Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 21 août 2016

A moins d’un mois de l’Aïd el Adha, les Algériens procèdent aux derniers préparatifs se rapportant à cette fête religieuse, mettant l’accent sur l’achat du mouton, dont le prix ne sera assurément pas différent des années précédentes. Après les dépenses consenties à l’occasion de la rentrée scolaire, les familles devraient, encore une fois, mettre la main à la poche si elles veulent observer le rituel du sacrifice. Les spéculateurs se frottent d’ores et déjà les mains. Cependant, les maquignons des régions de l’ouest du pays n’ont pu cacher ces derniers jours leur inquiétude quant à la propagation de la variole ovine.

Publié dans Der

Le ministère de la Justice a été très prompt à réagir aux préoccupations formulées par la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh) à propos du sort d’Algériens encore détenus à Guantanamo, faisant savoir que la situation des ressortissants algériens dé- tenus dans cette prison de haute sécurité fait l’objet d’« un suivi continu » de la part des autorités algériennes avec leurs homologues américains. L’intérêt pour le ministère de la Justice, écrit-il dans un communiqué aux allures de ré- ponse directe aux interrogations de la Laddh, est d’apporter les précisions utiles à ce dossier et d’éclairer l’opinion publique. A ce titre, il rappelle qu’« une délégation offi cielle algérienne a eff ectué, en 2006, un déplacement à la base navale de Guantanamo et a pu identifi er vingt-six ressortissants algériens qui y étaient détenus». En accord avec les autorités américaines, des procédures de rapatriement ont été engagées à partir de l’année 2008. Plus récemment, en décembre 2015, le ministre de la Justice, Garde des sceaux a déclaré que sur les 26 détenus, 18 avaient fait l’objet d’un traitement judiciaire par la justice algérienne et huit détenus n’avaient pas été rapatriés. Il précise également que sur les dix-huit personnes mentionnées, dix-sept avaient été remises directement aux autorités algériennes, tandis que la dernière, car portant une double nationalité, n’était rentrée en Algérie qu’après avoir été transférée vers un autre Etat, qui avait donné son accord pour l’accueillir. « En ce qui concerne les huit personnes restantes sur les vingt-six initialement identifi ées, six d’entre elles [dont cinq portant une double nationalité] ont été transférées vers diff érents pays d’accueil et 2 sont encore détenues à Guantanamo », ajoute-t-il. La Laddh s’interrogeait sur le nombre précis d’Algériens encore détenus pour des faits de terrorisme à Guantanamo, se réfé- rant à une liste rendue publique le 20 septembre 2015 par le ministère américain de la Défense qui spécifiait le nombre de détenus dans cette prison, parlant de 115 prisonniers, dont deux Algériens. 

Publié dans Der

Sept personnes sont décé- dées et six autres ont été blessées suite à un accident de la route survenu, hier dimanche, sur la route nationale RN-22, au niveau du tronçon reliant entre la wilaya de Naâma et celle de Tlemcen, a-t-on appris auprès de la Protection civile. Le drame s’est produit vers 7h00 du matin, entre le village Abdelmoula (wilaya de Naâma) et la commune de Laâricha (wilaya de Tlemcen) suite à une collision frontale entre un véhicule touristique immatriculé dans la wilaya d’Aïn Timouchent et un autre tout-terrain relevant des services de la garde-frontière circulant en sens inverse, a précisé le chargé de la communication à la direction de la Protection civile, le lieutenant Slimane Mjahid. Ce sinistre a provoqué la mort sur place de sept personnes du véhicule touristique, membres d’une même famille. Il a fallu l’utilisation d’un matériel spé- cifi que par les éléments de secours de la Protection civile pour extirper les corps des victimes coincés dans le véhicule, a-t-il ajouté. Les blessés ont été évacués à l’hô- pital de Laâricha à Tlemcen où ont été également évacués à la morgue les corps des victimes, selon la même source. Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale pour déterminer les causes de ce drame.

… DEUX MORTS À ILLIZI

Deux personnes sont mortes et cinq autres ont été blessées, à différents degrés de gravité, suite à un accident de la route survenu dimanche dans la commune d’Illizi, a-t-on appris auprès de la Protection civile. L’accident s’est produit au niveau du PK-90 , sur la RN-3 reliant les communes d’Illizi et d’In-Amenas, suite au dérapage, d’un véhicule touristique provoquant la mort sur le coup de deux personnes et des blessures pour cinq autres occupants, selon la même source. Les corps sans vie des victimes de ce drame ont été déposés à la morgue de l’établissement public hospitalier EPH-Targui Ouan Timidhi d’Illizi , où ont été également transférés aux urgences les blessés , a-t-on ajouté. Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Publié dans Der

