Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 09 juillet 2016

Le Congrès extraordinaire du Front Polisario a élu, hier à Dakhla (camps de réfugiés de Tindouf), Brahim Ghali secrétaire général du Front Polisario et président de la République arabe sahraouie (Rasd), et ce, en vertu de l’article 51 de la Constitution de la Rasd. Candidat unique à ce poste, le nouveau Président a été désigné au terme de 40 jours de deuil décrétés à la suite du décès de l’ancien président Mohamed Abdelaziz, survenu le 31 mai dernier, auquel il succède.

brahim ghali 592x296

Publié dans Der

Le 25e sommet de l’OTAN organisé avant-hier et hier s’est déroulé dans un climat de tension, née en grande partie de la crise ukrainienne de 2013, mais aussi plus récemment des incertitudes quant aux conséquences de la sortie annoncée de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Un rendez-vous à part dans l’histoire récente de l’Alliance atlantique.
Tenu à Varsovie, le sommet a eu une tonalité de presque guerre froide envers la Russie, dont l’expression la plus claire a été celle du secrétaire général de l’Alliance avec des déclarations de menaces et des signes belliqueux.
Jens Stoltenberg a affirmé aux médias que les 28 membres restaient «unis» face à la Russie, présentée désormais comme la grande menace à surveiller, comme au vieux temps de la confrontation Est/Ouest. Une tonalité belliqueuse qui s’accompagne de la décision de déployer de nouvelles troupes le long de la frontière russe : 4 bataillons supplémentaires, soit 4 000 hommes répartis dans les Etats baltes et en Pologne. «Nous avons décidé de placer 4 bataillons sur le flanc oriental de l’OTAN, en Pologne et dans les pays baltes», a déclaré à ce sujet Jens Stoltenberg à l’issue de la première journée du Sommet. Il a expliqué que le nouveau déploiement est soutenu par l’ensemble des membres de l’Alliance et qu’il sera encadré par quatre Etats : les Etats-Unis pour le bataillon déployé en Pologne ; le Canada pour le commandement du bataillon cantonné en Lettonie ; l’Allemagne pour la Lituanie et le Royaume-Uni pour le bataillon positionné en Estonie. Il s’agit du plus grand déploiement du genre en Europe pour l’Alliance atlantique depuis la fin de la guerre froide, une décision que le Premier ministre estonien, Taavi Roivas, a qualifiée d’«historique». «L’OTAN a montré très clairement que nous sommes unis et fermes», dira-t-il.
Les deux parties se dirigent-elles vers une confrontation nouvelle ? Si le Sommet entérine la posture stratégique décidée par l’OTAN au sommet de Newport (Pays de Galles) en septembre 2014, rendez-vous qui avait eu lieu au plus fort des tensions provoquées par la crise ukrainienne et le retour de la Crimée dans le giron russe, le 25e Sommet laisse tout de même une large fenêtre au dialogue avec Moscou. «Nous n’avons pas le partenariat stratégique que nous avons tenté de développer après la guerre froide, mais nous ne sommes pas non plus dans une situation de guerre froide (…) nous ne voyons aucune menace immédiate», a tempéré le secrétaire général de l’Alliance.
Certaines prises de position de responsables de pays membres de l’OTAN laissent également apparaître une certaine dissonance sur la manière de considérer la relation de l’OTAN avec Moscou. Ainsi, sans aller aussi loin que le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, qui déclarait que la politique de l’OTAN était belliciste, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a indiqué : «On doit garder un dialogue ouvert avec la Russie parce qu’on doit débattre de la Syrie, de l’Irak, de pas mal de dossiers à travers le monde.» A son arrivée en Pologne, le président français a souligné que la Russie n’était ni un «adversaire» ni une «menace» ; «l’OTAN n’a pas du tout vocation à peser sur les relations que l’Europe doit avoir avec la Russie et, pour la France, la Russie n’est pas un adversaire, n’est pas une menace».
AFGHANISTAN : UN AVEU D’ÉCHEC POUR UNE GUERRE QUI DURE DEPUIS 2001
Le Sommet de l’Alliance atlantique aura également été l’occasion d’aborder la situation de l’engagement des pays membres en Afghanistan qui a failli passer presque au second plan de la crise OTAN-Russie.
Ainsi, la présence de l’OTAN sera encore prolongée jusqu’en 2017, l’aide financière aux forces armées afghanes devant, quant à elle, se poursuivre jusqu’en 2020. Un calendrier qui pourrait cependant être encore prolongé : «Une planification additionnelle sera menée dans les prochains mois pour définir notre présence globale en 2017», a ajouté le secrétaire général de l’Alliance sans pour autant aborder la question du désengagement final.
Il est à rappeler que le nombre de soldats de l’OTAN présents en Afghanistan en 2016 a été évalué à 12 000 hommes, en grande partie de nationalité américaine. Un effectif qui devrait donc être maintenu en 2017, bien que la mission de combat débutée en 2001 ait officiellement pris fin le 31 décembre 2014. «Notre message est clair : l’Afghanistan n’est pas seul. Nous sommes engagés à long terme», a déclaré Jens Stoltenberg, en indiquant que l’alliance militaire qu’il dirige financera l’armée et la police afghanes jusqu’à 2020 d’un montant «proche de 1 milliard de dollars» par an, une somme qui s’ajoute aux 3,5 milliards apportés par le gouvernement américain pour le même objectif.  

