Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 20 mars 2017 06:40

Zetchi unique candidat pour succéder à Raouraoua à la tête de la FAF : Le changement, c’est aujourd’hui Spécial

Écrit par  MOHAMED ADEL HADJI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après moult tergiversations, l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football aura finalement lieu aujourd’hui à partir de 10h00 au Centre technique national de Sidi Moussa avec un seul candidat en lice pour le poste de président : Kheireddine Zetchi.

Le patron du Paradou AC est donc sur la voie royale pour succéder à Mohamed Raouraoua qui a vécu à la tête de l’instance depuis un certain novembre 2001, avec un break de 2007 à 2009. Il faut dire que la candidature de Kheireddine Zetchi pour le poste de patron du football national n’a pas été facile vu ce qui a entouré l’organisation de la première assemblée générale ordinaire, mais également les réunions des commissions de candidature et de recours. Le renouveau peut-il sonner avec l’arrivée de Zetchi et de son équipe à la tête de la FAF ? Telle est la question principale que se posent de nombreux observateurs qui attendaient beaucoup du départ de Raouraoua et de son « clan ». Les plus ardus diront que le nouveau bureau fédéral a les capacités de gérer le football national qui connait une crise sans précédent malgré un « compte bancaire bien rempli ». Il faut dire également que le départ de Mohamed Raouraoua, qui se fait au lendemain d’une décevante coupe d’Afrique des nations, peut également être bénéfique pour le football Dz. L’ancien président de la FAF, malgré les résultats connus des équipes nationales dans les différentes catégories, a su laisser à l’instance une infrastructure de base que l’équipe Zetchi essayera de peaufiner pour développer le sport roi en Algérie. Un siège de la FAF aux normes internationales, un centre technique digne des plus grands clubs d’Europe ou encore une manne d’argent qui permettra à son successeur de travailler tranquillement, tels sont les atouts laissés par Mohamed Raouraoua à l’équipe menée par un Zetchi soutenu comme jamais par les Rebouh Haddad et Bachir Ould Zemirli entre autres. La « team » Zetchi comprend également six présidents de ligues de wilaya mais aussi deux anciens membres du bureau de Mohamed Raouraoua. Le potentiel nouveau président de la FAF veut tout changer mais sans toutefois révolutionner dès les premières heures de son installation. Selon les proches de Kheireddine Zetchi, ce dernier prônera un changement graduel même si certains postes clés à Dély Ibrahim et Sidi Moussa connaitront des permutations rapides et cela dès demain, tels que les postes de directeur technique national, directeur de l’administration générale ou encore du secrétaire général. D’ailleurs, notre source affirme que l’actuel président du PAC compte faire revenir l’ancien SG de la FAF, Nadir Bouzenad, démissionnaire en juin dernier suite à un désaccord avec le président sortant Mohamed Raouraoua. L’autre grand chantier du « président » Zetchi est l’Equipe nationale. Dans ses déclarations de pré-campagne, il a indiqué vouloir installer et vite un nouveau sélectionneur national surtout que les camarades de Sofiane Feghouli ont raté une grande occasion pour préparer les prochaines échéances en faisant une croix sur les dates FIFA de ce mois de mars. Zetchi aura également une grande responsabilité du côté local ou il devra avec son «groupe » redresser le niveau du championnat national, en instaurant une réglementation pour permettre l’essor des joueurs du cru. Parler réglementation, c’est également parler de la modification et l’amendement des statuts de l’instance fédérale, conçus « sur mesure » par l’ancienne équipe dirigeante. Un point où Zetchi aura beaucoup de mal, surtout que le président du PAC devra trouver l’unanimité chez les membres de l’Assemblée générale pour faire passer ses projets.

Laissez un commentaire