L’épidémiologiste américain Donald Henderson ayant dirigé les travaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui ont permis d’éradiquer la variole, une maladie ayant fait plusieurs centaines de millions de morts, est décédé vendredi à 87 ans des complications d’une fracture de la hanche. Le docteur Henderson, souvent désigné par ses initiales «D.A.» était «un géant de la santé publique qui (...) a mené pendant 10 ans les eff orts couronnés de succès de l’OMS pour éradiquer la variole (...), la seule maladie humaine à avoir jamais été éradiquée», a souligné dans un communiqué Michael J. Klag, le doyen de l’école de santé publique de l’université Johns Hopkins à Baltimore. Donald Henderson, qui fut lui-même doyen de cette école de 1977 à 1990, rejoignit dans les années 1950 les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC) avant de diriger la campagne de l’OMS contre la variole, qui permis l’éradication défi nitive de la maladie à la fi n des années 1970. La variole est une maladie infectieuse d’origine virale, extrêmement contagieuse et qui peut être mortelle. Elle était caractérisée par une éruption de taches rouges devenant des vésicules, puis des pustules. Des symptômes qui avaient conduit le Dr Henderson à évoquer «une des maladies les plus détestables qui soient», dans une interview avec le Washington Post en 1979. «Je sais que quel que soit le nombre de visites que j’ai eff ectuées auprès de patients sérieusement atteints et en train de mourir de la variole, j’en suis toujours revenu ébranlé», avait expliqué le spécialiste au quotidien américain. La variole a fait des centaines de millions de morts et est responsable de la disparition de populations autochtones en Amérique, en Afrique et en Asie. Le dernier cas aux EtatsUnis remonte à 1949 et le dernier cas dans le monde a été repéré en Somalie en 1977. Donald Henderson, qui a raconté son combat contre la variole dans un livre paru en 2009, a «véritablement fait évoluer le monde positivement», a remarqué Tom Inglesby, directeur du centre pour la sécurité sanitaire de l’Université de Pittsburgh, au sein de laquelle enseignait M. Henderson. A l’issue de son travail avec l’OMS, D.A. Henderson fut conseiller de trois présidents américains, George H.W Bush, Bill Clinton et George W. Bush. Il conseilla notamment ce dernier sur les questions de bioterrorisme après les attentats du 11-Septembre. Né dans l’Ohio et décédé dans le Maryland, Donald Henderson a été décoré en 2002 de la Médaille présidentielle de la liberté, plus haute distinction civile américaine.

Publié dans Der

La journée inaugurale du championnat de Ligue 1 Mobilis de football a été marquée par de regrettables actes de violence dans certains stades. USMA-MOB, CRBMCO, JSK-MCA et RCRNAHD ont connu des échauffourées entre supporters alors que la Direction générale de la Sûreté nationale avait décidé, au mois de juillet dernier, le retrait progressif des policiers dans les enceintes abritant les matches de football.

Publié dans Sports

La première journée du championnat d’Algérie de Ligue1 Mobilis de football, version 2016-2017, a été avare en buts, les attaquants n’ayant réussi à secouer les fi lets qu’à 11 reprises seulement en 7 matchs disputés vendredi et samedi. Le premier succès de l'Olympique Médéa en Ligue 1 Mobilis après 71 ans d'existence et le non-déroulement du match RC Relizane-NA Husseïn Dey sont parmi les faits saillants de cette journée inaugurale dont certaines rencontres ont enregistré de regrettables incidents entre supporters. Créée en 1945, l'OM n'a jamais connu l'élite avant cette saison et sa première sortie en Ligue 1 Mobilis, face à un autre nouveau promu, le CA Batna, a été couronnée de succès grâce à Hamia, auteur de l'unique but de cette rencontre, sur penalty à la 44e minute. A Relizane, les supporters locaux ont encerclé le stade Zougari-Tahar très tôt dans la matinée de samedi et interdit l'accès à tout le monde, y compris aux offi ciels et au bus qui transportait les joueurs, pour contester la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de ne pas qualifi er les nouvelles recrues engagées par leur équipe cet été. Le Rapide a été en eff et interdit de recrutement par la LFP pour ne pas avoir réglé ses contentieux avec certains anciens joueurs, conformément aux décisions de la Chambre de résolution des litiges (CRL). De son côté, le DRB Tadjenanet s'est imposé (2-0) contre la JS Saoura, vice-championne d’Algérie, grâce à des réalisations signées Aïb (78e ) et Chatal (86e ), tout comme l'avait fait la veille le champion sortant, l'USM Alger, en accueillant le MO Béjaïa. Le club de Soustara a battu les «Crabes» par deux buts à zéro, vendredi soir à Bologhine, en ouverture de cette première journée de Ligue 1 Mobilis, grâce à Oussama Darfalou (44e ) et Rabie Meftah sur penalty (78e ). Les quatre autres rencontres de cette journée n’ont pas connu de vainqueurs et ont été marquées surtout par des violences entre supporters, notamment lors de CR Belouizdad-MC Oran (1-1) et JS KabylieMC Alger (0-0). Un triste nul vierge a sanctionné également le match entre le promu USM Bel-Abbès et l’USM El-Harrach (0-0). Pour le spectacle, il ne fallait pas rater le derby de l’Est entre le CS Constantine et l’ES Sétif, où l’ancien meneur de jeu international algérien, Mourad Meghni, a brillé côté constantinois en inscrivant un doublé, contre deux réalisations de l’ex-usmiste Nadji (sur penalty) et Djahnit qui ont permis à l’«Aigle noir» de revenir avec le partage des points (2-2).

