Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 10 août 2017 06:00

Après le désaveu du président de la République : Que fera Abdelmadjid Tebboune ?

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comment va réagir publiquement Abdelmadjid Tebboune à la mise au point dont il a été destinataire de la part de Abdelaziz Bouteflika ?


La question se pose systématiquement, d’autant plus que les remarques et les instructions contenues dans le document transmis par le palais d’El Mouradia au chef du Gouvernement portent suffisamment d’indications pour être assimilées à un désaveu en bonne et due forme à celui qu’il avait pourtant choisi, il y a à peine deux mois et demi, pour garantir la bonne marche de ce qui reste à accomplir de son programme socio-économique. Ce même programme pour lequel M. Tebboune avait consacré les longues années de sa fonction de ministre de l’Habitat et qu’il continue à défendre et à promouvoir, aujourd’hui, dans le costume de chef de l’Exécutif. Toutefois, le mode d’emploi et l’approche marketing, investis par Tebboune dans la mission pour laquelle il a été désigné, sont loin d’être appréciés dans les hautes sphères de la décision. Dans bien des cas, elles sont même rejetées, notamment lorsqu’elles s’en prennent au pacte socio-économique qui rassemble l’Etat et les opérateurs économiques. Et le président de la République n’a pas manqué de signaler à son Premier ministre son dérapage incontrôlé et de le sommer, pour la circonstance, de changer de méthode et d’agir plutôt dans le sens de l’apaisement recherché à travers la réunion que ce dernier avait eu avec le président du FCE et du Secrétaire général de l’UGTA.
Tebboune va-t-il donc accuser réception du document du président de la République et accepter de réviser sa méthode de travail dans le statut de commis de l’Etat qui exécute jusqu’au bout de la fidélité les ordres d’un supérieur hiérarchique ? Au cas où les choses se passent ainsi, le chef de l’Exécutif aura assurément du pain sur la planche, sachant qu’il devra faire preuve d’un recul difficile à assumer après l’offensive tous azimuts de ces dernières semaines. On imagine mal, en effet, celui qui s’est lancé dans une opération policière contre les opérateurs économiques accepter de rendre subitement les armes et de rentrer dans les rangs pour se contenter de suivre et d’appliquer à la lettre des instructions, qui ont discrédité en bonne partie sa manière d’agir, non sans réhabiliter au passage ses détracteurs que sont ces mêmes opérateurs. Autrement dit, une démission du Premier ministre en guise de riposte à la remise en cause sèchement formulée à son encontre par le président de la République n’aura pas l’effet d’une véritable surprise, en cette période où les événements se sont précipités pour prendre de vitesse même ceux qui avaient pronostiqué un départ de Tebboune après les élections locales. La démission du Chef du Gouvernement pourrait bien avoir lieu plus tôt que soupçonnée, et le départ en congé de ce dernier est peut-être une première étape dans cette voie. 

Dernière modification le mercredi, 09 août 2017 22:53

Laissez un commentaire