Publié dans Der

Un citoyen d’Akerrou, village de la commune d’Ait Khelili, relevant de la daïra de Mekla, dans la wilaya de Tizi Ouzou, n’a pas trouvé mieux pour faire pression sur le maire qui, selon lui, refuse de satisfaire sa revendication de logement social que d’occuper l’autoroute, en ramenant avec lui quelques meubles : un lit en bois, une table avec quatre chaises et même une télé à écran Plasma ! Quelque peu perturbés, les usagers de la route n’ont pas manqué d’être amusés par ce campement insolite et improvisé sous l’échangeur, sis au lieudit Chaib, enjambant la RN12, sur une voie à grande circulation allant dans le sens Tizi Ouzou-Azazga. Agé de 36 ans, le citoyen protestataire est père de famille qui, par ailleurs, a bénéficié d’un tracteur dans le cadre de l’ANSEJ et veut, par ce procédé insolite de protestation, faire aboutir sa revendication d’un logement social. Une demande que le maire d’Ait Khelili, qui s’est déplacé sur les lieux, se dit dans l’incapacité de satisfaire. «La municipalité ne disposant pas de logements sociaux, proposition a été faite à ce citoyen de faire sa demande d’aide à l’autoconstruction», explique le maire qui précise que sa proposition a été refusée par le citoyen sous prétexte que son terrain est éloigné des réseaux d’AEP et de l’électricité. D’où sa persistance à camper sur sa revendication, menaçant même de recourir à d’autres moyens de protestation plus radicaux, en revenant sur les lieux accompagné de sa famille, d’observer une grève de la faim ou, pire encore, de s’immoler. Intervenant vers le milieu de la journée, la gendarmerie nationale a procédé à l’évacuation du citoyen pour permettre à la circulation automobile de reprendre son cours normal.

Publié dans Der

Elles étaient 24 sélections européennes à rêver du sacre dans la 15e édition de l’Euro. Deux seulement ont pu atteindre l’étape ultime sur une route qui a vu trépasser le Champion du monde (Allemagne) et le double détenteur de la Coupe d’Europe (Espagne). Ce soir (20h00), au stade de France (Paris), Portugais et Français se disputeront le Graal continental. Un duel indécis même si les précédents tranchent en faveur du pays organisateur.

Publié dans Sports

L’attaquant portugais Cristiano Ronaldo a invité la veuve de Stefano Borgonovo, cet ancien attaquant international italien disparu en 2013 de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), à assister à la finale de l’Euro ce soir au Stade de France. Le triple Ballon d’Or a été sensibilisé à cette cause par son ancien entraîneur au Real Madrid Carlo Ancelotti.

Publié dans Sports

Sous contrat avec la Fédération galloise jusqu’à fin juillet 2018 soit le coup de sifflet final de la prochaine Coupe du monde, le sélectionneur du Pays de Galles Chris Coleman a confirmé qu’il ne prolongerait pas l’aventure au-delà.«Je suis sûr que cela sera ma dernière campagne, qualification en poche ou non. Cela fera six ou sept ans à ce poste, ce qui est long. Ce sera donc mon dernier tour de piste, donc je vais donner le meilleur de moi-même, je ne me verrais pas le faire ailleurs», a-t-il expliqué.

