Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 30 juillet 2016

La pièce théâtrale Harry Potter et l’Enfant maudit a fait hier sa première mondiale à Londres où le héros est adulte et père de trois enfants.

Publié dans Der

Les services de la Gendarmerie nationale d’Ain Turck (Oran) ont démantelé vendredi soir un réseau criminel de trafic de drogue dure lors d’une opération « qualitative » ayant permis la saisie d’un kilogramme de cocaïne, a-t-on appris samedi auprès de ce corps sécuritaire. Selon la même source, cette opération « coup de filet » a été opérée au niveau des plages de la daïra d’Ain Türck suite à l’exploitation d’informations parvenues aux services de la Gendarmerie nationale d’Oran. Les services compétents ont lancé des investigations ayant abouti à mettre fin aux agissements de cette bande dont sept membres ont été arrêtés. Cette bande agissait au niveau des plages utilisant des voitures de luxe et un jet ski pour transporter cette drogue par voie de mer à destination des boî- tes de nuit situées à proximité des stations balnéaires, notamment «Corales», «Bomo», «Bousfer» et «La Madrague», a-t-on précisé de la même source sécuritaire. Les services de la Gendarmerie nationale qui ont reçu une formation sécuritaire de qualité ont réussi « dans le cadre d’un plan d’intervention étudié, d’arrêter les mis en cause » en s’introduisant dans leurs lieux de prédilection au niveau des plages précitées, a-t-on indiqué, soulignant que ce réseau criminel tentait d’intensifier ses activités profitant du flux d’estivants enregistré dans les stations balnéaires et la concentration des efforts sécuritaires sur le « Plan Delphine ». A signaler que le « Plan Delphine » a contribué à la réussite de cette opération qui s’est soldée par la saisie de sept voitures de luxe utilisées par la bande dans ses déplacements et le transport de la drogue dure, en plus d’un jet ski et une somme d’argent en devises. L’enquête dans cette affaire se poursuit toujours, selon la même source qui a affirmé que toutes les mesures ont été prises pour assurer le bon déroulement de la saison estivale dans la wilaya d’Oran.

Publié dans Der

Sept personnes ont trouvé la mort et vingthuit autres ont été blessées, dont certains se trouvent dans un état critique, suite au renversement d’un autobus en début d’après-midi à la sortie de la ville de Boghar, sud de Médéa, selon la Protection civile. L’autobus, qui transportait des citoyens ayant assisté à une waâda organisée dans la commune voisine d’Ouled Hellal, a dérapé, dans une descente, avant de finir sa course dans un ravin, provoquant le décès, instantané, de quatre personnes, a indiqué à l’APS le lieutenant Abdelkrim Benfahsi. Trois autres passagers de l’autobus sont décédés après avoir succombé à leurs blessures, suite à leur transfert vers l’hôpital de Ksar-elBoukhari, a ajouté l’officier de la Protection civile, précisant que certains blessés graves ont été admis au service des soins intensifs vu leur état. Par ailleurs, seize personnes ont trouvé la mort et 16 autres ont été blessées, dans 14 accidents de la circulation survenus à travers le pays durant la période du 28 au 30 juillet 2016, a indiqué hier la Protection civile, dans un communiqué. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tamanrasset avec 3 décès, suite au renversement d’un véhicule utilitaire, survenu sur la route nationale N°55, dans la commune de Silet Abalessa. Durant la même période, 6 personnes sont décé- dées noyées en mer, dans les wilayas de Skikda, Boumerdes, Oran et Jijel, selon la même source. Par ailleurs, les services de la protection civile sont intervenus pour l’extinction de 10 incendies de forêt, 6 incendies de maquis, enregistrés durant la même période, ayant causé des pertes estimées à 33,5 Ha de forêts, 26 Ha de maquis, ainsi que 11 990 bottes de foin, 70 palmiers et 84 arbres fruitiers ravagées par les flammes. 

