, la révision des programmes pédagogiques, le renforcement des stages pratiques…Mais il n’en demeure pas moins qu’elle doit s’adapter aux profondes mutations que connaît le monde dans les diff érents aspects de la vie, économiques et sociales. C’est l’un des messages que le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Louh, a transmis, hier à la Cour suprême, aux magistrats fraîchement diplômés après trois ans de formation. Lors de la cérémonie de sortie de la 24e promotion de 453 magistrats, qui seront tous aff ectés aux tribunaux, le ministre a signalé que ces mutations appellent à une « révision horizontale et verticale du système de formation » et à son adaptation afi n de garantir « une meilleure prestation judiciaire ». «Le développement des compétences humaines est l’un des objectifs qui fi gurent dans le programme du président de la République, que nous veillons à concrétiser à travers le plan d’action du gouvernement», a noté le ministre, en rappelant que le but de la réforme de la justice est de doter la magistrature de hautes compétences professionnelles et adéquates lui permettant de répondre aux objectifs d’effi cience et d’effi cacité. M. Louh, dans son discours, a insisté sur l’importance de la coopération internationale pour favoriser les échanges d’expériences et les outils et moyens dans la lutte contre les crimes internationaux via une stratégie commune. Toujours en direction des nouveaux magistrats, il a rappelé que la responsabilité du juge, qui consiste à assurer une saine application de la loi, est une mission noble, lourde et pénible en même temps. «Elle vous a été attribuée en toute confi ance. D’où le devoir de vous conformer aux obligations et qualités consacrées par le statut particulier de la magistrature», a-t-il précisé. Le ministre est revenu, par ailleurs, dans son allocution, sur les derniers amendements introduits dans la Constitution pour renforcer la protection du magistrat contre toutes sortes de pression, intervention ou manœuvre. Il a expliqué à ce propos que le juge ne doit nullement prêter attention aux tentatives et infl uences qui visent sa crédibilité, qu’elles se présentent sous forme de droit d’opinion ou de liberté d’expression. «L’indépendance du pouvoir judiciaire, consacrée par la Constitution, se matérialise, avant tout, par l’indépendance eff ective du juge et du degré de l’application de la loi. Nous devons redoubler d’eff orts et approfondir les réformes afi n d’améliorer les prestations judiciaires, garantir les droits et les libertés des personnes et protéger la cohésion sociale de toute tentative qui entraverait son développement et sa stabilité», a-t-il affirmé.

Publié dans Der

Cinq jours après la disparition de Nihal SiMohand, âgée de 4 ans, survenue jeudi dernier vers 11h, au village Aït Toudert, dans la daïra de Ouacifs (à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou), les services de la gendarmerie de la wilaya, en collaboration avec la société civile, poursuivent les recherches et investigations sur le terrain, au niveau de Ouacifs et des localités limitrophes. Selon le chargé de communication du groupement régional de la gendarmerie, le capitaine Lehbib Dahou, les recherches se poursuivent et la fi llette est toujours portée disparue. Aucune nouveauté n’a fi ltré sur cet acte. Il a annoncé qu’un renfort de gendarmerie a été réquisitionné, hier matin, du chef-lieu vers Ouacifs et les localités limitrophes. Cette mesure a pour objectif, a-t-il ajouté, «de faciliter les procédures de recherches qui sont en cours». Notre interlocuteur a fait savoir qu’après l’achèvement de l’opération de recherches, il a été prévu d’aller vers une enquête dont l’objectif est d’élucider les circonstances de cet acte. A la question de savoir s’il s’agit d’un kidnapping ou bien d’une fuite, le capitaine Dahou s’est contenté de ré- pondre : «A l’heure actuelle, nous ne pouvons pas annoncer s’il s’agit d’un kidnapping ou d’une fuite. Nous pourrons nous prononcer sur cette aff aire une fois l’enquête arrivée à terme.» «Ce que nous savons, poursuit-il, c’est que la petite Nihal était en train de jouer avec des enfants du village Aït Abdelouhab, et qu’elle était venue d’Oran en compagnie de ses parents pour assister à un mariage de famille à Ouacifs.»

Publié dans Der
Page 1 sur 5