Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 20 avril 2017 06:00

Célébration du 20 avril : Partis et candidats appellent à une officialisation effective de Tamazight

Écrit par NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite à Oran, a placé son déplacement dans la métropole de l’Ouest algérien sous le signe de la double célébration de la Journée du savoir, le 16 avril, et celle du 20 avril, date anniversaire du Printemps amazigh d’avril 1980.

Le hasard a fait que nous nous rencontrions ici alors que le pays fête ces deux dates, a déclaré à M. Sellal dont l’intervention politique, hier, a été d’insister sur les « valeurs et les constances nationales» que sont l’amazighité, l’arabité et l’Islam et la nécessité d’en faire un rempart contre les tentations extrémistes.
M. Sellal n’a cependant donné aucune indication sur le chantier ouvert depuis la constitutionnalisation de Tamazight en février 2016 et qui devrait aboutir, au plan juridique, à l’élaboration de textes d’application permettant la généralisation de la langue par l’école publique et aux activités de l’administration, notamment. Pour les observateurs, elle devrait être fournie par la présidence de la République, aujourd’hui ou quand il s’agira de communiquer sur ce dossier pour lequel plusieurs formations politiques ont réagi hier en appelant à l’ « officialisation effective de Tamazight ».
Le slogan tel qu’il est littéralement est du RCD, qui l’a choisi pour le jour-anniversaire du 20 avril, mais son sens est partagé par tous les courants politiques qu’on a sollicités hier. Pour le FFS, il s’agit « désormais de donner aux dispositions juridiques et constitutionnelles un caractère concret par leur application sur le terrain », nous dira Chafaâ Bouaïche, tête de liste pour les législatives à Béjaia. Le député sortant, qui entend rempiler pour un deuxième mandat indique que «plusieurs meetings populaires autour du 20 avril sont au programme à Béjai, Tazmalt et Kherrata. Le front de libération nationale (FLN) souhaite la « préparation rapide des textes d’application inhérents à l’officialisation de Tamazight. Il faut mettre les moyens nécessaires : le côté politique étant réglé, il faut assumer les questions techniques qui demeurent redoutables, affirme Saïd Lakhdari, candidat et tête de liste du parti à Tizi Ouzou.
Lakhdari souhaite que les « spécialistes, experts et linguistes, qui travaillent sur cette question, s’expriment davantage, notamment sur le point relatif à la transcription ». « Moi, je suis en faveur du tifinagh », a-t-il ajouté. Tayeb Mokedem, candidat, tête de liste du RND à Tizi Ouzou, insiste sur la nécessité de bien commémorer la Journée du 20 avril et annonce un dépôt de gerbe de fleurs sur la stèle de Matoub Lounes ainsi que le dépôt d’une autre gerbe de fleurs sur la stèle des victimes du Printemps noir de 2001 au centre-ville de Tizi Ouzou.
« Nous rendrons hommage à tous les martyrs de la question identitaire tout en affirmant notre attachement à l’unité nationale », souligne M. Mokedem qui ajoute qu’il fait confiance à l’Etat pour que Tamazight prenne la place qui lui revient dans le pays. Nadia Chouitem, candidate à la députation du Parti des Travailleurs sur la liste d’Alger, affirme qu’elle évoquera comme ses camarades le 20 avril et la question de l’identité nationale dans les meetings et les rencontres prévus aujourd’hui « pour une pleine application de Tamazight ». « il faut le caractère obligatoire et la généralisation dans son enseignement à travers l’ensemble du territoire national » explique Nadia Chouitem à ce sujet qui ne manque pas d’exiger que Yenneyer « devienne une journée chomée, payée à l’instar de moharem ».
Le RCD appelle à « une officialisation effective de Tamazight pour qu’elle soit intégrée dans la vie de tous les jours» affirme Atmane Mazouz, responsable de la communication au sein de ce parti. « Nous sommes en faveur de la mise en application effective de l’officialisation de Tamazight à travers des textes d’application pour son utilisation effective dans l’ensemble des institutions » note-t-il avant de préciser que « tamazight soit enseignée dans toutes les écoles d’Algérie, son usage dans l’administration ». Aux yeux de Mazouz, Tamazight doit revêtir un caractère « obligatoire ».

Dernière modification le jeudi, 20 avril 2017 01:33

Laissez un commentaire