Publié dans Der

Un séisme de magnitude 3,5 sur l’échelle de Richter a secoué hier matin la région de Aïn Lechiakh, dans la wilaya d’Aïn Defla. Fort heureusement, il n’a pas provoqué de dégâts matériels et aucune perte humaine n’est à déplorer, a-t-on appris auprès de la Protection civile. Mis à part quelques personnes en état de choc sans gravité, les habitants de cette région de la wilaya de Aïn Defla n’ont pas cédé à la panique, a-t-on assuré, signalant qu’aucun dommage nécessitant une intervention importante des éléments de la Protection civile n’a été enregistré. Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), l’épicentre de la secousse survenue à 08h41mn (heure locale) a été localisé à 7 km au sud-ouest de Ain Lechiakh. Par ailleurs, une secousse tellurique de magnitude 3,7 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée hier également à 9h16 à BeniHaoaua, dans la wilaya de Chlef.

Publié dans Der

Le grand « souk » du football en Algérie a été fermé dans la nuit de jeudi à vendredi. Un Mercato qui ressemble aux précédents. Une folie dépensière qui contraste avec ces plaintes récurrentes faisant état de crises financières secouant les différents clubs de l’élite à longueur de saison. Des directoires qui ne payent pas les arriérés des joueurs se permettant, cependant, de s’attacher les services d’autres. A ne rien comprendre. Le « on rase tout et on recommence » semble être le leitmotiv d’une balle ronde algérienne fondée sans les deux jalons principaux qui sont constance et continuité.

Publié dans Sports

En plein imbroglio avec Rachid Ghezzal, l’Olympique lyonnais doit trouver rapidement une solution au cas de l’international algérien. Sous peine de traîner ce feuilleton comme un boulet durant toute la saison. A chaque été son interminable feuilleton à l’OL. Après Alexandre Lacazette, dont les hésitations avaient rythmé la dernière intersaison lyonnaise, c’est au tour de Rachid Ghezzal de causer bien des maux de tête à sa direction. Son cas n’est toujours pas réglé, à une semaine du Trophée des Champions contre le PSG et à une quinzaine de jours de la reprise de la L1, programmée le 14 août à Nancy pour les Gones. Il pose d’autant plus question que l’ailier international algérien (24 ans, 6 sélections) arrive en fin de contrat en juin 2017 et que Jean-Michel Aulas a clairement fait savoir qu’il n’y avait que deux options : une prolongation ou un départ. A un mois de la clôture du marché des transferts, le temps presse pour que les deux parties trouvent une solution. Bruno Genesio a reconnu vendredi en conférence de presse, à deux jours d’affronter Benfica pour un match amical de gala au Parc OL, que la situation n’était pas facile à gérer. « On a un sujet en suspens, c’est Rachid Ghezzal, a soufflé l’entraîneur lyonnais. Suivant la décision qu’il prendra, il faudra peut- être ajuster notre effectif. »

UNE POINTE SUPPLÉMENTAIRE EN CAS DE DÉPART DE GHEZZAL?

Là se situe le nœud du problème pour le vicechampion de France en titre. Un départ de Ghezzal devra être compensé numériquement. A défaut de recruter un joueur évoluant dans le même registre, Genesio a indiqué que son éventuel remplaçant pourrait être « un joueur de complément pour faire souffler Alexandre (Lacazette) ». L’OL a ainsi ciblé un manque en pointe et attend d’être fixé sur l’avenir du natif de Décines, où se situe le nouveau stade des Gones, pour se lancer dans la quête d’une doublure. Mais plus le temps passe, plus les options s’amenuisent et les prix flambent pour un élément de qualité. Voilà pourquoi les dirigeants lyonnais se doivent d’accélérer dans le dossier Ghezzal. Quitte à récupérer une indemnité de transfert minime, à moins de douze mois de la fin de son bail, par rapport au potentiel de son joueur. L’incertitude autour de Lacazette avait plombé l’été dernier et contribué en partie au début de saison manqué. Elle avait pourri l’ambiance au cœur du vestiaire, autant que l’arrivée massive de recrues qui ont mis du temps à s’intégrer au groupe (Mapou YangaMbiwa, Sergi Darder, Mathieu Valbuena, Claudio Beauvue, Rafael, Jérémy Morel). Tirant les conclusions des échecs passés, l’OL a fait le choix de seulement compenser les départs et de s’appuyer sur la dynamique enclenchée depuis la victoire contre le PSG fin février (2-1) pour s’attaquer aux nouveaux défis qui s’annoncent, avec la Ligue des Champions en ligne de mire. Samuel Umtiti, Lindsay Rose, Bakary Koné et Henri Bedimo partis, les Lyonnais ont renforcé uniquement leur secteur dé- fensif pour l’instant (Nicolas Nkoulou, Emmanuel Mammana, Maciej Rybus).

