Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 09 août 2016

Pour aider à désengorger les services des urgences des établissements hospitaliers, actuellement dépassés par l’afflux des demandeurs de soins, le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, a invité les patients à s’adresser prioritairement aux structures de proximité. Mais…

Publié dans Der

La condamnation d’un citoyen algérien de confession chrétienne à cinq années de prison ferme par le tribunal de Béni Ourtilane, relevant de la wilaya de Sétif, pour des écrits postés sur sa page Facebook dénigrant l’islam et les musulmans, a fait réagir la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), l’aile Hocine Zehouane, qui, dans un communiqué rendu public dimanche, demande simplement « la libération du prisonnier », non sans dénoncer le fait que « les normes d’un procès équitable n’ont pas été respectées » lors de son jugement. «La LADDH Bureau de Béjaïa, qui a suivi cette affaire à la demande de la famille du prévenu, relève plusieurs entorses dans ce procès, en contradiction avec les normes d’un procès équitable en matière de droit à la défense, à la pré- somption d’innocence », peut-on lire dans le document. Il s’agit, d’après le vice-président de cette organisation, de l’absence de la défense. «Le procès s’est déroulé en l’absence des avocats, ce qui constitue une atteinte aux normes de procès équitables», déplore-t-il avant d’annoncer que « la LADDH sera représentée par des avocats lors du procès en appel qui aura lieu dans la ville de Sétif ». « Nous tenons à être présents dans le procès en appel», écrit la ligue. Elle rappelle en fait qu’il s’agit d’une atteinte aux libertés d’opinion, de culte et de conscience pourtant garanties par la Constitution et le droit international des droits de l’Homme. La LADDH rappelle en outre que le chef d’inculpation, qui repose sur une interprétation confuse du code pénal dans son chapitre relatif à l’atteinte à l’islam, doit être abrogé, car il ouvre la voie à tous les abus. Elle se déclare d’ores et déjà mobilisée pour suivre ce procès, en engageant un collectif de défense d’avocats et d’observateurs du procès en appel à la cour de Sétif. Or, Slimane Bouhafs, interpellé près de chez lui à Bouandes, le 31 juillet dernier, par les services de la cybercriminalité relevant de la Gendarmerie nationale, s’en est « donné » à cœur joie dans ses « posts » sur Facebook à dénigrer les Algériens qu’il traite de « Daech », appelant « Américains et Européens à frapper le sud algérien, là où ils pullulent » !  

Publié dans Der

Trois narcotrafiquants ont été appréhendés dimanche à Maghnia et Remchi (Tlemcen) par des éléments de la Gendarmerie Nationale, qui ont saisi près de 700 Kg de kif traité et un véhicule touristique, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale « Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie Nationale ont appréhendé trois narcotrafiquants, le 7 août 2016, au niveau des communes de Maghnia et de Remchi, wilaya de Tlemcen (2e Région militaire), et ont saisi une quantité de kif traité s’élevant à 692,7 kilogrammes et un véhicule touristique ». Dans le même contexte et au cours d’une opération conjointe entre un détachement de l’ANP et des éléments de la Gendarmerie Nationale, au niveau de l’Autoroute Est-Ouest près de la commune d’El-Eulma, wilaya de Sétif (5e Région militaire), un narcotrafiquant a été arrêté à bord d’un véhicule utilitaire chargé d’une quantité de 150 Kg de kif traité. Dans la commune d’Oumache, wilaya de Biskra (4e Région militaire), un détachement de l’ANP « a arrêté un contrebandier à bord d’un camion chargé de plus de (26) quintaux de tabac », souligne la même source. Par ailleurs, des unités des Gardes-frontières et de la Gendarmerie Nationale de Tlemcen (2e Région militaire) et d’ElOued (4e Région militaire) « ont mis en échec des tentatives de contrebande de 2.440 litres de carburant et 346 unités de tabac, tandis que 11 immigrants clandestins ont été appréhendés, dont 08 de nationalité marocaine », précise le communiqué du MDN.

Publié dans Der

La jeune startup algérienne Eco Energy Corporation (EEC) a annoncé hier le lancement de son premier produit destiné aux particuliers, baptisé Seenrgy. Il s’agit, explique l’entreprise dans un communiqué de presse, d’un dispositif connecté, installé sur le réseau électrique domestique, qui permet de prendre connaissance de sa consommation en temps réel via une application mobile gratuite, bientôt disponible sur Google Play. «Notre objectif est de proposer des solutions d’économie et de contrôle d’énergie pour les entreprises et les particuliers… Nous mettons tous les moyens nécessaires à la disposition de nos clients pour leur assurer une consommation rationnelle à moindre coût et nous sommes engagés contre la surconsommation», assure le P-DG d’EEC, Wassim Benaïssa. Doté d’un système de statistiques pouvant évaluer la consommation et l’interpréter, Seenrgy oriente l’utilisateur dans le choix d’équipements en proposant un guide pratique contenant différentes solutions matérielles proposées par les entreprises algériennes, dans le but de réduire la facture d’électricité. Seenrgy permet de «voir» l’énergie et de rendre plus ludique et informative la gestion de la consommation électrique des foyers et des entreprises algériennes. C’est une application mobile qui permet de visualiser sa consommation d’électricité en temps réel. Eco Energy Corporation est une startup créée par un groupe d’étudiants pluridisciplinaire de l’Ecole nationale polytechnique dans le cadre du Company Program d’Injaz El Djazaïr. EEC propose des solutions d’économie et de contrô- le de l’énergie pour les entreprises et les particuliers. Elle s’inscrit dans une démarche de sensibilisation à l’efficacité énergétique et de promotion des acteurs de ce domaine. Seenrgy est un produit innovant «made in Algeria».

