Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 18 mai 2017 06:00

Limitation de l’offre pétrolière : Novak et Boutarfa se concertent à Moscou

Écrit par Hakim Ould Mohamed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les préparatifs de la prochaine réunion Opep/Producteurs non-Opep, prévue le 25 mai à Vienne, semblent évoluer à vive allure. Au lendemain du pacte conclu par l’Arabie Saoudite et la Russie, s’engageant à reconduire les accords de limitation de l’offre pétrolière jusqu’en mars 2018, il y a comme une course qui s’est engagée pour que tous les producteurs signataires desdits accords fassent bloc derrière l’Arabie saoudite et la Russie.

Un tel consensus est vital pour réussir l’objectif de rééquilibrage du marché vers la fin de l’année en cours. Dans ces pourparlers du dernier quart d’heure, le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, est annoncé aujourd’hui à Moscou où il rencontrera son homologue russe, Alexandre Novak. Il sera question, entre autres, de débattre de la situation du marché pétrolier mondial, à la veille d’une réunion qui devra entériner à coup sûr le pacte signé cette semaine par l’Arabie saoudite et la Russie.
Ces deux colosses du marché pétrolier mondial étaient tombés d’accord lundi dernier sur la nécessité d’une prolongation de l’Accord de réduction de la production pétrolière jusqu’en mars 2018.
Cette mesure doit permettre « de réduire le niveau des stocks de pétrole à leur niveau moyen des cinq dernières années et de souligner la détermination des producteurs à assurer la stabilité, la prévisibilité et le développement durable du marché », avaient indiqué Alexandre Novak et son homologue saoudien, Khaled Al-Faleh, dans un communiqué commun. « Moscou et Ryad consulteront les autres pays producteurs de pétrole avant le 25 mai afin de parvenir à un consensus complet sur une prolongation pour 9 mois de l’accord de réduction de la production », avaient-ils avancé. Ainsi, la rencontre prévue aujourd’hui entre Noureddine Boutarfa et Alexandre Novak s’inscrit en droite ligne des consultations annoncées avec les autres membres de l’Opep en vue d’un consensus plus large autour de la mesure approuvée lundi par la Russie et l’Arabie Saoudite.
Quoi qu’il en soit, le consensus en question serait déjà totalement acquis. Il serait question de discuter éventuellement des formalités, du suivi de l’application des accords et de l’attitude à adopter si la production américaine venait à prendre davantage le galop. Le ministre koweïtien du pétrole, Issam Elmerzoug, qui préside la commission chargée de vérifier les réductions, a en tout cas clairement affiché la tendance de l’heure. Il avait affirmé lundi dernier que les pays producteurs de pétrole devraient renouveler un accord sur une extension de six mois de la réduction de la production de pétrole. Il y a un consensus presque total sur l’importance d’étendre l’accord sur au moins six moise, avait-il soutenu. De son côté, le ministre russe Alexandre Novak a jugé que les autres pays signataires de l’Accord n’ont pas de raison de refuser la proposition russo-saoudienne. L’Algérie, par le biais de son ministre, Noureddine Boutarfa, n’a pas tardé à apporter son soutien à l’Accord russo-saoudien qui consiste à maintenir une coupe de 1,8 million de barils par jour dans la production jusqu’en mars 2018. Techniquement, une prolongation de six mois des accords de limitation de la production serait insuffisante pour ramener les stocks mondiaux de pétrole à leur moyenne de cinq ans. Un rééquilibrage du marché vers la fin de l’année en cours aurait été possible si la production américaine évoluait à un rythme moins soutenu.
Face à cette donne, qui serait une menace de taille contre les accords conclus par l’Opep et une dizaine de producteurs non-Opep, l’Arabie saoudite et la Russie ont jugé nécessaire de prendre une initiative pour la prolongation desdits accords. Les deux pays, qui accaparent à eux seuls environ 20% de l’offre pétrolière mondiale, tentent ainsi d’éponger les excédents dont souffre le marché et de soutenir les prix de façon régulière. 

Dernière modification le jeudi, 18 mai 2017 01:48

Laissez un commentaire