LE RETOUR DE FEKIR QUI CHANGE TOUT

Au sortir de la meilleure saison de sa carrière (29 matchs disputés en L1, huit buts et sept passes décisives), il souhaite faire monter les enchères. Avec son entourage, il se sert de l’intérêt plus ou moins appuyé de clubs anglais pour jouer une partie de poker menteur avec l’OL. Sauf que les dirigeants rhodaniens ne sont pas prêts à toutes les folies pour conserver cet énième produit du centre de formation. Le retour à la compétition de Nabil Fekir bouche directement l’horizon de Ghezzal, même si le maintien (provisoire ?) du 4-3-3 par Genesio, plutôt qu’un retour au 4-4-2 losange fait pour les qualités de l’international français, pourrait servir les intérêts du second. Toujours est-il que le président Aulas « a fait une offre très inté- ressante » au numéro 11 lyonnais, mais basée partiellement sur ses performances. C’est là que ça coince actuellement entre le Fennec et ses supé- rieurs. Jusqu’à quand ? De la réponse pourrait bien dépendre en partie la saison lyonnaise. 

Publié dans Sports

Le défenseur central Adel Lakhdari et le milieu récupérateur Malek Ferhat du MO Béjaïa (Ligue 1/Algérie) seront suspendus pour le match en déplacement face aux Tanzaniens de Young Africans, le samedi 13 août dans le cadre de la 5e journée (groupe A) de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine (CAF). Les deux joueurs en question ont reçu un second carton jaune, synonyme de suspension, lors de la défaite concédée mercredi dernier à Lubumbashi (1-0) face au TP Mazembe (RD Congo) pour le compte de la 4e journée. Par ailleurs, le défenseur Abdelkader Messaoudi qui boude l’équipe depuis plusieurs jours, a été écarté du groupe en vue du reste de l’épreuve continentale. Au terme de la 4e journée, le MOB occupe la 2e place conjointement avec le club ghanéen de Medeama avec 5 points chacun, alors que le TP Mazembe, qualifié, caracole en tête avec 10 points. Lors de la 6e et dernière journée prévue le mardi 23 août, le MOB accueillera Medeama dans un match qui pourrait être décisif pour la qualification aux demi- finales. A l’issue de cette phase, les deux premiers du groupe A se qualifieront pour le dernier carré de la compétition.

Publié dans Sports

Cela fait cinq éditions de suite que l’équipe nationale de handball ne participe pas aux Jeux Olympiques, qui représentent l’un des plus prestigieux rendez-vous du sport. Cette longue absence est due à des raisons techniques, mais d’autres en rapport avec le lobbying dans l’attribution de l’organisation des championnats d’Afrique des nations. Abriter une messe continentale lors d’une année olympique est un sacré enjeu. Difficile de faire le poids sur le plan infrastructurel, surtout face aux Egyptiens, notamment, qui excellent dans le lobbying.