Publié dans Der

Des milliers de personnes ont manifesté dans une ville de l’est de la Chine pour s’opposer à la possible implantation d’une usine franco-chinoise de traitement de combustibles nucléaires usés, ont indiqué des résidents à l’AFP, tandis que la police locale niait avoir battu des manifestants. Des habitants de Lianyungang, à 480 km au nord de Shanghai, sont descendus dans les rues au cours du week-end, brandissant des banderoles et martelant des slogans devant des bâtiments publics. « Ils étaient plusieurs milliers », a rapporté à l’AFP un employé d’hôtel, sous couvert d’anonymat. Ils protestaient contre la proposition de construire dans le district un site nucléaire de traitement de combustibles nucléaires usés dont ils disent redouter les effets néfastes. Un autre habitant, M. Xu, qui n’a livré que son nom de famille, a, quant à lui, décrit « des heurts violents entre la police et les manifestants ». Le français Areva avait signé il y a un an avec le géant chinois du nucléaire CNNC un protocole d’accord dans le cadre d’un projet de développement d’une usine de traitementrecyclage des combustibles usés en Chine --mais aucune localisation n’avait été alors dévoilée. Un projet jugé crucial pour le spécialiste français de l’atome, qui doit se recentrer sur la gestion du cycle du combustible, de l’amont (mines d’uranium) à l’aval (traitement des combustibles usés). Les habitants de Lianyungang, cité portuaire de la province du Jiangsu, redoutent que leur ville soit choisie pour établir cette usine de retraitement, car une nouvelle centrale nucléaire de grande ampleur est actuellement construite à proximité par CNNC. «Construire l’usine de déchets nucléaires ici à Lianyungang, c’est la recette pour réserver des désastres aux futures générations! Les habitants ont le droit d’exprimer leur colère», s’énervait un autre employé d’hôtel, sous couvert d’anonymat. Des clichés postés sur les réseaux sociaux chinois montraient une large foule rassemblée sur une place publique et entourée d’un cordon de centaines de policiers. Sur son compte de microblogs officiels, la police locale a cependant réfuté lundi une « rumeur » selon laquelle elle aurait violemment battu des manifestants, entraînant la mort d’un d’entre eux. La Chine s’impose comme le premier marché pour l’atome civil, avec 34 réacteurs en opération et 20 réacteurs actuellement en construction, selon la fédération World Nuclear Association (WNA). Mais un nombre grandissant de manifestations illustre les inquiétudes d’une partie de la population, cinq ans après l’accident nucléaire de Fukushima au Japon en mars 2011. Le ministère chinois de l’Environnement n’avait guère contribué à rassurer, en estimant dans un rapport que la situation de la sécurité nucléaire du pays « ne portait pas à l’optimisme » et que l’usage de différents types de réacteurs rendait le secteur « difficile à gérer ».

