Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 12 août 2016

Une tension sur les cours du café, qui ont baissé cette semaine, est fortement nourrie par une monnaie brésilienne dépréciée et des producteurs qui vendent leurs stocks à prix sacrifi és. Jeudi, dans la place new-yorkaise, la livre d'arabica a diminué jusqu'à 136,55 cents au moment où de l’autre côté de l’Atlantique, à Londres, la tonne de robusta a chuté jusqu'à 1 802,00 dollars.

Les traders du Price Futures Group imputent cette forte baisse à « des mouvements de ventes dans certains pays producteurs, beaucoup de gens voulant se débarrasser de leurs stocks pour faire de la place aux prochaines récoltes » et à un réal du premier pays producteur mondial, le Brésil, qui a perdu de la valeur, ce qui a tendance à pousser les producteurs à écouler leurs stocks de façon à tirer davantage de recettes du café vendu en dollars.

Publié dans Economie

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont dans l’ensemble fini stables ou en petite baisse cette semaine au terme de cinq jours d’échanges en dents de scie dans un marché sans grande activité en raison des congés estivaux. «Alors que les conditions d’échange estivales sont calmes pour la plupart des métaux, les prix se sont plutôt bien maintenus dans leur fourchette étroite», ont relevé les analystes d’UniCredit sollicités par l’agence de presse AFP. Les mêmes analystes expliquent les fluctuations peu favorables des cours du marché des métaux industriels par défaut d’actualité saillante spécifi que. «Le marché des métaux industriels ont surtout évolué au gré des autres marchés fi nanciers, plus particulièrement celui du pétrole et celui des devises, le tout dans un volume d’échanges resté faible en raison de l’absence de nombreux investisseurs», indiquent ces analystes.

Publié dans Economie

Le secteur de la Défense en Algérie est-il en train de se muer en acteur économique et industriel de premier plan? Après l’accord signé il y a quelques années et désormais productif avec l’allemand Mercedes-Benz pour des engins roulants, le MDN vient de signer jeudi dernier avec l’italien Leonardo-Finmeccanica un protocole d’accord sur la production d’hélicoptères de marque AugustaWesland sur le site d’Aïn Arnat près de Sétif.

Publié dans Actualité

La demande mondiale de pétrole devra croître de 1,2 million de baril par jour (mbj) pour atteindre 97,5 mbj en 2017 en raison de perspectives macroéconomiques plus sombres avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), selon les prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), reprises jeudi dernier par l’APS. Dans une précédente estimation, l’AIE a fi xé la consommation mondiale de l'or noir à 1,3 mbj, a-t-elle indiqué dans son rapport mensuel sur le pétrole. Pour 2016, elle continue à tabler sur une hausse de 1,4 mbj pour s’établir à 96,3 mbj. En juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2016 et 2017, en avertissant que des incertitudes prolongées sur la sortie programmée du Royaume-Uni de l'UE pourraient entraîner un ralentissement plus drastique encore. L'AIE note aussi que « le soutien sous-jacent apporté par des prix du pétrole bas diminuera » l'an prochain, alors que les cours ont rebondi depuis le plancher atteint en janvier, même s'ils restent contenus par des signes d'une offre élevée. La production a, en eff et, augmenté de 0,8 mbj en juillet, par rapport au mois précédent. En un an, elle a décliné de 215 000 bj. La forte hausse au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'a pas permis de compenser le déclin observé dans les pays n'appartenant pas à l'organisation. L'Arabie saoudite a pompé à un niveau record en juillet (10,62 mbj), portant ainsi la production de l'Opep à 33,39 mbj, un plus haut en huit ans : c'est 150 000 bj de plus sur un mois et 680 000 bj sur un an. Par ailleurs, l'off re en provenance du Canada a rebondi le mois dernier. Ce qui a augmenté de 550 000 bj la production dans les pays hors Opep pour atteindre 56,7 mbj. Mais sur un an, la production en provenance de ces pays, parmi lesquels les EtatsUnis, le Canada et la Chine, a chuté de près de 1,1 mbj. Sur l'ensemble de l'année 2016, elle devrait décliner de 0,9 mbj à 56,6 mbj, avant une reprise de 0,3 mbj en 2017. Ce dernier chiff re a été légèrement relevé, en raison du redémarrage attendu du projet pétrolier de Kachagan, au large du Kazakhstan.