Publié dans Sports

A moins d’une semaine de la cé- rémonie d’ouverture, l’incertitude régnait toujours sur l’importance de la délégation russe. Le ministre Moutko a indiqué ,hier, que 266 athlètes russes sont pour l’instant dans la cité carioca. Mais certains attendent encore une réponse définitive quant à leur participation... La délégation russe pour les Jeux de Rio, qui commencent la semaine prochaine, est composée actuellement de 266 sportifs, a indiqué hier le ministre des Sports russe, bien que la présence de plusieurs d’entre eux soit encore incertaine. « A l’heure actuelle je peux vous dire que nous serons présents dans 29 disciplines sur 34, avec 266 personnes », a annoncé le ministre des Sports Vitaly Moutko, dans une interview accordée à la chaîne sportive Match-TV. En plus des 67 athlètes exclus par la Fédération internationale d’athlétisme suite à la ré- vélation d’un système de dopage d’Etat, des dizaines d’autres sportifs ont été interdits de participation, notamment en aviron, en natation et en lutte. Selon le dernier recensement de l’AFP, 117 sportifs russes sont d’ores et déjà identifiés comme officiellement exclus des Jeux de Rio,soit près d’un tiers de la délégation initialement envisagée. Concernant la natation, Moutko a expliqué que la Russie attendait également un jugement définitif sur son équipe de natation, amputée de sept membres pour l’instant. Dernier rebondissement, la Fédération internationale d’halté- rophilie a banni vendredi les huit sportifs qui composaient l’équipe olympique russe, indiquant que le pays devait assumer collectivement sept contrôles positifs obtenus suite au réexamen d’échantillons de Londres 2012 et Pékin 2008. Moutko s’est insurgé de cette décision, « ils auraient dû permettre à tous les sportifs à la réputation irréprochable de participer (aux Jeux) ». Le Comité international olympique avait décidé de ne pas suspendre toute la délégation russe, suite à l’accablant rapport McLaren sur un système de dopage étatique, laissant aux fédérations internationales le soin de faire le tri parmi les sportifs russes. Certaines fédérations internationales ont bien transmis au CIO une liste de sportifs russes autorisés à participer aux Jeux de Rio, mais c’est bien le CIO, dont le comité se réunira samedi et dimanche à Rio, qui tranchera après l’avis d’un expert mandaté par le Tribunal arbitral du sport.  

Publié dans Sports

 Obligé de renoncer à son premier run, Nico Rosberg (Mercedes) a conquis la pole position de son Grand Prix national lors de son unique tour lancé, hier à Hockenheim. Pendant que Lewis Hamilton (Mercedes) craquait. « Tu es en pole position Nico, dans ces circonstances c’est un tour fantastique ! » Il est 15h00, hier à Hockenheim, quand Mercedes félicite chaudement Nico Rosberg. L’Allemand vient de renverser une situation compromise en arrachant la tête de grille à son coéquipier Lewis Hamilton, pour 0»107. Il a dominé les essais libres 1, 2 et 3 avant de subir un coup d’arrêt dans la Q1 et la Q3, dominées par le Britannique. Un nouveau coup de bambou lui est tombé sur la tête en Q3 à cause d’un problème électronique l’obligeant à rentrer à son stand après les meilleurs temps intermédiaires dans les secteurs 1 et 2. Pas impressionné par la pole position provisoire de son rival à l’Etoile, il a tout mis dans un seul tour, bouclé en 1’14’’363. Derrière les deux intouchables, Red Bull a remporté une double victoire sur Ferrari : Daniel Ricciardo et Max Verstappen ont pris les troisième et quatrième places, à 0’’363 et 0’’471, devant des Ferrari qui traversent l’été en pente douce. Kimi Räikkönen à 0’’779 et Sebastian Vettel à 0’’952, le bilan des Rouges n’est pas brillant. Après avoir remercié son directeur technique James Allison, la Scuderia a montré qu’elle ne baignait pas dans la sérénité. Elle a ainsi renvoyé pour rien son quadruple champion du monde allemand en piste en Q2, de peur d’une élimination prématurée.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6