Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 20 mars 2017 06:00

Compétitions CAF interclubs / La JS Kabylie et l’USM Alger qualifiées avec le MC Alger : Le bonheur en dépit du malheureux spectacle

Écrit par  Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ils ont tremblé, certains se sont fait peur, très peur même, pour finir par prolonger l’aventure dans les tournois interclubs en Afrique. La JS Kabylie (Coupe de la Confédération CAF) et l’USM Alger (Ligue des Champions CAF) ont imité, samedi,

le MC Alger, qualifié vendredi, en se hissant au prochain tour de leurs épreuves respectives. Un encourageant 3 sur 3 même si ça n’a pas toujours été facile. Le contexte était même très tendu, voire dangereux pour les Usmistes qui ont vécu une fin de match houleuse contre le RC Kadiogo à Ouagadougou (Burina Faso) échappant, de justesse, au lynchage.

Parfois, le plus réjouissant dans un combat, c’est de s’en sortir sain et sauf physiquement. Même quand on le perd. Les joueurs de l’USM Alger n’ont pas eu le temps de savourer, comme il se devait, le billet garantissant la présence dans la phase de poules de la C1 africaine arraché dans un climat très hostile. Une défaite 1 but à 0 et plus d’une heure de jeu durant laquelle les Usmistes ont joué à 10 contre 11 après l’expulsion d’Amir Saâyoud au bout de 30 minutes. Dès la fin du match, les supporters adverses ont envahi le terrain tentant de s’en prendre aux camarades d’Oussama Darfalou obligés de rejoindre les vestiaires pour sauver leur peau. «Je suis vraiment choqué par ce que je viens de voir. Je connais le peuple du Burkina Faso. C’est un peuple qui aime le football et qui est loin d’être agressif. Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé. Nous avons échappé à la mort. Chacun de nous aurait pu laisser la vie dans ce genre de situation. Je suis vraiment triste. Tout ce que je garde est cette qualification méritée des joueurs. Nous avons joué face à 12 joueurs, car l’arbitre n’a pas été honnête», a regretté Paul Put, le driver des Rouge et Noir, qui a, néanmoins, souligné que «l’important est d’avoir pu passer ce tour.» Le comportement du public du Rail Club Kadigo a déraillé et est vivement condamnable. D’autant plus que leur équipe n’a rien subi lors de la manche aller remportée (2-0) par les gars de Soustara à Bologhine. En outre, l’attitude des Algériens a toujours été exemplaire sur la pelouse du stade 4 Août de Ouagadougou car aucune provocation n’est à mentionner. Une telle réaction de la galerie burkinabée n’était pas imaginable pour les champions d’Algérie sortants. «On savait que nous allions subir des pressions de l’adversaire. Mais aller jusqu’à être agressés sur le terrain, jamais on aurait imaginé une telle scène. Ce qui s’est passé est très grave. Cela ne doit exister dans aucun stade du monde. C’est vraiment triste ce qui se passe dans les stades africains. Je suis choqué. Le plus important est que nous sommes sortis indemnes de ce guet-apens », reconnaît Hamza Koudri.


Les Canaris évitent le chant du cygne
L’autre club engagé dans les tournois continentaux, la JS Kabylie en l’occurrence, a joué devant son public et a pu compter sur son soutien pour s’extirper difficilement des 16es de finale de la C3 face à l’Etoile du Congo (1-0). Un but sur coup franc, signé El Hadi Boulaouidet dans les derniers instants du temps réglementaire qui a permis aux siens de passer à la prochaine étape à l’instar du MC Alger le second représentant de l’Algérie dans cette compétition. Même s’il traverse une véritable crise de résultats sur le plan national, le team de Tizi-Ouzou s’en sort plutôt bien sur le plan africain en passant, avec succés, son second test. Ce qui lui vaut un autre tour face à l’une des seize équipes reversées de la C1 avant d’espérer être dans les 16 formations qui disputeront la phase de groupes dans sa nouvelle formule (4 poules de 4 au lieu de deux quatuors seulement). Reste maintenant à essayer de transplanter cet état d’esprit en Ligue 1 Mobilis pour sauver le sigle du Djurdjura d’une relégation qui le menace. « Avec la même détermination. Il n’est pas possible de voir la JSK en Ligue 2 Mobilis. Donc, pour éviter tout mauvais scénario, on doit se donner à fond et réapprendre à gagner», indique l’unique buteur de la partie. Pas sûr que cette qualif’ aide les « Canaris », 15es avec 18 points au compteur mais -tout de même- 5 matchs en retard à jouer, à corriger les fausses notes. Retomberont-ils dans leurs travers comme ce fut le cas après la large victoire (4-0) lors du round précédent face aux Libériens du FC Monrovia Breweries ? Ce passage donne, néanmoins, un bon bol d’air à la franchise la plus titrée d’Algérie. Au niveau africain, il faudra aussi espérer que les éventuelles menaces de suspension que pourrait infliger la FIFA à l’Algérie soient dissipées au plus vite. Les rebondissements survenus, dernièrement, en marge des élections de la Fédération algérienne de football (FAF) pourraient obliger l’instance de Gianna Infantino à suspendre l’Equipe nationale ainsi que geler la participation des clubs Dz sur le plan continental.

Laissez un commentaire