Publié dans Sports

S’il y a une discipline en Algérie qui affiche une certaine constance, c’est bien la boxe. Comme lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, le noble art algérien sera représenté par huit athlètes.

Publié dans Sports

La présence des Bleus en finale de l’Euro, ce soir, face au Portugal, a fait flamber le prix des spots publicitaires. Avant même le coup d’envoi de la finale, M6, qui diffusera le match entre la France et le Portugal, ce soir (20 heures) a déjà réalisé une excellente opération. La chaîne a ainsi fait savoir que le prix du spot publicitaire caracolait à 270 000 euros pour 30 secondes. Selon M6, ce chiffre pourrait grimper jusqu’à 320 000 euros en cas de prolongation. À titre de comparaison, au début de l’Euro, le prix du spot de pub était de 62 000 euros à la mi-temps du match Angleterre-Russie (1-1) le 11 juin. Par ailleurs, sans la présence de l’équipe de France en finale, le prix aurait été de 155 000 euros.

 

Publié dans Sports

Le MC Alger (Ligue 1 Mobilis de football) s’est envolé hier pour la ville de Wisla en Pologne où il effectuera son deuxième stage estival qui se poursuivra jusqu’au 25 juillet. Au cours de ce regroupement, les joueurs mouloudéens seront soumis à un travail physique et technico-tactique, avec au menu une série de matchs amicaux, dont les adversaires ne sont pas encore connus.
Le groupe sera amoindri par l’absence de trois joueurs : le gardien de but Farid Chaâl et le défenseur Abdelghani Demmou, retenus avec la sélection olympique, ainsi que le milieu de terrain Oussama Chita, en pleine phase de rééducation suite à une blessure au genou contratée en mars dernier. Le capitaine d’équipe, Abderrahmane Hachoud, victime jeudi dernier d’une blessure à la cheville, devrait faire partie du voyage. Le Doyen a déjà effectué un premier stage à Ain Draham en Tunisie, clôturé samedi dernier.
Les coéquipiers d’Amir Karaoui enchaîneront à leur retour de Pologne avec un troisième et dernier stage en Tunisie, prévu au début du mois d’août. Très actif sur le marché des transferts d’été, le MCA a enregistré l’arrivée de dix nouvelles têtes : Zahir Zerdab, Zidane Mebarakou (MO Béjaïa), Brahim Boudebouda, Mohamed Seguer (USM Alger), Hicham Nekkache (CR Belouizdad), Antar Djemaouni (ASM Oran), Hadj Bougueche (USM Harrach), Zakaria Mansouri (à titre de prêt du Paradou AC), Lyes Seddiki et le gardien de but Kheireddine Boussouf (NA Hussein Dey). Le club a aussi récupéré son portier international olympique, Farid Chaâl, prêté la saison passée à l’USM Harrach. En revanche, plusieurs éléments ont quitté le club à l’image du gardien de but Jonathan Matijas, de l’attaquant Mohamed Amine Abid (fin de prêt) ou encore du défenseur Taoufik Zeghdane, signataire récemment d’un contrat de trois saisons avec l’USM Alger. Vainqueur de la Coupe d’Algérie aux dépens du NA Hussein-Dey (1-0), le MCA prendra part à la prochaine édition de la Coupe de la Confédération africaine (CAF).  

Publié dans Sports

La sélection nationale de handball des moins de 21 ans (U 21) a entamé hier un stage à Alger en vue de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2016 prévue au Mali (11-18 septembre), a-t-on appris hier auprès de la Fédération algérienne de handball (FAHB). Les coéquipiers de Naim Zohir (JSE Skikda) enchaîneront ensuite avec un stage en Slovénie prévu du 15 au 30 juillet, alors que la dernière étape préparatoire se déroulera également en Slovénie du 20 août au 5 septembre avant le départ au Mali. Le staff technique national composé de Gherbi Rabah et Bouchekriou Salah a retenu 21 joueurs, dont cinq évoluant au GS Pétroliers.  

Publié dans Sports
Page 1 sur 11