Publié dans Economie

Le secrétaire général par inté- rim du Front de libération nationale (FLN), Mohamed Boumehdi, a réagi, hier à la rencontre du mouvement de «redressement» tenue mercredi dernier à Ténès, dans la wilaya de Chlef. «Ils sont seulement en train de divaguer», a d’emblée martelé Boumehdi pour lequel leur exigence d’organiser un congrès extraordinaire « n’est pas possible». Son argument est que «seul le comité central est habilité à convoquer un congrès extraordinaire et personne d’autre». Et d’interroger : «Qui sont-ils pour décider de la tenue d’un congrès extraordinaire ?» avant de considérer qu’«on n’a pas besoin d’un quelconque congrès puisqu’on l’a tenu, il y a de cela 3 ans». Aux yeux de Mohamed Boumehdi, ce qui fait courir les animateurs du mouvement dit de «redressement», dont essentiellement Abderrahmane Belayat et Abdelkrim Abada, ce n’est ni plus ni moins que les prochaines élections législatives de 2017 : «Ces gens-là sont en train de courir pour leurs propres intérêts, ils cherchent à se placer dans la perspective des prochaines échéances électorales», at-il noté précisant que «cela fait 3 ans que Abada se mobilise pour cet objectif. Quant à Belayat, il court derrière ce but depuis pratiquement 5 ans». Sollicité à propos de l’importante participation des militants, au nombre de 500 à la rencontre des redresseurs de Ténès, Boumehdi récuse ce chiff re au motif que, selon lui, «il n’y a aucune salle à Ténès capable de contenir 500 militants». « Il y avait une trentaine de personnes tout au plus», a-t-il ironisé. A contrario, il vantera la réussite de l’université d’été du parti organisée jeudi dans le même endroit, autrement dit à Ténès : «Notre rencontre a été une totale réussite et a rassemblé des centaines de militants autour de cet évènement exceptionnel qui a mis en évidence l’adhésion des militants, des élus locaux et nationaux aux mots d’ordre de la direction du parti». «Notre pari de réunir les militants pendant la période estivale autour de sa direction a été tenu». Quant à l’ambition de Belayat d’unir les différentes ailes du FLN, Boumehdi doute des capacités de ce dernier à atteindre cet objectif : «Ce ne sont pas des gens qui ont l’aptitude de construire», a-t-il fait remarquer avant de préciser qu’« ils ne sont pas non plus capables d’unifi cation des rangs du FLN». De plus, aux yeux de Boumehdi, «le tout FLN est derrière sa direction et derrière son secrétaire général, Amar Saâdani et se prépare en rangs serrés pour les prochains rendez-vous politiques». Un des signes de bonne santé du parti est perceptible à travers le nombre d’adhésions croissantes qui sont actuellement au nombre de 600 000 adhérents, a-t-il tenu à préciser. M. Boumehdi pronostique jusqu’à «un million d’adhérents prochainement». Quant à l’interpellation du président de la République en sa qualité de président d’honneur du FLN par le groupe de Bélayat en vue d’une intervention au parti, Boumehdi doute d’une quelconque réponse de la part du chef de l’Etat à cette doléance. Enfi n, il est utile de signaler que l’ancien secrétaire gé- néral du parti, Abdelaziz Belkhadem, ainsi que Laâyachi Daâdoua et de Abdelkrim Abada étaient aux abonnés absents lors de la réunion des redresseurs.

