Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 10 janvier 2017 22:22

Cristiano Ronaldo nommé Meilleur joueur au monde 2016 par la FIFA : The Best, c’est CR7

Écrit par  Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un sacre inédit, pour un joueur hors-pair. Comme une évidence. Cristiano Ronaldo a remporté la première édition du trophée de «The Best FIFA». Une récompense née du divorce entre l’Instance internationale de la balle ronde et le magazine France Football qui distinguaient, à l’unisson, le meilleur joueur du monde avec le trophée FIFA Ballon d’Or depuis 2009. CR7 a donc adopté cette nouvelle distinction en devançant son éternel rival, Lionel Messi (26.42%), ainsi que Antoine Griezmann (7.53%).


Avec 34.54% des suffrages, le Portugais était, une fois, convié à brandir un nouveau trophée après une année 2016 qu’il qualifie de «particulière, une année vraiment spéciale. Et cela a été sans aucun doute la meilleure depuis que j’ai commencé le football». Le Lusitanien a remporté la majorité des votes. Pour rappel le panel des électeurs était constitué à 50% des capitaines et sélectionneurs des équipes nationales du monde entier alors que les 50 autres étaient des supporters (un vote en ligne ouvert) et un groupe de représentants des médias internationaux. Chaque joueur et coach devait constituer un «Top 3» donnant 5 points au premier élu,
3 points au deuxième et 1 point au troisième. La choix s’est donc porté sur le (déjà légendaire) numéro
7 du Real Madrid et de la sélection portugaise logiquement récompensé par ses paires ainsi que les supporters les journalises après avoir fait l’unanimité chez ces derniers le
12 décembre écoulé pour soulever le Ballon d’Or 2016 France Football. Sur le plan individuel outre celui collectif, le buteur historique du Real Madrid (381 banderilles) et de la «Seleção» (68 réalisations) a flambé. Une Coupe d’Europe des clubs (Champions League), où il a terminé meilleur canonnier avec 16 pions) et, la Coupe du mMonde des Clubs FIFA 2016, il y avait, bien sûr, l’EURO 2016 avec son équipe nationale où il avait été l’acteur majeur du sacre (3 buts et 3 passes D) avec une présence forte lors des moments clés et cruciaux dans le tournoi. Comme lors du dernier match décisif dans la phase de poules contre la Hongrie (doublé) et en demie face au Pays de Galles de Gareth Bale.

Un Ronaldo peut  en cacher un autre
La finale, le joueur le plus capé au Portugal (136 sélections) l’a passée sur le bon après avoir été obligé de céder sa place au bout d’un quart d’heure (blessure).
Toutefois, son esprit de meneur pour harangue les troupes a pesé sur la partie. Le triomphe européen était en tout cas le détail qui a fait toute la différence. Sans cela, cette razzia n’aurait pas été possible. «Je l’ai souvent dit : cela a probablement été l’une des meilleures années de ma carrière. La victoire à l’UEFA EURO 2016 y a évidemment beaucoup contribué, étant donné que c’était une première pour le Portugal. Cela a rendu 2016 encore plus spéciale. Mais il y a aussi la victoire en Ligue des champions avec le Real Madrid, puis la victoire à la Coupe du Monde des Clubs pour finir l’année en beauté. Je remercie mes partenaires, mon entraîneur. J’aurai d’ailleurs aimé qu’il soit sacré, peut-être l’année prochaine. Ma famille, mon fils et tout mon staff qui est toujours à mes côtés. 2016 a vraiment été la meilleure année de ma carrière, alors qu’il y avait beaucoup de doutes, ça prouve que les gens ne sont pas aveugles, qu’ils ont vu tout ce que j’ai remporté avec mon club, ma sélection. Je n’oublierai jamais cette année merveilleuse. Je remercie tous ceux qui ont voté pour moi», a reconnu et remercié celui qui s’est adjugé le «Buste en argent» (Meilleur joueur UEFA 2016) le 25 août dernier. L’ailier de 31 ans n’a pas hésité à déverser un peu dans son égo désormais légendaire (un peu légitime quand-même) en jugeant qu’il fait «aucun doute déjà partie de l’histoire du football».
«Cela a toujours été mon principal objectif depuis que j’ai commencé à jouer : non seulement, je voulais devenir joueur, mais je souhaitais également être une star. J’ai constamment veillé à essayer de devenir le meilleur, et j’ai réussi. Les trophées parlent d’eux-mêmes : que ce soient les titres, les récompenses individuelles ou les records… Je tire de tout cela une grande fierté, et ça me motive à toujours travailler dans ce sens», indique le quadruple Ballon d’Or.
On entend souvent dire le «vrai Ronaldo» quand les gens parlent du Brésilien au point de croire que CR7 est une réplique. Pour information (et c’est plus qu’anecdotique), l’ancien attaquant de Manchester United est devenu le deuxième joueur à remporter le Ballon d’Or et le Meilleur joueur FIFA la même année et à deux reprises (2008 et 2016). Le premier à avoir réalisé ce doublé était Luis Nazário de Lima alias Ronaldo en 1998 et 2002. À vous de distinguer le vrai du faux. 

Le onze FIFA 2016 :
Gardien de but : Manuel Neuer (Bayern Munich/Allemagne)
Défenseurs : Dani Alves (Juventus/Brésil) - Gérard Pique (FC Barcelone/Espagne) - Sergio Ramos (Real Madrid/Espagne) – Marcelo (Real Madrid/ Brésil)
Milieux de terrain : Luka Modric (Real Madrid/ Croatie) – Toni Kroos (Real Madrid/ Allemagne) - Andres Iniesta (FC Barcelone/ Espagne)
Attaquants : Lionel Messi (FC Barcelone/Argentine) – Luis Suarez (FC Barcelone/Uruguay) – Cristiano Ronaldo (Real Madrid/ Portugal).
Distinction Fair Play: Atletioco Nacional (Colombie)
Prix d’honneur de la FIFA pour carrière exceptionnelle: Falcao (Brésil)

Laissez un commentaire