Publié dans Der

Les différentes sélections algé- riennes handisports, qualifiées aux jeux paralympiques de Rio (7-18 septembre) ainsi que les athlètes de sports individuels, ont amorcé, en début de semaine, la dernière ligne droite dans leur préparation, en pré- vision du rendez-vous paralympique. La sélection de handi-basket dames, qui a connu beaucoup de problèmes à trouver des matchstests pour s’autoévaluer sur diffé- rents volets, va finalement pouvoir bénéficier d’un stage de 15 jours en Serbie. « Un regroupement qui va faire du bien au collectif algérien dont le moral avait été affecté à plusieurs reprises, à cause du problème de visa d’entrée en France (1 fois) et en Angleterre (2 fois). Des refus qui ne nous laissaient pas le temps de trouver des solutions de rechange. Maintenant, le stage de Serbie est là, on va essayer de se rattraper et travailler beaucoup plus le volet technico-tactique sans oublier de prévoir des projections-vidéo de matchs concernant nos adversaires à Rio », a indiqué l’entraîneur national, Djawad Zigh. Les douze basketteuses algériennes seront soumises à un travail bi-quotidien durant tout leur séjour serbe qui sera ponctué par des matchs d’application avec des clubs locaux ou entre elles-mê- mes, ajoute l’entraîneur en chef. «Physiquement, les joueuses se portent bien et on n’a pas de soucis à se faire de ce côté, mais le point négatif est le manque de matchs d’application. A part les quatre matchs qu’on a joués en Turquie (trois contre la sélection locale dames et un contre un club de Nationale Une messieurs), on n’a pas eu la chance de bénéficier d’autres matchs de bon niveau, pour les raisons déjà citées. C’est désolant, mais on doit accepter les choses telles qu’elles sont », a regretté le staff technique national. De leur côté, les judokas (Cherine Abdelaoui, Mehdi Meskine et Mouloud Noura) se trouvent au centre de Wladyslawowo en Pologne depuis samedi pour un regroupement qui se poursuivra jusqu’au 21 août. Sous la houlette de l’entraî- neur national Rezki Belkacem et son adjoint Messaoud Nine, les trois judokas mettront les dernières retouches à leur préparation, puisque ce sera le dernier stage. Ce sera le dernier virage pour les athlètes qui ont travaillé d’arrache-pied depuis des mois et se préparent dans la sérénité. En Pologne, ils bénéficieront d’un entraînement bi-quotidien, avec une demi-journée de repos. Ils auront des sparring-partners valides, c’est surtout pour maintenir le contact avec le tatami et éviter les blessures incurables à quelques jours des jeux. En athlétisme, le premier stage qui va regrouper presque tout l’effectif qualifié aux JP de Rio, a été entamé dimanche à Slupsk (Pologne) pour une durée de 15 jours. Conduits par huit entraîneurs (Salhi Tahar, Boudjeltia Youcef, Moussa Benmoussa, Kahlouche Abdelmadjid, Mohammed Krachai Kadda, Brahmi Abderrahmane, Youcef Redouane et Sakhri Azzeddine), les 16 athlètes concernés par le regroupement poursuivront en Pologne, une préparation effectuée à titre individuel ou en groupes de deux à trois athlètes, selon le désir des entraîneurs nationaux. « Les entraîneurs ont demandé à ce que les stages en individuel soient accompagnés d’une participation à des meetings bien ciblés. Les stages ont eu lieu en majorité à Alger, Oran, Batna et Biskra, avec une participation à des meetings IPC (Comité paralympique international) pour évaluer le niveau des athlètes », a indiqué le Directeur des équipes nationales (DEN), Salim Boutebcha.

Publié dans Sports

Mobilis a mis dans son réseau de vente un nouveau Pack mobile constitué d’un smartphone de marque Condor et d’une SIM « Win », destinée à ses clients post-payés, à partir de 990 DA. Depuis hier, le pack est en vente et comprend un smartphone Condor C7 Mini dotée d’une SIM Win au choix 1300, 2000 ou 3500 à divers avantages, le tout avec un mode de paiement par échelonnement sur 12 mois. Les clients désirant acquérir le pack devront s’acquitter à l’achat de la somme de 990 DA pour le smartphone + 1000 DA de caution de la Sim, les 12 000 DA restants seront répartis sur les 6 premières factures bimestrielle (12 mois) à raison de 2 000 DA par tranche, soit un montant total de 12 990 DA pour le pack.

Publié dans Der

L’Algérienne Farah Boufadene s’est classée dernière des épreuves des qualifications de gymnastique artistique des jeux Olympiques-2016 de Rio de Janeiro, qui ont pris fin dans la nuit de dimanche à lundi. Boufadene a totalisé 46.433 points, synonyme de la 59e et dernière place, sachant que la Croate Ana Derek et la Colombienne CatalinaElena Escobar Gomez ont abandonné en cours de concours. Au classement des qualifications, c’est l’Américaine Simone Biles qui a pris la première place avec 62.366 points, devant ses compatriotes Alexandra Raisman (60.607 pts) et Gabrielle Douglas (60.131 pts). Farah Boufadene, dont la préparation aux JO a été perturbée par une blessure au dos contractée lors du championnat d’Afrique-2016 à Alger, a imité son compatriote MohamedAbdeldjalil Bourguieg, éliminé lui aussi des qualifications des épreuves de gymnastique artistique en terminant à la 48e et avantdernière place, dans la nuit de samedi à dimanche.

Publié dans Sports

Après avoir raté leur entrée en matière samedi en échouant près de la qualification directe en quarts de finale du skiff individuel, Amina Rouba et Sid-Ali Boudina ont réussi à réintégrer le tableau des quarts de finale. Les deux rameurs ont terminé premiers de leurs courses respectives. La désillusion du premier jour a été oubliée. Celle de la prochaine étape, prévue aujourd’hui en début d’après-midi, est à éviter.

aviron algerie amina rouba

Publié dans Sports

On ne pourra pas dire qu’ils n’ont pas joué ou manqué de tout donner. Les Espoirs de l’EN ont vu leur aventure au tournoi olympique de football s’arrêter prématurément. Une deuxième défaite (1-2) pour la seconde sortie contre l’Argentine synonyme d’élimination. Les Verts étaient généreux. Hélas, ils ont été mal-récompensés dans une partie qu’ils semblaient pourtant maîtriser. Les regrets, il y en aura forcément.

Publié dans Sports
Page 1 sur 4