Publié dans Actualité

Organisé pour la 7e fois consécutive, le festival de la robe kabyle a débuté, jeudi dernier, au village d’Ihamziene, dans la commune d’Illoula Oumalou, daïra de Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de la wilaya de Tizi-Ouzou. Plusieurs participants, entre couturières et modélistes, ont pris part à l’événement qui est initié par l’association Tagmat en collaboration avec le comité de village et la Direction de la culture de Tizi-Ouzou. Le rendez-vous constitue une opportunité pour beaucoup de jeunes femmes rurales devenues autoentrepreneurs dans le domaine de la couture et de la confection grâce à des investissements sur fonds propres ou des micros crédits d’exposer leurs produits. Dans de nombreux villages de haute montagne, la couture ou plus prosaïquement la confection constitue une activité attractive pour ces femmes. A domicile ou louant des locaux chez des tiers (un phénomène que nous avons constaté lors de notre déplacement vers Ihamziouène, dans la commune d’Illoula), la couture où confection de robes kabyles constitue, à côté de la préparation et de la vente de gâteaux traditionnels, la seule alternative, devant l’absence d’opportunités d’emploi pour ces dernières. Une activité, qui, en plus d’être donc un levier économique et de création d’emploi, est un moyen pour la promotion et le sauvetage d’un produit du patrimoine matériel local. Des conférences sur le patrimoine et sur la promotion de l’économie locale, des stands d’exposition de modèles variés de cet habit traditionnel qui porte des touches de modélisme moderne et issu de nombreuses localités de Kabylie, ainsi que des expositions-vente d’autres produits de l’artisanat local et un défi lé de mode accompagnent la 7e édition de la robe kabyle qui prend fi n aujourd’hui, samedi, avec un gala artistique et un match de football avec la participation d’anciens joueurs de la JSK.

Publié dans Actualité

Toutes les plages de la côte algérienne sont fermées au public, depuis deux jours, en raison d’une alerte aux vents violents. Le drapeau rouge a été hissé par les éléments de la Protection civile sur toutes les plages depuis jeudi dernier. Selon les responsables de la Protection civile, cette décision est préventive pour les usagers de la baignade, appelant par la même occasion les vacanciers à une «plus grande prudence» et «au sens des responsabilités de chacun», à la suite de la succession d’accidents de baignade, survenus depuis le début de l’été sur le littoral, dans les rivières et plans d’eau d’Algérie. Pas moins de 170 personnes sont décédées par noyade entre le 1er juin et le 9 août 2016. Côté mer, la direction de la Protection civile a recensé 96 personnes décédées par noyade, dont 60 ont péri dans des plages interdites à la baignade. Des plages très fréquentées par les estivants malgré les mises en garde de la Protection civile. Il est à noter que 36 personnes ont trouvé la mort dans des plages surveillées, dont 16 en dehors des horaires de surveillance et 20 pendant les horaires de surveillance. Les services de la Protection civile ont également enregistré 74 décès par noyade dans les retenues collinaires, barrages, piscines et lacs. Dans le détail, le dernier communiqué des tuniques rouges informe que «deux cas de noyade ont été enregistrés en mer», dont un dans la wilaya de Mostaganem. Il s’agit d’une personne de 41 ans décédée à la plage Lilo, interdite à la baignade, et une autre dans la wilaya d’Oran, où notamment un adolescent de 15 ans s’est noyé à la plage Megtaâ, interdite à la baignade.

Publié dans Actualité

Des discussions en vidéoconférence auront lieu «probablement le 29 août» courant entre les autorités fi nancières algériennes et une équipe de la Banque mondiale (BM) sur les impacts de la baisse des cours de pétrole sur l’économie nationale et ses perspectives, a annoncé cette institution internationale dans un communiqué repris par l’APS.

Publié dans Actualité

De nouvelles intempéries se sont abattues jeudi dernier sur Tamanrasset et sa proche région. Deux personnes ont été tuées, emportées par les fl ots, mais le pire a été évité, selon un fonctionnaire de la wilaya, qui a fait état, hier, d’importants dégâts matériels après le débordement des oueds jusqu’au cœur de la ville : dans les quartiers Adriane, Tabarkat, Assoro, Tahaggart et l’infortuné Guetaâ El Oued où de frêles baraquements occupés par des migrants subsahariens ont été balayés.

Publié dans théma archives
Page 1 sur 2