Publié dans Sports

Décidément les équipes nationales de jeunes de football ne connaîtront pas la gloire de sitôt. Après l’élimination de la sélection nationale U20 en mars dernier du premier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique de la catégorie face à une modeste équipe de Mauritanie, voila que les poulains de Sabeur Bensmail viennent de connaître le même sort. Les « cadets » ont été éliminés de la course à la CAN U17 qui se déroulera l’an prochain à Madagascar. Une élimination en terre gabonaise après une défaite (1-0) à Libreville et un match nul (1-1) au stade 20-Août 1955 d’Alger. Désormais, toutes les équipes nationales de jeunes sont éliminées des qualifi cations aux compétitions internationales malgré les grands moyens mis à leur disposition. Chez les jeunes catégories, la dernière participation de l’Algérie à une compétition internationale remonte à 2013, où elle a accueilli la Coupe d’Afrique des U20 à Oran et Aïn Témouchent. 

Publié dans Sports

Le milieu de terrain offensif du CS Constantine Mourad Meghni, auteur d'un doublé lors du match nul concédé à domicile face à l'ES Sétif (2-2) samedi soir, a pris la tête du classement des buteurs du championnat de Ligue 1 Mobilis au terme de la 1er journée. L'ancien joueur de la Lazio de Rome (Serie A/Italie), non-épargné par les blessures depuis le début de sa carrière professionnelle en 2002, semble retrouver des couleurs depuis qu'il a rejoint le CSC l'été dernier. Pour cette première rencontre de la saison, l'ancien international âgé de 32 ans, en véritable maestro, a été crédité d'une belle prestation dans un match qui a tenu toutes ses promesses sur le terrain et dans les gradins. Durant l'intersaison, Meghni s'est «réjoui de pouvoir eff ectuer une préparation complète avec son équipe», chose qui ne lui était pas arrivée depuis 2009 en raison de blessures à répétition dont il avait souff ert, le privant même des terrains pendant de longues périodes. Le joueur, qui n'a rien perdu de sa technicité, semble décidé à réaliser une saison pleine, en témoignent ses statistiques face à l'Entente. Les co-meilleurs buteurs du pré- cédent exercice avec 13 buts chacun, le Libyen Mohamed Zaâbiya (ex-MC Oran) et Mohamed Tiaiba (ex-RC Relizane), ont quitté le championnat algérien cet été pour s'engager respectivement avec l'ES Tunis et Al-Shihania (Qatar). 

Publié dans Sports

Mohamed El hadi Hareche est professeur d’histoire et de civilisation ancienne à l’université d’Alger. Il a été le coordonnateur du colloque « Jugurtha affronte Rome » et nous parle, ici dans cet entretien, de cette grande figure historique algérienne et de la perception qu’on a d’elle à l’époque contemporaine.

Publié dans Culture

L'attaquant international algérien du Sporting Lisbonne, Islam Slimani, non-convoqué pour le premier match de la saison face à Maritimo (2-0), a rejoué samedi soir lors du déplacement sur le terrain de Paços Ferreira (1-0), dans le cadre de la 2e journée du championnat portugais de football. Titularisé par l'entraîneur Jorge Jesus, le meilleur buteur du Sporting la saison dernière (27 buts) a pris part à l'intégralité de la rencontre, sans toutefois parvenir à secouer les fi lets. Même si son contrat avec le club lisboète court encore jusqu'en 2019, Slimani aurait émis le voeu de changer d'air, selon la presse portugaise, révélant qu'il était convoité par quelques clubs anglais, à l'image de West Bromwich notamment. La direction du Sporting avait réagi à ces informations en rappelant que tout club désireux s'off rir les services du meilleur buteur en activité de la sélection algérienne (23 buts) devait s'acquitter de la somme de 30 millions d'euros, fi xée dans sa clause libératoire. L'autre international algérien évoluant au Portugal, Yacine Brahimi du FC Porto a encore payé cash les choix de l'entraîneur Nuno Espirito qui ne l'a pas convoqué pour la réception d'Estoril samedi soir (1-0). Lors du premier match sur le terrain de Rio Ave (victoire 3-1), Brahimi a été également écarté de la liste des 18 convoqués. Le joueur qui n'entre pas dans les plans de l'ancien coach du FC Valence (Liga espagnole) est appelé à trouver un club preneur au risque de passer une mauvaise saison.

Publié dans Sports
Page 1 sur 11